Abrasax  Nouvelles du Monde  Questions de Sociétés 

 Actualité sur l'immigration

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 22-08-2006 à 12:38:35   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Comme vous l'avez peut-être certainement constaté, que se soit en France ou ailleurs les lois se durcissent sur l'immigration.

Voilà, en Suisse on devra voter le 24 septembre 2006 (selon l'impartial du 22 aout 2006).

La révision de la loi sur l'asile et de la loi sur les étrangers est proposée par notre conseiller Fédéral Blocher (même famille que Sarkosy populiste).

Voilà les points généraux de cette loi est les conséquences si elle passe.

Les points qui rassemblent

Intégration

L'octroi d'une autorisation de séjour pourra être subordonnée à l'obligation de suivre un cours d'intégration. En contrepartie, une autorisation d'établissement pourra être accordée au terme de 5 ans de séjour, au lieu de 10 ans, si l'étranger montre qu'li s'est bien intégré en Suisse, en particulier losrqu'il a de bonne connaissances d'une langue nationale.

Regroupement familial pour les séjours provisoires

Les titulaires d'une autorisation de coute durée et les étudiants pourront faire venir leur famillle s'ils disposent de logement et de ressources suffisantes. En cas de dissolution de la famille, ses membres pourront rester en Suisse s'ils y ont séjourné au moins 3 ans.

Mobilité intercantonale

Actuellement, les détenteurs d'un permis B (autorisation de séjour annuelle) ne peuvent changer de travail ou de canton qu'avec l'aval des autorités. Cette contrainte tombe avec la nouvelle loi sur les étrangers.

Admission provisoire

Les personnes admises à titre provisoire accéderont plus facielement au marché du travail, car les cantons pourront les autoriser à exercer une activité lucrative. Les cantons seront habilités à délivrer une autorisation de séjour ordinaire (permis B) aux étrangers admis provisoirement et résidant en Suisse depuis plus de cinq ans.

Les points qui font controverse

Pas de papiers, pas d'asile

Si un requérant d'asile se présente sans document de voyage ni pièce d'identité dans un délai de 48 heures, les autorités n'entreront pas en matière sur sa demande d'asile. Cette disposition existe déjà dans le droit actuel, mais les conditions soint encore plus strictes avec la nouvelle loi.

Ainsi, le permis de conduire et l'acte de naissance ne seront plus jugés comme des documents suffisants, car ils peuvent trop facilement être falisifiés.

Aide sociale laminée

Actuellement, seuls les requérants frappés d'une décison de non-entrée en matière sont exclus de l'aide sociale. À l'avenir, cette mesure touchera aussi les personnes dont la demande d'asile a été repoussée. Elles pourront tout au plus demader une aide d'urgence aux cantons. La nouvelle loi ne prévoit pas d'exceptions pour les malades et les enfants. La suppression de l'aide sociale a pour but d'accélérer l'exécution des renvois.

Détention pour insoumission

Les requérants déboutés qui refuseront de quitter la Suisse volontairement pourront être mis en détention pour une durée allant jusqu'a deux ans, contre neuf mois actuellement.

Regroupement familial compris

Pour les ressortissants étrangers non-membres de l'Union Européene, le regroupement familial devra intervenir durant les cinq premières années de séjour. Et l'âge limite sera abaissé de 18 à 12 ans. Les enfants de plus de 12 ans devront rejoindre leur famille dans un délai de 12 mois et ils n'auront droit qu'à une autorisation de sejour limitée. Justification de ces mesures : plus le groupement familial a lieu tôt, plus les chances d'intégration sont bonnes.

Deux cercles

La nouvelle loi sur les étrangers officialise le système des deux cercles, puisqu'elle ne s'applique qu'aux ressortissants extra-europens. Ceux-ci ne passeront la porte de la Suisse que s'ils sont hautement qualifiés. Il n'y aura plus de doit automatique à un permis C après dix ans de sejour en Suisse.

Les bonne âmes pénalisées

Les personnes bien intentionnées qui aident un étranger en situation irrégulière risquent une amende pouvant aller jusqu'à 20.000 francs, voire un an de prison. C'est le double des peines actuelles.

Les défenseurs de la loi font valoir que le but de ce durcissement est surtout de dissuader les organisations de passeurs. Les personnes ou groupements agissant dans un but lucratif risquent en effet une amende de 5000 000 francs (100 000 francs aujourd'hui) et 5 ans de prison (au lieu de 3).

L'amende peut aussi aller jusqu'à 500 00 francs (5000 francs aujourd'hui) pour l'emploi d'étrangers sans autorisation.

La question est : où allons-nous?... ..enfin je prie que les suisses n'accepteront pas cette loi inhumaine et limite contre les droits de l'Homme.

J'éprouve de la peine que de telles lois puissent être soumises et une grande inquiètude connaissant la situation démographique de la Suisse, plus de personnes âgées que de jeunes... et malheuresement plus l'âge vient plus les peurs prennent le dessus

chat de jade
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 24-09-2006 à 10:37:36   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Voilà normalement aujourd'hui nous saurons le résultat concernant la loi fédérale sur les étrangers, modification de la loi sur l'asile.

Je suis allé voter ce matin donc j'ai fait mon acte démocratique d'une loi que je considère qui aurait même pas dê être créée ou soumise au vote car elle ne respecte pas les fondements d'engagement internationaux, de la convention de Genève de 1951 sur le statut des réfugiés.

Ici je vous mets un lien sur le texte que mon canton (équivalant a un Département en france) a fait, il montre bien que je ne suis pas la seule a penser comme cela et j'en suis même rassurée.

http://img.espacesite.com/?s=970773canton_de_neuchatel.jpg

Voilà j'attends de voir le résultat mais pensez bien que si cette loi passe ce ne sont pas tous les suisses qui pensent de cette manière.

Il va de soi que si ce ne sont que les cantons germanophone qui font que cette loi passe, un mouvement de protestation sans précédent risque d'arriver dans les cantons francophones.

En cas d'acception l'image internationale de la Suisse déjà bien écorchée par les fonds en déshérence et le secret bancaire sera mise à mal.

Me concernant je manifesterais devant mon gouverment et si il n'y a toujours pas de résultat, je partirais de la Suisse, je n'ai rien à faire d'un pays qui ne respecte pas les droits des étrangers, car pour moi ce n'est qu'un premier pas avant la destruction d'une démocratie.

Mais j'ai espoir que les suisses penseront avec leur cœur et un peu leur porte-monnaie car les coûts pour appliquer ces nouvelles lois sont astronomiques.

Un deuxième message sera ajouté pour afficher les résultats car même en n'étant pas Suisse tout un chacun est touché par cela, l'idée de se dire qu'on est tout seul dans nos petits pays respectifs est une erreur, nous sommes tous citoyens du monde et membres de la planète bleue.

Cette votation n'est qu'un réflet honnête de ce que pensent tout bas les autres gouvernements, ils ne le disent pas de manière aussi claire qu'en Suisse, je serais curieuse de voir quel aurait été le résultat si d'autres pays Européens avaient voté..

Je me permets de critiquer mon Pays parce que j'y vis, je me permets de critiquer la France parce que je suis française, je me permets aussi de critiquer les injustices de la planète bleue parce que je suis un être humain.

t'ichat déterminé


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 24-09-2006 à 11:06:53   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

"La question est : où allons-nous?..."

Nous allons là où nous souhaitons aller. Si de telles lois ont vu le jour, c'est parce que des personnes ont souhaité qu'il en soit ainsi. Ca signifie que suffisamment d'individus l'ont désiré pour qu'elles se manifestent aujourd'hui dans la réalité. Nous créons nous même notre "réalité". Aussi, plutôt que de s'user et de gaspiller notre énergie à nous débattre avec véhémence contre pareilles lois, à les villipender furieusement, continuons de diffuser un message de paix, de tolérance et d'amour autour de nous. On n'obtient rien quand on est animé par la colère. Les auteurs de ces lois sont persuadés d'agir pour le bien des autres. Je me répète peut-être, mais il faut se mettre à leur place et considérer que leurs critères de jugement sont différents des notres. Peut-être nous dirigeons-nous vers une résurrection du fascisme à grande échelle ? Mais, ce qu'il faut se dire, c'est que l'Humanité à peut-être aussi besoin d'une nouvelle et sévère leçon pour réaliser à quel point l'intolérance et le racisme ne peuvent faire partie de notre monde. Il faut laisser les choses suivre leur cours. Certains individus n'ont pas besoin de ce genre de leçon pour comprendre ces choses. D'autres si. Ne les en blâmons pas. Chacun suit son propre chemin, aussi incompréhensible soit-il pour les autres.

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 24-09-2006 à 14:09:32   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Hello à Tous,

Hé oui Solomon-kane, tu as malheureusement bien raison, je vois en régardant les premiers résultats que le peuple a parlé.

Genève a dit oui a environ 52 %, Vaud aussi 60%, Neuchâtel 54 %, ce sont des chiffres dont la réalité est fort douleureuse à mon coeur.

Voilà, la démocratie Suisse a parlé, il ne reste qu'a prier et prier, avoir du courage, beaucoup de courage, de compassion pour mon pays malade de ses peurs.

Pour le moment je suis surtout triste , je me sens bien seule, heureusement que j'ai mon bénévole et d'autres qui sont comme ça, je vais voir pour agir sur le terrain dans des associations pour que des poursuites légales soient faites en cas d'application.

Et bien sûr je prierai pour la Suisse, pour son karma .
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 24-09-2006 à 19:43:45   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Hello

J'ajoute encore quelque chose : donner des messages d'amour et de paix ne suffit pas mais agir sur le terrain et travailler pour que les personnes réfléchissent oui.

Dire que je suis faché non, mais plutot déçu que des "solutions" si simples soient prises en compte pour résoudre un problème.

J'arrive a me mettre dans la tête du votant lambda qui se dit qu'on va lui piquer son boulot, ect...

Si donner des fleurs et des messages d'amour sur des petits papiers suffisait j'en serais fort heureuse mais la réalité est que c'est pas le cas, un travail en profondeur doit être fait pour que la mémoire des destructions massives des hommes revienne à leurs cerveaux.

Le devoir de mémoire devrait être fait dans le monde entier car il suffit de peu pour repartir dans le chemin de la haine et de l'ignorance, je dis cela ici à des convaincus, mais chaque mot écrit est déjà une pensée qui vole dans les cieux pour entretenir des milliers d'autres pour adoucir les cœurs.

chat de jade


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 09-10-2006 à 10:41:28   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Bonne nouvelle et mauvaise nouvelle.

Belgique : un record pour l'extrême droite, 34% dans les flandres, grande satisfaction du représentant de son parti et félécitations à la Suisse d'avoir voté pour une loi contre l'immigration.

Soyons attentifs, je pense que cela va continuer dans tous les pays d'Europe, la vague brune est en marche.

Bonne nouvelle

Manifestation de groupes d'européens contre les lois d'immigration injustes (400 à 500 personnes, bien peu, mais mieux que rien du tout).

Concernant les Suisses qui ont dit "non" sur la loi qui est passée, la résistance est en marche, les associations touchant l'asile commencent à cacher des étrangers pour éviter leur renvoi.

L'unité est entre les églises et les autres mouvements sans confession.
Celui qui cache quelqu'un chez lui risque une amende de plus de 100'000 et une dénociation de la part du voisin (si il fait partie de ceux qui ont voté oui, mais parfois il a voté oui et il ne dénonce pas, comme quoi tout n'est pas si simple).

Dans mon lieu de travail les propos racistes semblent être de mise, étant de minorité je le fais remarquer poliment, tout en n'insistant pas.

Ils sont dans leur réalité et moi dans la mienne, un peu de patience et ils realiseront qu'actuellement ils créent leurs propres chaînes avec leur peur de l'avenir.

Je ferais bien comme ceux des églises, mais je ne vis pas seule, mon rôle est de protéger ma mère et celui qui nous héberge, je ne peux me le permettre.

La vente des magasins du monde ont augmenté, peut-être que c'est une façon pour ceux qui ont voté non de résister sans trop prendre de risque (mais je les respecte, car ils font quelque chose).

C'est malheureux à dire, mais être populiste et extrême est devenu à la "mode" pour la majorité.

Je me répète encore et on doit me trouver peut-être "casse-pied", mais soyons très attentifs, nous allons nous diriger sur le chemin qui nous avons choisi ou que d'autres nous ont imposé, car il est bien clair, je réprouve ces lois, mais je suis bien obligée de faire avec.

t'ichat déterminé mais calme


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 09-11-2006 à 12:25:49   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Bonjour

Encore une votation, mais pour dire franchement, j'irai pas voter, car c'est un gaspillage d'argent inutile.

Ils vont nous faire voter pour donner de l'argent au pays de l'est, mais vu comment la loi est présentée, c'est vraiment pas intéressant.

Si tu dis oui, tu es embêté tes impôts vont augmenter, mais si tu dis non, les collaborations avec l'Europe risquent d'être à refaire du début.

Alors que faire?..voter blanc?....

Il faut avoir du bon sens déjà avec la précédente loi concernant les réfugiés, il a été clairement montré que les suisses ont en marre, mais plus que marre de ces situations économiques, ou une minorité travaille et une autre ne travaille pas, et le responsable tout trouvé c'est l'étranger qui lui pique son travail.

Donc cette votation n'a aucun sens, car il est clair que le Suisse va la refuser, pas besoin d'être voyant.

La démocratie c'est bien, mais mieux veut savoir présenter les lois de manière correcte et s'adapter à la réalité du peuple, leurs préoccupations comme l'augmentation des prix, que perdre son temps pour une votation qui n'est pas pour le moment en adéquation à la réalité économique.

tichat pas contente du tout..l les politiciens suisses jettent notre argent par les fenêtres et je suis certaine qu'ils ne réprésentent qu'une seule chose, le lobby des entreprises et non ceux qui votent pour eux.


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Ruzgfpegk
Membre
Ruzgfpegk
   Posté le 09-11-2006 à 18:19:17   Voir le profil de Ruzgfpegk (Offline)   Répondre à ce message   http://xander135.free.fr   Envoyer un message privé à Ruzgfpegk   

Je ne saisis pas bien.

Quel rapport avec l'immigration ? Ces "dons" sont-ils censés prévenir l'immigration des pays de l'Est en les aidant à développer leur économie, pour ne pas avoir à dire aux Polonais & co. une fois arrivés "vous êtes bien gentils, mais on veut pas de vous ici" ?

De plus, si le vote "Oui" fait monter les impôts, en quoi est-ce profitable au "lobby des entreprises", ce lobby étant très probablement constitué d'une partie de ceux qui paient le plus d'impôts ?
Et en quoi est-ce un problème pour les chômeurs qui, si le système Suisse fonctionne comme celui de la France, ne sont pas imposables ?

"L'étranger qui pique le travail"... y a-t-il eu des statistiques effectuées sur le sujet, qui permettraient de confirmer ou d'infirmer cette idée ?
Sans données objectives, il est difficile de s'exprimer objectivement.
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 09-11-2006 à 20:42:08   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Salut ruzgfpegk,

en suisse dès qu'il y a certain montant au chômage, tu es imposable en Suisse...

Des statistiques ont été faites dans ma région, plus de 20% des emplois sont pris par les frontaliers français.

Dans les hopitaux en général il y a plus d'étrangers que de suisses, peut-être 2 ou 3, car il y a un numerus closus depuis longtemps.

Sinon, j'ai parlé comme un suisse moyen parle vi je discute avec mes chers collègues qui représentent en partie la population suisse et ce qui ressort en somme : "ras-le-bol de payer pour les autres et nous on fait quoi pour nous?".

Même une émission a été faite et un minisondage, il a été clairement établi que les suisses voteront non, car dans leur esprit qu'on leur donne de l'argent à l'est ou non, ils trouveront toujours pour travailller moins cher, ils ont assez entendu les plaintes des frontaliers.

J'invente rien, j'aimerais bien, mais la situation est telle qu'il est devenu de plus en plus difficile de trouver un emploi, si on a pas une formation universitaire, des relations importantes..

tichat


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Ruzgfpegk
Membre
Ruzgfpegk
   Posté le 09-11-2006 à 22:13:31   Voir le profil de Ruzgfpegk (Offline)   Répondre à ce message   http://xander135.free.fr   Envoyer un message privé à Ruzgfpegk   

Ah ouais, +20% quand même, y'a de quoi donner raison à ceux qui veulent "fermer encore plus" les frontières.

Je rajoute que j'ai fait un raccourci plutôt rapide dans mon dernier post : quand je dis que les chômeurs ne sont pas imposables en France, ce n'est pas totalement vrai non plus, mais vu le salaire moyen, les allocations versées en cas de chômage ne permettent la plupart du temps pas de gagner suffisamment pour avoir à payer des impôts.

L'emploi est problématique "de notre côté français" aussi, une énorme part des annonces demandant plusieurs années d'expérience et de hautes études : c'est bien gentil, mais si personne ne veut de débutants, comment ils les obtiennent leurs années d'expérience ?

Pour faire un crossover emploi-immigration, on pourrait aborder "l'emploi des enfants d'immigrés", qui aurait été une des causes des émeutes de l'années dernières.
Depuis, et ça serait bien normal, les "fils d'immigrés" en question seraient mieux accueillis sur le marché du travail.
Tant mieux pour eux, tant mieux pour les entreprises si ils travaillent bien, tant mieux pour la paix civile, tant mieux pour l'image du pays, tant mieux pour tout le monde.
Sur le court terme.
Voilà ma prévision : voyant de plus en plus cette catégorie accéder à l'emploi, une partie des "plus ou moins vrais français" (car qui n'a que des français sur toute son ascendance ? pas moi en tous cas) se dira : « mais, les étrangers nous piquent notre boulot ! », et ça fera grimper le nationalisme que tu déplores plus haut.
Il me semble que les populations modernes ne sont pas faites, moralement et mentalement, pour se mélanger : même si tout va bien pendant un moment, au moindre problème tout le monde se foutra nerveusement sur la gueule.
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 10-11-2006 à 07:37:58   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

salut ruz

ben c'est une réalité un salaire minimal obligatoire selon la profession devrais être établi, tu verrais une sacré différence après.

Je comprends tout à fais la réaction de quelqu'un d'un autre pays, si je suis payé mieux en France, Suisse, et que ma survie est en question Pourquoi je me generais franchement?..

C'est vraiment un problème politique dans tout pays, la responsabilisation des entreprises dans leur role social, c'est un faite, si rien est fais, tot ou tard une révolte existera tout d'abord, elle s'adressera au bouc-émissaire (les étrangers), si toujours rien est fais, ensuite juif, musulman..

Il ne faut pas se leurrer, quand un peuple où qu'il soit commence a subir une crise économique comme actuellement ou au moyen âge un crise climatique, que le gouvernement qui est en place n'est pas capable dans une réponse à leur demande.

Ils prendront une solution simple à quelque chose de complexe, comme "embeté" étranger, mouvement religieux qui réussi mieux qu'eux, femmes..car inconsciament il est encore ancré dans les esprits de devoir faire des sacrifices pour apaiser les dieux.

C'est comme quand Vanh goh avec des douleurs ses maux de tête, il s'est coupé l'oreil, quand la souffrance devient insupportable parfois la raison n'entre plus en compte, juste arrêter ce qui ne peut plus être supporte.

tichat

voilà mon avis sur la question tichat
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Nouvelles du Monde  Questions de Sociétés  Actualité sur l'immigrationNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade