Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mythologie 

 Anges - Les Archanges

Nouveau sujet   Répondre
 
Sujets liés :
Anges - Les 72 anges de la kabbale
 
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 01-09-2005 à 00:11:29   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

J’aimerais parler avec vous des correspondances faites entre les éléments, les archanges par différent mouvement ésotérique d'importance.


La Golden Dawn.


Michael -Feu – Sud
Raphael – Air – Est
Gabriel – Eau – Ouest
Uriel – Terre - Nord

Ces association sont exactement les même que celle que l´on retrouve dans le rituel mineur du pentagramme de la golden dawn. On les retrouve chez de manoury qui reprend celle de crowley (liber 777) qui reprend celle de mathers et donc de la Golden Dawn.

Moryasson dans son livre "la lumière sur le royaume", mentionne le rituel de la circulation des canopes dans ce rituel on a les correspondances suivantes

Mikhal – feu .- est– rouge
Raphaal – air – sud– jaune
Gavrial – eau – nord – bleue
Aourial – Terre- ouest – noir

a part la différence d'atribution des points cardinaux, les correspondances sont les mêmes.


Les ecrits chretiens, le livre d'henoch:

Livre d’henoch
Uriel, un des saints anges, qui préside aux cris et à la terreur.
Raphaël, un des saint anges, qui préside aux esprits des hommes.
Raguel, un des saint anges, qui unit le monde et les luminaires.
Michael, un des saints anges qui préside à la vertu des hommes, et commande aux nations.
Sarakiel un des saints anges qui préside aux enfants des hommes qui pèchent.
Gabriel, un des saints anges, qui préside sur Ikisat, sur le paradis et sur les chérubins
.

et au chapitre 39 les quatre anges du seigneur

Après cela je demandai à l'ange de paix qui était avec moi, de m'expliquer tous ces mystères. Je lui dis :Quels sont ceux que j'ai vus aux quatre côtés du Seigneur, et dont j'ai entendu et écrit les paroles, il me répondit : C'est d'abord saint Michel, l'ange clément et patient.
C'est ensuit saint Raphaël, l'ange qui préside aux douleurs et aux blessures des hommes.
Vient ensuite Gabriel, qui préside à tout ce qui .est puissant .. Enfin c'est Phanuel, qui préside à la pénitence et à l'espérance de ceux qui doivent hériter de la vie éternelle. Tels sont les quatre anges du Dieu très-haut. Ce sont leur quatre voix que tu viens d'entendre


La tradition juive

Michael « qui est comme dieu » est « un des sept anges qui se tiennent devant la gloire du seigneur, et entrent en sa présence » (Tb 12,15) c’est aussi le « chef des armées de Yahvé » (Jos 5,13-15). Il est l’ange gardien du peuple de dieu
Dans la tradition juive il est associé a l’élément eau , il est placé a l’est du trône de dieu, il est aussi associé a l’élément argent, à la planète mercure et a au mercredi, ou encore à la planète saturne et au samedi (dans le Sepher a razi’el). La confusion entre l’élément eau et l’élément feu pour michæl vient probablement du livre de Job ou il est nommé le « prince du feu ».

Raphael , « Dieu a guéri », il n’apparaît pratiquement pas dans les ecrits biblique il est uniquement cité dans le livre de Tobie et dans le livre d’henoch (cf plus haut).
Dans la tradition juive il préside au soleil et au jour de dimanche, il est placé a l’ouest du trône de dieu

Gabriel, « Dieu s’est montré fort », c’est le messager divin, dans le livre de Daniel il vient expliquer au prophète sa vision du bélier et du bouc, dans le nouveau testament il annonce la naissance de jean baptiste et de jésus.
Dans la tradition juive il est associé à l’élément feu et au métal or, il est placé au sud du trône de dieu

Uriel , il n’est pas cité par les textes canonique, mais par le livre d’Henoch et l’apocalyptique juive (deuxieme liver d’esdras), uriel est « la lumière de dieu». Dans la tradition juive il est clairement l’archange du feu , il est au nord du trône de dieu et il est associé au cuivre


Dans la tradition juive comme dans la tradition chrétienne, il n’est pas faite d’association direct entre les anges et les éléments, cela dit on a une association avec les quatre points cardinaux, qui si il faut en croire l’encyclopédie juive (voir plus haut) sont emprunté (comme le nom des anges par ailleurs) a la mythologie babylonienne

Uriel , nord, feu
Raphael , ouest, feu (car associé au soleil)
Gabriel, sud, feu
Michael, est, eau

Je trouve d’autant plus logique d’associé michael avec l’est qu’il est celui « semblable a dieu »…

Ensuite si on se refere au sens étymologique du nom de ces archanges on a :
Uriel, la lumiere de dieu, Raphael le soin de dieu, Gabriel l’homme de dieu, Michael le semblable à dieu.

Pour moi , si on se refere uniquement au sens étymologique du nom des archanges on devrais avoir l’association suivante :

Uriel , la lumiere de dieu, le feu
Raphael , le soin de dieu, l’eau
Gabriel, le messager de dieu, l’air
Michael, semblable a dieu, la terre.


voila ce sont juste quelques pistes de reflexions a explorer donc





Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 09-05-2011 à 14:00:21   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Salut,

Voici un petit complément issus de mes dernières réflexions et recherches sur le sujet que j’intégrerais a la publication sur les 5 éléments :

Les quatre éléments sont associé au nom de dieu (YHVH), mais également au sephirot Chochmah (sagesse), Binah (compréhension), Tiferet (Beauté ) and Malchut (Royaume) et au quatre “bêtes » de la Merkabah d’; Ezekiel, le Lion, l’aigle, l’homme et le taureau, c’est ce qu’on appel le tetramorphe.

Citation :

Quant à la forme de leurs faces, ils avaient une face d’homme, et tous les quatre avaient une face de lion à droite, et tous les quatre avaient une face de taureau à gauche, et tous les quatre avaient une face d’aigle.
Ezéchiel 1,10


Ce sont en hébreux les Chayot, Chajot ou hayyoth (חַיּוֹ&#1514 sont les “être vivant” ou ange, c'est-à-dire les séraphin de la tradition chrétienne, ce sont eux qui conduisent le char (Merkabah) de dieu, au nombre de quatre ils sont considérés comme l’origine des quatre directions du paradis et des quatre éléments. Dans les enseignements mystiques de la kabbale c’est une „sphère“ d’anges à travers laquelle passe l’essence de la divinité pour atteindre l’ange régent de la sphère terrestre „Metatron“ (voir à ce sujet l’Encyclopedia of Occultism and Parapsychology,.- Shepard, Leslie A).

En hébreux le terme “Hajoth Haqodesh“ (ou encore Hayyot ha Qadosh ) - signifie „vie divine“. On retrouve ce terme chez Francis Barrett qui dans The Magus les associe à Kether et au nom de dieu Ehie, et pour Eliphas Levy :

Citation :

La 1ère catégorie des esprits est celle d’Hajoth, Haccadosh ou les intelligences du télégramme divin sont les lettres sont figurées dans la prophétie d’Ezéchiel par des animaux mystérieux“
[s]La science des esprits chap III – Eliphas levy/s]


Ce dernier correspond également aux quatre signes « fixes » de l’astrologie Lion, Scorpion, Verseau et Taureau qui dans la mythologie mésopotamienne étaient des divinités secondaire : Le verseau était GU.LA «La grande figure » associé au dieu Ea un des plus important du panthéon mésopotamien. Le taureau était GU.AN.NA « le taureau céleste » création d’Anu à la demande d’Innana pour détruire Uruk. Le lion était UR.GU.LA associé à l’aspect guérrier de la déesse Istar et à Latarak. Le scorpion étant GIR.TAB ou Zuquaqipu, « le scorpion » associé à l’aspect d’épouse d’Istar. Symbolique que l’on retrouve dans l’arcane XXI du tarot.

L’association de ces êtres du tétramorphe avec les points cardinaux nous vient en partie de la religion égyptienne comme nous l’indique M. Bertelot dans son livre sur l’origine de l’Alchimie :

Citation :

Le nombre quatre joue un rôle fondamental chez les alchimistes, aussi bien que chez les Egyptiens. Ceux- ci distinguaient les quatre bases ou éléments, les quatre zones, les quatre divinités funéraires, qui étaient aussi les génies des quatre points cardinaux et qui répondaient d'ailleurs aux quatre vents, etc.
[s]L’origine de l’alchimie- M Berthelot – p34. /s]


En effet, dans l’Egypte antique on retrouve la personnification des quatre vents avec les quatre éléments, souvent représenté sous forme d’animaux, ces derniers sont identiques à la description d’Ezéchiel ou aux associations classiques avec les quatre évangélistes qu’on retrouve dans la religion chrétienne sauf que l’homme ou l’ange était chez les égyptiens représenté par un serpent, ce dernier représentant « noun » l’océan primordiale, le chaos dont est issus toute chose était naturellement attribué à l’eau. On retrouve ces personnifications sur les bas reliefs du temple de Kom Ombo :



(détail d'une facade du temple de Kom-Ombo)



On retrouve également au temple d’Horus d’Efnou quatre dieu gardiens, Neb-Mâba, le « seigneur du Harpon », gardien du sud et représenté sous la forme d’un faucon ; Our-Hemhem, « celui dont le rugissement est puissant », gardien de l’Ouest et représenté sous la forme d’un homme à tête de tareau ; Ned-Des ou Our-Des, le « seigneur du couteau », gardien du nord et représenté avec une tête de Lion ; et Âa-Senedj, « imposant la terreur qu’il inspire », gardien de l’est est représenté par un homme à tête de serpent. Ces gardiens sont les hypostases du créateur, créé à partir de lui-même pour constituer un rempart vivant.

La religion juive a associée aux quatre directions, quatre archanges qui se trouvent autour du trône de dieu et qui sont les gardiens des quatre éléments et des quatre directions.

les associations cité dans le premier post ne viennent pas de la Goloden dawn mais plutot d'Agrippa dans sa « Philosophie Occulte.

Dans la tradition juive les archanges sont définis comme suit : Michael « qui est comme dieu » est « un des sept anges qui se tiennent devant la gloire du seigneur, et entrent en sa présence » (Tb 12,15) c’est aussi le « chef des armées de Yahvé » (Jos 5,13-15). Il est l’ange gardien du peuple de dieu Raphaël, « Dieu a guéri », il n’apparaît pratiquement pas dans les écrits biblique il est uniquement cité dans le livre de Tobie et dans le livre d’Hénoch. Gabriel, « Dieu s’est montré fort », c’est le messager divin, dans le livre de Daniel il vient expliquer au prophète sa vision du bélier et du bouc, dans le nouveau testament il annonce la naissance de jean baptiste et de jésus. Uriel, il n’est pas cité par les textes canonique, mais par le livre d’Hénoch et l’apocalyptique juive (deuxième livre d’Esdras), Uriel est « la lumière de dieu».

Il n’est pas faite d’association directe, dans les écrits canoniques juifs, entre les anges et les points cardinaux. Cela étant dit on retrouve cependant dans le livre des prières, le Siddur, et plus particulièrement dans la prière du soir, le Kriat Sh’ma al ha-Mitah:

Citation :

Au nom du seigneur, le dieu d’israel, que Michael soit à ma droite, Gabriel à ma gauche, devant moi Uriel, derrière moi Raphael et au dessus de ma tête la présence divine de dieu.


D’après Abraham Zebi Idelsohn dans son livre sur la liturgie judaïque ce texte s’inspire du Bamidbar Rabbah 2 :10, le commentaire midrashique des Nombres dans lequel on retrouve:

Citation :

« De même que le Saint, béni soit-Il, créa quatre vents (direction) et quatre bannières (pour l’armée de dieu), Il créa aussi quatre Anges pour entourer Son trône : Michaël, Gabriel, Uriel et Raphaël. Michaël est à sa droite, correspondant à la tribu de Ruben ; Uriel est à sa gauche, correspondant à la tribu de Dan qui était placée au nord ; Gabriel est en avant, correspondant à la tribu de Juda qui se trouvait à l’est ; Raphaël est en arrière, correspondant à la tribu d’Ephraïm, à l’ouest ».
[s]Bamidbar Rabbah 2 :10/s]


Cependant les associations ne sont pas identiques, il semble donc que ces associations traditionnelles ne viennent pas du commentaire des nombres, mais plutôt du Pirke De-Rabbi Eliezer 4:1

Citation :

Quatre classes d’anges de bonté servent et louent devant le saint bénis soit-il : le premier camp (dirigé par) Michael à sa droite, le second camp (dirigé par) Gavriel à sa gauche, le troisième camp (dirigé par) Uriel devant lui, et le quatrième camp (dirigé par) Rafael derrière lui, et la Shekinah du saint, bénis soit-il est au centre.
[s]Pirkê de Rabbi Eliezer Gerald Friedlander B. Blom, 1971 p22 (traduction Abraxas/s] )


Ces attributions furent faite quelques siècle savant le Sepher ha-Zohar, et bien avant que l’arbre de vie kabbalistique ne fut formulé dans sa forme actuelle. On retrouve donc beaucoup d’associations différentes dans les écrits kabbalistiques, illustrant, s’il le fallait le fameux dicton « si les kabbalistes sont d’accord sur une chose, c’est qu’il ne sont pas d’accord ». D’après l’encyclopédie du Judaïsme, les quatre archanges tel que nous les connaissons, viennent de la mythologie babylonienne, dans celle-ci on retrouve

Citation :

« Shamash devant moi, derrière moi Sin, Nergal à ma droite, Ninib à ma gauche ».
[s]Jewish magic and superstition: a study in folk religion Par Joshua Trachtenberg,Moshe Idel p156 (traduction Abraxas) /s]


On retrouve dans cette incantation quatre divinités « solaire » représentant différent aspect du soleil. Samas est le dieu du soleil, souvent représenté comme un disque ailé, dont il ne garde que les aspects positifs la lumière, la chaleur et la justice. Sin est le dieu de la lune, représenté par le croissant de lune mais également pas le taureau ailé, c’est le dieu de la sagesse. Nergal, souvent représenté par un lion, est l’aspect négatif du soleil, dieu du monde souterrain, dieu du feu destructeur il est associé à Mars et à la constellation des gémeaux censés garder la porte des enfers, il est également associé à l’épée . Ninib, plus connu sous le nom de Ninurta c’est le dieu de l’agriculture et des fermiers mais également le guerrier « champion de l’assemblée divine » qui combat les ennemis du pays de Sumer, c’est également lui qui prétend au pouvoir royale et règne sur la terre au nom des autres dieu, c’est le seul dieu associé à un vent, le vent du sud.

On retrouve dans le Sh’lah al Sefer Vayik’ra de Yeshayahu ben Avraham : « Michael est la source principale de l’esprit eau, Gabriel de l’esprit feu, Auri’el de l’esprit air, Raphael de l’esprit terre. » Ces attributions sont basé sur les correspondances Kabbalistique avec les sephirot qui attribut à Chesed à Michael, Gevurah à Gabriel, Tipheret à Uriel et Yesod à Raphael.

Citation :

108. Et qui sont ces princes? Nous avons appris qu’ils sont trois. La force (Gevurah) est le prince de toutes les formes saintes à la gauche de Dieu. C’est Gabriel. Et à sa droite le prince sur toutes les formes saintes. C’est Michael. Et au milieu, la vérité. C’est Uriel, prince sur toute les formes saintes.

144. […] Quelle est la quatrième. La quatrième est la charité de l’Eternel, ses mérites, ses bontés pour le monde entier. C’est la main droite de dieu.
145. […] La cinquième est le grand feu de dieu duquel il est dit : « que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir » (Deuteronome 18 :16) C’est la main gauche de dieu.[…] 146. La sixième, c’est le trône de gloire […] C’est la maison du monde à venir, et sa place est dans chockmah, comme il est écrit « Et dieu dit que la lumière soit et la lumière fut ».
[s]Bahir, translated by Aryeh Kaplan (1995). Aronson (traduction Abraxas) /s]


De l’analyse ci-dessous il ressort donc que la personnification de gardiens des quatre points cardinaux se retrouve dans la mythologie babylonienne. A l’époque de la destruction du premier temple de Jérusalem, au VIème siècle avant J-C et la conquête du royaume de Juda par Nabuchodonosor II, les juifs furent déporté en Mésopotamie, c’est également l’époque d’Ezéchiel qui le premier dans la religion judéo-chrétienne eu la vision du tétramorphe. Les associations qui semblent les plus pertinentes sont donc :

Uriel, « la lumière de dieu », c'est-à-dire la connaissance divine, associé à Kéther il illumine l’ensemble de l’arbre séphirotique et comme nous l’indique le Pirke De-Rabbi Eliezer et la prière du Queriat Chemna il est associé à l’est et à l’air, qui symbolise comme nous l’avons vu la compréhension. En ce sens Uriel est également le symbole du triangle divin symbolisé par la trinité Kéther, Chockmah et Binah, couronne, compréhension et intellect.

Michael. « celui qui est comme dieu » est l’ange de la miséricorde, c’est le psychopompe qui conduit et juge les âmes, symbole de la justice et de la miséricorde divine, sont nom est en faite une question « qui est comme dieu ? » a cette question la réponse est « personne ». Michael est donc la compassion incarné et est associé au sud et à l’eau qui correspond à l’émotion et au ressenti. C’est l’ange de Chesed et de Gedulah associé à la colonne Yakhin du temple de Jérusalem.

Rafael, « dieu à guérit », c’est l’ange de la beauté (Tipheret) qui contient en elle l’ensemble des autres sphères séphirotique qui se situe en dessous, il est associé au nord et à la terre qui est la sphère de notre matérialité et de la mafestation c'est-à-dire Malkuth.

Puis vient Gabriel, « dieu c’est montré fort », il est associé au feu et au nord, c’est l’ange de Geburah, l’ange de la colonne Boaz du temple de jérusalem.


Grüssi

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mythologie  Anges - Les ArchangesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade