Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Symbolisme 

 Cercles et demi-cercles

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 16-12-2006 à 13:48:47   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

L'une des figures les plus simples qui soit, c'est le cercle. Celui-ci peut se décomposer en deux éléments : le centre et la circonférence . Le centre peut être conçu tout seul, mais la circonférence ne ne peut pas exister sans le centre. On en déduit donc déjà la prédominance du centre sur la circonférence.

Le centre représente donc le Principe, le point de départ et le point d'arrivée, le lieu d'où provient toute chose, et le lieu où toute créature aspire à retourner. C'est le territoire de la stabilité, de l'immuabilité, de la non-dualité, de l'éternité. Alors que la circonférence au contraire est le terrain du changement, du mouvement, du bruit, de la transformation. On peut aussi dire que le centre représente le point de départ des émanations, tandis que la circonférence représente la manifestation.

Le symbole du cercle avec son centre se retrouve dans toutes les Traditions :



Dans l'Astrologie ce symbole représente le Soleil, et dans l'Alchimie il représente l'or. Mais le Soleil et l'Or sont eux-mêmes des symboles d'une réalité supérieure, d'un principe universel, celui de l'éternité, de la source infinie de lumière. Voilà pourquoi il serait inexact de dire que ce symbole représente le Soleil (théorie des naturalistes), ce symbole représente le centre suprême.

Les Musulmans se tournent vers la Mecque pour prier, et les églises catholiques sont toujours orientées de façon à ce que face à l'autel, le fidèle soit aussi face à l'Est. Ce n'est rien d'autre qu'une applicatin du symbolisme du cercle : la créature qui se trouve sur la circonférence aspire à retourner au centre, voilà pourquoi la première chose à faire est de se tourner vers ce centre.

Il arrive souvent que le cercle soit représenté avec des rayons, on obtient alors une figure que l'on nomme la rouelle celtique , car elle a été retrouvée gravée en grand nombre sur les anciens territoires celtes :



Cette fois-ci, le découpage du cercle indique l'idée d'un cycle. S'il y a quatre rayons, chaque quartier peut représenter une saison. Il est aussi possible de partager le cercle en 6 ou en 8, mais le découpage le plus célèbre est bien entendu celui en douze parties, qui représente alors le Zodiaque.

D'ailleurs, lorsque l'on dresse un thème astral, on place les planètes à la circonférence, dans les signes. Et là encore c'est très représentatif du symbolisme du cercle : un thème astral représente avant tout la personnalité, le caractère, c'est à dire la composante de l'humain qui est soumise au changement, au mouvement. Alors que l'Esprit, lui, qui est éternel, est représenté par le centre du zodiaque. Celui qui est en recherche intérieure, un jour ou l'autre, finira par maîtriser son égo, maîtriser sa personnalité, et se rapprochera peu à peu du centre. Il n'aura plus de thème astral le représentant, puisqu'il aura réussi à s'élever de la circonférence vers le centre.

Souvent, la rouelle à quatre rayons est représenté avec seulement des portions de cerle, qui sont dessinées en droite, ce qui donne alors le Swastika :



Ce symbole est universel, il a été retrouvé gravé partout dans le monde, y compris en Amérique. Il est fort probable que le swastika représente un cercle en mouvement, ou même une sphère. On peut tout à fait supposer que ce signe est une vision shématisée de la planète vue d'en haut, et alors le centre du swastika n'est autre que le pôle. Evidemment par "pôle", il ne faut pas forcément entendre le pôle physique, mais plutôt le pôle spirituel, le point de départ de la Tradition. Voir cet article pour plus d'infos.

On peut maintenant s'intéresser aux demi-cercles, et pour cela se référer à l'histoire du déluge, qui présente deux demi-cercles, l'un orienté vers le bas, l'autre vers le haut.

En effet, l'arche de Noé, comme tout objet flottant, peut être représenté shématiquement par un demi-cercle orienté vers le bas, avec un point au centre :



Le point représente la tradition. Alors que la Terre entière était détruite par les eaux, Noé a conservé dans son arche la Science initiatique.

Après le déluge, il est écrit que Dieu fit apparaître un arc en ciel, qui cette fois-ci peut être schématisé par un demi-cercle orienté vers le haut :



Cette fois-ci c'est le symbole d'une alliance, d'une promesse : la promesse que Dieu fait aux hommes de toujours leur permettre d'accéder à Lui. Ce symbole est donc complémentaire du précédent, et la réunion des deux forme le cercle complet, qui comme nous l'avons vu plus haut représente à la fois l'essence (le centre) et la substance (la circonférence).

On peut aussi retrouver ces deux demi-cercles, avec une petite variante, dans le symbole du signe du Cancer :



Il est d'ailleurs utile de remarquer que le Cancer est le domicile de la Lune (qui peut se présenter sous la forme d'un cercle, mais aussi sous la forme de demi-cercles, orientés dans un sens ou dans l'autre), et que c'est un signe d'Eau, cette eau que l'on retrouve dans le déluge.

A bientôt,
Sol
Vital
Membre
   Posté le 24-12-2006 à 11:18:47   Voir le profil de Vital (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Vital   

Bonjour Sol, et tous,

Oui je suis assez d'accord avec ton interprétation du cercle, seulement il est peut-être dommage de toujours vouloir laisser croire qu'il n'est que symbole! Un peu comme une connaissance perdue, quoi! Les textes anciens c'est bien, mais on ne peut se résigner à ne faire que des copies de copies ! Des interprétations probables et disserter perpétuellement sur ces formes sans jamais aller plus loin, C'est à dire on en fait quoi concrètement avec ces écrits dans, " le temps présent" ??? Enfin!moi, c'est vraiment ce qui m'intéresse...

Voici donc ma version :

Sans vouloir entrer dans les détails ( ce serait un peu trop long d’ailleurs et je n'ai pas le temps non plus...) je dirais que nous sommes là au coeur des effets de formes, le point matérialisé rayonne un champ , créant ainsi un cercle virtuel mais bien décelable, et réciproquement le cercle matérialisé centralise les énergies en son centre virtuel, de ce point de vue il n'existe donc pas de point sans cercle ni de cercle sans point, l'un ne peut jamais aller sans l'autre.

En étudiant les ondes de formes on s'aperçoit très vite du parallèle entre le cercle et la sphère (dans cette explication il équivaut au cercle équatorial, limite entre les deux demi sphères terrestre)

Ce qui nous donne:
Le demi-cercle, ou demi sphère " bateau" = le tellurisme, polarité SUD de l'aimant
Le demi-cercle, ou demi sphère " arc en ciel" = le cosmique, polarité NORD de l'aimant

Nous avons donc là, la base étalon cosmo-tellurique et électro-magnétique (au sens vibratoire) sur laquelle on retrouve la croix formée par les éléments cardinaux N/S (magnétique ) et E/O ( électrique )
Si l'on duplique une autre croix et déviée de 45° on délimite ainsi le magnétique et l'électrique, éléments N-E / S O et N-O / S-E (= rouelle celtique, ou 8 maisons, etc...)

Nous pouvons donc vibratoirement expliquer clairement le déphasage angulaire du cercle qui représente en fait une sphère aplatie par ses poles Nord et Sud.

Bonne expérimentation,

Vital
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 25-12-2006 à 18:35:29   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Salut vital et Sol

nous avions parlez onde de formes, radiesthésie un des membres à parlé de l'influence vibratoire Gwelen tu pourras regardé.

tiens on pourrait se demandé pourquoi les oeufs sont de forme ovoide? pourquoi les poules ne ponde pas des oeuf carré?.pourquoi les pommes ?..

la rondeur pourrait être considéré comme la féminité?

entre le plein et le vide..une boule vide aurait-t-elle une énergie différente mais dans quel sens?..

enfin plein d'idée fourmille..il faudrait que je retrouvé tout nos sujets que soit le pole magnétique et autres

tichat ~^+^~


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Silence
Membre du conseil
   Posté le 20-05-2007 à 15:04:48   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

J'ai une question : est-ce que le sens de rotation est important dans les symboles, ou dans leur écriture. Par exemple est-ce qu'un cercle tracé dans un sens aura plutôt tel effet, et dans l'autre un autre ?

Concernant les spirales aussi, est-ce qu'une spirale tournant dans un sens à le même sens que tournant dans l'autre.

J'ai lu un truc comme ça dans le post concernant la svastika (désolé je connais pas l'orthographe de ce mot), un des sens était évolutif et l'autre involutif.

Bref une dernière question plus technique : est-ce que ce sens de rotation est lié à celui de la Terre, auquel cas, est-ce que pour ceux de l'hémisphère sud, les choses sont inversées... (vous savez, comme le tourbillon d'eau dans une baignoire qui tourne pas dans le même sens selon qu'on est au nord ou au sud).

Dans ce cas-là, on pourrait penser que tourner dans le sens de rotation de la Terre a un effet, et en sens inverse un autre...
Vital
Membre
   Posté le 08-06-2007 à 23:22:52   Voir le profil de Vital (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Vital   

Bonsoir,

J'ai une question : est-ce que le sens de rotation est important dans les symboles, ou dans leur écriture. Par exemple est-ce qu'un cercle tracé dans un sens aura plutôt tel effet, et dans l'autre un autre ?

La question n'est pas très claire... Le symbole n'est qu'une figure qui exprime ce à quoi il renvoie.( bien souvent d'une manière cachée)
Pour comprendre le symbole il est donc nécessaire de bien connaitre l'énergie des formes.


Concernant les spirales aussi, est-ce qu'une spirale tournant dans un sens à le même sens que tournant dans l'autre.

Pas plus clair, mais je pense que la réponse est dans la question!...


J'ai lu un truc comme ça dans le post concernant la svastika (désolé je connais pas l'orthographe de ce mot), un des sens était évolutif et l'autre involutif.


Oui mais ça n'est que de la littérature, en fait c'est une manière déguisée pour expliquer le yin et le yang, ou plus simplement le cosmique et le tellurique qui doivent être en bon équlibre, pour éviter le "mal à dit".


Bref une dernière question plus technique : est-ce que ce sens de rotation est lié à celui de la Terre,

Question très pertinente, car effectivement tout n'a de sens qu'en rapport avec le mouvement de la terre dans le système planétaire.


auquel cas, est-ce que pour ceux de l'hémisphère sud, les choses sont inversées... (vous savez, comme le tourbillon d'eau dans une baignoire qui tourne pas dans le même sens selon qu'on est au nord ou au sud).

Hà,hà,hà! Bonne question, là, je te répondrais bien comme quelqu'un que je connais m'a dit un jour, " Mieux vaut le découvrir par soi-même que de se l'entendre dire..."

Mais je vais tout de même te donner un indice, en faisant cette petite expérience: Prendre un objet circulaire quelconque ( ex: papier ) découper ou faire dessus une flèche vers la droite, faire pivoter ensuite cette forme horizontalement dans le sens de la flèche tout en l'élevant de manière à voir le dessous de celle-ci.

Ma question est:

1- dans quel sens tourne la forme vue du dessous ( ou face Sud) par rapport au dessus (face nord)!

2- pourquoi! Et d'après toi maintenant avec cette petite expérience (et sans avoir besoin de faire le déplacement dans l'hémisphère Sud) les choses sont-elles inverséees!


Dans ce cas-là, on pourrait penser que tourner dans le sens de rotation de la Terre a un effet, et en sens inverse un autre...


Non seulement on pourrait le penser, mais c'est la réalité, pour s'en convaincre il suffit d'en faire l'expérience et mesurer les différents taux vibratoires.
Tu peux même te poser une autre question bien parlante sur le sujet, quel est la différence entre un arbre sain et un homme sain vivant sur un même terrain tout aussi sain !!!

Seule l'expérience compte, tout le reste n'est en fait que pure littérature...


Vital,
Silence
Membre du conseil
   Posté le 09-06-2007 à 03:01:20   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Si par exemple je suis debout et que je tourne sur moi-même dans un certain sens, et que je suis au pôle nord. Disons que je tourne dans le même sens que la Terre. Si je me retrouve au pôle sud, et que je tourne toujours dans le même sens de rotation par rapport à moi-même, cette fois je tournerais en sens inverse par rapport à la Terre.

Cela a sûrement une incidence d'un point de vu énergétique. En fait la vraie question, c'est est-ce que le sens de rotation qui importe est relatif à moi-même, ou relatif à la Terre.

Prenons un cas pratique : il existe une série d'exercice de Chi Kong boudhiste, et l'un de ces exercices consiste à se mettre debout, écarter les bras, et tourner très vite (et s'arrêter immédiatement dès les premiers signes de tournis). Cet exercice doit être fait dans un sens de rotation très précis (dont je me souviens plus par ailleurs). Un des sens fait monter l'énergie, l'autre au contraire la fait descendre. Les pratiquants de l'hémisphère sud doivent-ils tourner dans le même sens, ou inverser ce sens ?

Pour ceux qui font des maths, vous savez qu'une rotation peut être représentée par un vecteur colinéaire (comprenez "paralèlle" ) à l'axe de rotation. Toutefois, si l'on inverse le sens de rotation, ce vecteur change de sens aussi (donc toujours sur l'axe, mais vers l'autre direction). Je pense moi-même que les rotations induisent un mouvement paralèlle à l'axe. Bien-sûr les mathématiciens ont choisi ce sens vectoriel de façon parfaitement arbitraire. Moi j'aimerais découvrir le vrai. Et savoir si la rotation de la Terre prime sur la notre ou si c'est l'inverse.


A Vital :
Pour répondre à ta question, dans le cas de la feuille de papier, seul le sens perçu visuellement change quand je mets la feuille au-dessus.
Si par exemple je tournais sur moi-même et que quelqu'un tournait la feuille pour moi, si je tournais dans le même sens que la feuille au début, je tournerais dans le même sens aussi après qu'il l'ait passée au dessus de moi. En fait pour revenir au math : le sens de la flèche du vecteur de rotation va toujours dans le même sens que moi.

L'autre différence, c'est que la feuille de papier n'a pas de "haut" ni de "bas", contrairement à nous humain qui avons d'un coté des pieds et de l'autre la tête.

Le problème reste donc entier !

Message édité le 09-06-2007 à 03:11:37 par Silence
Vital
Membre
   Posté le 10-06-2007 à 23:12:16   Voir le profil de Vital (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Vital   

Bonsoir à tous,


Si par exemple je suis debout et que je tourne sur moi-même dans un certain sens, et que je suis au pôle nord. Disons que je tourne dans le même sens que la Terre. Si je me retrouve au pôle sud, et que je tourne toujours dans le même sens de rotation par rapport à moi-même, cette fois je tournerais en sens inverse par rapport à la Terre.

Exact.


Cela a sûrement une incidence d'un point de vu énergétique.

Oui mais tu omets dans ton raisonnement la position stable! Dommage.

En fait la vraie question, c'est est-ce que le sens de rotation qui importe est relatif à moi-même, ou relatif à la Terre.

Désolé, mais ce n'est ni l'un ni l'autre! ( bien que l'étalonnage se fait par rapport à la terre dans le mouvement planétaire.) Ce qui importe c'est l'harmonie et rien d'autre.

En fait si tu avais d'abord répondu a mes questions cela aurais eu au moins l'avantage de t'obliger à y réfléchir avant de reposer d'autres questions... En l'occurence ici la question de l'homme et de l'arbre!

Tout est en interaction et le mouvement (dans un sens ou l'autre) de l'homme ou autre sur la terre provoque à l'exès un déséquilibre qu'il est nécessaire de compenser par l'inverse (principe de la balance)

Prenons un cas pratique : il existe une série d'exercice de Chi Kong boudhiste, et l'un de ces exercices consiste à se mettre debout, écarter les bras, et tourner très vite (et s'arrêter immédiatement dès les premiers signes de tournis). Cet exercice doit être fait dans un sens de rotation très précis (dont je me souviens plus par ailleurs). Un des sens fait monter l'énergie, l'autre au contraire la fait descendre.

ça confirme bien ce que je te disais, ce n'est qu'une question de compensation, l'important est de savoir quoi et comment et surtout ne pas l'oublier.

Les pratiquants de l'hémisphère sud doivent-ils tourner dans le même sens, ou inverser ce sens ?

C'est toujours le phénomène de la polarité qui intervient et qu'il faut bien comprendre avant tout, seul son déséquilibre crée le balai des énergies, il faut donc connaitre le besoin ou le manque pour compenser juste.


Pour ceux qui font des maths, vous savez qu'une rotation peut être représentée par un vecteur colinéaire (comprenez "paralèlle" ) à l'axe de rotation. Toutefois, si l'on inverse le sens de rotation, ce vecteur change de sens aussi (donc toujours sur l'axe, mais vers l'autre direction). Je pense moi-même que les rotations induisent un mouvement paralèlle à l'axe. Bien-sûr les mathématiciens ont choisi ce sens vectoriel de façon parfaitement arbitraire. Moi j'aimerais découvrir le vrai. Et savoir si la rotation de la Terre prime sur la notre ou si c'est l'inverse.

Oui ben là, c'est pas la meilleure formule! Pour le retour à l'unité mieux vaut ne pas partir de la division ou de l'addition (juste un conseil)


A Vital :
Pour répondre à ta question, dans le cas de la feuille de papier, seul le sens perçu visuellement change quand je mets la feuille au-dessus.
Si par exemple je tournais sur moi-même et que quelqu'un tournait la feuille pour moi, si je tournais dans le même sens que la feuille au début, je tournerais dans le même sens aussi après qu'il l'ait passée au dessus de moi. En fait pour revenir au math : le sens de la flèche du vecteur de rotation va toujours dans le même sens que moi.


Oui mais là tu change la question et tu t'obstine à ne pas prendre en considération la position stable! En fait tu ignore totalement le jeu de la polarité et ses effets vibratoires... Il faudra donc apprendre.

L'autre différence, c'est que la feuille de papier n'a pas de "haut" ni de "bas", contrairement à nous humain qui avons d'un coté des pieds et de l'autre la tête.

C'est toi qui l'affirme! Remplace donc la feuille de papier par une hélice, tu me diras si l'effet est est identique, et même si toi tu tourne avec dans le même sens !!! Enfin, si tu peux.

Le problème reste donc entier !

Pour toi certainement !!! Jai bien compris...

Seule l'expérience compte, tout le reste n'est en fait que pure littérature...

Vital,
------------------------

Citation:
Quant aux personnes qui ne savent pas mais qui ont le désir de
comprendre, réfléchissez à ce qui est révélé et manifesté, et vous
saurez ce qui est caché, vu que toute choses sont semblables. Car tout ce que l’Eternel a créé sous l’aspect corporel a été fait sur le modèle de ce qui est en-haut.
Silence
Membre du conseil
   Posté le 12-06-2007 à 22:51:07   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

L'ennui c'est que tu distilles les informations au compte-goutte. A moins que ton intention soit pédagogique (à savoir me faire saisir un truc sans me le dire), tout cela me laisse une impression de vague. C'est dommage aussi que tu t'amuses à souligner mon ignorance par exemple à la suite de la dernière fois que tu me cites ("le problème reste entier" -> "pour toi certainement" etc). Si je pose une question c'est bien entendu que je ne connais pas la réponse ! Ou que j'en suis à un stade où la réponse reste floue et incomplète.

Pour la réponse à la question que tu me posais, je n'en ai nullement changé le sens, mais tu ne précisais pas le cadre, à savoir le sens de rotation relatif, ou le sens de rotation absolu... Evidemment comme le premier cas produisait une réponse inverse au deuxième, j'étais bien obligé de préciser quel cas s'appliquait à quelle réponse.

Peut-être peux-tu nous préciser ce que tu appelles la "position stable".

Si je remplace la feuille de papier par l'hélice, je tournerais quand même dans le même sens qu'elle une fois que je l'aurais mise au dessus de ma tête, par contre, en admettant que l'hélice produise un déplacement d'air vers le bas, dans le cas initial (hélice dessous) elle aspira l'air autour de moi, dans le cas final (hélice au dessus) elle soufflera de l'air sur moi. Il est donc naturel d'en arriver à la conclusion que mon rapport avec l'hélice a changé, et d'étendre cette conclusion à tous les corps et énergies en rotation.



Histoire de nous faire gagner du temps je vais faire un récapitulatif de là où j'en suis :

Ce que je sais :
- la rotation de toute chose accroit certaines sortes d'énergies, peut-être toutes
- le sens de rotation est important
- la rotation est le phénomène qui crée l'illusion de la matière, pas de rotation = pas de matière... c'est pourquoi tout est en rotation dans l'univers : électron autour de l'atome, planète tournant sur elle-même, planète tournant autour du soleil, galaxie en rotation sur elle-même, etc... je serais prêt à parier que l'univers entier tourne sur lui-même...
- la rotation apporte de la stabilité : une simple conséquence du point précédent... d'où la force gyroscopique
- les mouvements en hélice (qui visse) sont pénétrants (confirmé par mon expérience des arts martiaux)

Ce qu'il me manque :
- l'origine de la rotation-énergie et ses conséquences
- l'intéraction entre deux corps ou énergie en rotation
- pourquoi chez une très grande majorité de personnes, la réponse "oui" de leur pendule tourne toujours dans le même sens, et pourquoi certaines autres personnes minoritaires (dont je fais partie) ont le "oui" à l'envers... Je ne peux pas croire que ça soit juste "comma ça" sans qu'il y ait un sens profond.

Message édité le 13-06-2007 à 02:48:25 par Silence
Trotmany
Membre du conseil
Trotmany
   Posté le 14-06-2007 à 20:04:50   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Il est plus gratifiant pour l'estime de soi de laisser supposer un secret jalousement gardé que d'avouer son incompétence.

Citation :

- la rotation est le phénomène qui crée l'illusion de la matière, pas de rotation = pas de matière... c'est pourquoi tout est en rotation dans l'univers : électron autour de l'atome, planète tournant sur elle-même, planète tournant autour du soleil, galaxie en rotation sur elle-même, etc... je serais prêt à parier que l'univers entier tourne sur lui-même...


L'électron, lorsqu'il est dans un atome, ne se comporte-t-il pas comme une onde stationnaire plutôt qu'un corpuscule qui gravite autour du noyau? Je pense que tu te réfères au schéma atomique de Bohr (1913). Le problème, c'est que maintenant on lui préfère celui de Schrödinger (1925). L'idée d'une orbite électronique est obsolète.

Toi même, te faut-il tourner en rond pour te sentir exister ?

Lorsque tu parles de la matière, il semble que tu la confrontes (volontairement ou non) au vide. Comme si absence de matière = vide et que vide = rien. Or, ce vide n'existe pas d'après la théorie de l'énergie au point zéro.

Selon moi, tu y gagnerais à interchanger le terme "rotation" par "mouvement". Mais, ce n'est qu'une suggestion subjective. Tout n'est pas en rotation. Tout est en mouvement et le mouvement est le Tout.

Je suis sceptique en ce qui concerne toutes les divinations. Je te conseil donc d'observer quel pratiquant est gaucher, quel pratiquant est droitier et l'effet que cela a sur le sens de giration.

Bien à toi.

Message édité le 14-06-2007 à 20:05:56 par Trotmany
Silence
Membre du conseil
   Posté le 14-06-2007 à 23:41:19   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Salut Trotmany,

J'ai parlé très brièvement de l'atome et de son électron "gravitant" autour, et en effet, l'atome de Shrödinger est le modèle qui prévaut aujourd'hui. Je n'ignore pas ce fait, mais je n'avais pas envie de disserter très longtemps sur ce point

Cependant corpusculaire ou pas, ça ne change pas le fond du problème, et l'onde est dite stationnaire car en l'état, la science appelée mécanique quantique a choisi une approche plus statistique du problème. Le fameux principe d'incertitude (dont j'ai oublié le nom, chui pas doué pour les noms propres ) enseigne qu'en mécanique quantique, on ne peut pas mesurer précisément à la fois la vitesse et à la fois la position d'une "particule" ( delta_V x delta_P = CONSTANTE ). Cela provient qu'en mécanique quantique, observer une particule la perturbe, on ne peut plus mesurer sans influer sur le sujet. La science a donc décidé qu'après tout, la seule réalité qu'elle s'attacherait à décrire serait celle "observable", "mesurable"... (que finalement il importe peu de savoir si l'état du "Chat de Shrödinger" puisse être moitié mort - moitié vivant tant qu'on a pas ouvert la boite). Finalement la mécanique quantique comme toute science, s'intéresse au tangible, à ce qui à des conséquences visibles. (d'ailleurs un *vrai* scientifique ne dira jamais par exemple que Dieu n'existe pas, mais que l'existence ou non de Dieu ne lui est pas nécessaire pour expliquer l'univers qui l'entoure).
Du coup, on ne sait pas vraiment ce qui se cache derrière les statistiques de la mécanique quantique.


Pour revenir à ce que je disais, que la rotation était à l'origine de la matière, c'est une idée qui m'est chère, mais qui est parfaitement personnelle (à ma connaissance aucun homme de science ni aucun maitre ésotérique n'a émis cette idée, mais je n'ai pas lu non plus des tonnes de bouquin alors qui sait).
Même aux échelles sub-atomiques on trouve de la rotation, la notion de "spin" (qui doit vouloir dire "tournoiement" ) est très présente en mécanique quantique.

Citation :

Toi même, te faut-il tourner en rond pour te sentir exister ?

Je ne crois pas que existence et matière aient plus d'affinité que cela. Matière ou pas je suis. Et même contrairement à la célèbre phrase de Shakespeare, pensant ou non-pensant, je suis.
Par contre tourner en rond, ça veut dire ne pas avancer, stagner... bref une idée de conservation de ce qui est, et c'est bien selon moi, la vraie définition de la matière. La matière est une loi de conservation, une loi d'inertie, etc...
Là encore ça me rappelle la force gyroscopique, une toupie par exemple ne tombe pas, reste dressée sur sa pointe parce que la rotation tends à lui faire conserver son "état" qu'on qualifierait d'instable avec une rotation nulle.

A propos du vide, je sais bien que la vide absolu n'existe pas, ni en science, ni dans la plupart des traditions. Par exemple dans le taoïsme, le vide est une notion qui a été mal traduite, à cause que chez nous autres occidentaux "vide" renvoit au néant. Or pour les chinois, le vide n'est pas le néant. Du néant rien ne pourrait sortir, alors que du Tao tout peut naitre, bref un vide qui cache une très grande énergie potentielle, plus proche de la notion d'infinitésimale bien de chez nous.

Encore selon ma conception personnelle, le vide ne peut exister car l'espace n'existe que là où il y a matière, tout comme le temps n'existe que là où il y a du mouvement, des évènements. Donc nul-part dans l'espace-temps on ne peut trouver d'endroit où il n'y a rien, ni d'instant où il ne se passe rien.
Pour le temps, c'est assez trivial, de toute façon le temps se mesure justement avec du mouvement (le balancier d'une horloge, les changements d'état d'un cristal de quartz, etc).
J'ai tendance à considérer l'espace-temps comme une loi de "rangement", "d'ordonancement". Si on empile les évènements les uns sur les autres comme des pierres, le non-évènement reviendrait à empiler de "l'air", et donc la prochaine pierre s'empilera comme si le "rien" n'avait pas été empilé.

Citation :

Selon moi, tu y gagnerais à interchanger le terme "rotation" par "mouvement". Mais, ce n'est qu'une suggestion subjective. Tout n'est pas en rotation. Tout est en mouvement et le mouvement est le Tout.

Tout est mouvement oui, mais le cas de la rotation, toujours selon ma conception personnelle, implique la matière, le rigide, la conservation, l'inertie... qui ne sont finalement que des illusions d'immobilité (car finalement ce sont juste des mouvements cycliques), tandis que d'autres formes de mouvement sont évolutives (physiquement cela génère de l'entropie par exemple).

Et si la matière était simplement de l'énergie en rotation ?
D'ailleurs cela fait fort longtemps qu'il est admis que la matière peut naitre de l'énergie (notament dans les théories du Big Bang, où au commencement, ce fut un Bang d'énergie pur, qui en se refroidissant aurait donné de la matière).

Il faut noter aussi que le mouvement de rotation contrairement au mouvement rectiligne, n'est pas relatif. En fait selon Einstein, la rotation est elle aussi relative si on l'assimile à un champ de gravitation, mais l'idée ne m'a jamais séduite... Par exemple dans le cas d'une planète en rotation, on voit bien que la part due à la force centrifuge est discernable : le poid d'un objet n'est pas le même aux pôles qu'à l'équateur. Relativiser une rotation à un champs de gravitation me semble donc déplacé, surtout puisque ledit champs ne peut être constant. Malgré tout le respect que j'ai pour Einstein, je crois qu'il s'est laissé emporter dans son élan, et a voulu TOUT relativiser... en tout cas ça cadre pas avec mon intuition.



Sinon concernant le pendule, je suis droitier, comme la large majorité de la population, pourtant mon "oui" du pendule tourne à l'envers comme la minorité... Cela doit donc venir d'ailleurs...


Bon... je crois que je me suis laissé emporter... wahou, j'avais pas tapé un tel pavé depuis des mois...

Message édité le 15-06-2007 à 00:44:13 par Silence
Trotmany
Membre du conseil
Trotmany
   Posté le 15-06-2007 à 09:01:51   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Citation :

Bon... je crois que je me suis laissé emporter... wahou, j'avais pas tapé un tel pavé depuis des mois...

Je t'en remercie! C'est vraiment bien développé, avec des exemples concrets. Je viens de comprendre enfin, si j'ose dire, ce qui est intéressant dans la rotation : la conservation et l'inertie - plus simplement, le mouvement perpétuel.

Si on pose ceci comme la base de ta théorie, je pense qu'elle va devenir beaucoup plus compréhensible. Je serais même enclin à te suivre en disant que grand nombre de phénomènes peuvent se transcrirent en représentation hélicoïdal (et/ou elliptique et/ou spirale). J'avoue ne pas avoir réussi à faire une différence claire entre ces trois.

Je vais employer la terminologie que je maitrise le mieux (peut-être pas la plus adaptée). Je pense que nous avons bien souvent l'impression d'un mouvement perpétuel d'un point A vers un point A. Et qu'en réalité, il s'agit d'une spire de A vers A'. De telle manière qu'en abscisse et en hauteur, nous restons effectivement dans un mouvement circulaire dont les points sont identiques. Mais, qu'une fois l'ordonnée posée, on peut voir une forme spiralée. Cela pour une simple raison : le facteur temps.

Je pense donc que toute modélisation d'un mouvement rotatoire doit se faire sous forme spiralée pour en comprendre tous les aspects.

Si tu pars sur cette base, les traditions ne sont pas avares en données.

Citation :

Sinon concernant le pendule, je suis droitier, comme la large majorité de la population, pourtant mon "oui" du pendule tourne à l'envers comme la minorité... Cela doit donc venir d'ailleurs...

Si la dominance n'est pas motrice, j'imagine qu'elle est cervicale. Malheureusement, je ne sais pas comment tu pourrais rendre compte de la dominance gauche ou droite des hémisphères de ton cerveau. Sachons tout de même que la plupart des radiesthésistes ont une forte émotivité et que tu sembles plutôt doué pour la logique. Faut-il y voir un rapport? A toi de voir.

Message édité le 15-06-2007 à 09:23:32 par Trotmany
Trotmany
Membre du conseil
Trotmany
   Posté le 15-06-2007 à 09:44:24   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   



Le point est la première dimension du manifesté, mais il est non-révélé. C'est le Germe qui est potentialité. En devenant centre, le point est situé à égale distance de tous les points d'un cercle ou d'une sphère. De ce fait, il représente le foyer de tout ce qui est. C'est le point de perfection. Il est le premier et le dernier. Car du chaos nait l'ordre et de l'ordre nait le chaos. Phases de construction et de destruction sans cesse répétées.

Le cercle est la deuxième dimension du manifesté, il est révélé. Il est l'Eternel, la perfection et la permanence. Il n'a ni début, ni fin et c'est pour cela qu'il représente le Royaume du ciel. Il est souvent mis en opposition au carré, Royaume de la terre.

Message édité le 15-06-2007 à 09:46:25 par Trotmany
Silence
Membre du conseil
   Posté le 15-06-2007 à 22:07:41   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Salut à tous,

Bon je voulais déplacer une partie de la conversation dans un nouveau sujet parlant que de rotation, car c'est vrai que nous avons un peu dévié du thème de départ... mais pour le moment il y a un soucis, alors je vais continuer à répondre là, on déplacera tout d'un coup (si on continue tout de suite sur l'autre sujet, quand on déplacera le début, il se retrouvera à la fin). Bref...

Il me semble que tu confonds hélicoïdal (le mouvement en forme de vis) avec spirale (par exemple la coquille d'un escargot vu de profil forme une spirale - au proportions particulières qu'on appelle spirale d'or).

Pour moi la spirale représente le lien entre l'infiniment petit et l'infiniment grand et aussi le lien temporel qui les unit. En effet le temps organise la "matière" en commençant par les petites échelles, en allant vers les grandes. Si on prend comme exemple la vie sur Terre, les molécules ont d'abord formées des bactéries, puis des formes de vie multicellulaire jusqu'à faire des vertébrés (bon c'est simplifié). Chaque tour de spirale est une nouvelle strate d'organisation :
atome -> molécule -> cellule -> protéine -> organe -> être vivant...
et pourquoi pas :
-> être symbiotique (exemple l'homme symbiotique composé de tous les hommes) -> planète vivante (dont tout le vivant serait ses organes) -> cosmos vivant...
On voit bien qu'il y a des échelles-clé où il se passe des choses...
La question étant : pouvons-nous avoir conscience (ou pleinement conscience) des échelles supérieures à la notre ?

Le mouvement hélicoïdal est un mélange de mouvement circulaire et rectiligne, je pense qu'il faut l'aborder comme ayant les propriétés des deux.
L'ellipse... difficile de la définir... peut-être un cercle imparfait... La forme de l'oeuf est très intéressante aussi...

Citation :

Je vais employer la terminologie que je maitrise le mieux (peut-être pas la plus adaptée). Je pense que nous avons bien souvent l'impression d'un mouvement perpétuel d'un point A vers un point A. Et qu'en réalité, il s'agit d'une spire de A vers A'. De telle manière qu'en abscisse et en hauteur, nous restons effectivement dans un mouvement circulaire dont les points sont identiques. Mais, qu'une fois l'ordonnée posée, on peut voir une forme spiralée. Cela pour une simple raison : le facteur temps.

Oui notre monde repose énormément sur la dualité, et le mouvement cyclique ne peut jamais être totalement dissocié d'un mouvement évolutif. Le mouvement perpétuel parfait n'existe pas car on ne peut jamais éliminer totalement la composante évolutive. De même l'évolution comporte toujours quelques retours en arrière car la composante cyclique elle non plus ne peut pas être enlevée totalement.
Et c'est tant mieux car c'est la clé de l'équilibre.



A propos du pendule, je m'étais dit que peut-être (c'est pure spéculation), que cela venait de mon rapport avec ces choses-là... J'ai tendance à vouloir trop contrôler. Je sais bien qu'il faudrait se laisser aller, lacher-prise, surtout pour se servir d'un pendule, mais je n'arrive jamais a totalement éteindre ma volonté. Peut-être que j'intéroge le pendule plus activement au lieu d'être réceptif. Enfin de toute façon, ça ne fait que très peu de temps que je m'intéresse à la radiesthésie (5 ou 6 mois), et j'obtiens des résultats irréguliers (la recherche d'objets perdus marche incroyablement bien - même caché par quelqu'un d'autre au lieu de perdu par moi - , mais répondre oui ou non à une question dont je ne connais pas la réponse est plus mitigé).

Message édité le 16-06-2007 à 08:43:22 par Silence
Trotmany
Membre du conseil
Trotmany
   Posté le 16-06-2007 à 10:40:13   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Donc, la différence entre spiralée et hélicoïdal serait que la première voit ses spires augmenter (ou diminuer) avec l'avancement tandis que l'autre est rectiligne?

Les deux mouvements me semblent importants.
Vital
Membre
   Posté le 18-06-2007 à 23:26:14   Voir le profil de Vital (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Vital   

Bonsoir,


L'ennui c'est que tu distilles les informations au compte-goutte. A moins que ton intention soit pédagogique (à savoir me faire saisir un truc sans me le dire), tout cela me laisse une impression de vague.

C'est peut-être ennuyeux pour toi, mais je n'ai fait que répondre à tes questions!!! Quel serait l'intérêt de recevoir sur ce sujet des réponses que tu désires entendre! ou bien toutes machées! Je pense que si c'était aussi simple ça ferait bien longtemps que cela se saurait...


C'est dommage aussi que tu t'amuses à souligner mon ignorance par exemple à la suite de la dernière fois que tu me cites ("le problème reste entier" -> "pour toi certainement" etc). Si je pose une question c'est bien entendu que je ne connais pas la réponse ! Ou que j'en suis à un stade où la réponse reste floue et incomplète.

Ben oui, si ma réponse reste floue et incomplète pour toi c'est peut-être un problème d'ignorance sur le sujet, raison de plus pour faire un effort sur les expériences proposées, mais surtout sans a priori! Cest la clé de la réussite.



Pour la réponse à la question que tu me posais, je n'en ai nullement changé le sens, mais tu ne précisais pas le cadre, à savoir le sens de rotation relatif, ou le sens de rotation absolu... Evidemment comme le premier cas produisait une réponse inverse au deuxième, j'étais bien obligé de préciser quel cas s'appliquait à quelle réponse.

J'ai dit surtout pas d'a priori...


Peut-être peux-tu nous préciser ce que tu appelles la "position stable".

Définition du dico, tout simplement! Et rester dans la question! Juste la question!


Si je remplace la feuille de papier par l'hélice, je tournerais quand même dans le même sens qu'elle une fois que je l'aurais mise au dessus de ma tête, par contre, en admettant que l'hélice produise un déplacement d'air vers le bas, dans le cas initial (hélice dessous) elle aspira l'air autour de moi, dans le cas final (hélice au dessus) elle soufflera de l'air sur moi. Il est donc naturel d'en arriver à la conclusion que mon rapport avec l'hélice à changer, et d'étendre cette conclusion à tous les corps et énergies en rotation.

Voilà c'est ce genre d'échange qui m'intéresse " la convergence " nous n'apprenons rien des personnes qui pensent la même chose que nous.


Histoire de nous faire gagner du temps je vais faire un récapitulatif de là où j'en suis :

ça tombe bien j'ai peu de temps, c'est vrai qu'il aurait été plus simple de commencer par là.

Ce que je sais :

Justement l'erreur dans ce domaine c'est de croire que l'on sait, et c'est bien souvent là, le piège assuré!

- le sens de rotation est important

Là, je pense que l'on mettra tout le monde d'accord.

- la rotation de toute chose accroit certaines sortes d'énergies, peut-être toute

Pas accroitre nécessairement, mais la rotation entretien tout simplement l'énergie, oui, toute l'énergie. La vie nait de l'oscillation est entretenue par elle et meurt par elle...

- la rotation est le phénomène qui crée l'illusion de la matière, pas de rotation = pas de matière... c'est pourquoi tout est en rotation dans l'univers : électron autour de l'atome, planète tournant sur elle-même, planète tournant autour du soleil, galaxie en rotation sur elle-même, etc... je serais prêt à parier que l'univers entier tourne sur lui-même...

Dans quoi ??? Ca va te donner quoi ? Tu ne convaincra que toi-même...

- la rotation apporte de la stabilité : une simple conséquence du point précédent... d'où la force gyroscopique
- les mouvements en hélice (qui visse) sont pénétrants (confirmé par mon expérience des arts martiaux)


Tout dépend de la position de l'opérateur et du sujet, j'évite toujours d'être trop affirmatif, l'exemple que tu donnes est inclus dans une technique qui se suffit à elle-même, elle ne peut donc être généralisée.

Ce qu'il me manque :

Il suffit de bien regarder le grand livre de la nature dont une page se tourne chque jour sous nos yeux...

- l'origine de la rotation-énergie et ses conséquences


??? Ce n'est certainement pas une obligation pour étudier les mécanisme de l'énergie et heureusement!

- l'intéraction entre deux corps ou énergie en rotation

C'est un phénomène bipolaire, tout dépend donc de l'harmonie ou disharmonie des champs en action.

- pourquoi chez 90% des personnes, la réponse "oui" sur un pendule tourne toujours dans le même sens, et pourquoi certaines autres personnes minoritaires (dont je fais partie) ont le "oui" à l'envers...

Parce que pour la majorité c'est leur convention!!! Mais de là à croire que ce sont des vérités est très excessif, ou alors il faudra m'expliquer pourquoi il reste toujours autant de disparus !!!

Je ne peux pas croire que ça soit juste "comma ça" sans qu'il y ait un sens profond.

Oui mais de là à commencer par en faire une vérité au bout des doigts c'est tout de même aller un peu vite je pense.

Tiens une petite expérience pour terminer:

Au lieu de penduler en giration, ( qui n'est pas une obligation mais la convention d'une technique concernant le oui/non) tu te place face au nord magnétique (étalon) et tu laisses ton pendule faire un balancement, tu observes l'orientation, puis tu poses ta main gauche sur le thorax! Que se passe-t-il...
Tu recommence ton balencement, puis tu fermes le poing gauche! Ensuite tu prends différents objets pour l'expérience... C'est beaucoup plus parlant que les O/N
Bien sûr il te faudra peut-être un petit temps d'entrainement pour affiner tes analyses...

Seule l'expérience compte, tout le reste n'est en fait que pure littérature...

Vital,
------------------------

Citation:
Quant aux personnes qui ne savent pas mais qui ont le désir de
comprendre, réfléchissez à ce qui est révélé et manifesté, et vous
saurez ce qui est caché, vu que toute choses sont semblables. Car tout
ce que l’Eternel a créé sous l’aspect corporel a été fait sur le modèle
de ce qui est en-haut.
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 19-06-2007 à 18:19:49   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Bonjour tout le monde,

Que le sens de rotation ait une importance, c'est certain, d'ailleurs ce n'est pas un hasard si le mot "sens" (=direction) est exactement le même que le mot "sens" (=signification). C'est déjà une preuve suffisante.

Maintenant, à savoir pourquoi tel peuple choisira le sens des aiguilles d'une montre comme sens premier, et tel autre peuple choisira le sens inverse, ça, je ne sais pas du tout... De même, on peut se poser la question pourquoi tel peuple écrit de la droite vers la gauche, et tel autre de la gauche vers la droite. Certains auteurs ésotériques (du moins qui se disaient ésotériques) comme Fabre d'Olivet ou Edouard Schuré expliquent que l'homme écrit en suivant la marche du soleil en se tournant vers le pôle nord dans l'émisphère nord, et le pôle Sud dans l'hémisphère sud, ce qui expliquerait selon eux pourquoi les Européens écrivent de gauche à droite et les Africains de droite à gauche. Ce qui est tout à fait absurde, puisque les Hébreux et les Arabes qui sont dans l'hémisphère nord écrivent pourtant de droite à gauche (Olivet ne s'embarrasse pas pour si peu... il affirme que les Sémites ont hérité de la culture Noire...). Et puis les Chinois quant à eux écrivent de haut en bas

Chez nous, dans notre civilisation moderne occidentale, le côté droit semble prépondérant, puisque l'on écrit de gauche à droite, c'est à dire que partant d'un point zéro on se dirige vers la droite. De même en mathématiques, l'axe des abscisses positif est par défaut vers la droite, d'ailleurs on dit de quelqu'un qu'il est "adroit" ou au contraire qu'il est "gauche". Pourquoi ? Est-ce parce que la majorité des humains sont droitiers ? Dans la Kabbale, la séphira 1 est au centre, et la 2 est à droite... Et correspond à la face droite du visage, alors que la séphira 3 est à gauche. Donc là encore, prépondérance pour le côté droit, malgré que les Hébreux écrivent de droite à gauche.

Je ne connais aucune explication favorable pour expliquer pourquoi telle ou telle tradition choisit tel ou tel côté. Le problème est exactement le même pour le sens de rotation choisi. La swastika peut être orientée de deux manières, selon la direction des traits perpendiculaires qui terminent chaque branche. Mais ça ne nous en dit pas plus. Pourquoi, par exemple, les Musulmans tournent-ils autour de la kaaba dans le sens contraire des aiguilles d'une montre ?


Sinon, effectivement, on a deux sortes de spirales possibles. La spirale proprement dite, que l'on dessine dans le plan, en s'éloignant "circulairement" d'une position d'origine. Et l'hélicoïde, dans l'espace, qui est celle des serpents du caducée d'Hermès, ou celle de l'ADN, etc... On peut aussi dire qu'il existe une synthèse de ces deux formes : le tourbillon, qui peut être ascendant ou descendant. C'est peut-être la figure suprême. Dans le sens ascendant, il symboliserait une explosion incontrôlée de force et de vie, et dans le sens descendant un retour à la source... voire au chaos originel.


A bientôt,
Sol

PS : je trouve que répondre à un message en décortiquant le message de son interlocuteur et en répondant phrase par phrase n'est pas une très bonne démarche... sorties de leux contexte, les différentes phrases perdent leur unité globale. Il est bien plus facile de démonter une phrase unique que de faire la critique d'un texte tout entier. Et puis ça ne facilite vraiment pas le dialogue...

Message édité le 19-06-2007 à 18:32:36 par Sol


--------------------
Svetlina
Silence
Membre du conseil
   Posté le 28-06-2007 à 12:21:56   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Salut à tous,

Bon j'ai pas le temps de faire un message trop long, ça sera pas exhaustif.

Eh bien la spirale, à ma connaissance, est une forme seulement plane. L'hélicoïde garde le même écartement tout en se déplaçant transversalement. Après un mouvement en spirale qui avance transversalement, je ne sais pas quel nom ça porte, cela ferait penser à une spirale enroulée autour d'un cone, donc j'imagine que ses propriété sont un mélange du cone et de la spirale, mais là je ne peux rien certifié, je ne me suis jamais intéressé à ce mouvement là pour le moment

A propos de ce que j'avais dit, sur la spirale du temps qui rajoute des strates d'organisation, j'avais trop simplifié : en fait les strates existe, mais elles sont surtout différentiable par l'alternance de chaos et d'ordre.
Prenons l'air comme exemple.
A l'échelle microscopique, l'air c'est des petites molécules qui se déplacent séparemment les unes des autres. Les déplacements ne sont absolument pas coordonnées, on pourrait qualifier cela d'énergie cinétique diffuse (qui n'est autre que la température). On voit clairement que cette échelle là est chaotique.
Si on agrandit le champs de notre vision à notre échelle, ou à celle d'une chambre, ne parlons alors plus d'air que de particules en mouvement. Les mouvements anarchiques des molécules "n'existent plus" à cette échelle, car ils se compensent, le mouvement moyen devenant nul, ce que nous percevont, c'est de l'air stabilisé. Si quelqu'un ouvre une porte, cela va créer un courant d'air, mais l'équilibre revient très vite dans la pièce. En science, l'étude des gaz à cette échelle là s'appelle la thermodynamique. Alors qu'il est parfaitement impossible de prédire les mouvement de tous les milliards de particules d'air, l'ordre qui surgit à cette échelle nous permet de décrire l'air de façon très très simple en mettant le produit de la Pression et du Volume en relation proportionnelle avec la Température. C'est simple, c'est l'ordre.
Changeons à nouveaux d'échelle, et prenons l'échelle atmosphérique. Alors que tout était si simple à prédictible à l'échelle précédente, le chaos surgit de nouveau, car à cette échelle là, l'équilibre des gaz est bien trop lent par rapport aux perturbations possible. Si bien que l'atmosphère terrestre n'est jamais en équilibre, toujours en mouvement, et qu'il est impossible de prévoir la météo à plus de trois jours.

Voilà ce que symbolise pour moi la spirale du temps et de l'échelle !



Citation :

Justement l'erreur dans ce domaine c'est de croire que l'on sait, et c'est bien souvent là, le piège assuré!

J'ai toujours dit que savoir et croyance, c'était la même chose, sauf que le premier à un coté plus revendicateur. Par contre je sais très bien faire la différence entre le savoir extérieur et le savoir intérieur, donc ne t'inquiète pas pour moi.

Bon en fait je ne vois plus grand chose à rajouter sur le sujet...
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 17-05-2011 à 13:21:20   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Salut,

J’ai beaucoup réfléchi dernièrement à cette discussion ici et en particulier à cette histoire d’importance du « sens » de rotation. Et plus généralement a cette notion de « sens » d’une manière générale (que ce soit également de l’aspect péjoratif de la « gauche » face à la « droite de dieu » par exemple…), réflexions qui découle de ce que j’ai exposé sur les « archanges » et les « quatre gardiens », de leur relations aux 4 éléments et aux « vents » qui viennent de l’observation des vents dans l’hémisphère nord…etc.. Bref…

On lit effectivement chez certains auteurs dont Dion Fortune ou Blavatsky cette distinction entre le sens « évolutif » et le sens « involutif » ou encore entre la « voie de la main droite » et la « voie de la main gauche »…

D’où vient cette idée qu’un sens serait évolutif et l’autre involutif ?

En faite ca ne fait aucun sens. Car tout dépend d’où on observe le mouvement. Dion fortune dans son livre sur la Doctrine cosmique présente le sens évolutif comme étant celui qui part du centre du cercle vers la circonférence, et le sens involutif comme étant celui qui part de la circonférence vers le centre, cette vision fait du sens, mais il ne s’agit pas ici de sens de rotation, voici une petite citation tiré de son livre qui explique cela (j’ai la flemme de traduire aujourd’hui mais je le ferai peut-être plus tard) :

Citation :

To recapitulate the teaching: We have the prime spin of the Ring-Cosmos; the reaction giving rise to the Ring-Chaos; the attraction of the Ring-Chaos inducing a secondary spin in the Ring- Cosmos which forms the Ring-Pass-Not. Now, that movement in the Ring-Cosmos, spinning in one plane and rotating while it spins, as if upon an axis, sets the bounds beyond which the creatures of that sphere cannot pass even in thought. But this sphere is encircled by two lines of force—the Ring-Cosmos and the Ring-Chaos, rotating at right angles to each other. The rotation of the Ring-Cosmos is the source of force from which evolution draws its momentum; and the rotation of the Ring-Chaos is the source of force from which devolution draws its power.
Evolution is a thrust from the circumference towards the centre. Devolution, or dissolution, is a suction into outer space.
The Ring-Chaos does not belong to the sphere it encircles, but to outer space. That is an important point in connection with it.
The Ring-Cosmos has its desires turned towards the sphere it encircles.
The Ring-Chaos has its desires turned towards the space that encircles it.
The Ring-Cosmos seeks to extend the centre.
The Ring-Chaos seeks to extend the circumference.
The Ring-Cosmos tends to solidify by contraction.
The Ring-Chaos tends to return to the Unmanifest whence it arose, and therefore, if its influence were unchecked, to reduce the sphere it encircles to nothingness.
The Ring-Cosmos, if its influence were unchecked, would be static in the immediate present.
These two influences are the source of all the force in the Cosmos. The Ring-Cosmos, because it concretes—builds up. The Ring-Chaos, because it diffuses—never grows.
Now, these two Rings we will call Good and Evil; Life and Death; Light and Darkness; Spirit and Matter; Being and Not- Being; God and Devil, because each of these potencies has its root in its respective Ring, But let it be clearly conceived that the Ring " Good " and the Ring " Evil" are not " good " and " evil " as you understand these terms, but merely spinning circles of force at right angles to each other, and therefore in opposition; and it is merely the angle of the first to arise which is called "good," and the angle in opposition to the prime plane which is called " evil," and it might well be that in another Cosmos, the first plane would begin to spin at another angle—the angle of your "evil." It would still be "good" to its Cosmos/because "good" and " e v i l " do not depend upon any angle or plane, but are simply relative to each other. The first force to arise is called "good" because, from it, arises the line of force called evolution. All subsequent secondary forces are measured by that standard.
In so far as they move in the same angle they are reckoned to be "good." In so far as they approach to a right angle, they are reckoned to be in opposition, and are called " evil." Evil is simply that which is moving in the opposite direction to evolution. Evil is that which approaches the plane of movement of the Ring- Chaos, and therefore tends to revert to the Unmanifest. All evil that builds up with a universe is attracted towards the Ring-Chaos and is self-destroyed, because the very idea " evil" implies a force which tends to non-existence.


Pour reprendre des exemples déjà cité ici, si nous prenons une spirale, on peut la dessiner tournant vers la droite ou vers la gauche, de la même manière qu’on peut avoir un pas de vis vers la droite ou vers la gauche… le sens de vissage sera inversé, mais on peut quand même visser. J’entends par là que suivant le sens dans lequel la spirale tourne, et suivant la manière dont elle est construite elle peut être « évolutive » (dans le sens du centre vers la circonférence) qu’elle tourne vers la droite ou vers la gauche…

A cette lumière et au vu de ce qui a été dit ici, je comprends mieux cette notion « d’Harmonie » dont parle Vital (même si j’ai du mal à comprendre la notion électrique vs. magnétique autrement que symboliquement).

Citation :

Maintenant, à savoir pourquoi tel peuple choisira le sens des aiguilles d'une montre comme sens premier, et tel autre peuple choisira le sens inverse, ça, je ne sais pas du tout... De même, on peut se poser la question pourquoi tel peuple écrit de la droite vers la gauche, et tel autre de la gauche vers la droite.


Le sens d’écriture est apparu uniquement par rapport au « moyen » et au « technique » d’écriture, écriture assise en position tailleurs avec « gravage » = de droite à gauche, écriture debout avec une plume ou calame = de gauche à droite. C’est juste une question pratique… dont nous avons « hérité ».

Le sens des aiguilles d’une montre et la détermination « arbitraire » de la marche du temps par rapport au « cadran solaire » dans l’hemisphere nord, ce sens est celui qu’on qualifie d’évolutif dans l’ésotérisme il va de l’ouest au nord et du nord vers l’est de manière « opposé », puisqu’il correspond à l’ « ombre », de la marche du soleil qui elle va de l’est vers le sud puis vers l’ouest. Le sens de rotation cependant reste le même… C’est le sens « horaire ». Ce dernier est « inverse » au sens de rotation de la terre (qui est antihoraire) pour un observateur se tenant dans l’hémisphère nord et regardant vers l’étoile polaire. Dans l’hémisphère sud l’observation serait « inversée ».

Indépendamment de cette notion de « haut » ou de « bas » on retrouve des explications sommes toute fort simple dans les cahiers de l’adepte, ainsi on lit :

Citation :

Durant toute la cérémonie, me dit-il, je me tiendrai debout, le dos tourné à l’Orient – donc à l’est. J’aurais devant moi l’occident, l’Ouest, sur ma droite le Nord, et sur ma gauche, le sud.
La raison en est que je veux appeler, au cours de telles cérémonies, le maximum de forces telluriques. Or, la terre tournant d’Occident en Orient – d’Ouest en Est, le sens naturel de circulation de ces forces est semblable au sens giratoire terrestre. Ainsi, je fais face à l’Ouest, c'est-à-dire aux forces qui vont arriver.
Mes talons seront joints en équerre. Mon pied gauche sera dirigé vers le sud, mon pied droit vers l’Ouest.
J’opérerai, quoique droitier – principalement de la main gauche.
Ainsi campé, mes gestes, naturellement, respecteront également ce mouvement d’Ouest en Est, et mon corps tout entier ne fera qu’un avec le mouvement de la planète sur laquelle nous résidons présentement.



Et voici une autre citation tiré du livre de Ruggiu sur les rituels de la Golden Dawn qui peut paraitre contradictoire :

Citation :


Ceux qui possèdent des dons de clairvoyance constateront que le pentagramme de bannissement génère un vortex de force qui prend la forme d'une spirale de lumière tournant dans le sens des aiguilles d'une montre (sens inverse de la rotation de la Terre) et qui a la propriété d'être une force de répulsion dynamique cosmique. Les personnes qui possèdent la vue astrale savent que notre univers spatio-temporel est constitué d'un réseau de forces qui se présentent sous l'apparence d'une sorte de filet tissé de mailles extrêmement fines de matière subtile que l'on a appelé l'Ether dans la terminologie occultiste occidentale et que les orientaux connaissent sous le nom d'Akasha. Cette trame cosmique (appelée par les hindous "Tantra", c'est a dire "tissu" est parcourue par un courant d'énergie, d'essence magnétique solaire (le prana) se condensant sous différentes formes appelées "Tattwas" (principes subtils des éléments).

Lorsque par clairvoyance on peut localiser certains noeuds présents dans la trame cosmique et déterminer la direction des courants ou des flux de force qui la parcourent (généralement d'est en ouest et du nord au sud), et lorsque l'on est capable de capter ces énergies à l'aide de l'instrument magique approprié qui fait office d'antenne et d'activer le noeud en question par le rituel du pentagramme, certains phénomènes psychiques assez étranges peuvent se produire, comme par exemple la délocalisation dans l'espace-temps


Il faut préciser que le rituel de bannissement de la GD commence et se déroule face à l’est, de la même manière que la plupart des cérémonies religieuses (pour les cathos du moins avant Vatican II). Que le sens même du rituel et un cercle qui « tourne » dans le sens est-sud-ouest.nord, soit le sens horaire. Et que le « pentagramme tracé » est également dans un « sens » horaire (le bas gauche étant symboliquement la « terre » le chemin Terre-esprit-feu-air-eau-terre, tourne en sens « horaire » si l’on suivait le chemin Terre-eau-air-feu-esprit-terre le sens serait « anti-horaire ».)

Pour rejoindre ce que disait Vital, donc, tout dépend du référentiel et de l’observateur. Une spirale tourne uniquement dans le sens que l’observateur choisit arbitrairement pour l’observer (si on regarde une spirale d’en haut ou d’en bas les sens de rotation sont inversé), et suivant si l’observateur se situe ou non sur cette spirale, il se peut qu’en faite elle ne tourne pas du tout (voir par exemple la définition suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_de_Coriolis#D.C3.A9finition )

Voila je cherche en ce moment des références sur ces notions dans la littérature « ésotérique » sur le sujet (dont je me suis permis de citer quelques extraits) et je ne manquerai pas de rajouter au fur et à mesure ce que je trouve…

Grüssi

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Symbolisme  Cercles et demi-cerclesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade