Abrasax  Le coin des Arts  Arts Musicaux & du Spectacle 

 George Ivanovitch Gurdjieff

Nouveau sujet   Répondre
 
Sujets liés :
Gurdjieff
 
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 08-09-2005 à 15:51:17   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

George Ivanovitch Gurdjieff



Auteur malheureusement trop peu connu, Gurdjieff est un de ses personnage haut en couleurs qui a tenté pendant sa vie de reconcilier mysticisme et musique, je vous laisse découvrir ce personnage à travers les deux textes suivant

Citation :

Né au Caucase, carrefour de l’Asie et de l’Europe, Gurdjieff parcourut pendant une vingtaine d’années l’Inde, la Perse, l’Afghanistan, le Turkestan et le Tibet, avec le Groupe des « Chercheurs de Vérité » constitué d’archéologues, d’interprètes, de médecins, d’ingénieurs...
Il eut ainsi accès à des écoles, des monastères, des confréries qui conservaient des enseignements ignorés ou secrets.

Son but était de réconcilier la spiritualité vivante de l’Orient avec le savoir scientifique de l’Occident, de mettre au point une méthode de développement harmonieux de l’être humain, adaptée à l’homme moderne.

Il commença à enseigner en Russie en 1913. Chassé par la révolution bolchevique, il finit par s’installer en France et y enseigna de 1922 jusqu’à sa mort, en 1949. Son enseignement attira entre autres des artistes, des écrivains, des psychologues, européens et américains, animés par un profond besoin de découvrir le sens véritable de leur existence.

Extrait du site :http://4eme.voie.free.fr

voici un petit mot sur sa relation a la danse :

Citation :


Pourquoi ces danses sont-elles appelées " sacrées ? "


D'une part, elles sont utilisées comme moyen de préservation et de transmission d'une connaissance considérée autrefois et traditionnellement d'ordre supérieur. Elles représentent certaines lois qui gouvernent l'univers et la vie de l'être humain.

D'autre part, elles concernent le développement intérieur des pratiquants. Notre sommeil, notre esclavage se manifestent à travers l'automaticité et les limitations de nos schémas mentaux et émotionnels, ceux-ci étant eux-mêmes étroitement reliés à notre mécanicité physique. C'est un cercle vicieux. Nous ne réalisons pas à quel point les trois fonctions kinesthésique , émotionnelle et mentale, sont intimement connectées. Un changement de l'une d'entre elles affecte immédiatement les deux autres. À chaque position corporelle correspond un espace intérieur spécifique et vice-- versa, Nous pratiquons de façon inconsciente un certain nombre de mouvements et postures habituels, mais ce nombre est très limité, eu égard à l'immense potentiel du corps. Les mouvements de Gurdjieff , issus des danses sacrées pratiquées depuis la plus haute Antiquité, sont conçus de telle sorte que différentes parties du corps ne se déplacent pas comme à l'habitude selon une ligne de moindre résistance , mais dans un ordre inattendu exigeant l'attention la plus soutenue. Ils conduisent à un équilibre harmonieux : maîtrise du corps, contrôle des pensées et distance par rapport aux émotions. Concrètement, ils ne créent pas des obstacles , comme peuvent le faire les étirements corporels rigoureux de la danse classique ou les exigences d'endurance d'une classe d'aérobie. De cette façon, ils sont accessibles à tous , indépendamment du sexe, de l'age, de la forme physique. Mais dans le mental , ils créent surprise et perplexité : les yeux doivent tourner dans la direction opposée à celle de la tête ; un bras bouge horizontalement, l'autre verticalement ;la qualité du mouvement s'avère tranchante dans une partie du corps, ronde dans une autre partie, au même moment. Cette pratique ouvre des perspectives sur un ordre intérieur nouveau, en enseignant au corps et au cerveau à fonctionner de manière juste et efficace, unifiée, sans tensions inutiles ni pertes d'énergie.

Ainsi les danses de Gurdjieff représentent une véritable " science du mouvement " , et c'est une science très exacte dont les effets au niveau physique , émotionnel , et mental, sont exacts. Elles sont aussi mentionnées en tant que Art Objectif , par opposition à l'Art subjectif.

Ici, l'art est utilisé comme un instrument pour amener le supérieur vers l'inférieur, le spirituel vers le matériel. L'Art Objectif est issu de créateurs conscients et produit un effet délibérément recherché, similaire pour toute personne impliquée de façon directe ou indirecte. Il est au service d'un but supérieur : l'éveil de la conscience par l'intermédiaire de l'expérience émotionnelle.

Par opposition, l'Art Subjectif provient des associations émotionnelles et mentales de l'artiste, la plupart du temps inconscientes . Il est soumis à une société, à une mode, une époque , et produit des effets différents sur chacun. Son but ne dépasse pas la seule expression de l'artiste, aussi belle soit -elle .Les danses de Gurdjieff sont attrayantes pour le regard , mais leur beauté est secondaire. Leur but n'est pas de créer une oeuvre d'art extérieure , mais de structurer le moi intérieur. Aucun des participants ne se considère comme un artiste. Les danseurs sont des personnes qui mènent une vie familiale et professionnelle active, mais elles ont choisi cette voie pour enrichir leur équilibre intérieur.

Extrait du site : http://www.meditationfrance.com/therapie/amiyo/danses.htm


Trois Mp3 de Gurdjieff et Hartmann sont disponible sur le lien suivant:

http://www.gurdjieff.org/triangle.htm


Grüß

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Le coin des Arts  Arts Musicaux & du Spectacle  George Ivanovitch GurdjieffNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade