Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
 
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats) 

 Karma

Nouveau sujet   Répondre
 
Sujets liés :
Hasard & Destin
Le libre arbitre
Signes
"Demain ne nous obéit pas"
La chance
 
 
Bas de pagePages : 1  
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 19-05-2006 à 09:28:17   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Nous avons traité de cette notion de hasard et de destin, et je voudrais juste, en accord, avec les grandes Lois ésoteriques, et les grandes religions orientales, mettre un nom sur tout ça : Karma.

Avant d'en parler plus explicitement, je mets ici un texte de Mabel Collins... à moi de dire, bonne lecture! et a bientot.

KARMA

par MABEL COLLINS



--------------------------------------------------------------------------------


EXTRAIT DE L'ÉTUDE SUR LE KARMA
PUBLIÉE DANS THE THEOSOPHIST, VOLUME VII



--------------------------------------------------------------------------------


Considère avec moi l'existence individuelle comme une corde qui s'étend de l'infini à l'infini, qui n'a ni fin ni commencement, et n'est pas susceptible d'être rompue. Cette corde est formée par d'innombrables fils d'une extrême finesse et qui, étroitement juxtaposés, en constituent l'épaisseur. Ces fils n'ont point de couleur et son parfaitement droits, résistants et lisses.

La corde subit d'étranges accidents en passant par toutes sortes d'endroits, ainsi que cela a lieu. Très souvent, un fil se perd et demeure accroché, à moins qu'il ne soit violemment arraché de sa voie naturelle. Pour un long temps encore, il se trouve hors de place, et, par conséquent, tout l'ensemble des fils est en désordre.

Parfois aussi l'un d'entre eux est souillé de boue ou taché de couleur, et non seulement la souillure s'étend au-delà du point de contact, mais elle atteint encore d'autres fils. Or rappelle-toi que ces fils sont vivants; qu'ils sont semblables à des fils électriques,ou mieux encore à des nerfs qui vibrent. A quelle distance, par conséquent, la souillure, la désorganisation peuvent être communiquées! Mais il arrive à la fin que ces longs cordons, ces fils vivants qui forment l'individu dans leur continuité ininterrompue, passent de l'ombre à la lumière. Les fils, alors, ne sont plus incolores, mais dorés; une fois de plus,ils sont réunis et lisses; une fois de plus, l'harmonie est rétablie entre eux, et par cette harmonie intérieure, l'harmonie plus grande est perçue.

Cet exemple ne présente qu'une petite portion, un côté unique de la vérité; ce n'en est pas même un fragment. Cependant que ton esprit s'y arrête, car par son aide tu seras amené à comprendre davantage. Ce qu'il est premièrement nécessaire de saisir est le fait que l'avenir n'est pas arbitrairement constitué pas aucun des actes isolés du présent; mais que l'ensemble de l'avenir se trouve dans une continuité suivie avec le présent, tout comme le présent se rapporte au passé. Sur un plan et à un point de vue l'exemple de la corde est correct.

L'on dit qu'un peu d'attention prêtée à l'occultisme produit de grands résultats karmiques. Ceci a lieu parce qu'il est impossible de donner quelque attention à l'occultisme sans faire un choix défini entre ce que l'on appelle familièrement le bien et le mal. Le premier pas en occultisme amène l'étudiant devant l'arbre de la Connaissance. Il faut qu'il cueille et qu'il mange, il faut qu'il fasse son choix. Il ne peut plus éprouver l'indécision due à l'ignorance. Il s'avance, que ce soit sur le sentier du bien ou sur celui du mal. Et le fait de s'avancer résolument et en connaissance de cause, ne fût-ce que d'un pas, sur l'un ou l'autre de ces sentiers, ce fait seul produit de grands résultats karmiques. La masse des hommes cheminent, hésitants, incertains de ce but auquel ils tendent. Leur formule d'existence est vague, par conséquent leur Karma opère d'une manière indistincte. Mais une fois que le seuil de la Connaissance est franchi, la confusion commence à diminuer et, en raison de ce fait, les résultats karmiques en sont augmentés énormément, parce qu'ils agissent tous dans la même direction sur les différents plans.

L'occultiste ne peut avoir le coeur partagé; il ne peut revenir en arrière lorsqu'il a franchi le seuil. Cette chose est tout aussi impossible que le fait d'un homme qui redeviendrait enfant. En raison de sa croissance, l'individualité s'est approchée de l'état de responsabilité; dès lors elle ne peut plus reculer.

Celui qui veut être délivré des entraves de Karma doit hausser son individualité, et la faire passer de l'ombre à la lumière. Il lui faut élever son existence de manière à ce que ces fils ne viennent point au contact de substances qui souillent; qu'ils ne demeurent point accrochés, risquant ainsi d'être tordus. L'occultiste s'élève simplement au-dessus de la région où le Karma opère. Il ne quitte pas, pour cela, l'existence qu'il expérimente. Le sol peut être rude et malpropre, ou couvert de riches fleurs dont le pollen tache, et de douces choses qui s'attachent à lui et deviennent des liens; mais là-haut, il y a toujours le grand ciel.

Celui qui désire être sans Karma doit chercher sa demeure dans l'air, et ensuite dans l'éther. Celui qui désire se constituer un bon Karma sera sujet à bien des confusions; et dans ses efforts de semer de la riche graine pour sa propre moisson, il se peut qu'il plante des milliers de mauvaises herbes, et parmi celles-ci, l'ivraie géante. Ne désire point semer de graines pour ta propre moisson: désire semer uniquement cette graine dont le fruit nourrira le monde. Tu es partie du monde; en lui donnant la nourriture tu te nourris toi-même. Et cependant sous cette pensée même se cache un grand danger; ce danger se dresse et fait face au disciple qui longtemps a cru travailler pour le bien, tandis qu'au plus profond de son âme il n'a fait qu'apercevoir le mal; c'est-à-dire qu'il s'est imaginé travailler pour le grand bénéfice de l'humanité alors que tout ce temps, inconsciemment, il nourrissait en lui la pensée de Karma et qu'en réalité le bénéfice pour lequel il travaillait était pour lui et non pour les autres.

Un homme peut s'interdire la pensée de la récompense. Mais il prouve, par ce seul refus, qu'il désirait une récompense. Et il est inutile au disciple de s'efforcer d'apprendre par des moyens de contrainte. Il faut que l'âme soit sans entraves, que les désirs soient libres. Mais avant que ceux-ci soient fixés uniquement dans cet état où il n'y a plus ni récompense ni châtiment,ni bien ni mal, c'est en vain que le disciple redouble d'efforts. Il peut sembler faire un grand progrès mais quelque jour il se trouvera face à face avec sa propre âme et reconnaîtra qu'en arrivant à l'arbre de la Connaissance il avait choisi le fruit amer et non celui de saveur douce. Le voile alors tombera entièrement et le disciple abandonnera sa liberté pour devenir l'esclave du désir. C'est pourquoi, prends garde, toi qui t'orientes vers la vie de l'occultisme. Apprends, dès maintenant, qu'il n'y a pas de remède à l'amour de la récompense, pas de remède au mal de convoiter, sinon de fixer les regards et l'ouïe sur ce qui est invisible et inaudible. Commence dès maintenant à mettre ces choses en pratique et par là des milliers de serpents seront écartés de ton sentier. Vis dans l'éternel.

Les opérations des lois actuelles du Karma ne doivent pas être étudiés par le disciple avant que celui-ci soit arrivé au point où ces lois ne peuvent plus l'affecter. L'Initié a le droit de demander les secrets de la nature et de connaître les lois qui gouvernent la vie humaine. Il a conquis ce droit par le fait même de s'être affranchi des limites de la nature, de s'être libéré des règles qui gouvernent la vie de l'homme. Il est devenu un fragment reconnu de l'Élément divin et n'est plus affecté par ce qui est passager. Il obtient alors la connaissance des lois qui gouvernent les conditions temporaires. C'est pourquoi, toi qui désires comprendre les lois du Karma, tente premièrement de te libérer de ces lois, et tu ne pourras y arriver qu'en fixant ton attention sur ce que ces lois n'affectent pas.

Message édité le 19-05-2006 à 09:31:08 par pelerin sur le sentier
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 19-05-2006 à 09:34:17   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Les Yogas Sutra de Patanjali

Traduits et commentés par Alice Ann Bailey.

Extrait

Livre 2 : Les degrés conduisant à l’union.

Sutra 13- Tant que les racines (ou samskaras) existent, leurs fruits seront la naissance, la vie, et les experiences d’où résultent plaisir ou douleur.

Je cite : « Il suffit de dire que, au point de vue des Yogas Sutras, le karma est de trois sortes :

1. Karma latent. Les graines et causes, non encore développées, sont inactives, et les résultats, devront arriver à maturité en une période quelconque de cette vie ou des vies à venir.

2. Karma actif. Les graines ou causes dont les effets sont en cours de manifestation et auxquelles la vie actuelle est destinée à procurer le sol nécessaire à leur épanouissement.

3. le nouveau Karma.. Les graines ou causes produites au cours de la Vie actuelle, et qui devront inévitablement exercer une action déterminante sur les circonstances de quelque vie à venir.

________________________________________


lien vers le texte "karma" par annie besant.

Karma, par annie besant


______________________________

pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 19-05-2006 à 18:22:05   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

voilà, je ne fais pas de grand avis sur Karma, sur le destin, sur la chance ou encore le hasard.... Il y a une loi de causalité, et notre but, n'est pas de savoir, si c'est de la chance ou pas.

Notre but, n'est pas non plus de se dire que c'est paranormal ou pas, car rien ne l'est, rien n'est mysterieux ou miraculeux pour celui qui sait.

Quand bien mene nous ne savons pas tout, désormais, comprenons, que tout est le fruit de la Loi, rien d'autre.

Notre Vie nous meme à trouver la Lumière, et cette emergence de lumière grandissante, amenera d'elle même la comprehension de la Loi, et de Karma.

Car notre but, ne doit pas être la comprehension, ni meme de trouver la Lumière, mais seulement, de vivre, en parfait accord avec ce que nous sommes, avec notre Coeur, être honnete, simple et vrai. Je ne dis pas que je le fais, non, car c'est un cheminement, mais au fur et a mesure nous y parvenons un peu plus.

Car il ne s'agit pas d'acquerir une conscience superieure, ni d'avoir un plus grand coeur, ou une mental plus évolué, ni de donner plus d'amour, ou tout cela...non, comprenons bien, qu'il s'agit juste de vivre, c'est cela même que Dieu a décidé, en nous mettant là. Dieu n'a rien prevu, que nous ne puissions accomplir.Nous sommes, et alors, nous avons tout. Fini, les buts, projets, plans...et vivons simplement. Pas de livres, pas de reflexions langoureuses, ou de calculs hardu,s qui nous piege dans la Vie du mental. Vivons, juste vivons. sans but, ni regret ni remords.

Et en ces mots, se tiens Karma. car karma n'est pas a comprendre, car la Loi n'est pas à comprendre pour le moment, car il suffit juste de vivre, et l'écoulement parfait de la Lumiere Divine, notre plein accord avec le Plan divin, par une vie simple et harmonieuse, nous mène, sur le parfait sentier vers Dieu... et c'est nos pas, cette lumiere en nous grandissante, qui, comme un don de Dieu, nous amenera, ce dont nous aurons besoin pour avancer encore, et faire un pas de plus, selon le Plan de Dieu.

Karma évoque reflexion et tant de choses en nous, et souvent, en proie aux sentiments de certitude, sureté et securité, nous voulons comprendre, cerner notre environnement, notre present, passé, futur...et nous reflechissons trop.... alors que nous devrions etre simple, réaliser, que certitude sureté et sécurité, ne s'acquiere que par une unique chose : la Liberté.

Tout savoir? pour etre omniscient? non, le savoir aura l'etendu qu'à l'instrument qui en use, et cela, est bien peu, à coté, de l'ensemble de l'existence.

Omniscience, est Liberté, et ce qui est libre, est sans attache, sans notion d'attache même. Et c'est pour cela, que les jeunes enfants, ont la Joie et l'innocence pour eux, car ils ont encore de la Liberté. Insouciance de demain et de leur actes? oui pour nous, mais en fait non, les enfants ne sont pas insouciants... c'est qu'ils n'ont pas cette notion de souci, ils ont encore de la liberté...

Pour comprendre Karma, il faut vivre, et etre ce que Karma n'affecte pas, il faut etre libre... Liberté.... j'espere en avoir dit assez... et je sais bien que non....alors a bientot. Bonne route à vous
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 20-05-2006 à 11:19:09   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Bonjour Glingal !


glingal a écrit :

Bonjour Pélerin !
Mais j'ai un peu de mal avec ces dernières lignes:

Dieu n'a rien prevu, que nous ne puissions accomplir.Nous sommes, et alors, nous avons tout. Fini, les buts, projets, plans...et vivons simplement. Pas de livres, pas de reflexions langoureuses, ou de calculs hardus qui nous piege dans la Vie du mental. Vivons, juste vivons. sans but, ni regret ni remords.


Je reformule ces lignes... Dieu ne nous fait rien vivre, qui est injuste. Tout ce que nous vivons, découle de la loi, d'une consequence, d'une cause. Dure peut etre, mais juste. Je pense que, la Vie, met sur notre route, de par Karma, des evenements, qui nou feront avancer, évoluer, car je crois que c'est là, "l"objectif" de la Vie, nous guider à Dieu, en nous apprenant des choses. Certes, tout cela n'est pas toujours clair, et il sur, que nos actions insensé parfois, nous eloigne de Dieu, et des Valeurs Divines que la Vie veut nous apprendre, et alors, dans ce cas, Karma nous donnera épreuves pour nous apprendre cela.

Toutefois, n'oublions pas que Karma est comme un vaste tissu fait de mailles, dont le notre n'est que quelques mailles ou fils. Ainsi, nous avons notre Karma sur nous, mais aussi celui, de la famille, du voisinage, de la ville, de la région, nation, race, peuple, et humanité... Karma divers, et multiples, qui touchent peu ou beaucoup, de manière variable...etc. en sommes, souvent l'on dit, qu'il est inutile d'essayer de dénouer les causes et de chercher à comprendre : ce serait prendre un pull en maille, et de dire, le chemin de chaque fils, de garder ces chemins en mémoire, de savoir comment chaque mailles affectent les autres, et ce qu'elles sont, et tout cela, sans défaire le pull....

Ainsi, nous sommes là. et le fait d'etre là, je crois que nous avons tout. Nous "Sommes", et alors, nous avons tout, car placer sur le Chemin, par la Vie... Comprendre et vivre cela, demande, une foi, et une confiance incommensurable. Je ne dis pas cela, afin que"demain, nous ayons cette foi", mais si cette idée est en partie accepté, ce sera une graine de semer dans le coeur, qui un jour, fleurira, et donnera, cette confiance et cette foi, incommensurable en la Vie, et de ces deux valeurs, découlent, non attachement, lacher prise, et contentement.

Milarépa, dans la religion bouddhiste (ou hindouiste ??), homme qui atteinte la libération en une vie, un grand yogi, apres cette libération, parti raconter son cheminement, par des chants, au fil de ses voyages. Ces Chants, sont les "Cents milles chants de Milarépa", désormais en livre... Un des chants dit :

Je suis Milarépa, le meilleur des Yogis.
Je suis celui qui pourchasse le visage des apparences,
Celui qui accueille tous les souhaits.
Je sui un yogi sans opinions,
Celui qui ne s'empresse jamais, quoi qu'il advienne.
Je suis le renonçant sans vivres,
Le mendiant sans possessions,
Le vagabond nu.
Je suis celui qui a vaincu toutes les pratiques,
Je demeure ici, mais n'y réside pas,
Je suis un Fou, heureux de la morr,
Je ne possède rien, je n'ai besoin de rien


j'y vois un peu, honneteté total, liberté, confiance, foi, et libération du karma...je veux pas donner explication au texte...je pense qu'il peut nous inspirer.

Enfin concernant, ses reflexions, et ces pieges du mental, j'en reviens encore, a ce fameux dialogue interieur, cette volonté du mental, à vouloir comprendre, controler tout. Le mental est vu parfois, comme un aimant, j'y vois un aimant avec des bras, qui veut s'aggriper au monde, comprendre analyser, prendre pour lui...etc, un vrai moteur d'evolution. Je crois aussi, que l'évolution va au dela, et que le mental doit etre silencieux.... nous avons déjà parlé de cela.

glingal a écrit :


Tu dis "pas de livres".... Mais alors pourquoi avoir mis en ligne un extrait de l'étude sur le karma qui est bien tirée d'un ouvrage ?


oui, pas de livres, d'idée d'autrui, ni de d'adhesion à de dogmes, et haut combien, de citation j'ai ecrit, de textes recopier...etc. Car il y a en eux, des graines de Sagesse, comme dans tous ceux que tu as mis Glingal.

Je me dis parfois, ah, glingal remet encore un texte, mais je suis content, car je vois apres, ta version des choses, ta vision. Un texte, car l'auteur s'exprime parfois mieux, car c'est un autre avis..Etc. Et j'ai mis, un extrait de l'etude sur le karma, car c'est une graine, et sans doute avons nous besoin pour sortir des mailles, d'une corde qui nous mene au delà. et car, pris dans nos enchevetrements de nos vies, d'obligation, nous savons, que la libération n'est pas pour tout de suite, et que sortir des mailles, monter sur l'arbre nous fera mieu voir la plaine et le chemin, pour l'eclairer, eclairer le notre, et celui d'autrui.

je sais bien, que je pourrais tout laisser, aller mendier et méditer, j'y gagnerais beaucoup. Mais j'ai un karma a épuré, et ce que l'on nomme, le dharma. Dharma, est obligation, devoir, que crée le karma : famille, société...alors c'est a travers ces obligations, ces boite à karma, que nous oouvrons tous les jours, que nous devons avancer. C'est un chemin tres long, mais c'est là, le dharma de l'humanité, qui s'est fait ce karma, en créant, ville, société, monnaie, economie...etc, et donc, pour nous bien dur, d'etre comme milarépa, et d'aller sur les routes ou en montagne.... Désormais, à notre époque, le Chemin se fait par autrui, avec autrui.

Et c'est pour cela, qu'il faut juste vivre, tant pis si nous créons du karma. Et vivre avec Amour. Nous avons le temps. ...j'ai une idée, que les mots ne transcrivent pas...peut etre une autre fois...

glingal a écrit :


Tu as sans contexte des choses intéressantes à dire sur le sujet. Mais si nous devions nous contenter de vivre, de laisser de côté toute réflexion, alors qu'avons-nous à faire ici ? De quoi servent nos échanges et tous les topics qui ont été écrits ?


Et oui, Glingal, qu'avons nous à faire ici....? un sacrifice, un pas en arrière, et s'arreter un peu, pour donner à autrui de nos graines pour les faire germer en nos coeur. Sans toi, certainement, n'aurais je pas, reflechis sur tout ça, qui augmente ma comprehension, mes responsabilité, qui me font zapper ma méditation et mes exercices physiques du matin, car je me suis levé à 10h00, etc... mais tu es là, et j'ai ecris ce post sur le Karma, car je crois que j'ai des graines pour vous, et je sais que vous en avez pour moi et autrui... et je crois que le partage, est un bon baton sur le chemin. et car je ne cherche pas à évacuer du karma, certes j'ai cette idée en tete, mais je tends à l'oublier, je vis juste, comme chacun. J'ai juste en tete, l'idée de pratiquer le raja yoga, de me purifier, et par ces efforts, je suis apte à donner plus de lumière, et à mieux recevoir les dons d'autrui...

C'est un tout... j'ecris beaucoup là, oui, j'aurais préferé dire, glingal, un soir, va dehors, sous le ciel de nuit, et respire la Paix, entends l'appel de ce monde qui a soif de liberté, et tu en apprendras, vivras bien plus que par nos mots ou meme nos reflexions. Mais voilà, je crois aussi, qu'il faut parfois apposer par ecris, ce que nous sommes,pour voir où nous en sommes, qui nous sommes, pour mieux nous connaitre, nous, notre dharma, car meme si notre but est d'avancer, si le mien est de marcher encore et encore, et que Dieu apelle, je lui réponds, "tais toi, j'en suis là sur le chemin, et je veux m'arreter un peu pour contempler l'oeuvre de ta Vie".

Car j'ai essayé d'etre un disciple, de foncer au but...mais ce n'etait pas moi... et je reconnais ma place, d'etre en chemin, qui produit du karma, et tout et tout, et je m'en fous royalement. Je vis, je tache d'etre meilleur, de faire sourire autrui, d'aller vers mes aspirations, et d'eveiller en moi, ce que je crois etre juste. car c'es là mon chemin.le mien, et si je me trompe, et bien la vie me rectifiera... j'accepte ce que je suis, me defait de volonté de changement trop hardu, j'avance pas àprès pas, en toute serenité, je cultive la Paix, car je pense, que de là, nait la liberté, et une meilleur attitude, pour semer des graines de bonheur dans le coeur d'autrui....



Pour ton histoire :

glingal a écrit :

C'est seulement quand j'ai tranquilisé mon esprit, une forme de lâché-prise que Dieu a pourvu à nos besoins. J'ai simplement dirigé mes pensées vers Lui, et j'ai affirmé avec assurance que quoi qu'il arrive, qu'elle que soit la forme que cela revêt Dieu nous donnerait selon notre nécessité.


c'est là, pour moi, une confiance en la Vie. s'en remettre à Dieu parfois. je n'ai pas jugé, c'est ton experience... je te souhaite que tu y trouve bonheur, pour toi, ta famille je crois, que le lacher prise, libere l'energie... et redonne de la vie.


Un miracle, et j'espere bien encore, en avoir. Meme si je sais que c'est le fruit de la loi, la vie reste merveilleuse, et je m'emerveille de la création. je sais que c'ets la loi, mais je ne cherche pas à tout analyser, à demeler les pourquoi. La vie nous fait des cadeaux, par karma toujours, oui. mais c'est evident, je ne me dis pas "Karma", car comme toi, je dis merci, et j'accepte. Et parfois, le karma est douleur, alors, je dis merci, et j'accepte, meme si l'honneteté n'y est pas à 100%, je réalise l'epreuve, c'est mon dharma, et j'accepte les fruit de l'ange, comme ceux du demon, ils sont tout deux, fils de Dieu, tout comme nous, alors j'accepte. Il y a faire, alors j'essaye au mieux de le faire.


glingal a écrit :

Pourtant d'une certaine forme, nous participons par notre attitude à la formation de notre karma.


oui, notre attitude, est aussi karma, tout, dans notre Illusion, est Karma je crois. c'est donc toujours question de choix. Dire merci ou pas...etc... je pense qu'une attitude d'amour est la mieux. Que cela crée ou non du karma, m'enchaine au cycle de reincarnation, je m'en moque, je ne vis pas pour ma libération. Je veux juste, car je crois que cela est juste, donner des sourires. Dans le bonheur, la Paix et al Joie, tout est tellement mieux.

Je donne textes de livres, etc, car je crois, que certains textes permet l'eveile de valeur, qui cultivent le Bonheur. Et rien ne me fera changer, pas meme dieu ou ses serviteurs : je vis pour le Bonheur de ce monde. J'evite de nourrire l'egoisme, et la satisfaction personnelle et la réalisation des desirs, en menant l'etre au valeurs superieur, de detachement, vers le Vrai Bonheur, qui ne resulte pas de condition particuliere ou de satisfaction ou de réalisation de désirs.
Et je crois que certain livres, textes, eveille l'esprit, en lui amenant comprehension, graines, nouvelle vision de la Vie ; c'est comme donner, une pierre pour batir le Temple du Bonheur.

Car pour moi tout résulte en ce mot : Eveil. pourquoi ce mot, pour cet état de liberation? ...pensons y.

S'agit pas de savoir ou de comprendre, mais de s'eveiller, comme le tournesol se tourne au soleil, l'abeille retrouve toujours son foyer; comme une Illumination... une etincelle, un bref instant, un eclair parfois, il vous traverse une fois, et il reste à tout jamais, et alors, la vie est vu differement, et tout parait clair... quand on reste simple, et à l'ecoute de cet appel que j'entends en mon coeur, chaque soir sous ce ciel de nuit étoilée....

Car un jour, j'etais chez moi, en train de reviser, un autre jour, en train de faire une paix mentale à la Bardon...et là, juste un instant, je me suis dis..."tiens, c'est different". Il y avait quelque chose de different. Depuis, j'ai changé, que cela se voit par mes ecrit au cours du forum, apres fin fevrier...j'ai changé mes etudes, mon lieu de vie, j'ai tout changé, ti chat en est temoin je lui en ai parlé...

Parlé de karma, dire tant, parlé de moi ici, ecris beaucoup aussi lol. car tout est Karma, voila notre dharma, le mien, mon chemin. car en apposant ce que je suis, je voudrais semer, une graine qui a pour melodie, "voici mon chemin, puisses cette graine fleurir le tien".

car tout est à vivre. je l'ai déjà dis, Tout est là. pas dans mes mots, mais dans l'instant. Car c'est un eveil....Car dieu est toujours là, notre Ame aussi, il faut juste le réaliser, connaitre l'Eveil, d'un instant. et un jour, il sera eternel...

Amitié et Paix.



Message édité le 20-05-2006 à 11:22:39 par pelerin sur le sentier
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 21-05-2006 à 18:20:00   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

bonjour bonjour

glingal a écrit :


Dans ce sens j'entends qu'il convient de rester centrer sur le Soi, sur le bonheur d'être et être seulement.


Cette phrase, résume bien , une partie de ma pensée, le Soi, en tant qu’Ame, Principe Divin et « immortel/éternel ».

glingal a écrit :


Quand je parle de "réflexion" c'est avant tout dans le sens philosophique du terme. Parce que je considère que la réflexion est un processus d'analyse de soi. Elle nous ramène à l'introspection qui, pour une conscience, consiste à s'observer elle-même et acquérir une connaissance de soi ou bien en vue de connaître l'esprit humain en général. Reflexion.... comme observer le reflet à la surface du lac de la conscience.
Bien loin en fait de la pensée discursive qui, par nature, est une activité du mental attaché à l'ego. Je me réfère à ce que tu disais à propos du dialogue intérieur


Dans ce sens développé, la réflexion est une bonne chose à mes yeux. Je n’oublies pas l’adage, « connais toi toi meme », qui est un des moteurs de base de l’évolution, que l’homme veuille se connaître, lui, le monde, et par là ou par suite, son Soi Divin. La phrase la plus importante, qui se joint, dans ton cet extrait, au mot réflexion, est « Comme observer le reflet à la surface du lac de la conscience ». J’ai maintes fois écrit dans mes post, ma vision du mental, comme l’eau d’une mer, qui doit devenir, comme celle d’un lac pur de montagne, afin de refleter parfaitement, le Soi et son Royaume. Concernant cette notion de « reflexion », j’y reviendrais dans un autre post dès que possible…même post qui aura un lien avec celui ci…concernant la « matière ».


glingal a écrit :


C'est ainsi aussi que je vois les choses. J'enlèverai seulement de ton énumération le terme "race" qui comme le mot "espèce" ne se rapporte pas aux humains.


Le mot race, m’a échappé…Par race, il n’y a là rien d’une quelconque allusion de classement. Je prends Race, selon la terminologie théosophique… pour les non théosophes…que ce termes soit oublié, car propice au préjugé au fausse interpretation… En tout cas, nous sommes d’accord sur cette ensemble de lien karmique.


glingal a écrit :


Le karma m'apparait comme un outil à la connaissance du Soi et des lois qui régissent notre sphère d'existence, du cosmos. Il me parle de cycles et de rythmes comme la pulsation d'un coeur vivant. Il permet de prendre le poul et de réaliser ou on en est. Comme le cycle perpétuel des saisons, il y a un temps pour tout, un pour la chaleur, un pour la pluie de l'arrière saison, un pour semer, un pour récolter. Et c'est dans la connaissance des cycles successifs que l'on peut au mieux cultiver le Soi.


C’est en cela aussi, que l’étude du karma, des lois, et du savoir éso, est un bien… Le terme éso, prend son sens et son interet ici : que le savoir éso donne ouverture sur un vaste royaume de connaissance, et ces derniere sont pour l’evolution de l’Homme, l’emergence du Soi dans la Vie, et non le profit personnel.
La comprehension de ce qu’est Karma, et des lois en general, doit permettre, de mieux vivre, selon le rythme de vie du Soi, de vivre en « accord », « harmonie », avec le chant, la mélodie de la Vie, en somme, que notre Cœur, s’accorde avec le Cœur Christique, individuel, mondial, et le Cœur de la Vie même, Dieu.


glingal a écrit :


Le karma au final m'apparait comme l'écho, la résonnence d'une vibration. Peut m'importe d'ou vient le bruit. Il m'est plus interessant de rester attentive à ce que cet écho va produire en moi. Si par nature il devait produire de l'inconfort, il conviendrait pour moi de ne pas en reproduire l'écho mais, comme le disent les Indiens Hoppis, "d'amortir". Afin d'une certaine façon de ne pas produire du karma.


Deux choses, cette notion de vibration d’abord, tres interessante, j’y reviendrais dans mon post sur la « matiere ».
Enfin, cette notion d’amortissement… Voyons, l’espace d’un moment ensemble, l’homme comme un etre d’energie (ce qu’il est d’ailleurs), et voyons karma comme une fleche, qui vien percuter son cœur, fleche de bonheur, ou fleche de malheur, et fleches de tout ce que peut etre Karma. Si l’homme comprend son Dharma, se fait l’un avec la musique de la Vie, la fleche se disperse en son cœur, l’homme prend le rythme, va au pas de la Vie, il est en harmonie.
Au contraire, si l’Homme, est mal accordé, en disharmonie, la fleche, incomprehensible, non assimilable, va traserver plus ou moins le Cœur de l’homme, et karma, ne sera pas dispersé…et reviendra en une autre fleche… fléche que tire le Soi, la Vie, ou la Loi de Dieu, en terme éso plus occulte, flèche du Fils ou du Père… les fleche karmique de Mère/ Saint esprit, sont rapidement épuré, par le fait simple qu’elle provienne du monde des consequence, ou nous avons notre conscience manifesté… Que cette distinction Fils Père Mère et leur fleches, soit oublier, si non comprise au premier abord.
En somme amortir, comme un effort de l’ego, de se mettre au pas du Soi, qui lui, est au dela du Karma « de la trinité inferieure »(triade manas-kama-linga / mental-desir-physique).

glingal a écrit :


Pourquoi est-il dans la nature du Cosmos de reprodruire à l'infini ce qui n'a pas était intégré et pleinement accepté ? Peut-être qu'un retour du Karma n'est qu'une occasion déguisée qui nous est offerte pour rééquilibrée les plateaux d'une balance en portafaux.


N’oublions pas cette image inalterable de la loi de Compensation/ d’equilibre : le pendule. Et l’homme n’echappe pas à karma quand le pendule s’arrete, non, car cela signifie la mort, le pendule s’arretera quand Brahma, ramenera tout à lui. L’homme echappe à karma, quand en danseur- Acrobate harmoniste, il parvient à se hisser au niveau, qui tient le pendule, le point fixe.

Le pendule doit aussi etre associé, à une image simple : celle d’une balance, des paires d’opposé, cela rejoint la Voie du milieu. Au passage je fais noter, que Défaut/ qualité, Bien/ mal, sont deux paires d’opposé, et chaque membre d’une paire, est sur un coté de la balance : ainsi, il est facile, mais peu compris, que l’equilibre, et l’harmonie, ne sont pas atteint, quand le mal disparaît ou quand lees defauts sont transcendé, mais quand l’homme connaît un juste equilibre entre les deux parties. De plus, il ne s’agit pas ici de poids ou de valeurs, car nous parlons de l’Homme en tant que Jiva, etre de conscience individualisé, et les mesures physiques n’ont rien à faire dans cette Balance Cosmique. Il sagit donc, d’acceptation, acceptation qui elle seule, par non attachement, puis liberté du Soi, amene l’equilibre. L’homme liberé, est un homme equilibré, qui accepte, il est un harmoniste de la Vie, ses notes, s’inscrivent en parfaite symbiose sur la partition de la Vie.

Retenez toujours, je crois qu’il est utile, l’image de la musique, art o combien sacré, pour parler de la Vie. Les Arts en general, sont vraiment un « modele » physique, qui peut toucher le spirituel, il est judicieux de raisonner, voir avec.


glingal a écrit :


L'adhésion à des dogmes et croyances est un chemin aussi. Il m'a fallu visiter quelques "maisons" dogmatiques pour comprendre ce qu'elles pouvaient m'apporter en terme de libération et de servitudes. Mais le recul m'a appris qu'il vaut mieux vivre l'enseignement que d'enseigner à vivre. Et il n'ait sans nul doute de plus grandes vertus que celle de l'exemple.


Rien à redire ou à preciser, mais je tenais à souligner ces mots.



-Je re-insiste sur l’importance de l’acceptation, du contentement, et entrouve la porte du Soi en disant que l’honneteté, et ces deux premiers valeurs, sont aussi envers « soi meme », etre honnete envers nous meme, donc, bien se connaître…se mentir, etre ce que nous ne sommes pas, est inutile ou plutot, un pas en moins… « l’energie » doit passer à travers nous comme la lumiere a travers l’air…

-Pour mon « tais toi », il s’agissait juste, de parler à certains point de la visions du chemin éso que l’on a, de mieux faire encore et encore, de vouloir etre l’expression d’un ideal que nous ne sommes pas, sans faire le chemin qui y mene, mais en tentant le saut. Rien d’un message direct avec dieu….bref !.



Cette histoire de chute que tu as developpé, est aussi tres importante dans le theme du karma : il y a notre karma bien sur, mais aussi celui d’autrui. Et donc comment agir envers autrui ? et bien passée les regles de bien seance, d’amour et de joie/ Paix… il reste que je pense, que nous devons agir pour que l’autre sache avancer à son tour… nous en avons parler dans d’autre post. Laisser tomber, et parfois plus profitable… il faut toutefois rester à l’ecoute d’un appel, et savoir etre là…ces notions sont clairs, et developpé dans le forum, je n’y reviens pas.

glingal a écrit :


Ma philosophie c'est de ne rien m'imposer et de ne rien imposer aux autres. Vivre et laisser vivre.


good !

glingal a écrit :


Le karma ce peut-être aussi reconnaître que tout ce qui existe, et est manifesté, est une autre expression de moi-même et cela indépendemment du fait que je l'accepte ou non.


Le Karma, est un point majeur, une piece maitresse dans le Cosmos, l’horloge divine ou encore l’orchestre de la vie, car il est certainement une des fibres du bois de la baguette du maestro et chef d’orchestre. Ainsi, la comprehension de karma, ou plutot -à ce stade d’avancée de notre discussion, nous pouvons dire-, le vécu de la loi de karma en tant qu’harmoniste naissant, passe par cet autre point majeur, l’Unité de la Vie. Karma, est trouver l’unité, c’est reconnaître, l’union, l’un de toute la manifestation… réaliser que nous sommes un tout, avec le Tout, est pour moi, indispensable pour l’acceptation absolue, et la vie en parfaite harmonie.
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 22-05-2006 à 12:25:20   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

j'ai initié le sujet, avec deux textes sur le karma, puis avec Glingal, nous avons discuté, partagé nos points de vue, par rapport au axes que j'ai mis dans mon premier avis personnel, et les siens et d'autre de moi, mis au fil de la discussion.

Il en ressort, et à toi Glingal, de me dire, si tu partage mon avis, que Karma et son étude, sa comprehension tien plus du vécu, que de lecture ou réflexion.

Certes la réflexion oriente et construit plus sainement notre vécu. Mais n'oublions pas, que la vie mental(où s'aborde la reflexion), et emotionnel, est tout aussi du vécu que la vie physique...tout comme la lecture, et l'adhesion à des dogmes. Beaucoup réfutent, rejettent totalement les lectures au profit de l'experience.
J'ai énoncé, que pour moi, nous devrions laisser les livres, et vivre selon notre coeur. C'est là, un avis, pas un devoir, ou une voie unique qu'il faut suivre absolument. De plus, laisser les livres, veut déjà dire y avoir touché. Et concernant la Science ésoterique, il est primordial, d'élargir son champ de vision, par la lecture de livres, écrit, par d'autre étudiants, qu'ils soient adeptes ou simples personnes.

Ainsi, tout est vécu. Toutefois concernant Karma, le vécu, doit prendre plus intensement le sens, de vécu, au sens de vie de tous les jours, dans l'attitude le comportement, et je dirais aussi et surtout, la Vie du Coeur. N'oublions pas que le Soi, reste le Coeur, le vrai de l'homme, et que l'Ame individuelle/Universelle, est le point fixe vers Dieu...

L'evolution de l'etre, et concernant ce sujet, la comprehension de Karma, et donc de notre Soi divin (je fais reference ici, à un bout du texte de Collins : "C'est pourquoi, toi qui désires comprendre les lois du Karma, tente premièrement de te libérer de ces lois, et tu ne pourras y arriver qu'en fixant ton attention sur ce que ces lois n'affectent pas "), passe par l’ouverture du cœur, aux autres Lois, Verité, et qui demeure dans le Royaume du Soi, ou meme, du royaume " plus proche de l’Esprit, là ou Dieu, est révelé pleinement" .

Ainsi, et cela est valide pour toute comprehension, il s’agit de trouver l’unité, la source d’où découle la Loi de karma, et de s’elever au dela, donc, sur le point fixe du pendule.

Le premier pas vers cette unité, est pour moi, la maitrise de soi, et par maitrise, il faut entendre acceptation ; j’en ai parlé dans cette notion d’equilibre concernant la balance.

Concernant, le chemin du premier pas, et vers cette acceptation, il s’agit d’ecouter son cœur, de vivre en parfaite honneteté avec soi. C’est ainsi, que le cœur, trouvera de la liberté, qu’il lui poussera des ailes, qui sauront l’emmener vers la Lumière de la Vérité.
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 23-05-2006 à 20:04:14   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Bonjour vous deux,

Merci pour cette discussion. J'allais essayer de participer, mais j'ai vu que vous veniez de créer un nouveau sujet sur la réincarnation : c'est plutôt là-bas que je vais poster

Je voudrais juste mentionner deux ou trois petites choses ici, concernant les autres points abordés. Tout comme vous, je pense qu'il faut un juste milieu entre le savoir livresque et l'expérience. Cette recherche du juste milieu a été joliment exprimé par un homme, un catholique du Moyen-Age, Saint Anselme : "Il faut croire pour comprendre, et il faut comprendre pour croire".

Glingal, concernant tes cycles de 7 ans, je crois que c'est tout à fait normal. Il est très souvent question du chiffre 7 dans les cycles. On dit parfois qu'une vie humaine est constituée de 12 cycles de 7 ans (un pour chaque signe du zodiaque). Et les kabbalistes expliquent que l'âme fusionne avec le corps progressivement, par cycles de 7 ans (jusqu'à 21 ans, année à laquelle selon eux l'humain est "complètement" formé).

Pour terminer mon message, voici une petite histoire sur le karma, que j'aurais tout aussi bien pu poster dans "Histoires en vrac". J'ignore qui en est l'auteur et le protagoniste, je sais simplement qu'elle nous vient du soufisme, donc de l'Islam.
Un soufi venait d'entrer dans une ville, avec un sac plein de noix. Il rencontra plusieurs personnes, et il leur demanda si les noix les intéressaient. Bien sûr ils étaient enthousiastes... Alors le soufi leur demanda : "Souhaitez-vous que je vous distribue ses noix à la manière d'un homme, ou bien à la manière de Dieu ?" Tous furent d'accord pour la manière de Dieu : ainsi ils seraient certains que le partage serait équitable. Alors le soufi dit ok pour la manière de Dieu, et il donna deux noix à un homme, dix noix au suivant, quinze au troisième, cinq au quatrième, deux cents au sixième, trente au septième, et rien du tout au huitième.
Voilà... Je n'en dis pas plus, et je vous laisse interpréter vous-mêmes cette anecdote

A bientôt,
Sol
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats)  KarmaNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum