Abrasax  Développement personnel  Corps 

 La nourriture nous sommes ce que nous mangeons

Nouveau sujet   Répondre
 
Sujets liés :
La junk food est une drogue psychique et physique
Le jeûne : technique de guérison ulti
 
 
Bas de pagePages : 1  
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 04-02-2006 à 21:06:36   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Voilà je continue dans mon côté un peu terre à terre, j'espère que vous m'en tiendrez pas rigueur.

Enfin vous deviez vous y attendre tôt ou tard avec mes histoires de pain aux noix.

Vous êtes vous déjà posée la question, quand vous mangez une pomme, de savoir dans quelle terre l'arbre a poussé, comment il a été taillé, insecticide, de quel pays il vient ?

(j'ai vu que Glingal dans certains textes du forum le confirme)

Quant à moi j'y réfléchis de plus en plus depuis que je suis bénévole aux magasin du monde (j'y réfléchissais déjà avant mais là ça s'est amplifié

Enfin depuis bien 4 ans je réfléchis à tout ce que j'achète, de quel pays ça vient, s'il respecte les personnes qui ont produit cette nourriture, l'histoire du transport, etc.

Dans la mesure de mes possibilités financière , j'essaie d'acheter qu'en Suisse ou proche de l'Europe : Italie, France,...

Je regarde aussi si le produit contient des conservateurs, la quantité de sucre, etc.

Peut-être vous me trouverez maniaque mais ce que je mange va se réfléter sur mon âme je pense ...

Comme manger de la viande d'un animal qui a été maltraité : sa viande sera plus dure ou parfois immangeable, une plante aussi le même truc...

C'est comme la génétique : les manipulations génétiques je suis contre (d'ailleurs les suisses ont fait un moratoire il y a pas longtemps et les magasins ne peuvent nous vendre des produits génétiquement modifiés sans le mettre sur l'étiquette)

En résumé respectons la nourriture car en même temps elle représente ce que nous sommes..

Je continuerai peut-être plus tard... J'ai plein d'idées qui fourmillent mais .. bref je reviens plus tard ou demain.

le chat de jade amoureuse des plantes et de la nature, de son bol de lait miaouuuuuuu

on peut mangé mieux mais c'est vrai que ça peut prendre du temps pour trouvé un prix raisonable d'un produit..

--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 04-02-2006 à 21:29:37   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

"Dis moi ce que tu manges, et je te dirais qui tu es"

Pour ma part, je regarde toujours les ingredients et ce qui compose l'aliment, pour voir ce qu'il m'apportera. Et bien, sur quand je peux niveau sou, je me preoccupe de la provenance!

Exemple qui me revulse "Thé au citron", et dedans pas un seul bout de citron, mais de simple arome artificiel!!! Le citron c'est bon pour le corps, mais pas les aromes artificiels! je conseilles les infusions "la Tisanière". et quand il y a marquer avec de la verveine ou des ecorces d'orange, bah regarder que ce ne soit pas 0,5% !!

De plus, étant en medecine, j'ai la chance, d'avoir un prof biochimiste, porté sur le medical, qui nous en apprends plein. un exemple, les omega 3! je vais pas me lancer dans un cours de biochimie, mais omega, est une caracteristique d'un lipide, et il y a un bon et un mauvais omega 3 :
Les poissons sont riches en lipide omega 3(jetez votre beure, achetez du poissons), et ils savent fabriqué les omegas 3, mais ceux ci ont une qualité, pour resumer, un poisson d'elevage, dans son patrimoine a le meme omega3 depui plusieur generations, alors que le poisson sauvage, a acces a de meilleurs produit d'alimentation, et son patrimoine genetique, donc ces cellules, possedent, des lipide omega 3 de meilleurs qualité.
Juste que nous, humains, ne pouvont trop modifier ces lipides, et ainsi, pour une bonne santé cellulaire, et donc corporel, il est bon d'avoir de meilleur omega 3"..bref!

et pour appuyer le post qui est dans developpement personnel, ce que nous mangeons est ce que notre corps utilise pour synthetiser les molecules et proteines (oula, j'aurais plein de choses a dire là lol, je me retiens).
De plus, la nourriture, est toujours toute pleine de vibrations et celle ci nous affecte une fois avalée!
C'est de là que viens la possibilité de charger nos aliment, d'un desir, ou d'une qualité! j'aime charger mon eau minerale, afin qu'elle me donne de l'energie!

Et ta remarque sur la viande d'un animal mal traité est vraie, non seulement, car l'animal aurait secreté des hormones qui vont alterer la qualité de la viande(d'où la musique mise dans certain abattoirs pour les apaiser avant le moment fatidique ), mais aussi que celle ci au niveau etherique aura des vibrations lourdes et malsaine, qui nous affecteront, en plus des vibrations basses que renferment la viande en elle meme!) (mangez des cereales,et des graines!!!)

Bon appetit!
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 04-02-2006 à 21:41:13   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Tu as eu raison d'évoquer ce sujet mais la réalité du problème est plus complexe que le seul fait de dire " mangeons sainement et équitablement pour être bien ". Les gens, même s'ils se permettent des débordements, sont bien conscients que leur alimentation apporte la garantie d'un équilibre de vie. Je crois que s'il y a un domaine sur lequel ils sont vigilants, c'est bien celui-ci. Il n'y a qu'à voir la prudence exagérée dont font preuve les consommateurs lors de crises alimentaires majeures : vache folle, fièvre aphteuse et aujourd'hui grippe aviaire pour ne citer que les plus marquantes.

Cependant il faut remettre les choses dans leur contexte, notamment économique. Moi aussi j'aimerais être acteur du commerce équitable et avoir des produits pas bidouillés dans mon assiette mais si je fais ça, mon budget alimentation double voire triple... Comment faire ? Beaucoup de personnes sont pleinements conscientes qu'elles achètent de la merde mais regardons autour de nous : le pouvoir d'achat des ménages est en chute libre et il est nécessaire de faire des économies partout. La fréquentation des supermarchés discount a explosé depuis dix ans : les gens n'ont plus de sous. Donc ils achètent rarement de l'équitable, donc les prix de ce dernier ne peuvent pas baisser. Cercle vicieux.

Alors les vérifications d'usage, j'avoue que je ne les fait pas toutes. Et d'autant moins que j'aimerais vraiment être petit oiseau pour suivre le conditionnement de certains produits de A à Z... Je n'irai pas en ce qui me concerne aller jusqu'à dire que ce qu'on mange va se refléter sur notre âme... Je ne crois franchement pas ça possible. En revanche que ça pollue notre véhicule physique qu'est le corps, que ça l'affaiblisse et le rende donc moins apte à son équilibre spirituel, je suis plutôt d'accord. L'idée même des élevages intensifs où des poules ne voient même pas la lumière du jour, pondant et pondant encore à un rythme effroyable, me répugne. Pourtant je vais toujours vers les oeufs les moins chers...

Le dernier marché qu'on a fait à deux, on en a eu pour 150 euros et, de retour à la maison, j'ai eu l'impression que le frigo s'était à peine rempli... Ca fait une semaine de ça et déjà on manque de certaines choses... Alors c'est quoi la solution ? Soit je m'en tire sans trop de casse à environ 400 euros de bouffe par mois à deux en achetant beaucoup de saloperies, soit je décide de jouer la carte de la santé physique et mentale à fond et j'y mets le prix. Mais soyons sérieux, cette deuxième solution, à moins que je me mette à gagner 2.000 euros par mois, elle n'est pas envisageable pour moi.

Du coup je peux pas en vouloir aux gens qui peinent à joindre les deux bouts et qui bouffe de la merde en boîte. C'est déjà bien beau même je dirais qu'ils arrivent à se nourrir. Vanter les mérites d'une nutrition saine c'est donc louable mais ça se confronte inévitablement à la pauvreté qui est en train de ronger la classe moyenne.

Le mieux à faire ? Couper la poire en deux et essayer de temps en temps d'acheter ses légumes frais au marché, sa viande chez le boucher, d'aller faire un saut dans les commerces équitables pour donner le bon exemple et, surtout, peu importe ce que vous avez dans votre assiette, rendez grâce à Dieu et à tous les êtres qui ont permis à ce repas de se faire. C'est le minimum qu'on puisse faire.

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Garf
Membre
   Posté le 04-02-2006 à 21:43:08   Voir le profil de Garf (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Garf   

Bonsoir

La cuisine commance au marché disent les chefs (Machos ! Va ! )

Ce que tu dis pelerin sur le sentier est fort judicieux et je m'y applique.

Mais une chose m'horripile dans cette civilisation de bien nantis, c'est le jeté d'aliments dans le caddy.

C'est déja tout prèt, rien a faire, et on jette le plat, l'alliment, le légume
comme une grosse bouse comme si se nourir était une corvée.

Mesdames et Messieurs ayez le respect de ce que la nature nous a donnée.

Un coup de calcaire de Garf.
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 04-02-2006 à 22:06:21   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Je salue les dires de Solomon et Garf!

Manque d'argent, et conditionnement.

Je pense qu'il serait possible de concilier le naturel, et le peu cher! mais je ne detiens pas les renes du marché...!

Toutefois, la nourriture n'a qu'un faible impact sur notre condition spirituelle! Disons que c'est un petit + ! Jamais nous deviendron Bouddha en ne mangeant que des graines et des cereales!

J'ai eu des periodes, où je mangeais pour 60euros par mois, avec des cereales, de la soupe, des yaourt natures et quelques legumes, et l'effet sur le mental, etait toutefois notable, j'ai l'esprit leger, et un meilleur fonctionnement corporel, une meilleur forme.

Si les gens sont prudent, je pense qu'il y a un réel manque d'education. La viande deux fois par semaine, est largment suffisant, et c'est inutile d'enchainer, fromage et laitage! il faut manger varié!
Enfin, tres important c'est la digestion! marcher la facilite, et reste allongé juste apres, c'est pas le top! des reflexes simples aussi, manger peu de pain ,evite a l'estomac de se gonfler(desole le chat de jade )! faire des abdos aide au transit intestinal etc...

Avant nous avions l'education du gout, mais quel sens cela a aujoudhui avec tous les aromes de synthèse?

Les plats tout pret...on en oublie le plaisir de cuisiner et on s'ancre dans un modele de societé, toujours plus vite, toujours plus efficace!

Ensuite, l'energie, les calories! inutile de faire trois gros repas si on ne fais pas de sport! Le matin je me gonfle de cereales de toutes sortes, et me rehydrate, le midi c'est soft et le soir idem et voilà! La faim ne reflete pas le besoin du corps, mais le vide stomacal! manger peu et celui ci se retracte!

Enfin, ce que nous mangeons nous change, mais ceux qui suivent une voie spirituelle, la meditation, la reflexion c'est le plus important!
et surtout, manger doit rester un plaisir!

ah et oui, tres louable aussi, dixit solomon, une pensée avant de manger, à l'animal qui s'est sacrifié, ou à l'arbre qui a donné son fruit, et l'eau qui l'a fait poussé, au paysan, qui a coupé le blé...etc, une pensée au monde, qui nous fournit tout ça...c'est vraiment important!

Message édité le 04-02-2006 à 22:12:50 par pelerin sur le sentier
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 05-02-2006 à 20:41:29   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

ah oui,

mangé au rythme des saison peut aidé, par exemple acheté des fraise a noel ou en février s'est une grosse erreur (premièrement les fraise sont muri sous serre et on souvent pas de gout du tout)

Ensuite regardais les actions défois on a de belle surprise..alimentaire.. .

Si vous avez de la chance d'habité à la compagne, vous pouvez allé ramassé du pissenlit au printemps, en été de l'ail d'ourse si vous avez une zone humide, l'automne les noisettes, les noix et parfois des pommes si il y a un pommier, des cerisiers sauvage, ect qui pousse en dehors d'une propriété...

Autre chose on peut cherché du lait chez le paysan, des oeufs qui sont souvent plus bas que chez les magasins.. (euh le lait je conseille de le cuire..pour évité d'avoir des ennuis..)

Il existe même chez certain paysan des champs entier de légume, de fleurs ou de fraise qu'on peut cueillir soi-même pour moins cher et on est sur de la fraicheur, expérience intéressent si on a des enfants pour leur donné une valeur réele de la nourriture.

sinon on peut allé la fin des marché ou la on peut avoir des produits pour bas prix..

donc on peut beaucoup de chose.. mais c'est vrai que le temps est une chose qui manque à l'homme moderne, mais un produit déjà fini et en général plus cher qu'un produit qu'on fabrique nous même ..

bon bref bonne appetit

le petit chat va bientot allé dormir car il est repu..


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 05-02-2006 à 22:34:38   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Hum hum et ma mayonnaise alors dans tout ca?

Bon, je vous prie de pardonner mon ton pessimiste d'entrée de jeu car je sens qu'il va l'être un tant soit peu.

Je trouve vos idées super interessantes vraiment mais tant qu'a m'y appliquer,... c'est une autre histoire.

Moi, à vrai dire, mon alimentation, je n'y prend vraiment pas garde. Je mange n'importe quoi, à n'importe quelle heure, je ne déjeune pas mais me rempli l'estomac juste avant de dormir. Même si je suis belge, celà n'excuse pas non plus le fait que je mange des frites quasiment 5 à 6 fois par semaine.

Je suis un carnivore semblable au ti-rex aussi, j'avais oublié.

Le petit positif dans tout ça, je mange de tout même si c'est souvent en quantité mais pas vraiment équilibré.

J'aime bien manger, mais je varie autant les fast-food que les restos pas super cher mais où on mange un peu plus qualitativement.

A vrai dire et pour résumer, je ne prête que très très peu d'attention à mon alimentation.

Résultat des courses sur ma santé. Je pèse 70 Kg pour 1m84 donc, on peu pas dire que je sois trop gros, je ne suis jamais malade, vraiment aucun problème de santé et mes ressources physiques sont toujours au top malgré des périodes ou je fais peu de sport.

Par exemple, j'ai tenté y a un an et demi d'entrer dans la police et j'ai réussi les tests sportifs réputés difficiles en me classant parmi les meilleurs sans spécialement m'être entraîné pour.

Je suis conscient d'avoir de la chance malgré ma faible vigilance alimentaire mais je n'ai pas du tout de motivation pour changer celle-ci.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 05-02-2006 à 23:00:06   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Tout d'abord Glingal merci pour cette petite synthèse très bien faite ! Ca te dit pas de faire pour tous les messages du forum, lol ?

Ensuite Siburdroc, pas de quoi être pessimiste. Je ne suis pas non plus un modèle d'alimentation équilibrée ! Si j'ai réussi à manger à heure fixe depuis que je suis avec ma copine (le célibat pour ça c'est pas top) en revanche dès qu'elle n'est plus là, je me laisse bien aller et saute allègrement des repas par flemme de me faire à manger ou bien j'attends vraiment la crampe d'estomac pour me décider à me faire la cuisine. Et même dans certains cas je grignote des saloperies parce que j'ai pas envie d'attendre le temps de la cuisson... J'ai toujours autre chose à faire que la cuisine.

Quand je mets à faire celle-ci c'est soit que ma copine est là donc on cuisine ensemble, soit que j'ai envie de lui préparer un petit repas pour le soir quand elle rentre. Jamais je ne me donne la peine de cuisiner pour moi à part pour me faire des gâteaux ! Grâce à elle j'ai recommencé à manger des légumes régulièrement sinon c'était à fond les laitages et les sucres lents ! Je mangeais les raviolis froids, je me faisais des bols de fromage rapé-mayonnaise, je me tapais parfois des quiches surgelés qui étaient encore congelées au milieu... un vrai désastre !

Et pourtant, comme toi, j'arrive à garder un certain tonus physique. Certes je suis pas au top comme quand j'ai une activité mais la forme revient super vite et je ne suis jamais malade. Donc quand je mange mieux c'est encore mieux évidemment... J'adore le gras (beurre, huile, etc) et je me fous éperdument du cholestérol. Mais j'aime aussi les bons petits plats et les restaurants. En gros je mange à tous les râteliers, c'est le cas de le dire ! Et je vous parle même pas quand je suis en voyage ! Alors là paradoxalement c'est peut-être là où je mange le plus !

Quel plaisir de se faire sa petite popote en pleine nature après une bonne journée de marche ! Là on frôle la perfection !

Bref, ne désespère pas Siburdroc ! Tu veux mes mensurations ? 1m88 pour 70 kilos ! Mais toujours en forme néanmoins ! Je ne bouge plus d'un poil depuis des années. Je ne vieillis pas non plus. Les gens hallucinent quand je leur dis mon âge. Ce qui me fait dire que si l'alimentation a un rôle évident dans notre hygiène de vie, elle doit également avoir un formidable effet placebo ! Je mange ce que je veux et quand je veux et c'est très bien ainsi ! Pour le reste, revoir mes précédents messages !

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 05-02-2006 à 23:20:22   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Tiens tiens,

là comme ça, juste en intermède, une petite histoire croustillante sur la viande de porc.

Ca vient de "le souffle des dieux" de Bernard Werber:

HISTOIRE DE PORCS

Soucieux d'améliorer le goût de sa viande, un conglomérat de charcutiers a demandé à un chimiste, le professeur Dantzer, à Bordeaux, de résoudre une énigme. Les char¬cutiers s'étaient en effet aperçus que, de plus en plus, la chair des porcs était imprégnée d'un arrière-goût d'urine qui la rendait impropre à la consommation. Le professeur Dantzer a mené son enquête dans les abattoirs et fini par comprendre. Les porcs au goût d'urine prononcé étaient ceux qui avaient le plus conscience de leur situation et qui du coup angoissaient le plus avant de mourir.
Le professeur Dantzer préconisa deux solutions pour résoudre ce problème: un calmant ou la non-séparation du porc d'avec ses proches.
Dantzer s'était en effet aperçu que, lorsqu'on laissait le porc auprès de ses petits, l'animal acceptait sa situation et ne stressait pas.
Ce fut la solution du calmant qui fut choisie. Si bien qu'en avalant du porc, les consommateurs ingurgitent en même temps le Valium qui a servi à calmer l'animal. Or le Valium a un petit inconvénient : il crée une accoutumance. Ensuite l'humain a besoin de retrouver régulièrement sa quantité de Valium pour ne pas lui-même angoisser...

Edmond Wells,
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, Tome V.


Bon appétit.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 06-02-2006 à 14:34:36   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Autre détails injuste que j'ai lu quelque part les hommes brulent mieux les graisses que les femmes..

je me suis amusé a comparé un regime chaque fois il y avait des différence de calorie..

Ensuite il y a une histoire d'âge plus on prends de l'age moins on assimelras dans le sens on mange pas de la même manière à 6 qu'a 65 ans..

Mais attention les gars vers les 40 ans et 50 ans vous pourrez peut-etre faire plus les malins comme maintenant en mangeant hypergras..

Enfin certain dise aussi il y a génétique qui entre en cause, si dans notre famille il y a eu des gros on a aura cette tendance..

bref...quand a moi petit chat il doit faire attention au quantité de croquette qu'il mange pour pas devenir un chat élephant

bon on est tous egaux à la fin de notre vie, on se fait tous mangé par les vers ...

Message édité le 26-04-2006 à 15:49:51 par le_chat_de_jade
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 18-11-2006 à 12:06:36   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

j'ai pensé à l'autre sujet dont a parlé concernant l'anorexie

la mode peut tuer

La nourriture reflete beaucoup aussi notre relation avec la mère.

Un enfant qui contrarie sa mère en nous voulant pas mangé montre en partie son indépendance.

Ensuite, la nourriture peut être utilisé pour étouffé les émotions, quelqu'un de rond dans certain cas (pas tout le monde, c'est une hypothèse), son souvent des personnes très sensible est utilise la graisse comme une armure pour ne pas être blesser.

En tout cas, je confirme que le regime peut rendre désagréable, j'ai une collègue à l'entreprise d'entrainement, qui est insupportable..nous crie dessus..

bref la nourriture a un lien sur notre psychisme plus grand qu'on veut bien le croire..

tichat


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Développement personnel  Corps  La nourriture nous sommes ce que nous mangeonsNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade