Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
 
 
 Abrasax  Développement personnel  Discussions générales 

 L'Ordre de demain pour vous...quel est il?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 12-02-2006 à 14:11:43   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Je ne donne pas mon avis en ce jour, car je serais absent pour la semaine...

Pour vous, quelles sont les Valeurs, qui devraient predominer, s'exprimer dans les Orientations politiques de demain? Si il y avait un nouveau gouvernement, que devrait il etre? sa politique?

Gens de Coeur, Gens de l'esprit, nous sommes les acteurs de demain, et notre role est de guider autrui, sur quelqu'échelle que ce soit... Qu'est ce qui d'apres vous devrais s'exprimer comme Valeurs? et comment les appliquer au concret dans les décision et actes?

Bien vaste...Mais il y aura un jour je pense, ou il faudra bien que les douces valeur guide les hommes...et il serait bon a mon avis que nous y reflechissions ensemble...

Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 12-02-2006 à 21:38:39   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Sans vouloir trop diriger le débat là-dessus parce que c'est encore un autre problème selon moi, je crois que la première chose à mettre au placard des idées révolues, c'est l'argent.

Notre monde actuel basé sur le fric, je le vois pas continuer à fonctionner là-dessus.

L'argent, ca crée de l'inégalité entre les gens et ca met une valeur monétaire sur tout. A lui seul, il a une grande responsabilité sur l'enlisement de notre société.

En définitive, je crois que l'humanité devra retourner à des choses simples pour retrouver une harmonie et une paix pouvant mener à un dévellopement spirituel collectif.

La technologie devra être la deuxième après l'argent à paraître au banc des accusés.

Elle pollue la planète, elle est responsable du taux de chômage actuel et de l'esprit matérialiste qui règne depuis trop longtemps.

Collectivement, nous serons je crois amenés à désapprendre pour revenir à plus d'humanité car comme nos machines, nous sommes un peu devenus (l'humanité) des êtres froids qui vivent un peu comme des robots.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 15-02-2006 à 15:08:51   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

c'est un peu un reve de gouvernement que j'ai la réalité ça me suprendrais que cela arrive mais parfois des reves devienent réalité..

enfin bref, l'argent ce que dis siburdroc est vrai ils nous menent du bout de nez, ils nous en faut partout pour prendre le train, mangé, payé notre loyer, nos assurance, l'eau, pour payé les infrastruture par les impots, on paye le chomage....ect...


Pourtant dans les années 60 et 70 on a bien essayé de vivre en faisant du troc et un peu vivre en autarcie..et c'est idéaux n'ont pas continué ?...

Si regarde l'histoire a tout essayé il a eu des rois, des reines, des dictatures, le comunisme, le capitalisme (pour le moment ça tiens le capitalisme).. est presque a chaque fois il ya une apogé est ensuite une chute (pense à l'empire romain, ..)

La réalité est celle-ci il y a qui devient toujorus plus riche et d'autre toujours plus pauvre.. celui qui était riche aujourd'hui pourra tombé dans un instant dans la pauvreté si il a mal investi ect....

Pour le moment la france, la suissse, la belgique, canada font parti des pays riche, mais demain ? surement la chine prendra le relais, l'inde, les pays d'afrique.. alors que faire?

Ensuite on voit que les machines remplacent de plus en plus les hommes qu'une entreprise peut délocalisé d'un pays à une autre juste pour avoir de la main d'oeuvre bon marché et payé moins d'impots..

Voilà le monde qui nous attends, enfin pour le moment... comme tout il y a des limites si un pourcentage trop élevé de gens ne travaillle pas et n'on pas à manger.. une certain révolution pourrait revenir (j'avouerais que si c'est le cas dans tout l'europe et ailleur une nouvelle réflexion sur le système économique devra être changé de fond en comble).

En tout cas si il y a la révolutions je y vais moi, hop avec les pancartes chat de jade Vive les chats révolutionaire

en tout cas il y a toujours eu plein d'idées pour que l'argent aille vers les plus pauvre taxé les transactions boursière (depuis le temps rien n'est encore fais ?), bref.. j'adore cette idées aussi une entreprise qui déménage d'un pays doit payé une immense taxe dedommage pour les emploies suprimé..

Encore une autre idées les entreprises qui supprime beaucoup d'emploi aurait des mauvais points comme à l'école, chaque années un liste noir des entreprises...sinon des avantages ceux qui pensent au bien être de leur employées, qui forme des jeune ect..

tout ça c'est bien joli.. enfin on peut révé non

bon la suite au prochaine épisode..


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 15-02-2006 à 16:24:47   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

En fait je te vois venir Pèlerin : tu poses cette question parce que tu prépares ta campagne pour 2007 c'est ça ? lol ! Bon trève de rigolade, je vais tenter de répondre aux questions que tu poses sans réfléchir. Autant dire que je risque de passer à côté de plein de choses essentielles. Mais bon, risquons-nous à lancer quelques idées :

  • éviter un retour en arrière . Beaucoup de gens qui n'apprécient pas le système politique actuel ont tendance à regarder vers le passé avec nostalgie. Ce serait une erreur. Il faut faire table rase de tout ce qu'on a connu et repartir de zéro.

  • redonner sa place à la relation avec la Nature . Indispensable. On ne peut plus imaginer dessiner une orientation politique pour gérer ce monde sans prendre en considération la Nature. Il faut réapprendre à la protéger et à l'aimer. Il faut mettre un terme au gaspillage, à la pollution quelle qu'elle soit. Un nouvel équilibre doit voir le jour entre l'homme et son environnement.

  • effacer les inégalités . Ca veut dire rayer de notre vocabulaire toute idée de hiérarchie sociale, financière, professionnelle, etc. A l'heure actuelle c'est totalement utopique parce qu'il y aura toujours des individus qui auront soif de pouvoir et tout recommencera au final. Il faut réapprendre aux hommes à s'aimer pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils paraissent. L'un des principaux moteurs de cette idée est la suppression de l'argent, du moins dans la forme qu'on lui connaît. Chacun doit pouvoir avoir accès à ce qui lui est essentiel : manger, boire, se loger. Chacun doit aussi être responsable de lui : c'est à dire être à même de pourvoir à ces besoins de manière autonome. Mais pour qu'un système de ce type fonctionne, il faut que toute violence ait disparu de la surface de cette planète. Autrement ça finira en Ken le Survivant...

  • mettre un terme au pouvoir des religions . Il faut unifier les croyances, les rallier sous la même bannière. Ce qui mettra un terme définitif à ces guerres intestines stupides. Il faut révéler aux hommes l'importance de cultiver leur spiritualité, il faut réveiller leur foi assoupie et sceptique.

  • diminuer le matérialisme à outrance . Je n'ai pas dit supprimer car ce ne serait pas une bonne idée. On peut faire des choses formidables avec la matière. En revanche il faut mettre un frein à la dépendance à la technologie. Ne garder de celle-ci que ce qu'elle sait faire de meilleur. Réapprendre à l'individu le culte de sa propre personne et non d'objets sans valeur.

    Le problème actuellement c'est que tous ces principes sont inapplicables. Pour que l'homme comprenne vraiment leur importance il faudrait qu'on le prive de tout ce qu'il possède actuellement. Il faudrait que les murs de la prison dans laquelle il s'est enfermé s'écroulent. C'est donc bien d'y réfléchir mais la réussite tiendra surtout à l'état d'esprit des gens. On ne peut pas appliquer ce genre de principe tant que le mal court à la surface de cette terre. Démarrer sur des bases saines nécessite que les participants eux même soient sains. Ca revient, au niveau individuel, à vouloir se transformer intérieurement alors qu'on n'a encore fait aucun travail sur soi pour se débarasser de tous les bagages encombrants. Ici c'est la même chose mais à l'échelle d'une planète... Difficile donc de voir très loin devant nous.

    Dav


    --------------------
    "On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
  • Siburdroc
    Membre du conseil
    Siburdroc
       Posté le 15-02-2006 à 20:54:47   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

    Tout à fait, aucun gouvernement qui prendrait le pouvoir ne pourrait mettre ce genre de programme sur la table.

    Quelle que soit, selon nous, la meilleure manière de vivre ensemble, nous sommes d'accord de dire que le changement devrait être radical. Et, rien que ça, ça ne marcherai jamais.

    Cette société perverse de la consomation à effectivement bien menée sa barque pour ensiller les individus dans leur technologie, leur confort at ainsi dans leur soif de posséder. Il suffit de voir le nombre de personnes qui sont surendéttés par besoin trop grand d'acquérir des choses. Il y a ainsi pour notre société actuelle toutes sortes de choses qui sont devenues quasiment indispensables, voiture, télé, téléphone portable, et bien que mal placés pour en parler, ordinateur et encore appareil photo numérique, et la liste s'allonge encore.

    De plus, la résistance au changement est énorme, l'homme bien conscient que le système est pervers, pourrait y revenir car au fond il y trouve une certaine sécurité de par la connaissance qu'il en a. Le changement, ça fait peur.

    Et toute cette belle utopie serait alors qualifiée d'extrémiste et de dictature.

    Là où je ne suis pas vraiment d'accord avec toi solomon, c'est losque tu dis qu'il faudrai unifier les croyances des religions.

    Je vois la religion, tant qu'elle est dénuée de toute manipulation bélliqueuse, comme un véhicule de valeurs profondes mis à la sauce culturelle de la région d'où elle est venue.

    Je crois que bien plus, ce sont les interprétations des écrits qui le sont volontairement par des individus manipulateurs aux intentions malvaillantes. La religion est alors un moyen de manipuler un ensemble considérable de personnes puisque l'on fait croire que c'est la volonté du dieu.

    Alors, je crois que davantage, c'est le respect de l'autre dans sa culture, dans ses croyances, dans ses rites, pour autant que tout ceci ne nuise à personne.

    Donc la liberté totale oui mais dans un cadre de lois universelles. Le devoir de respect de l'autre et de la nature pourrait en être la première.

    Car, même si ces lois primordiales couleraient de source pour tout les individus d'une humanité suffisament civilisée, il serait tout de même nécessaire qu'elles existent, car je crois que toute vie en société, que le "vivre ensemble", demande des règles afin que la liberté individuelle n'entrave jamais celle d'autrui.

    Je crois finalement que pour instaurer une telle civilité, le monde devra subir de grands dommages, afin que l'homme, tout retourné et ayant perdu sa dépendance matérielle pourra peut-être entrevoir et rendre prioritaires pour lui les valeurs essentielles. A moins que la destinée ne s'en mêle et que lorsque d'un grand boulversement ou de grandes pertes humaines seraient à dépolorer, ne restent au final "par hasard" des êtres sensible au domaine du spirituel et ayant déjà ces valeurs ancrées en eux.

    Quoique encore, il serait peut-être possible qu'un état se rapprochant de l'idéal verrait le jour dans un pays sous-développé, pauvre de tout où les gens ne seraient pas encore pervertis comme par chez nous.


    --------------------


    ''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
    Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
    Solomon Kane
    Membre
    Solomon Kane
       Posté le 16-02-2006 à 10:23:39   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

    Eh oui mais je vous avais prévenu que je n'avais pas réfléchi à ce que j'écrivais, que j'avais mis d'un bloc tout ce qui me passait par la tête bien que mes idées soient extrêmement confuses. Il faut dire que c'est difficile de répondre à ce topic. La question finalement n'est pas " quelle politique appliquer " mais surtout " à quel moment l'appliquer " ? Comme je le disais soit on se place par rapport à nos repères actuels, soit on réfléchit sur la base d'un monde transformé d'où ces repères auraient quasiment tous été effacés. Car la difficulté est bien là : nous sommes conscients que le désordre actuel tient au système en vigueur. Mais il est inconcevable de proposer comme alternative à un pays de balayer ce système et de s'en passer. Ce n'est ni une personne, ni un groupe de personne qui pourra faire ça. Seul un ou plusieurs événements d'ampleur qui effaceront d'eux même le système permettront aux gens de s'ouvrir à d'autres modes de pensée. Voilà je pense que je suis parvenu à exprimer l'idée générale qui bloque l'essor de ce topic.

    En ce qui concerne les religions du coup oui ça change tout. Je suis allé un peu trop vite en besogne en disant qu'il fallait toutes les unifier. Je n'ai pas été regarder très loin pour dire ça. C'est la récurrence de tous ces conflits idéologiques stupides qui m'a aveuglé et a accéléré ma conclusion. J'en ai oublié toute la richesse culturelle, historique et matérielle de chacune de ces religions. Il est évident que si le monde venait à être guidé par des êtres sains d'esprit, la notion de paix et de tolérance serait de mise et il pourrait y avoir autant de religions possibles et inimaginables que cela ne changerait rien : chacune respecterait l'autre. Tout dépend du contexte dans lequel s'applique notre façon de penser les choses.

    Une politique se dessine par ailleurs en fonction des besoins d'un peuple. Or comment imaginer aujourd'hui des besoins qui appellent spontanément les gens à se concevoir différemment ? Dans notre société de 2006 ce qu'on vient de dire dans ce topic est de l'ordre de l'irrationnel. En revanche on peut encourager la protection de l'environnement, l'effacement des inégalités, la diffusion d'un message de fraternité, l'arrêt immédiat de la violence et des guerres... Je crois que plus que jamais il convient de s'ancrer dans le présent et de remettre nos bonnes intentions au jour où elles seront nécessaires.

    Qu'en pensez-vous ?

    Dav


    --------------------
    "On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
    aleister.c
    Inactif
       Posté le 17-02-2006 à 20:31:51   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

    ça fait des années qu'on me dit que je suis anarchiste.... j'avais alors bien du mal a encaisser ce truc, mais plus le temps passe, et plus je m'y fait!

    et en lisant ce topic, ben je m'apperçoit que voui, au fond je suis plutot anarchiste.... et que c'est l'idée sous jacente qui se trimballe derrière vos réflexion (enfin en tout cas c'est ce que je vois)

    parce que vous réfléchissez au type de "gouvernement idéal" tout en sachant que celui-ci ne pourra pas exister tant que chacun de nous n'aura pas fait une grande prise de conscience

    aussi parce que élire un gouvernement, ou le désigner d'une manière ou d'une autre, revient à mettre du pouvoir, un GRAND pouvoir dans les mains de quelques hommes, et que le pouvoir, par définition, par essence même, CORROMP!

    enfin, surtout, parce que si on attend que la prise de conscience nécéssaire à notre survie sur cette planète arrive d'en haut... de ceux qui décident, eh bien elle n'arrivera jamais!
    ça me parait évident parce que cette attitude revient a rester endormis, et a rejeter la responsabilité sur d'autres, alors que nous sommes tous responsable!!!

    le chat de jade faisait judicieusement remarquer que nous avons essayés tous les types de sociétés imaginables...
    c'est vrai
    c'est vrai?
    je crois que nous avons seulement essayé tous les types de gouvernements imagineables...
    je manque peut-être de connaissances historiques, mais je ne connais pas d'experience de société anarchique à grande échelle, disont a l'échelle d'un petit pays....
    ça vaudrait le coup d'essayer

    et , comme je suis vaguement inspiré ce soir, je propose en plus, pour ceux qui veulent tenter l'experience anarchique et tenter quelque chose qui soit radicalement opposé a tout ce que nous avons essayé par le passé: de commencer à rédiger :

    LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L'HOMME

    (car on se retranche trop souvent derrière nos droits tout en oubliant que nous avons des devoirs)

    art.1 : Tout être humain qui nait sur cette terre à le devoir de la remercier, chaque jours de sa vie, en lui adressant une prière dans la langue qui est la sienne, ou dans une langue qu'il aura choisie, de lui faire une offrande pour s'excuser du fardeau que sa présence représente, et de la louer, pour tout le bien être qu'elle nous apporte, et pour l'eau et la nourriture qu'elle nous prodigue.

    art.2 : Tout être humain qui nait sur cette terre à le devoir de mourir sur cette terre, que ce corps, issus de la poussière de la terre retourne à la poussière de cette même terre, et préserve ainsi l'équilibre global de l'univers


    voila... j'vais arreter la pour le moment... mais j'y repenserai cette nuit
    j'attend vos idée pour notre programme de 2007


    --------------------
    do what thou wilt shall be the whole of the law
    love is the law, love under will
    every man and every woman is a star
    pelerin sur le sentier
    Membre du conseil
    pelerin sur le sentier
       Posté le 17-02-2006 à 21:17:38   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

    Sympa tout ça!!!!!!! moi j'ai encore trop de chose a lire lol!!!

    Je veux reagir sur cette declaration aleister .

    Pour moi il ne doit y avoir de vrai devoir, ecrit, il faut que les gens expriment ce qu'ils ont en leur coeur, et celui ci doit etre guider et non pousser en avant....

    Certes il devrait exister des devoirs, car certaine choses me paraissent vraiment élémentaire! mais pour moi, pas pour tout le monde .

    alors je ne peux que veiller et guider, comme d'autre le font pour moi, mais pas donner des devoirs. je pense que chacun est libre, et en est là où il est sur le chemin. comme le dit Crowley, l'amour est la Loi, la loi sous la Volonté.... ok..mais la volonté doit etre utilisé pour l'amour. et je ne vois pas comment l'un est au dessous de l'autre ! c'est un autre sujet ...

    sinon cette declaration...bonne idée...

    on se revoit dans la partie suggestions!

    Message édité le 17-02-2006 à 21:19:00 par pelerin sur le sentier
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Développement personnel  Discussions générales  L'Ordre de demain pour vous...quel est il?Nouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum