Abrasax  Développement personnel  Corps 

 Les plantes Magiques - Le Millepertuis

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 03-12-2008 à 11:14:08   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Amis bonjour,

[NOTE: cet article est une version résumée de la fiche correspondante dans la publication sur les plantes magiques, gratuitement téléchargeable sur la page des publications: http://abrasax.yolasite.com/download.php]

Pendant ma deuxième période de vacance, et je suis parti cette fois dans de tout autres régions, à savoir le sud de la France et le sud de l’Allemagne. J’en ai profité pour regarder attentivement chaque plantes que j’ai croisé dans l’espoir secret de découvrir quelque panacées comme la bétoine (que d’ailleurs je n’ai pas trouvé dans ces deux régions, ni en suisse d’ailleurs). Et bien figuré vous que le hasard a encore frappé là ou il fallait pour me faire découvrir une plante pas moins formidable et qui elle pousse vraiment partout, le millepertuis. Au début j’ai eu du mal à l’identifier, pour résumé pour l’œil non averti cette plante ressemble a tout un paquet d’autres, fleur jaune, petite feuille. Et pourtant cette plante possède des caractéristiques marquantes.

Le Millepertuis



Nom scientifique : Hypericum perforatum
Nom commun : Millepertuis commun, chasse- diable, herbe aux fées, herbe aux mille vertus, herbe de Saint Eloi, herbe de la Saint-Jean, Barbe de Saint-Jean, millepertuis perforé, herbe à mille trous, herbe aux cent trous, faux-lin, lin sauvage, herbe percée, herbe à la brûlure, herbe aux piqûres, herbe du charpentier, trascalan, truchereau, trucheron, trucheron jaune
Autre appellation : Herrgottsblut (sang du seigneur), Hexenkraut (herbe des sorcières), Johanniskraut (Herbe de Jean), Mannskraft (force de l’homme), Sonnwendkraut (herbe du solstice d’été), Walpurgiskraut (herbe de Walpurgis), Balm of warrior (baume du guerrier), St John’s wort (herbe de saint jean), Touch and heal (touche et soigne), Gods' Wonderplan (Plante merveilleuse de Dieu), Grace of God (Grâce de Dieu )
Famille : Clusiacées
Genre : Masculin
Planète : Soleil
Elément : Feu
Signe : Lion
Propriété magique : Santé, Protection, Force, Amour, Bonheur
Propriété médicale : antibactérienne et antivirale, anxiolytique (lutte contre la dépression) , neurosédative (calme les douleurs des nerfs), antiprurigineux (lutte contre les démangeaisons), astringente (resserre les tissus), eupeptique (favorise la digestion), hypoglycémiante (diminue le taux de sucre) , hypotensive (diminue la pression artérielle) , fébrifuge (combat la fièvre), photo sensibilisatrice (augmente la sensibilité au soleil), vasodilatatrice (dilate les vaisseaux sanguins), vermifuge (élimine les parasite intestinaux), émolliente (amolli, adouci les parties enflammées), vulnéraire (aide la cicatrisation)

Composition chimique :

  • Naphtodianthrones : hypéricine (dérivé de l'émodoldianthrone), pseudo-, proto-, protopseudo-, cyclo-hypéricines, dérivés de la skyrine
  • Dérivés du phloroglucinol : hyperforine (dérivé prénylé), adhyperforine...
  • Flavonoïdes : Quercetine, Quercitrine et Isoquercitrine, Rutine, Campferol, Myricetine, hypéroside,, biflavones (biapigénine, amentoflavone...)
  • Huile essentielle : carbures terpéniques (α-pinene, β-pinene), 2-méthyloctane, n-alcanols...
  • Xanthones
  • Phenolic carboxylic acids : Caffeic acid, Chlorogenic acid, Genistic acid, Ferrulic acid-
  • Procyanidines sous forme d'oligomères du catéchol et de l'épicatéchol (Procyanidin , Epictechin, Epicatechin polymers).
  • Comme beaucoup de plante de nombreux tanins (sous forme d’acide tannique)
  • Aminoacids : GABA, Cysteine, Glutamine, Luecine, Lysine, Ornithine, Proline , Threonine
  • D’autres components soluble dans l’eau: Peptides, Polysaccharides


    Comment la reconnaitre :

    Cette plante possède de forte caractéristique qui lui sont propres, elle possède des fleurs en étoile à 5 pétales, ces fleurs contiennent deux pigments l’un jaune (hypérine) et l’autre rouge (hypéricine), quand on frotte la fleur entre ses doigts il s’en dégage une coloration rouge à violette qui teint fortement les doigts.



    Les feuilles contiennent des petites capsule d’huile que l’on voit très bien par transparence, en tenant la feuilles devant une source de lumière, ce sont ces millier de petite poches translucides qui ressemblent à des trous, qui ont donnés le nom de la plante, millepertuis en français (« pertuis » signifiant ouvertures) et « perforatum » pour le nom scientifique.

    Il existe plusieurs espèces de millepertuis, la famille des hypericum contient pas loin de 378 membres différents, seul 4 variantes de l’Hypericum Perforatum peuvent être confondu plus ou moins facilement avec l’Hypericum Perforatum Linné (celui qu’on utilise en phytothérapie), les feuilles seront plus petite sur l’une, plus grosse sur l’autre, et plus mince sur la dernière, les feuilles sont tels que sur l’illustration ci dessus. Pour reconnaitre Hypericum Perforatum il faut aussi observer sa tige qui n’est pas creuse, à la différence des autres du genre Hypericum. Un autre indicateur est que la tige n’est pas tout à fait ronde et comporte deux coté saillants (pour les puristes on dit de sa tige qu’elle est anguleuse et qu’elle possède deux arêtes longitudinales) en la tenant entre ses doigts et en parcourant sa circonférence en s’en rend facilement compte.


    Histoire

    Le nom scientifique Hypericum nous viens de Dioscoride qui appelait la plante UERIKON, l’origine de ce nom n’est pas connu et il existe plusieurs interprétations, on divise ainsi ce mot en Hyper qui signifie « au dessus » ou « au delà » et eikon qui signifie « image » ou « représentation », d’après Edmund C. Jaeger (dans A source-book of biological names and terms, 1972) c’est parce que la plante était suspendu au dessus d’icône religieuse comme symbole de protection, d’autres interprétation traduise ces termes grecs par « qui chasse les fantômes » ou encore «dépassant l’imagination». Une autre explication est que le nom de la plante serait dérivé du nom du titan Hyperion, père d’Hélios lui-même appelé parfois Hyperion. Hélios portant sa couronne solaire tels les pétales des fleurs du millepertuis.



    Certains auteurs du moyen âge l’ont également appelé « Corona Regia », la couronne royale. On s’en servait également à cette époque pour chasser les esprits mauvais d’où son nom de « Fuga Daemonum », la chasse diable, au moyen âge on croyait en effet que les troubles mentaux étaient du a des possessions démoniaques, hors il est aujourd’hui prouvé que le millepertuis est un anxiolytique efficace.

    Les plus anciennes références sur cette plantes sont, comme pout beaucoup de plantes médicinales, le « de materia medica », de Dioscoride et l « Histoire naturelle » de Pline. Il n’est cependant pas aisé de savoir avec précision a quel type d’Hypericum ces auteurs font références, ont peut cependant distinguer deux grandes espéces connu sous le nom D’Hyperikon, ce sont l’Hypericum Perforatum, et l’Hypericum androsaemum (millepertuis androsème), en phytothérapie moderne, l’Androsème est tombé en désuétude bien qu’il semble avoir les mêmes propriétés que l’espèce Perforatum.

    Citation :

    XXVI.LIII. [1] Même propriété dans l'hypéricon, appelé encore chamaepitys, ou corion. […]La graine, dans une gousse, est noire, et mûrit en même temps que l'orge. Cette graine est astringente; elle resserre le ventre; elle est diurétique; on la prend avec du vin pour les maux de vessie. XXVII.X. L'androsaemon ou, suivant d'autres, ascyron, a de la ressemblance avec l'hypéricon dont nous avons parlé, […]. Les branches supérieures, broyées, rendent un suc couleur de sang; elles ont une odeur résineuse. […] On l'emploie en purgatif, pilée avec la graine et prise en potion le matin, ou après le repas, à la dose de deux drachmes, soit dans de l'eau miellée, soit dans du vin, soit dans de l'eau pure, la potion entière allant à un setier. Elle évacue la bile. Elle est surtout excellente pour la coxalgie;[…]on fait boire du vin aux personnes robustes, de l'eau aux personnes faibles. On s'en sert en topique pour la goutte, les brûlures et les plaies; elle est hémostatique.[…]
    Pline – Histoire naturel Livre 26 & 27




    Les deux Hypericum cité par Dioscoride et Pline sont l’Androsaemum et Perforatum

    Le Millepertuis – Le prozac Naturel.

    Aujourd’hui le millepertuis a gagné ses lettres de noblesses comme antidépresseur. Efficace contre les dépressions légères. La plante a en effet une très faible toxicité (si on la compare à l’aspirine par exemple) et même si comme tout médicament il existe aussi bien des contre-indication que des associations médicamenteuses à éviter. Aucun accident n’a jamais été reporté avec la plante dans son utilisation médicamenteuse. Cela dit la plante est (ré)-utiliser depuis le milieux des années 90 et il manque certainement des données empiriques pour pouvoir évaluer correctement tout les tenants et les aboutissement de cette plantes dans son utilisation thérapeutique.

    On cite souvent comme contre indication l’exposition au soleil du au propriété photosensibilisatrice de la plante. Cette assertion repose selon toute vraisemblance sur quelques cas liés à une consommation excessive par certains troupeaux de ruminant de la plante qui aurait souffert de brulure. Par précaution on conseil donc souvent de ne pas utiliser cette plante avant une exposition prolongé au soleil.



    Concernant son utilisation comme antidépresseur, c’est surtout en Allemagne que la plante a connu le plus de succès ces 15 dernières années, mais les autres pays d’Europe, et l’Amérique ne sont pas en reste, puisque la consommation de produit dérivé du millepertuis ne cesse d’y augmenter. Un des premiers médecins à avoir précisément identifié ses propriétés fut Paracelse. Médecin allemand du 16ème siècle il utilisait la plante contre les troubles mentaux, les dépressions légères et les affections du psychisme, comme il nous l’explique dans son livre sur les mystérieux secrets de la nature :

    Citation :

    Dieu a, avec la Perforata, créé pour les Hommes, une volonté et une arcane particulière[…] Cette médecine est comme le soleil qui illumine toute choses, bonnes et mauvaises[…] Cette médecine est une force et un pouvoir, qui chasse toute les maladies[…] Par cette force elle chasse les fantôme de la nature[…] Les veines sur les feuilles sont un signe, que Perforata, chasse toutes illusions fantasmatiques (« Phantasmata » extérieur et intérieur à l’Homme. Car les illusions fantasmatiques font venir des apparitions (« Spectra »), et l’Homme voit des esprits et des fantômes et entend des fantaisies. Ce sont les maladies qui poussent les gens à se suicider. […] La plante entière montre que l’ensemble des symptômes peuvent être soigné chez l’Homme, ou que ceux-ci ce manifeste. C’est une médecine universelle pour tout l’Homme. […] Notez donc, […] que Phantasmata est une maladie sans corps et sans substance. Un esprit ne nait que dans un autre esprit, et c’est de lui que l’homme est dominé […] il donne aux hommes d’autres pensées, une autre conception à l’opposé de la nature et des sens innés. Contre cette maladie il n’existe pas beaucoup de médecine. Seul Perforata et les coraux me sont connus. […] C’est seulement dans cette médecine qu’est la force et le pouvoir contre cette maladie.[…] Si on veut utiliser perforata contre les Phantasmata, on doit la cueillir suivant les indications célestes, de manière à ce que les influences soit également contre les esprits. Au mieux, elle devrait être cueilli en Mars, Jupiter ou Venus, pas suivant la lune, mais plutôt contre elle. Elle ne devrait pas être cueilli l’après-midi ou bien le soir, mais plutôt au levé du soleil et à l’aube quand le soleil et rouge. Elle est le mieux quand d’autres bonnes plantes croissent prés ou sous elle. Plus elle grandit longtemps, et mieux cela est, elle aura ainsi plus de fleurs, et elle sera dans le temps ou les fleurs sont les plus hautes.[…] tous les médecins doivent savoir que Dieu a pourvu cette herbe de grands arcanes, ne serait-ce qu’à cause des esprits et des fantaisies qui poussent l’homme au désespoir. Cela n’arrive pas à cause du diable, mais par la nature. Car dieu à créer pour chaque maladie une médecine.
    Paracelse Archidoxorum Aureoli Ph. Theophrasti Paracelsi De secretis naurae mysteriis - III,5,page 629-632) – Traduit de l’allemand par Abraxas


    Pour paracelse, tout comme pour d’autres auteurs cette herbe de la saint-jean était une véritable « panacée » capable de soigner tout les maux.

    Utilisation magique





    Pour une utilisation magique on ceuilleras l'herbe le jour du solstice d'été, peu aprés le levé du soleil. On prendras soins de reciter une petite prière ou petite parole lorsqu'on coupe la plante (voir post sur la bétoine) afin de renforcer son action magique. On ceuille la plante entière sans la déraciner, vous pouvez aussi ne prendre que des branches de la plante et laisser une partie afin de ne pas la détruire complètement.

    Cette herbre a de nombreuse utilisation magique de part sa relation trés forte et quasi excpetionel au soleil. Voici quelques exemples de l'utilisation de cette plante en magie:

    Citation :

    Porté, l’herbe de st-jean éloigne fièvre et coup de froids, rend les soldats invincibles, et attire l’amour. Si elle est cueilli lors du solstice d’été ou un vendredi, et porté, elle gardera à distance les maladies mental et soigneras la mélancolie. Quand elle est placée dans un pot et accroché à une fenêtre, l’herbe de Saint-Jean protège contre les éclairs, les feux et les mauvais esprits. La fleur et la feuille sont utilisés toute deux pour cela. On la sèche aussi au dessus des feux du solstice d’été et on l’accroche aux fenêtres pour protéger la maison des fantômes, nécromanciens et autres malfaiteurs, on la brule également pour bannir les esprits et les démons.
    N’importe quel parti de la plante placé sous l’oreiller, permet aux femmes célibataires de rêver de leur futur mari. Utilisé dans les rituels ou porté pour détecter d’autres magiciens ; elle fut également tenu devant la bouche des sorcières accusé pour essayer de les forcer à se confesser.
    Cunningham’s Encyclopedia of Magical Herbs – Traduction Abraxas


    Dans le petit Albert le millepertuis entre dans le composition de plusieurs baumes et « eau » comme la fameuse eau céleste, qui comprend pas moins de 30 ingrédients. Le petit Albert contient bon nombres de ces recettes dont certaines sont assez farfelues comme celles de l’huile de millepertuis « à la sauce » petit Albert :

    Citation :

    […] je vais proposer un souverain antidote, qui triomphera de toutes sortes de venins et de poisons. Vous prendrez dans la saison des feuilles de millepertuis, avant qu'il ait jeté sa fleur, autant que vous en pourrez tenir dans vos deux mains. Mettez-les infuser au soleil, dans quatre livres d'huile d'olive, durant dix jours[…]
    Le petit albert


    Je coupe cette recette qui contient en plus du millepertuis, des morceaux de grenouille, vipère et scorpion… Une autre recette issue du petit albert pour les hommes qui n’ont pas les moyens de s’acheter du Viagra :

    Citation :

    Comme il se pourrait faire que la femme se dégoûterait de l'homme s'il n'était robuste dans l'action de Vénus, il doit se précautionner non-seulement par les bons aliments, mais encore par des secrets que les anciens & modernes chercheurs des merveilles de la nature ont éprouvés. Il faut, disent-ils, composer un baume de la cendre de stellion, d'huile de millepertuis & de civette, & en oindre le grand doigt du pied gauche & les reins une heure avant que d'entrer au combat; & l'on en sortira avec honneur & satisfaction de sa partie.
    Le petit albert



    Fabrication de l’huile de millepertuis .

    Voici un remède très répandus, qu’on trouve parfois dans certains magasin Bio et qu’il est très facile de fabriquer. On dit de la plante qu’elle fut utilisé par l’ordre de malte, plus connus sous le nom d’ordre des hospitalier de St-jean de Jérusalem, et on dit qu’il utilisait cette huile pour soigner les croisées et les pèlerins blessés.

    Pour fabriquer cette huile il vous faut un grand bocal (genre gros pot de confiture), on remplie le bocal de fleur fraichement cueillie qu’on aura au préalable triés pour sortir les exemplaires abimées et en enlevant les impuretés et les insectes. On remplit ensuite le bocal avec de l’huile, idéalement de l’huile d’amande particulièrement bonne pour la peau, au besoin de l’huile d'olive biologique en pression a froid.



    On laisse ensuite le bocal au soleil pendant une a deux semaine, l’huile va prendre une teinture rouge caractéristique, on filtre ensuite l’huile a l’aide d’une gaze ou d’un filtre a café dans un récipient à fermeture hermétique, pour obtenir un mélange plus pur on peut renouveler l’opération en utilisant l’huile ainsi obtenus avec de nouvelles fleurs fraiches.



    L’huile ainsi obtenu pour traiter les brulures légères, les douleurs musculaires ou articulaires, la sciatique et les démangeaisons. Pour les brulures on peut rajouter quelque goutte d’huile essentiel de lavande, pour les douleurs musculaires quelques goutes d’huile d’achillée millefeuille.

    La préparation de cette huile est trés ludique et est parfois proposé dans les centres d'animation pour enfants tellement sa réalisation est simple. Une bonne idée pour éveiller la curiosité de vos enfants au plantes qui nous entoure.


    Autres préparations phytothérapique

    On utilise principalement les infusions d’Hypericum (plantes entière) pour les dépressions, l’anxiété, la nervosité, elles sont particulièrement indiquées lors de la ménopause ou pour traiter les symptômes prémenstruels. On l’utilise aussi avec le sureau en cas de coup de froid ou d’infection.

    La teinture a les mêmes effets (on laisse la plante dans un mélange alcool/eau à 25% fort pendant 2 semaines puis on filtre) mais est plus forte que l’infusion.

    On peut aussi utiliser l’infusion en bain pour traiter les blessures légères et les bleues, mélangé à d'autres plantes ou bien pur.

    On utilise également la crème de fleurs d’Hypericum pour traiter la sciatique, les douleurs nerveuses, les crampes ainsi que pour réduire les inflammations des seins lors de l’allaitement. On peut aussi l’utiliser pour stopper les saignements légers et comme antiseptique. La fabrication de la crème est plus complexe et méritera un post à part, pour ceux qui ne peuvent pas attendre je vous conseil de suivre les recettes de Cérat de Galien que l’on peut trouver partout sur le net vous n’aurez ici qu’a remplacer la base aqueuse par l’infusion ou la base huileuse par l’huile de millepertuis obtenus plus haut.




    Voila un apercus "rapide" de cette plante ou il y a tellement à dire. J'éspère que cela eveillera votre curiosité pour le monde végétal qui vous entoure. En tout cas il m'a fallu longtemps pour pondre ce post, et j'ai certainement oublié quelques petits détails que je rajouterais au fur et à mesure....


    Grüssi

    Abra


    Edité le 18-08-2014 à 12:50:07 par Abraxas




    --------------------
    Carita bene ordonata incipit a se met ipso
  • vincenciuk
    Membre
    vincenciuk
       Posté le 29-12-2008 à 08:33:54   Voir le profil de vincenciuk (Offline)   Répondre à ce message   http://adonisme.forumpro.fr/   Envoyer un message privé à vincenciuk   

    Merci pour ce travail Abraxas, par le passé je me suis aussi fortement intéressais à la botanique.

    Le Millepertuis est aussi évoqué dans le livre des Cyranides sous le nom Hupereikon et figure parmis les 24 plantes sacrées.
    Citation du livre"Flore magique et astrologique de l'antiquité "de Guy Ducourthial.

    Selon un autre document de la British library,harley, cette plante et préconisée contre les démons et maléfices, elle est appelée "chasse-démon" et le fait d'en avoir chez soi les fait tous fuir.

    Arnaud de Villeneuve évoque aussi cette plante en ces termes: "Le millepertuis dans la maison fait fuir les démons.Une scille entière suspendue au dessus du seuil enlève tout maléfice (tollit maleficium).


    Edité le 03-01-2009 à 21:27:22 par EVISUL




    --------------------
    Prorsum Sursum
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Développement personnel  Corps  Les plantes Magiques - Le MillepertuisNouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum
       Hit-Parade