Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité 

 Le trou de la couche d'ozone - Article du monde

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 02-09-2005 à 16:29:43   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Le trou d'ozone a de nouveau atteint une taille record

LEMONDE.FR | 17.09.03 | 17h25
Le trou a désormais atteint 28 millions de km2 . En 2002, à la même époque, il n'avait jamais été aussi petit depuis dix ans et il s'était scindé en deux.
Le trou dans la couche d'ozone a atteint en 2003 une taille record alors qu'il avait nettement diminué en 2002, a annoncé mercredi 17 septembre l'Organisation météorologique mondiale (OMM). "Des mesures effectuées au-dessus et à proximité de l'Antarctique montrent que la couche d'ozone s'appauvrit beaucoup plus vite cette année que les années précédentes", souligne un communiqué de l'OMM publié à l'occasion de la Journée internationale de protection de la couche d'ozone.
Le trou a désormais atteint la superficie record enregistrée en septembre 2000, c'est-à-dire 28 millions de km².
En 2002, à la même époque il n'avait jamais été aussi petit depuis dix ans et il s'était scindé en deux. L'agence spécialisée des Nations unies en conclut qu'il faut appliquer strictement les accords internationaux comme le Protocole de Montréal de 1987.
Cet accord international prévoit l'élimination progressive des émissions de gaz industriels qui détruisent l'ozone, en particulier les chlorofluorocarbures (CFC) et les halons. L'ozone en haute altitude joue un rôle protecteur pour la vie sur terre car il absorbe les rayons ultra-violets du soleil. Le trou de la couche d'ozone, qui se forme chaque printemps, a été mis en évidence pour la première fois en 1985 au-dessus du continent Antarctique.
Les scientifiques estiment en fait que la concentration de CFC a baissé dans la basse atmosphère à la suite des efforts pour réduire les émissions de ces gaz, mais pas dans la stratosphère. "Il y a quelques signes qu'elle se stabilise dans la stratosphère mais cela reste à déterminer", a indiqué Michael Profitt, une des responsables scientifiques de l'OMM. En 2002, a-t-il expliqué, les conditions atmosphériques au-dessus de l'Antarctique étaient très inhabituelles, avec une chaleur qui a aidé la couche d'ozone à se reconstituer temporairement. "La fluctuation de la taille du trou dépend beaucoup plus de la météorologie que de la chimie", a-t-il souligné. M. Profitt estime qu'il faudra attendre 2050 pour que les efforts pour nettoyer la stratosphère des CFC portent leurs fruits. "Je pense qu'en 2050 on reviendra à des niveaux d'avant l'apparition du trou d'ozone", a-t-il dit.
En juillet dernier, la NASA avait conclu à partir d'observations réalisées par ses satellites que la couche d'ozone en haute atmosphère (35 à 45 km d'altitude) diminuait plus lentement depuis 1997. L'agence américaine concluait cependant qu'on était "à des décennies d'une reconstitution totale" de la couche.
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 06-09-2005 à 14:23:10   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Ce qu'il y a de rigolo - enfin pas trop quand même - avec ce genre d'information, c'est qu'on la lit mais que souvent, on réagit pas. Quand un journaliste parle de la couche d'ozone, ça n'a pas tellement plus d'impact sur le français rivé derrière sa télévision que le résultat du championnat de France de pétanque dans le Larzac. Le spectateur consomme de l'information. Il ne prétend ni la comprendre, ni encore moins y réagir. Du coup l'histoire de la couche d'ozone c'est un truc qu'on entend depuis des années, qui sort par une oreille pour mieux ressortir par l'autre. Un peu comme si les médias de masse avaient "banalisé" le problème. Et pourtant il est grave le problème en question. Il couve là, juste au-dessus de nos têtes misérablement préoccupées par des difficultés mineures qu'on transforme souvent en difficultés majeures. L'homme moderne se fabrique des difficultés à hauteur de son égo... Dommage pour la planète qui fatigue de supporter depuis des siècles les erreurs d'homo sapiens...

Mais d'abord c'est quoi l'ozone au juste ? On voit un peu ça comme une espèce de voile membraneux posé quelque part dans le ciel. On sait pas trop à quoi ça ressemble finalement, l'ozone. On se dit bien qu'ils passent des pubs à la télé qui se terminent par "... respecte la couche d'ozone" mais on n'a aucune foutue idée de ce que c'est pour autant. Alors voici : " L'ozone (O3) est une forme chimique particulière de l'oxygène, très instable et réactive. La couche d'ozone représente schématiquement la partie de l'atmosphère où sa concentration est la plus élevée. Ainsi, l'ozone est davantage présent à une distance du sol comprise entre 15 et 40 km (plus fortement vers 35 km) dans la couche appelée stratosphère. D'où l'appelation d'ozone stratosphérique à ne pas confondre avec l'ozone troposphérique induit en grande partie par la circulation automobile et qui irrite notamment les yeux et les voies respiratoires. L'ozone est généré par le bombardement de la molécule oxygène stable O2 par les utraviolets (UV). A cette altitude, la teneur en ozone résulte d'un équilibre entre formation et destruction sous la dépendance de l'activité solaire, de la température, de la présence d'autres substances chimiques. En absorbant ensuite les UV, l'ozone contribue à réchauffer la statosphère. la formation de l'ozone est plus importante au dessus des des tropiques puis gagne les pôles via la circulation des masses d'air. Cependant, il accuse une faible concentration de quelques parties par million au plus. On parle de "trou" dans la couche d'ozone lorsque la valeur de la colonne intégrée en ozone est inférieure à 220 unités Dobson (la valeur normale étant 300 unités Dobson environ). Les unités Dobson expriment la totalité de l'ozone dans une colone qui part du sol et traverse toute l'atmosphère ." Voilà pour le côté scientifique.

Qu'est-ce qu'on risque nous pauvres terriens dans cette histoire ? en quoi ça nous concerne ? parce que finalement, dans l'esprit des gens, on sait qu'il y a un trou dans la couche d'ozone comme on sait qu'on a un trou dans son jeans... Ca fait chier mais ça change pas grand chose à notre vie... Sans compter que le trou est au-dessus de l'Antarctique, soit à des latitudes qu'on ne connait que par les revues de voyage. En gros tant que c'est pas chez nous, ça nous concerne pas. Fatale erreur... Les conséquences de ce trou se retrouvent à une échelle planétaire. L'ozone c'est notre bouclier anti-rayons UV (ultra-violet), synonymes de chaleur. Les UV vous les ressentez quand vous approchez votre nez de votre four tournant à plein régime : c'est désagréable, ça pique les yeux et ça brule. Notre couche d'ozone est un filtre gigantesque qui empêche la totalité des UV projetés par le soleil de pénétrer l'atmosphère. (les UV dont la longueur d'onde est inférieure à 0,4 µm sont absorbés par l'ozone entre 0,24 et 0,3 µm) Faut-il faire un dessin à l'humanité pour lui signifier qu'une disparition plus large de l'ozone transformerait la Terre en barbecue géant ? Voici un échantillon des conséquences sur l'homme : brûlures superficielles, conjonctivites, cataractes, augmentation des cancers et viellissement de la peau, maladies du système immunitaire, réduction de la photosynthèse : diminution des rendements et de la qualité des cultures, disparition du plancton, premier maillon des chaînes alimentaires aquatiques... Que du bonheur en perspective donc.

Voici ci-dessous deux graphiques pour illustrer ce qu'expliquait Abraxas.



C'est l'évolution du trou au-dessus du pôle sud de 1996 à 2005



Autre vue de l'évolution depuis 1979

Les faits étant là la question à se poser est : que pouvons-nous faire ? Posons nous des questions sur un plan individuel et tentons d'y répondre dans un futur post. L'ozone est un sujet vaste et j'ai peur de trop me disperser en me lançant à vouloir tout en expliquer ! Bonne réflexion !

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité  Le trou de la couche d'ozone - Article du mondeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade