Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats) 

 La vérité

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 09-02-2006 à 11:59:37   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

une drole de chose que de parler de cela, mais plus le temps passe, plus je me demande si la vérité est un mensonge ou un mensonge une vérité....

la vérité est multiples et avec mille visages pour chacun de nous, notre vérité ?....

Je peux vous dire que le pain aux noix contient bien des noix, vous ête sur de la vérité car vous voyez de manière concrete un pain rond bronzé et il vous suffit de coupé un morceau pour voir les noix à l'intérieur..

comment savoir ce que nous savons scientifiquement maintenant ne sera pas contredit 10 ans plutot ou 100 plus tard..

ma verité et celle des autres? parfois avec tout ce qu'on dis je doute...même ma vision de ce monde me laisse perplexe (oui je me mange le cerveau comme dis Solomon.kane me fais toujours rire cette expression )

D'autre coté je me dis que si je doute toujours un peu, j'éviterais de m'empetéré dans cette vérité qui peut être qu'un mensonge....

Message édité le 09-02-2006 à 13:01:08 par le_chat_de_jade
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 10-02-2006 à 21:22:29   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

moi je pense que chacun a sa propre vérité d'autant plus quand je lis les différents textes que nous postons ici, je vois des milliers de vérités ...


Quand a savoir si elle sont vérités ? je sais pas car aucune preuve scientifique premet de dire si les voyages astrales existe vraiment, peut-être ce n'est que des reves plus évolués?

Comme tout les prédiction ou prophétie ne se sont que le fruits de l'imgination fertile de l'homme pour le remettre sa vrai place?....

pourquoi il y a aura un dieu et pas plusieurs dieu qui dis vrai ?...

bref.. la vérité est une chose bien complexe..


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 11-02-2006 à 22:01:52   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

j'apporte juste ma graine ....puisse t-elle faire germer quelque fleurs! voici un extrait ....

Glingal l’extrait reprend le passage sur la vérité avec pilate et Jesus…c’est pour ça que j’y ai pensé ;-) …Merci ! Voilà !
l'extrait ne reponds pas vraiment à la question...mais degage des notions interessantes...

Les passages entre # #, sont de moi…j’ai tenu a souligner deux trois points, utiles pour le topic…ou une ou deux variations qui ne change en rien le sens....bref !

L’intégralité de l’article est en libre disposition, donc de par principe je m’engage à le fournir à quiconque me le demandera…j’ai surtout supprimé les éléments de réponse aux condamnations, et les passages un peu « accusateurs »…

Ceci un extrait, le ton de l’auteur, peut sembler un peu acerbe, car il s’agissait, d’un texte pour remettre en ordre des dérives naissantes provenant de membres au sein d’une organisation, et aussi pour répondre à des accusations qui aurait compromis le développement de cette organisation. De plus l’auteur, est d’un tempérament très droit, de par son sa « personnalité » considérée sous les traits du « Premier Rayon », il paraît assez « rigide et versatile » pour certain, alors qu’il parlait juste d’une manière très franche, affirmant des convictions profondes et une Volonté forte typique du Premier rayon. Un des principes de l’auteur, pourrait être « L'honneur doit être rendu là où l'honneur est dû »…

Donc comme toujours, en toute chose, il faut s’affairer à l’enseignement et non à sa provenance, ou encore à la manière dont c’est écris, car les conditions étaient tout autres, et le but de l’article encore plus… Concernant les dérives au sein des membres, il s’agissait un peu de remettre sur la bonne route ces personnes qui blessaient la cause qu’ils avaient embrassés. toutefois cela ne se voit que dans la version integrale... bonne lecture



QU'EST-CE QUE LA VERITE ?


« La Vérité est la Voix de la Nature et du Temps.
La Vérité est l'étonnant conseiller en nous.
Rien n'existe en dehors d'elle, elle vient des étoiles.
Du soleil d'or et de chaque brise qui passe... »
W. THOMPSON BACON.


" ... Le soleil immortel de la belle Vérité
Est parfois voilé de nuages; non pas que sa lumière
Soit elle-même déficiente, mais elle est obscurcie
Par mes vains préjugés, nia foi imparfaite
Et les mille causes qui font obstacle
À l'épanouissement de la bonté... »
HANNAH MORE.



"Qu'est-ce que la Vérité ?" demandait Pilate à quelqu'un qui devait en connaître quelque chose, si ce que dit l'Église chrétienne est de quelque valeur. Mais Il garda le silence. Et la vérité qu'Il ne divulgua pas, resta cachée pour ses disciples ultérieurs aussi bien que pour le Gouverneur Romain. Le silence de Jésus toutefois, en cette occasion comme en d'autres, n'empêche pas ses disciples actuels d'agir comme s'ils avaient reçu la Vérité absolue et ultime, et d'ignorer le fait que les Paroles de Sagesse qui leur furent données ne contenaient qu'une part de la Vérité, cachée elle-même dans les paraboles, sous forme de paroles obscures quoique très belles, d’où ces paroles « Jésus dit aux "Douze" : "Il vous est donné de connaître le Royaume des Cieux, mais pour ceux qui sont en dehors, tout s'exprime en paraboles", etc... (Marc IV. II).



Cette politique conduisit graduellement au dogmatisme et à l'affirmation : le dogmatisme dans les églises, le dogmatisme dans la science, le dogmatisme partout. Les vérités possibles, vaguement perçues dans le monde de l'abstraction, comme celles induites de l'observation et de l'expérimentation dans le monde de la matière sont imposées aux multitudes profanes trop occupées pour penser elles-mêmes, sous forme de révélation divine et d'autorité scientifique. Mais la même question reste en suspens depuis le temps de Socrate et de Pilate jusqu'à notre âge de négation complète : y a-t-il entre les mains d'un groupe ou d'un homme quelconque, quelque chose se rapprochant de la Vérité absolue ? La raison répond : « cela ne se peut pas ». Il n'y a pas de place pour la vérité absolue sur quelque sujet que ce soit dans un monde fini et conditionné comme l'est l'homme lui-même. Mais il existe des vérités relatives et nous devons en tirer le meilleur parti.

Dans chaque âge il y eut des Sages, qui, ayant contacté l'absolu, ne pouvaient toutefois enseigner que des vérités relatives. Car nul encore, né d'une femme mortelle en notre race, n'a ou n'aurait pu révéler la vérité finale et totale à un autre homme; car chacun de nous doit trouver pour lui-même cette connaissance finale en lui-même. Puisque deux entités mentales ne peuvent être absolument semblables, chacune doit recevoir l'illumination suprême à travers son propre canal, selon ses capacités, et ne venant d'aucune lumière humaine. Le plus grand adepte vivant ne peut révéler de la Vérité Universelle que ce que le mental qu'il influence en peut assimiler, et rien de plus. Tot homines, quot sententiæ est une vérité immortelle. Le soleil est "un" mais il a d'innombrables rayons; et les effets qu'ils produisent sont ou bienfaisants ou malfaisants, d'après la nature et la constitution des objets sur lesquels ils luisent. La polarité est universelle, mais le polarisateur réside en notre propre conscience. Dans la mesure où notre conscience se rapproche de la vérité absolue, nous, les hommes, l'assimilons plus ou moins parfaitement. Mais d'autre part, ' la conscience n'est que le tournesol de la terre. Aspirant après les chauds rayons, la plante ne peut se diriger que vers le soleil, tournant en rond suivant la course de l'astre inaccessible ; ses racines le rivent au sol et la moitié de sa vie se passe dans l'ombre....
Toutefois nous pouvons tous atteindre dans un sens relatif le Soleil de Vérité, même sur cette terre, et assimiler ses rayons les plus chauds et les plus directs, si différents qu'ils puissent être après leur long voyage à travers les particules physiques de l'espace. Pour réaliser ceci, il y a deux méthodes. Sur le plan physique, nous pouvons faire usage de notre polariscope et, analysant les propriétés de chaque rayon, choisir le plus pur#(soit « adhérer » à la Vérité qui nous sommes la plus absolu)#. Sur le plan de la spiritualité, nous devons travailler avec ferveur au développement de notre nature supérieure, si nous voulons atteindre au Soleil de Vérité#(aller vers cette Vérité Absolue, par le cheminement spirituel)#.
….

…Bien que la vérité absolue ne soit pas de cette terre et doive être cherchée dans les régions supérieures…


… Pour revenir à notre sujet, il s'ensuit que si « la vérité abstraite générale est la plus précieuse des bénédictions » pour beaucoup d'entre nous, comme elle le fut pour Rousseau, nous devons momentanément être satisfaits de vérités relatives. En réalité, nous sommes tout au plus de pauvres exemples de mortels effrayés même par l'approche d'une vérité relative, craignant qu'elle nous dévore, et avec nous nos mesquines idées préconçues familières. En ce qui concerne une vérité absolue, la plupart d'entre nous est aussi incapable de la découvrir que d'atteindre la Lune à bicyclette. D'abord, parce que la vérité absolue est aussi immuable que la montagne de Mahomet qui refusa de se déplacer pour le prophète et vers laquelle il dut par conséquent se rendre. Nous devons suivre son exemple si nous voulons nous en approcher, ne fût-ce qu'à distance. En second lieu, le royaume de la vérité absolue n'est pas de ce monde tandis que nous en faisons trop bien partie. Et troisièmement, bien que selon l'imagination du poète, l'homme soit
« ...l'abstrait
De toute perfection que l'œuvre
Du ciel ait modelée... »

en réalité, c'est un triste amas d'anomalies et de paradoxes, une baudruche vide, gonflée de sa propre importance, de contradictions et d'opinions facilement influençables. Il est à la fois une créature arrogante et faible qui, quoique, craignant constamment une autorité terrestre ou céleste, ne peut s'empêcher —
« ... de faire, tel un singe en colère,
Des grimaces si fantastiques à la face du Ciel
Que les Anges en pleurent. »

Or, comme la vérité est un joyau aux faces multiples dont il est impossible de percevoir à la fois toutes les facettes, et puisque en outre, il n'y a pas deux hommes qui puissent voir de la même façon, ne fût-ce qu'une de ces facettes, malgré tout leur désir de discerner la vérité, que peut-on faire pour les aider a la découvrir ?

Comme l'homme physique, limité et entravé de tout côté par les illusions, ne peut atteindre la vérité par la lumière de ses perceptions terrestres, nous disons : développez en vous la connaissance intérieure. Depuis l'époque où l'oracle de Delphes disait au chercheur : « Homme, connais-toi toi-même », on n'a plus jamais enseigné une vérité plus grande ou plus importante. Sans cette perception, l'homme restera toujours aveugle pour beaucoup de vérités relatives, et d'autant plus pour la vérité absolue. L'homme doit se connaître lui-même, c'est-à-dire acquérir les perceptions inférieures qui ne trompent jamais, avant de pouvoir se rendre maître d'une vérité absolue. La vérité absolue est le symbole de l'Éternité, et aucun mental fini ne peut saisir l'éternel, par suite, aucune vérité complète ne peut jaillir en lui. Pour atteindre l'état au cours duquel l'homme la voit et la comprend, nous devons paralyser les sens de l'homme d'argile extérieur. C'est là une tâche difficile, nous dira-t-on, et la plupart des gens, dans ce cas, préféreront se contenter de vérités relatives sans doute. Mais si l'on veut s'approcher ne fut-ce que de vérités terrestres, il faut tout d'abord aimer la vérité pour elle-même, car sans cela on n'arrivera jamais à la découvrir. Et qui, en notre âge, aime la vérité pour elle-même ? Combien d'entre nous sont prêts à la rechercher, à l'accepter et à la mettre en pratique, dans une société où tout ce qui veut atteindre au succès, doit être bâti sur les apparences, et non sur la réalité, sur l'affirmation personnelle, et non sur la valeur intrinsèque ?

Nous avons pleinement conscience des difficultés qui s'opposent à la réception de la vérité. La jolie vierge céleste ne descend que sur un sol qui lui convient — le sol d'un mental impartial, sans préjugé, illuminé par la Conscience Spirituelle pure ; et tous deux habitent rarement les pays civilisés. Dans notre siècle de vapeur et d'électricité, alors que l'homme vit à une vitesse affolante qui lui laisse à peine le temps de réfléchir, il se laisse habituellement entraîner du berceau à la tombe, cloué sur le lit de Procuste de la coutume et des conventions. Or, celles-ci sont purement et simplement un mensonge congénital, comme elles sont toujours une « simulation de sentiments selon un étalon donné » (définition de F. W. Robertson), et où existe de la simulation il ne peut y avoir de vérité. Combien est profonde la remarque de Byron que « la vérité est une gemme qu'on trouve à une grande profondeur; tandis qu'à la surface de ce monde tout se pèse à l'aide de la fausse balance de la coutume », et ceux qui la connaissent le mieux, sont ceux qui sont obligés de vivre dans l'atmosphère étouffante d'un tel conventionnalisme social et qui, même lorsqu'ils sont désireux et curieux d'apprendre, n'osent pas accepter les vérités auxquelles ils aspirent par crainte du Moloch féroce qu'on appelle la Société.

….

« La Vérité », s'écriait Carlyle, « la Vérité, même si le ciel m'écrasait pour la suivre ; pas de mensonge, même si tout Royaume céleste était le prix de l'Apostasie ». Voilà de nobles paroles. Mais combien pensent, combien osent parler comme Carlyle, dans notre XIXieme siècle ? La grosse majorité écrasante ne préfère-t-elle pas le « paradis des vauriens », le pays de Cocagne de l'égoïsme sans cœur ? C'est cette majorité qui recule terrifiée devant la moindre esquisse de toute nouvelle vérité populaire, par pure crainte lâche, que Mme Harris accuse et Mme Grundy condamne ses partisans à la torture d'être déchiquetés par sa langue meurtrière.
L'ÉGOΪSME, le premier-né de l'Ignorance, et le fruit de l'enseignement qui prétend que pour chaque nouveau-né, une âme nouvelle, séparée, et distincte de l'Âme Universelle, est « créée » — est le mur impénétrable entre le Soi personnel et la Vérité. C'est la mère prolifique de tous les vices humains. Le mensonge naît, lui, de la nécessité de dissimuler, et l'Hypocrisie du désir de cacher le Mensonge. C'est le chancre qui croît et qui se fortifie avec l'âge, dans tout cœur humain où il a détruit les sentiments meilleurs. L'égoïsme tue toutes les nobles impulsions de notre nature, et c'est la seule divinité qui ne craint aucune infidélité ou désertion de la part de ses fidèles. C'est pourquoi nous la voyons régner suprême dans le inonde, dans la société dite mondaine. Comme résultat nous vivons, nous nous mouvons et nous avons notre existence dans ce dieu des ténèbres sous son triple aspect de la Dissimulation, de la Pose et du Mensonge, appelé RESPECTABILITÉ.

….

Où donc alors trouver ne fût-ce qu'une vérité relative ? Si, déjà au siècle de Démocrite, la Vérité lui apparut sous forme d'une déesse gisant au fond d'un puits si profond qu'il y avait peu de chance qu'elle s'en échappât; dans les conditions actuelles, nous avons le droit de la croire cachée au moins sur le côté obscur et à jamais invisible de la lune. C'est peut-être pourquoi tous les fidèles des vérités cachées sont désormais considérés comme des lunatiques.
….

…Comme on l'a dit, il est souvent aussi utile de savoir ce qu'une chose n'est pas, que d'apprendre ce qu'elle est. …


…Elle #la revue où est l’article# ne considère aucun point de vue — s'il est sincère — comme entièrement dénué de vérité. Elle respecte les hommes qui pensent a quelque classe de pensée qu'ils appartiennent. Toujours prête à s'opposer aux idées et opinions qui ne peuvent créer que de la confusion sans faire de bien à la philosophie, elle laisse libres d'y croire ceux qui les exposent, et rend justice a leurs idées quand elles sont bonnes. Vraiment, les conclusions ou les déductions d'un auteur philosophe peuvent être entièrement opposées aux idées et aux enseignements que nous exposons, pourtant ses prémisses et ses données sont peut-être correctes, et les autres peuvent profiter de la philosophie adverse, alors même que nous la rejetons, parce que nous croyons que nous avons quelque chose de plus élevé et de plus proche de la vérité. En tout cas, nous avons maintenant clairement exposé notre profession de foi, et tout ce qui a été dit dans les pages précédentes, justifiera et expliquera l'attitude des éditeurs.

Pour résumer, en ce qui concerne la vérité absolue et la vérité relative, nous ne pouvons que répéter ce que nous avons déjà dit. En dehors d'un certain état mental hautement spirituel et élevé, au cours duquel l'Homme est un avec le MENTAL UNIVERSEL, il ne peut rien obtenir sur terre, qu'une ou que des vérités relatives, de toutes les philosophies et religions quelles qu'elles soient. En supposant même que la déesse qui habite au fond du puits sorte de sa prison, elle ne pourrait donner à l'homme que ce qu'il peut assimiler. En attendant, chacun peut s'asseoir près du puits — qui s'appelle CONNAISSANCE, regardant dans ses profondeurs avec l'espoir d'y voir reflétée au moins, sur ses eaux obscures, la belle image de la Vérité. Mais ceci, comme le remarque Richter, présente quelque danger. Il se peut certainement que quelque vérité se réfléchisse, ainsi qu'en un miroir, sur l endroit que nous observons, et que l'étudiant patient obtienne ainsi sa récompense. Mais, ajoute le penseur allemand : « J'ai entendu dire que certains philosophes, en cherchant la Vérité pour l'honorer, ont vu leur propre image dans l'eau et l'ont adorée à la place de l'autre ».

Les vérités # # (ésotériques), lorsqu'elles dépassent une certaine limite de spéculation, feraient mieux de ne pas être divulguées au public, car la « preuve des choses invisibles » n'en est une que pour celui qui les voit, les entend et les sent. il ne faut pas que cette vérité soit traînée hors du « Saint des Saints », le temple de l'Ego divin impersonnel, ou le Soi incarné. Car s'il est vrai que tout fait en dehors de sa perception, ne peut être tout au plus, comme nous l'avons montré, qu'une vérité relative, un rayon de la vérité absolue ne peut se refléter que dans le pur miroir de sa propre flamme — notre CONSCIENCE SPIRITUELLE la plus haute. Et comment les ténèbres (de l'illusion) comprendraient-elles la LUMIÈRE qui y luit ?

Article écrit par Hélena Petrovna blavatsky dans la revue Lucifer en Février 1888.


voili voilou !!

Message édité le 11-02-2006 à 22:02:55 par pelerin sur le sentier
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 12-02-2006 à 23:30:14   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Je vais faire beaucoup plus simple.

" la Vérité est ailleurs "

Oui ça va d'abord vous faire rigoler mais ça apporte pourtant la réponse à la question du Chat de Jade. Que signifie le mot ailleurs ? " en un autre lieu ", dixit le dictionnaire. Ce qui veut dire que où que vous soyiez, la Vérité elle sera ailleurs. C'est donc une quête sans fin et une notion totalement illusoire.

Une fois encore, pour se sentir rassuré, l'homme a besoin de se construire un cadre d'existence physique et morale. Des hommes ont été les architectes de cette demeure que d'aucun ont nommé la Vérité. Mais ce qui est la Vérité de l'un n'est pas forcément celle de l'autre. Ne cherchez donc pas à distinguer le vrai du faux car selon la position que vous préférerez adopter tout sera vrai ou bien tout sera faux. La seule Vérité qui compte c'est votre Vérité. Car le moment est venu de vous poser la question : en quoi croyez-vous ?

Dépassez les limitations, explorez au-delà des frontières du cadre, ne vous bornez pas à croire qu'un fait ne s'associe qu'à une seule définition figée pour l'éternité. Le monde change et la Vérité n'est qu'un bouclier inventé par les Hommes pour se rappeler qu'ils ont peur d'avoir foi en d'autres.

Au final celui qui détient la Vérité c'est probablement Dieu... Sauf si ce Dieu n'est que l'enfant d'une entité encore plus formidable qui dépasse toute imagination... Mais s'engager dans ce genre de réflexion, c'est prendre le risque de basculer immédiatement dans la folie...

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
HAIAH
Choisis regarder ou voir
Membre
HAIAH
   Posté le 15-02-2006 à 02:51:22   Voir le profil de HAIAH (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à HAIAH   

Salut! Je suis inscrit depuis quelque temps, mais je n’ai pas vraiment encore osez me mêler, j’ai observé par prudence la façon dont les sujets sont traité dans les discussions et je dois avouer que les membres de ce forum semblent vraiment aimer partager leurs savoir. Je n’ai rien d’un grand écrivain mais j’aime le vrai. Je veux moi aussi apporter une petite contribution. C’est un petit texte que m’a inspirer quelqu’un qui je n’en doute pas était de bonne foi. Il voulait me sauver!

Qu’est-ce que la vérité? Bien que souvent mal présenté, la seule vérité que je connaisse est : JE SUIS!


Message de paix



À toi, qui est venu pour m’instruire des choses que tu dis être la vérité révélée. Je voudrais que tu saches ceci :

Qu’est-ce que l’évangile? Un témoignage, une histoire, un récit historique? Je te le dis, il sera ce que tu voudras qu’il soit. Qui est l’autre? Un ami, un ennemi, une connaissance, un étranger? Il sera ce que tu voudras qu’il soit. La relation avec toi-même c’est quoi? Je te le dis, elle sera ce que tu veux qu’elle soit. Toutes réflexions, que se soit sur toi ou autres choses, t’obligerons à diviser, séparer et exclure. L’amour, la vérité et la vie sont une seule et même chose et pourtant ont la nomme de trois façons différentes, ont la conçoit comme trois éléments ayant une réalité indépendante l’une de l’autre. Ceci m’amène à te dire que si ton but est de réaliser ta plénitude, alors cesse de réfléchir les choses et commence à les vivre. Car, la seule façon de connaître est l’expérience. Être! Et voilà, tout est manifesté et compris, la création devient indissociable de Dieu et inversement Dieu indissociable de la création.

Je te donne ma paix, ne la reçoit pas comme le monde la reçoit. Mais plutôt comme celui qui la fera le berceau de sa nouvelle vie.


--------------------
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 15-02-2006 à 09:08:47   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Eh bien Haiah, j'ignore qui t'a fait partager ce texte mais il a été bien inspiré. Il aurait même parfaitement figuré dès le début de ce topic pour répondre à la question posée : " qu'est-ce que la Vérité? ". Réponse : elle est ce qu'on veut qu'elle soit. Ainsi pour embrasser ce qu'on a défini sous le terme de 'vérité' il faut tout simplement cesser d'y réfléchir.

Mais comme tu le sais les mauvaises habitudes ont la vie dure ! C'est le propre de l'être humain de jeter tout ce qui lui passe par la tête dans le feu brûlant de ses réflexions. J'appelais ça les questions existentielles, croyant qu'il existait différents degrés d'interrogations et que certaines de ces dernières étaient plus élevées que d'autres et donc moins existentielles. Mais j'avais tout faux. S'interroger sur le bien fondé de ressortir avec son ex ou se lancer dans un débat sur la nature de la Vérité, quelque part, c'est du pareil au même. Le remède ? Le lâcher prise, une fois encore. Laissons couler, fions nous à l'Intelligence Créatrice. Que cherche-t-on à prouver ? Que Dieu existe ? Que la 'réalité' n'est pas ce qu'elle est ?

Tu évoques la notion du Je Suis. C'est une notion fondamentale qui revient elle aussi souvent. Mais il faudrait, je pense, lui consacrer un topic à part entière pour parvenir à la cerner précisément. J'ai eu beaucoup de mal au début à en saisir le sens. Vraiment. Ce n'est pas évident de saisir derrière ces deux mots le côté inaltérable et éternel de l'Etre. On a toujours tendance à vouloir rajouter un troisième mot pour donner un sens à la phrase. Mais pourtant ce n'est pas utile. Ce troisième mot qualifie bien la quête permanente de l'individu à vouloir comprendre et maîtriser alors que les réponses sont simples et à portée de main.

Mais entre la théorie et la pratique il y a parfois un fossé, voire un abime chez certains. Notre grand défi c'est d'en prendre conscience et d'essayer de remplir ce fossé jusqu'à pouvoir passer de l'autre côté facilement. Appliquer le Je Suis à chaque seconde de sa vie je crois que c'est le but ultime pour se rapprocher de Dieu.

Personnellement je suis encore loin du compte mais j'y travaille !

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 27-02-2006 à 19:17:27   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

attention je retourne dans la vérité...

je pense que surtout ce qui est vrai maintenant ne sera peut-etre plus tard...


je suis toujours attentive a une chose même si je pense que c'est que j'ai vu ou senti est globalement vrai tout ce qui touche au domaine ésotérique (j'ai toujours un petit doute que se soit pour mes propres expérience et ceux des autres..)

Ma grande peur est devenir dogmatique.. rappeler vous gallilé qui ose dire que la terre n'était pas le centre du monde, il s'est fait brulé purement est simplement....
Maintenant tout confirme qui avait raison.

toujours gardé la porte ouverte, c'est ma regle surtout dans le domaine ésotérique dans d'autre domaine du coeur je n'ai aucun doute..

donc je pense a glingal quand elle m'a parlé du phénomene de matérialisatin et dématérialsation d'objet (dans mon esprit ça disait que c'était vrai mais que pour le moment on avait pas encore compris tout les tenant et aboutissant..) je parle bien de ce sujet précis rien d'autre.

voilà l'explication peut être ailleur, une vérité vrai maintenant deviendra peut-etre fausse dans 10 ou 20 ans..

voilà j'espère qu'on a compris ce que le chat voulais dire..?

http://1100f.free.fr/tout_sur_galile.htm



--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 04-03-2006 à 22:34:13   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

La verité pour tout etre qui est dans le Cheminement menant à l'eternel, Dieu, la Source de tout... est en toute choses qui favorise ce cheminement.

La verité, est une lumiere-guide, un point vers lequel nous allons, et une fois atteins, nous avons, une plus grande part de conscience et de "Verité" des choses, et alors, une autre lumiere s'allume plus loin sur le Chemin, une autre verité...

ainsi, tout etre qui n'a pas encore atteint cette unité avec Dieu, à sa propre Verité, sa propre vision des choses.

La Vérité est une vision personnelle à un instant donné.

La Verité supreme, echappe au temps et à l'individualité, au personnel.

Elle est universelle et Eternelle, et ne peut etre connue que par ce qui est universel et Eternel.

La verité est le chemin, une vision, une lumière-guide.

Qu'elle soit notre guide et notre compagnon de route.

Puisse t-elle etre notre chemin, nos yeux et nos mains, et puisse t-elle s'exprimer dans nos mots et nos actes.

Puissions nous, sous sa Lumière, laisser le muable pour le durable.

Puissions nous agir dans l'Eternel.

Puissions nous être la Verité.


Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 14-03-2006 à 09:53:55   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Alle je vais me la jouer un peu rabat-joie parce que j'aime bien ça aussi des fois. Ca équilibre le reste de mon être. En relisant rapidement ce topic j'en suis arrivé à me poser la question : mais en fait pourquoi on se fatigue à courir après cette fameuse vérité multi-formes ? A quoi ça sert ? Du moment où on prend conscience qu'il ne sert à rien de se cloitrer entre les quatre murs d'un dogme, quel qu'il soit, et que, au contraire, tout est bon à réfléchir et méditer, pourquoi est-ce qu'il faut nécessairement qu'on veuille aller plus loin ?

Vous êtes vous posé la question en toute honnêteté ? Que cherchez-vous à travers toutes ces recherches, tous ces questionnements ? Où pensez-vous que va vous mener cette quête ? L'énergie qu'on met dans celle-ci n'est-elle pas de l'énergie qu'on ne met pas pour vivre dans le présent ? En fait vivons-nous réellement dans le présent nous qui en vantons en permanence les mérites ? Est-ce qu'à travers cette recherche de la vérité nous ne cherchons pas à brûler les étapes ? Pour finir, je cite une phrase extraite du film Indiana Jones et la dernière croisade que je trouve intéressante par rapport au questionnement précédent :

Kazeem, de la Confrérie de l'Epée Cruciforme a écrit :

(à Indy) Posez-vous la question : pourquoi cherchez-vous la coupe du Christ ? Est-ce pour sa gloire ou pour la votre?


Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 14-03-2006 à 10:18:49   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

J'aime ce genre de reponse Solomon !!!

Oui, la question ne doit pas etre, qu'est ce que la verité, mais qu'est ce que votre quête de la Verité....

Chaque acte que l'on fait, constitue notre Chemin, et cette recherche de la verité, et de ce qu'elle est en fait partie.

.....

Maintenons nous au niveau de notre Logos Solaire, cela suffit largement... Il est la Verité, et nous sommes partie de son etre, fragment de la Verité, et c'est toute sa manifestation, qui compose, et est sa Vérité. Un etre, individualisé, ne peut connaitre la Vérité, et sans doute faudra t il le redire....

Le chemin, le savoir, les effort fait en esoterisme, pour comprendre les choses, ne doivent avoir que deux buts.

Premierement, permettre un meilleur Service et une aide plus profondes aupres d'autrui. et

Deuxiemement, le Savoir, jamais ne vous fera connaitre la Vérité, car la Verité n'est pas Connaissance. La Vérité est bien au dela des frontieres de l'Intellect et du Mental, et Siege à la source même, et sans doute le Bouddha lui même ne la connait pas. On ne sait pas la Vérité, on la deviens.
Le savoir, et le chemin, "l'avancée" spirituelle, ne sont là que pour nous faire apprehender la Vérité, et nous faire voir, qu'elle ne reside pas en le Savoir, et qu'elle se tient bien au delà de la Sagesse même.

Tous les livre du monde, de la librairie publique au grand Archive Akashique de nos Maitres, ne contiennent pas la verité, mais des élement éclairant note vision, qui elle, doit grandir, pour vous faire apprehender cette notion de « la Vérité est ailleurs ». tant que nous la chercherons, nous ne la trouverons pas, car la Verité n’est pas le fruit d’une quete, pas une recompense… Nous sommes la Vérité, nous sommes ce « Dieu ». Pour beaucoup nous le sommes de façon potentiel, et réaliser cela, s’eveiller, nous fait devenir la manifestation de Dieu lui meme, nous dirons, que nous sommes Sa conscience, l’un de ses attributs, et alors encore, le Chemin sera long, pour etre la Vérité.

Nous nous fixons des buts, en esoterisme aussi, sur notre cheminement, et notre démarche spirituelle, et ainsi nous nous égarons, en avançant, car la Vérité, c’est nous, la Vérité, c’est notre chemin, et c’est autant le point d’où on part que le point où l’on va, que le chemin qui relie ces deux points. Il n’y a pas à avancer, car tout est là, arretez vous, et « monter vers le haut », soyez d’or et déjà votre But, soyez le tout, se surtout, n’ayez plus de but, ne soyons plus dans le devenir, car la Verité est le Grand Présent et l’eternel, et n’est pas un element de demain, mais est maintenant, et a vrai dire, elle echappe meme au notions de Temps….bien que…. Cette notion en sois un fragment….



Etre la Verité… et tout le savoir nous en eloigne, car un mental nourris par les elements qui font croire que celle ci peut etre limitée par le Travail du mental et par un cercle de Savoir, et par le concept meme de connaissance…. Un tel mental, est encore pris, dans la toile de la Grand Illusion, Maya…. Qu’est ce que la verité a notre echelle…la sortie de ce voile illusoire, imposé par notre mental, nos sens, et ce qui nous individualise, et nous cache le fait, que nous sommes Un. Les petites vérités seront ce qui nous amene a comprendre cela, que pour etre la Verité, pour tout etre, il faut tout perdre.
De vague que nous sommes dans l’océan de Vie Divine, il nous faut devenir océan lui même, et bien plus encore.

Pour connaître une chose, etre une chose, etre la Vérité, il faut cultiver les valeurs qui nous la font nous la reveler, et cette revelation faites, c’est la transfiguration qui doit opérer, et encore le mot limite et emprisonne, et certainement, l’Accomplissement final, est il bien au delà … et pourtant,

TOUT EST LA.


pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 04-05-2006 à 10:26:21   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Est Verité, tout ce qui mène à la Grande Verité, au Bonheur, à la Connaissance de la Vie, à l'Etre fondamental, à la Joie Fondamentale, qui mène, à la Vie Une, et Eternelle .
aleister.c
Inactif
   Posté le 06-06-2006 à 12:29:33   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

ce fut une exellente question solomon, je te remercie de l avoir pose...

que represente la verite pour moi? pourquoi est ce que je depense tant d energie (et de fric, qui n est qu une des formes possibles de l energie) pour atteindre lidee que je me fait de la verite???

effectivement, l une des forces qui me pousse vient de l ego
et donc, c est pour ma propre gloire, et non pour celle du christ, que je recherche le saint graal

EH VOUS AVEZ VUS? C EST MOI QUI L AI TROUVE HEIN!

d autres motivation?
je crains detre super deprimant, mais a tout le moins je pense aussi etre honnete: j ai parfaitement conscience que la terre continuera de tourner autour du soleil, quoi que je fasse, quoi que je comprenne, quoi que je transmette autour de moi, rien n y changera rien.... alors?

ben c trop bete, il se trouve que la nature m a dote d un cerveau et que ce cerveau cherche de la matiere a reflechir, de meme que ma bouche cherche a boire et a manger, que mes poumons cherchent l air et que ma queue cherche etc.... ( a completer celon vos gouts personnels)

en derniere analyse, mna quete de verite n a rien de superieur a toues les autres activites humaines, n a pas d autre objectif que: " nous maintenir occupe en attendant de mourir"

et comme je suis un gros lache, je vous laisse et je retourne a mes bouquins


--------------------
do what thou wilt shall be the whole of the law
love is the law, love under will
every man and every woman is a star
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 06-06-2006 à 13:00:00   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Car certains ont ils pensé que la Verité est au delà? au dessus?

Car certains ont ils pensé que la Voie Spirituel est plus élevée? plus avancé?

Car certains ont ils pensé que chercher la Verité c'est avoir un but noble? libre? altruiste?

Car certains ont ils pensé que la Verité est une course? une quete? un but?

Car certains ont ils pensé que la Vérité se pense?

Car tout cela, je redis, la Verité se vit, et non se sait, elle s'exprime par la Vie, se donne en fragment par des mots. La verité est libre, et ne peut etre cerné, et si vous chercher la verité dans mes mots, alors vous prenez une fausse route, nous ne sommes pas là pour la donner, la montrer ou la dévoiler, mais là pour l'exprimer.
Silence
Membre du conseil
   Posté le 23-10-2006 à 00:56:45   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Pour moi, la vérité est en nous...
Hors de nous, dans le monde extérieur, nous ne pouvons trouver que des preuves de ces vérités (et encore si on a de la chance).
Preuves qui ne servent à rien sauf à convaincre les autres.
Mais quelqu'un qui a besoin d'être convaincu est-il vraiment digne du présent qu'on veut lui offrir ? Pas vraiment... Lorsque quelqu'un me parle d'une chose que je ne connais pas, instantanément, cela fait TILT ou cela ne fait rien... Si cela me fait rien, soit ce qu'il dit est faux, soit je ne suis pas prêt (donc peu importe pour moi de savoir si c'est vrai ou faux). Si cela fait TILT, alors je n'ai nullement besoin d'être convaincu par des preuves, car c'est toute mon expérience personnelle qui corrobore. Ceux qui demandent des preuves à nos vérités n'ont pas compris que c'était à eux de les chercher, pour eux-même.

La vérité est en nous tous, je le pense, car pour moi, si nous faisons tous parti de l'univers, l'univers entier est aussi en chacun de nous... C'est un peu comme si nous étions tous des mirroirs, d'un coté à l'extérieur le monde physique, et dans le reflet, notre intérieur contenant le reflet de toutes choses, y compris ( et c'est là le plus fort ) les autres mirroirs, et ce qui se reflète dans les autres mirroirs, et les réflections de réflections... comme un kaleidoscope...

(En réalité, c'est un peu plus compliqué, car l'intérieur n'est pas agencé comme l'extérieur)


Sinon pour rebondir un peu et apporter une nouvelle direction à ce débat, et qui ferait rager les scientifiques, j'ai envie de vous faire part d'une pensée :
SAVOIR = CROYANCE
Les hyper-scientifiques sceptiques ont tendance à se croire supérieurs parce qu'ils ont des connaissances, là où les mystiques n'ont que des croyances. Mais qu'est-ce que savoir ? Dans croyance, il y a comme sens caché une certaine humilité... une croyance, on ne veut pas l'imposer aux autres, alors que dans un "je sais", on y décèle un certain impératif.

Le savoir, qui sonne scientifique, est un édifice construit à l'aide de preuves. Et pourtant... Que trouve-t-on si l'on remonte la chaine ? En amont de tous les raisonnements et expériences scientifiques, on trouve... des postulats ! Choses improuvables, communément admises... ainsi donc, c'est conclut : SAVOIR = CROYANCE
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 26-10-2006 à 11:08:38   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

hello silence

merci d'avoir permis d'un peu remonté le sujet.

tu poses la bonne questions selon moi SAVOIR = CROYANCE, mais le problème est ce que je crois n'est pas forcément la vérité.

Je te donnes un exemple concret cela fait plus d'une année que je suis ici, mais si je ne précise pas que j'ai changé de pseudonyme entre arcane_sans_nom à le_chat_de_jade, on me dira c'est pas vrai, cela fait 10 mois.

Ensuite, je me suis fais d'autre réflexion, un peu plus intéresent que ci-dessous.

Tout ce que j'écris ici et maintenant est ce vraiment la vérité?..car ma réalité différe de l'autre.

On parle du "savoir" du coeur qui est avoir accès à son âme et son intution, comme puis-je être vraiment certaine que cela n'est pas influencé par mon propre mentale.

Je suis convaincu que il y a une force qui nous guide tous dans l'univers et que tout les hommes sont lié, mais c'est ma vérité et pour d'autre aussi.

Mais un athé dira le contraire que en réalité que il n'y a pas de dieu, que il faut vivre le moment présent et qu'après la mort, il n'y rien que le néant (enfin le néant c'est déjà quelque chose peut-être), Est-ce que il a vraiment tord? il écoute son coeur pourtant. Il peut-être très gentil, s'occupe de pauvre et aidé la petit vieille à traverser.

Quand tu dis que quelque chose te fais "tilt", c'est que cela parle à ton coeur, peut-être cela est un rapport à nos expérience vécu et reflete à nos désires profonds, ou encore notre âme.

Mais même l'âme, la réincarnation et tout ses choses la, nous sommes certain de rien, malgré tout les expériences de personne qui avait encore des cicatrices de leur dernier vie, même çA je ne suis pas sur à 100% que c'est la vérité.

Alors que faire?

Ensuite, je continue certain savoir ancestraux médicaux, son transmis de génération de génération ce qui a permis dans certain tribus de se soigné correctement, d'un coté vous vous dites que tout cela fonctionne en regardant la composition des plantes utilisé, mais d'un autre vous vous dites et tout cela venait tout simplement de notre esprit qui lui-même, nous permet de regénéré notre corps.

Pourtant d'autre exemple de personne qui on une force de l'esprit qui de base ne devrais pas être malade, le sont, donc on ne comprends pas ni logique ni rien, consulte médecin sur medecin, se sent ni plus anormal que quelqu'un d'autre.

Peut-être pour ne plus ce fatigué, je dirais que la vérité n'existe pas ou elle est tellement multiple que on arrivera jamais en voir son immensité, sa grandeur.

C'est simple nous ne somme pas dieu ou si c'est le cas, juste une micropoussière de lui qui permet d'experimenté le monde qui l'entoure et amené notre vérité à notre décès vers dieu peut-être.

Le mot certitude n'est pas vraiment ce qui définit l'homme, les animaux un peu moins évolué que nous semble, bien peut se préoccupé de ces débats philosophique de savoir ce qu'est la vérité, la vie, le sens profond de notre existence en tant qu'homme sur cette planète bleu.

Que faisons-nous continuez à cherché des réponses, peut-être nous poursuivons des chimières sans le savoir? si tout cela est dans notre coeur pourquoi donc lisons nous temps de livre, apprenons à transmettre à enfants des information historique qui à la fin on été déformé malgré nous des miliers de fois que à la fin n'est qu'une partie bien maigre de la vérité.

Voilà ce qui fais qui nous différencie vraiment de l'animal, c'est notre recherche d'une vérité que l'ont trouvera peut-être jamais ou quand on la trouvera on sera tellement étonné qu'on trouvera pas de mot pour la transmettre à nos semblable, ou on partira au fin fond d'une forête médité.

Voilà t'ichat


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Silence
Membre du conseil
   Posté le 26-10-2006 à 20:02:27   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Coucou Ti'Chat

Eh oui, l'erreur est humaine, on peut se tromper... mais c'est comme ça, ça fait partie du jeu... De toute façon, on ne peut pas errer éternellement dans le doute, juste pour être sûr de ne pas se tromper... Ce n'est pas une attitude sage... Plutôt que ne rien savoir du tout, mieux vaut savoir plein de choses, même si quelques unes sont fausses.


Je m'auto-cite, pour la peine (extrait d'un essai philosophique de mon cru : Petit Guide de Survie en Milieu Rationaliste Hostile ) :
Citation :

Les rationalistes ne croient même plus ce qu'ils voient ! Le problème, c'est de confondre un état d'esprit avec une méthode - la science - qui a bien son utilité. C'est le rôle de la science de construire une réalité solide, pierre par pierre, un monstre de précision... Mais les esprits ne peuvent se contenter de ce fragment de réalité... Être résolument sceptique, c'est s'enfermer à double tour dans une chambre forte : c'est sûr, mais on y est tellement à l'étroit... Le vaste monde est certe moins sûr, mais tellement plus riche ! Mieux vaut courir le danger de se tromper, que de ne jamais rien oser croire !


Eh oui, comme dirait un asiatique : ne cherche pas la vérité, trouve là
ou plutôt fait la tienne...
C'est un peu comme à chaque fois que je dis "j'essaye de..." devant mon maitre, il me dit : "n'essaye pas ! fais-le !". Ca a l'air tout bête comme phrase, et pourtant... un sens plus profond y est inscrit, et c'est tellement vrai...

Sinon, je pense au contraire que quelqu'un qui dit qu'on a qu'une vie, et qu'on meurt pour de bon, n'écoute pas son coeur, mais sa raison. La preuve : il a très certainement tout un raisonnement derrière pour appuyer.

Tu dis :
Citation :

Ensuite, je continue certain savoir ancestraux médicaux, son transmis de génération de génération ce qui a permis dans certain tribus de se soigné correctement, d'un coté vous vous dites que tout cela fonctionne en regardant la composition des plantes utilisé, mais d'un autre vous vous dites et tout cela venait tout simplement de notre esprit qui lui-même, nous permet de regénéré notre corps.

Pourtant d'autre exemple de personne qui on une force de l'esprit qui de base ne devrais pas être malade, le sont, donc on ne comprends pas ni logique ni rien, consulte médecin sur medecin, se sent ni plus anormal que quelqu'un d'autre.

Pour les différente médecine, la réponse est simple : oui les concoctions de plante des tribus ancestrales peuvent nous guérir, et oui notre esprit nous régénère nous-même. L'effet des plantes a certainement un effet biochimique sur l'organisme, mais a tout aussi certainement un effet sur le plan énergétique. Toutes ces vérités sont vrais, et agissent en conjonction Quand à la médecine moderne occidentale, elle nous soigne aussi, malheureusement elle ne guérit pas, parce qu'elle ne traite que les symptômes, et pas la vraie source du problème... Si la maladie était une mauvaise herbe, la médecine moderne la couperait simplement à ras du sol... on voit plus rien, et pourtant les racines sont encore là et au prochain printemps, la mauvaise herbe repousse... Alors que les médecines dite (à tort) paralèlles, sont plutôt des désherbants... quand le traitement est fini, ça repousse plus Et pour les médicaments, eh bien quand on synthétise une molécule contenue naturellement dans les plante, nous n'avons plus que l'effet biochimique, le traitement ne nous soigne donc plus sur le plan spirituel, contrairement à la recette traditionnelle.

Quand à la force d'esprit, elle n'empêche pas d'être malade... Je me rapelle quand j'étais jeune, poser un stylo verticalement sur la table, en équilibre très instable, et d'essayer de le faire tomber par la force de ma volonté... Aujourd'hui je n'y arrive toujours pas :), mais je sais que la volonté ne suffit pas, que je n'avais aucune chance d'y parvenir de cette façon. Sans l'harmonie, la volonté ne sert à rien. Quelqu'un peut avoir un grand pouvoir spirituel, si en lui règne le chaos, il tombera malade. Imagine simplement que cette personne très forte investisse à son insu une petite part de cette force dans un mécanisme d'auto-destruction qui lui est inconnu, ou qu'il ne maitrise pas, et tu comprendras... Les esprits très faible, eux, sont relativement inoffensif envers eux-même.

Citation :


Peut-être pour ne plus ce fatigué, je dirais que la vérité n'existe pas ou elle est tellement multiple que on arrivera jamais en voir son immensité, sa grandeur.

Il est vrai qu'il existe plusieurs interprétation valable de la même chose...
Prenons un exemple simple : le destin, ou sa variante scientifique : le déterminisme. Scientifiquement, tout ce qui se passe découle de loi, ainsi, en sachant EXACTEMENT la place de chaque particule, à un instant T, on pourrait prévoir par simple application des lois, ce qu'il se passerait à T+1, ou même n'importe quel T d'ailleurs... Dans la plupart des religions, on y enseigne que tout est écrit. Bref, nous sommes tous des esclaves soumis à une implaccable horlogerie de laquelle nous pouvons nous extraire et nous restons tous impuissant... Et pourtant...
Pourtant nul doute que si il y a deux chemins, JE CHOISIS de prendre l'un ou de prendre l'autre, et que CE CHOIX que JE FAIS va avoir des CONSEQUENCES sur ma vie et peut-être sur d'autres vies. Il est un fait indéniablement que nos choix ont une portée. Ca a l'air contradictoire ça ? Alors certains diront que les choix que je fais étaient eux aussi écrits, et ils auront raison, mais écrits ou non, cela reste quand même moi qui les fais, la seule chose qui change, dans le fond, c'est le moment où je fais ce choix... dans la vision déterministe, j'ai fait ce choix à la création de l'univers, soit avant même d'être né, dans la vision intérieur, je fais ce choix dans le présent. Mais qu'importe dans le fond ?

Les deux sont vrais, et apparemment contradictoire... Pourquoi ? Parce que l'une de ces deux vérités n'existe que dans le monde extérieur (qui est aussi le monde de la matière), l'autre n'existe que dans le monde intérieur (qui est aussi le monde éthéré).

Message édité le 26-10-2006 à 20:04:37 par Silence
Dalaha
Disciple de la vie
Membre
   Posté le 11-09-2007 à 13:39:48   Voir le profil de Dalaha (Offline)   Répondre à ce message   http://terre-ailleurs.actifforum.com/index.htm   Envoyer un message privé à Dalaha   




A ces lectures, mes pensées sont :


L’important…


Ce qui parait, ce voit dans ce qu’ont veux voir
Ce qui transparaît, ce voit lorsqu’on sait voir
L’important ce n’est pas d’y Croire sans Savoirs.

Ce qui apparaît comme croyances pour les uns
Peut « Naître » comme savoirs pour les autres
L’important c’est les Multiplicités considérées

Ce qui semble, présente comme surfaces
Ce qui naît, éclot après gestation
L’important c’est d’être Réunis

Ce qui est Mal est humain, dans la conscience
Ce qui est Bien est humain, dans les apparences
L’important c’est d’être Essence.

Ce qui est sentiment est humain, dans des quotidiens
Ce qui est Amour est Être, dans des continuités

- L’important c’est d’être UN




--------------------
Amicalement Dalaha

Petite fille de l'eau et du soleil
fille du vent et de la terre
Vital
Membre
   Posté le 13-09-2007 à 22:59:30   Voir le profil de Vital (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Vital   

Bonsoir,

A voir! : http://www.sosphilo.com/perspective/histoire/hist_2.htm
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 24-03-2008 à 10:39:36   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Salut Vital

J'ai vu ton liens et j'avoue que qu'il a manqué ton avis sur la question?..ce qui est écrit sur la notion de perspective?..tu veux en venir ou?..

D'ailleurs ma vision de la vérité a encore évolué depuis l'initation du sujet, il y a 2 ans maintenant.

Les différents notion que chacun d'entre nous a donné solomon.kane, pelerin sur le sentier, et bien d'autre.

la vérité n'existe pas peut-être tout simplement pas, elle n'est qu'un vue de notre esprit ou elle est moment vérité..et l'instant d'après n'est plus vérité.

Je dis à cette instant qu'il est 10h36 mais dans une minute, il sera 10h37 elle ne sera plus vérité.

On pourrait ce posé la question aussi du lien entre le ici et maintenant vérité éphemere et mensonge permanent?..

Dans le sens lorsque je touche une table..je sais qu'elle existe..c'est une vérité valable, mais si je n'avais pas de cerveau..pourrais-je vraiment le percevoir?..si j'étais dans un monde parallèle est ce que cela sera vraiment une table?

Ne serait-il pas plus simple de vivre et de ne plus avoir affirmé une verité?..

à chaque fois quelqu'un cherche à affirmé une vérité ..ne risque t'elle pas devenir rigide?..

ma vision de la vérité qu'elle change à travers les siècles pour s'adapté au besoin spécifique à un peuple..ceux qui ne la change pas..son condamné aux mensonge...

Meme quand vous lisez des écrits religieux certaine contienne des vérité du au bon sens, mais aussi des préjugé à une époque..donc elles sont plus actualisé..l'idéal serait une croyance qui serait adapté à chaque époque..

Je comprends d'autant mieux les religions qui était orales..l'avantage par rapport à celle qui était écrit..c'est que leur vérité pouvaient s'adapté à travers l'évolution d'un peuple..le seul problème était sa disparation..

C'est l'une des raisons que j'aime la diversité religieuse..car elle permet d'avoir plein de vérités qui pourrait convenir à des personnes et donné des milliers d'idées..lorsqu'un d'entre elle devient paresseus et reste fixé sur ces acquis, alors elle n'a plus la vérité..ou plus qu'un poussière.

voilà arcane

--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
langelin
Membre
   Posté le 17-05-2008 à 04:51:14   Voir le profil de langelin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à langelin   

en verite je n'ai au cune reponse a pporter a ce topic .
puisse t il simplement etre que ma verite me permettent de croire que je suis et que j'existe et que mes decisions soit les bonne pour faire en sorte d'apporte a ce monde.

--------------------
nous irons nulle part mais nous irons ensemble
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 18-03-2009 à 14:53:24   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

bonjour

je ressors ce bon vieux sujet

la vérité c'est ça ..la fameuse boule disco des années 70



Pourquoi? car il est impossible de le voir en entier, puis il y des milliers de miroir qui reflète une lumière.

Comme quand nous rencontrons des personnes, elle nous projet qu'une partie de votre vérité et de la votre.

Elle vous dira "tu est çA"..et vous lui direz "tu est ça".

Tout à chacun vous voyez votre vérité avec des lunette qui ont été fabriqué par vos expérience familiale, personnel.

Comme quoi la vérité pur n'existe pas, mais on peut trouve quelque chose qui correspond à notre cœur qui est le plus proche possible de notre vérité.

Si il nous est nécessaire de l'imposé à autrui, alors elle n'est plus vérité, car elle unique à chacun.

D'une certaine manière, la vérité est construit par des conventions, tout le monde dis que

a glace est froide, c'est une vérité.
le feu brule, c'est une vérité
l'eau mouille c'est une vérité aussi
l'air peut-être chaud ou froid, c'est une vérité.

Arcane


Edité le 18-03-2009 à 14:55:28 par arcane




--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
laurent
l'espoir est mort
Membre
   Posté le 07-10-2010 à 22:57:38   Voir le profil de laurent (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à laurent   

ma vérité est celle :
"La raison du plus fort est souvent la meilleur "
laFontaine.
Alors je fais en sorte d'avoir raison

--------------------
le but est le chemin
laurent
l'espoir est mort
Membre
   Posté le 07-10-2010 à 23:00:22   Voir le profil de laurent (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à laurent   

la glace est froide, c'est une vérité.
le feu brule, c'est une vérité
l'eau mouille c'est une vérité aussi
l'air peut-être chaud ou froid, c'est une vérité.


D'accord la glace est froide mais si vous mettez votre autre main dans un appareil a cryogéniser vous trouverez cette même glace, chaude

etc , ce que vous dites est relatif, le chaud et le froid ne sont que deux degrés de vibration sur une même échelle

Toujours le même ouvrage : le Kybalion .

--------------------
le but est le chemin
Silence
Membre du conseil
   Posté le 10-10-2010 à 01:05:07   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Il y a des vérités relatives, et il y a des Vérités Absolues.

La Vérité Absolue peut parfois déranger parce qu'elle nous mets face à un problème crucial: "et si je me trompais ?". On préfèrera souvent se dire que chacun à sa vérité, pour éviter le problème et rester dans son petit confort intellectuel.

Et pourtant, il y a du Vrai, et il y a du faux, et il y a du relativement vrai.

S'il n'existait pas de Vérité Absolue, le monde lui-même n'existerait pas, c'est évident: c'est cet Absolu qui maintient le monde. Sans ce ciment, le monde s'éparpillerait loin de toute existence...

Cependant, le fait est que cet Absolu est inintelligible pour l'homme, alors l'homme fait de son mieux pour approcher, toucher du bout des doigts cet Absolu, en érigeant des petites vérités relatives. Et il existe une multitude de vérités relatives pour une seule Vérité Absolue...

Et les hommes débattent, et débattent, encore et encore, et même parfois se battent pour imposer leur petite vérité chérie, celle qu'ils ont choisi arbitrairement mais en se croyant objectif, et qui n'est qu'une interprétation possible parmi tant d'autres de la Véritable Essence.

En se retranchant derrière leurs petites conceptions inférieures, et en établissant des frontières stériles, en revendiquant haut et fort leur appartenance à tel ou tel courant de pensée, ils ne font que morceler bien plus leurs vérités déjà relatives, si bien qu'en continuant à chercher à se différentier des autres "courants" de pensée, ils finissent simplement par transformer du relativement vrai en du grossièrement faux.

La sagesse commande la réaction inverse: c'est en acceptant que l'on n'a pas touché le Vrai Véritable, en écoutant les petits vrais des autres, en comprenant en quoi ils sont similaires aux nôtres plutôt qu'en quoi ils diffèrent, en les intégrants, en ressentant l'Essence derrière la façade des grands concepts... que petit à petit, on s'approche de cet horizon impalpable... la Vérité est au delà...


Edité le 10-10-2010 à 01:08:28 par Silence


Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats)  La véritéNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade