Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
 
 
 Abrasax  Développement personnel  Ame 

 La visualisation

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 23-01-2006 à 09:48:41   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

On a souvent parlé de l'importance de la visualisation, notamment dans le sujet sur la télékynésie mais également, récemment, dans celui sur la notion de réalité. Je voudrais revenir dessus pour en savoir davantage, notamment grâce, encore une fois, à vos propres expériences. Que cherchez-vous à visualiser ? Comment vous y prenez-vous ? Que parvenez-vous à visualiser qui ne soit pas volontaire ? Jusqu'à quel degré de détail parvenez-vous lors de ces exercices ? Autant de questions auxquelles, j'espère, nous apporterons des réponses...

A mon niveau, je suis sûr que, s'il existait une échelle relative à la qualité des visualisations de 1 à 10, on me qualifierait de 3. Je suis très déçu de mes propres visualisations. Pourquoi ? Premièrement parce que je n'arrive pas à les maintenir dans mon esprit. L'environnement manque cruellement de détails : je ressens l'action mais n'en distingue que des bribes saccadées. Je ne parviens pas à avoir un mouvement fluide dans mon esprit. Il y a beaucoup trop de zones d'ombre dans les scènes que je me représente. Je vois grossièrement le résultat vers lequel je veux tendre mais, dès que je veux me focaliser dessus, rentrer dans les détails, tout s'estompe et demeure grossier. Si, par exemple, je veux visiter en visualisation la pièce d'une maison, je vais parvenir à me savoir dans cette chambre mais je n'arriverai pas à me concentrer sur les détails. Je sais par exemple qu'il y a un lit mais je ne parviens pas à examiner la couverture en détail. Si ensuite je veux descendre dans le salon, je ne vais pas obtenir un déplacement fluide jusqu'à cette pièce car mon esprit va sauter au salon immédiatement. En fait, contrairement à la réalité, je me déplace d'un endroit à l'autre à la vitesse de la pensée.

Ensuite lorsque je me concentre sur rien : je ferme donc les yeux. J'aimerais savoir ce que vous avez devant les yeux à cet instant précis. De mon côté j'aimerais avoir un écran noir mais ce n'est pas le cas. Même dans l'obscurité il y a toujours une sorte de rond clair-obscur qui me perturbe. Des sortes de taches lumineuses plus ou moins prononcées se baladent devant moi les yeux fermés. Une fois les yeux fermés, quel est le secret pour ouvrir la porte de son esprit et plonger à l'intérieur de soi ?

Imaginons que, les yeux fermés, je désire visualiser un ciel étoilé. Je parviens à remplir ma tête d'étoiles brillantes et c'est là que se produit un réflexe encore incontrôlable : mes yeux, mes vrais yeux qui sont clos, cherchent à scruter ce ciel ! Un phénomène contradictoire se produit alors : mes paupières cherchent désespérement à s'ouvrir alors que je veux maintenir cette vision et donc les garder fermées. Je commence alors à froncer les yeux pour forcer leur fermeture mais derrière l'iris parcourt toujours les étoiles et, croyant que ce qu'il regarde est vrai, exige des paupières qu'elles s'ouvrent. Au final je cède et j'échoue dans ma tentative de visualisation. Comment entraîner son troisième oeil afin de faire comprendre à nos yeux que, dans cet exercice, ils n'ont aucun rôle à jouer ?

Enfin, par curiosité, j'aimerais savoir - et là je m'adresse à tous/toutes les technicien(ne)s de la visualisation - que parvenez-vous à voir ou à ressentir dont vous ne soyez pas à l'origine ? Comment ces visions se traduisent-elles ? Comment les recevez-vous ?

Oui je sais je suis super curieux mais j'essaie simplement de continuer à avancer sur mon chemin, lol ! C'est pas parce qu'on est celui qui poste le plus de messages sur ce forum qu'on est forcément le plus sage de tous ! Une très bonne amie m'a qualifié de " locomotive " ! C'est un magnifique compliment mais, au regard de mes qualifications en matière spirituelle ou ésotérique, je trouve que c'est me faire néanmoins trop d'honneurs. Je n'animerais pas ce forum - quand je ne suis pas barré quelque part en ermite - si je n'étais pas moi-même dynamisé par vos propres expériences qui me fascinent. Je crois que la locomotive en question ce n'est pas moi mais la Vérité. Et je suis content d'être simplement un wagon en convoi avec tous derrière celle-ci !

A plus tard !

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
aleister.c
Inactif
   Posté le 27-01-2006 à 16:41:02   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

hello

j'ai une petite experience concernant la visualisation involontaire

en fait je ne suis pas certain que ça rentre vraiment dans le cadre précis de la visualisation, mais c'est ce que ton message m'évoque, alors alons-y, et on verra bien...

lors de mon premier voyage en thailande (nous sommes alors en l'an 2000 de notre calendrier), après plusieurs moi, je rencontre ce type, un malais un peux freaks qui joue super bien du didgeridoo... et qui me parle de la prochaine kumba-mela qui doit se tenir en inde en janvier prochain (donc janvier 2001)
il est passionné, on dirait presque qu'il n'est venu sur terre que pour assister à cette kumba-mela, et un autre gars chez qui nous logions alors nous fait très brièvement part de sa propre experience de ce rassemblement, 12 ans plus tôt.
il a certe vécu des choses très... mystiques, inexplicables, donc assez fascinantes, mais a surtout eu le sentiment de n'y avoir aucun controle, et, donc d'y avoir été en grand danger, même si au final, rien de trop grave ne s'est passé
sa première réaction lorsqu'il nous a entendu parler de la kumba-mela fut un tonitruant "la mela??? non merci, j'ai déja donné!"

j'avais une grande confiance et une certaine admiration pour cette personne, aussi je me suis dit que c'est peut-être lui que je devrais écouter, et pas le malais qui avait l'air de planer sur son nuage tout rose.... et pourtant, une sorte de petite voix intérieure me disait quelque-chose du genre "c'est la tout le sens de ton voyage en thailande, son seul but: te faire connaitre l'existence de ce pelerinage afin que tu ne le loupe pas et puisse t'y rendre"

je décide donc d'y aller, je rentre en france plus tôt que prévu, afin de ne pas trop épuiser mes réserves financières, travail comme un acharné pendant quelques mois, puis repart me jeter dans la gueule du loup... c'est un peux l'impression que donne un voyage en inde lorsqu'on est inexperimenté...

j'arrive donc dans cette grande, que dis-je, gigantesque, foire à la religion, l'on m'explique en partie le rituel a suivre si je veux aller me baigner dans le gange... et j'ai l'impression diffuse que ce jours-la (le 24 janvier, le "grand jours" qui correspond a un alignement de planètes, à l'entrée dans l'ère du verseau celon certain, une possible "fin du monde" celon d'autres) va se produire quelque-chose de magique

effectivement, l'on m'avait bien briefé sur la tenue vestimentaire conseillée pour le bain: soit tout nu, soit du orange, mais aucune autre couleur... j'opte pour le orange, en tant qu'étranger je me sens déja assez dévisagé pour ne pas avoir besoin d'en rajouter
on m'avais bien dit qu'il vaut mieux ne pas parler en allant au bain, lors du rituel et en en revenant, ce que j'ai fait... mais personne ne m'avait rien dit concernant une offrande d'eau au soleil, ni concernant l'absorption d'eau du gange (!!! oui! j'ai eu ce feeling et je l'ai fait, et le fait que j'y ai survécu sans même chopper une tourista constitue déja en soi un petit miracle )

l'impression du moment est très curieuse: l'eau est TRES froide, et pourtant, je n'ai pas la chair de poule, j'ai froid, certe, mais je me sens comme ravigoré, rechargé a bloc en énergie...
je me plonge 5 fois complètement dans l'eau (le rituel préconise 5 fois ou 11 fois, elle est si froide que 5 fois ça doit suffire....)et la tout plein de choses se passent dans ma tête... mais c'est pas vraiment des images, plutôt des "idées" des connaissances ... je ne sait comment dire
je sait qu'a un moment, lors d'une des immersions, je me suis dit "faudra que je me souvienne de ça, c'est grandiose... mais je m'en souviens plus, aucune idée de quoi il pouvait s'agir...

et je suis ressorti de ce bain avec la conviction qu'au halloween prochain, ou aux alentours j'allais faire une rencontre d'importance...

et la le cerveau se remet en marche... est-ce réellement un préssentiment ou simplement un fantasme???
quel type de rencontre?
genre LE guide spirituel que j'aimerai bien croiser, pour enfin avancer? mon morpheus a moi?
ou genre LA femme qui va m'accompagner, genre l'âme soeur, pourvu que ce soit plus qu'un mythe???

et ou se passera cette rencontre d'abord???

j'y repense souvent, puis je décide d'aller fêter halloween dans la forêt de brocéliande, que je n'ai encore jamais vu...

halloween approche, et je change d'avis, je suis a ce moment plutôt déprimé, je finit par croire que tout ceci n'est qu'un fantasme, une projection de mon inconscient qui aimerai bien plein de choses etc...
ok, ne restons pas tout seul pour autant, allons faire un tour en ville, histoire de voir du monde.... et j'y croise 3 nanas déguisées en sorcières, plutôt jeunes pour moi mais le courant passe très bien.... je me demande si l'une ou l'autre d'entre elles ne pourrait pas devenir ma copine... et puis rien ne se passe, mais elles décident de m'inviter pour une soirée quelques jours plus tard, l'une d'entre elle veut me présenter une de ses amies...
et cette amie en question est devenue une grande amie, nous avons eu de fantastiques discussions ensembles, de l'ordre de celles que nous avons dans ce salon et que je n'ai que trop rarement dans la réalité, une magicienne que je respecte beaucoup... qui m'a beaucoup appris et à qui j'ai pu apprendre aussi... un pur échange quoi!

voilà pour la visualisation "involontaire", c'est peut-être un peux éloigné du sujet, mais c'est ce que j'ai de mieux en vitrine en ce moment...

sinon, pour la "volontaire" il y a un exercice que je fais parfois... ou que je fais subir a d'autre quand le besoin s'en fait sentir, la dernière fois, c'était sur le chat et ça a plutôt bien marché

c'est quand on a perdu.... son trousseau de clef par exemple, ou pour cette personne du chat, c'était une envelloppe avec pas mal de fric dedans...génant quoi!
on est certain de l'avoir posé a tel endroit, a la limite tel autre, mais rien a faire, impossible de retrouver l'objet disparu
quand c'est pour moi, je me pose dans un coin, genre un fauteuil confortable, je respire a fond , ferme les yeux et tente de repenser a la scène, la dernière fois que je me souvient avoir manipulé l'objet, et, lorsuqe cela me revient bien, j'essaye de me concentrer sur tous les détails qui n'ont pas de rapport direct avec l'objet recherché
c'est ainsi que j'ai aidé cette personne, sur le chat, je l'ai inondée de question débiles, du genre quelle musique écoutais-tu ce matin-là? avais-tu pris un café ou un thé? avec combien de sucre? quel temps faisait-il? le ménage était-il fait dans l'appartement? etc etc etc...
jusqu'a temps que la scène revienne parfaitement en mémoire, qu'on y entende jusqu'au miaulement du chat, au pshitt de la cafetière etc... et l'on se rappelle qu'on pensait prendre tel blouson et qu'on y a préventivement glissé l'objet recherché dans une des poches.....

il ne reste plus qu'a retourner dans le placard soigneusement évité lors des investigation précédentes, inspecter ledit blouson.... abracadabra, voila les clefs, ou l'enveloppe..... !

c'est plus facile d'aider quelqu'un d'autre à faire ça que de le faire soi même, parce qu'il faut avoir un peux de temps... en général, pour des clefs de voiture, on est pressé, et parce qu'on est moins impliqué dans l'histoire, on peut donc plus facilement focaliser l'attention sur les détails sans importance

avec cette personne du chat, j'y ai passé.... peut-être un quart d'heure, a insister lourdement pour avoir la réponse a des question futiles... afin d'avoir tout les détails du moment de la perte... et c'est lorsqu'on lache l'objet en question et qu'on se replonge à fond dans la scène que tout revient d'un coup!!!

(nota: encore une histoire de lacher prise...)




enfin une dernière "pour la route"
il y a ce livre de werber: "le livre du voyage" qui est un bon conseiller en matière de visualisation
c'est l'amie dont je parle plus haut qui me l'a offert.
pour elle, c'est quelqu'un qui lui a lu, elle n'avait qu'a fermer les yeux, écouter et se laisser guider.... et son experience de ce livre a été grandiose
forcément, quand on le lit soi-même, une partie de nous reste bloquée sur les mots, la forme des lettres, et donc, nous retient dans ce plan de la réalité.....
cependant, pour moi ce ne fut pas si difficile, parce que certains passages faisaient échos a des experiences précédentes... j'ai déja vu le serpent dont il parle lors d'un hallucination sous champignon,
quand a la maison dans la forêt, je l'avais imaginée de moi même de nombreuses années auparavant, certe sans autant de détail, mais tout de même... j'ai tout de suite su ou je devais aller....
de même pour l'amulette qu'on doit trouver dans cette maison, je l'avais déja dessinée.....
il y a vraiment quelque-chose d'inspiration chamanique dans ce livre...

bon, sur ce je vous laisse afin de préparer mon prochain voyage physique, je doit aller chercher mon passeport, a bientôt les copains !


Anamourer
seul le silence me parle...
Inactif
   Posté le 27-01-2006 à 17:21:53   Voir le profil de Anamourer (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Anamourer   

Pour te répondre solomon, je te dirais que ce que tu ressens par rapport au déplacement de pièces en pièces, ou détecter les détails d'une couverture sont perçus de cette façon par la plupart des personnes , en ce monde, ce que tu expliques, je le ressens aussi , il est vrai que le fait de se déplacer d'une chambre à un salon par exemple demande de gros efforts si l'on ne veut pas perdre la fluidité du déplacement ... par contre pour ce que tu dis à propos des tâches lorsque tu fermes les yeux me semble étranger, sur ce fait je ne peux que te croire ou bien encore essayer de comprendre ce "phénomène".
Aleister énonce un sujet voire deux qui pourraient être développés plus précisément, aleister tu parles du lâcher-prise, et je crois que tu soulèves par ce principe une nouvelle interrogation très intéressante : la médiumnité est-elle un "produit" de ce lâcher-prise, les médiums ont-ils cette maîtrise du lacher-prise, solomon ou aleister je vous laisse prendre en compte la question et en faire un sujet qui m'interesserait, autre sujet interessant aleister, tu parles de l'effet d'hallucinations liés à la consommation de produits hallucinogènes, pourrais-tu en faireun sujet, dsl si le sujet a déjà été traité, mais j'aimerais que tu nous fasse part de ton expérience, des images ou symboles aperçcu et de l'expérience que tu en retires. A+ Anamourer
Anamourer
seul le silence me parle...
Inactif
   Posté le 27-01-2006 à 17:26:05   Voir le profil de Anamourer (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Anamourer   

excuse moi de t'avoir posé la question sur les produits hallucinogènes aleister, je m'aperçois que le sujet a été très largement traité, ok
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 28-01-2006 à 01:05:44   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Encore un sujet pas mal interessant que voici.

Non, c'est sûr, la visualisation, c'est tout un art. Pour ma part, je suis assez satisfait de mes capacités en la matière et c'est ce qui, de part mon expérience, constitue ma force dans le domaine de la magie.

Il faut dire que petit, déjà j'étais assez victime de la distraction comme toujours aujourd'hui d'ailleurs et il n'était pas rare, bien que je n'ai jamais eu de problèmes à cause de celà pendant ma scolarité, de déconnecter complètement de ce qui se passait en classe pour entrer dans mon monde imaginaire et vivre parfois jusqu'à une sorte de rêve éveillé. C'est pour celà solomon que lorsque tu dis que tes yeux veulent s'ouvrir et que celà met fin à l'expérience, je ne suis pas tout à fait d'accord même si je ne peux comparer qu'avec mon propre vécu en la matière.
Je m'explique. A mon sens, ce qui met fin à ta visualisation, c'est que lorsque tu ressens le besoin de s'ouvrir de tes yeux, ton mental est focalisé sur ceux-ci et perd donc toute sa disponibilité qu'il accordait à ta visualisation. C'est donc à cette déviation de ta concentration je pense qu'il faut attribuer l'échec de la visualisation.

Si tes yeux veulent s'ouvrir, j'ai envie de te dire, laisse les faire! Lâcher prise encore une fois. De mon vécu, je peux te dire que mes principaux exercices de visualisations s'effectuent les yeux ouverts et que celà fonctionne très bien ainsi. Même, à l'extrême, je ne vois plus que l'image mentale que je projette sans ne rien distinguer avec mes yeux physiques pourtant ouverts.

D'ailleurs, quand j'étais gamin et que je me trouvai dans la lune (j'aime bien cette expression, elle mérite qu'on s'y arrête), mes sens se déconnectaient seuls sans que j'ai besoin de me boucher les oreilles ou de fermer les yeux.

Lorsque tu parle de visualisation involontaire, moi, je considère celle-ci par définition comme toujours volontaire puisque l'on fournit un effort afin de voir ce que l'on veut. Pour moi, ce que vous appellez une visualisation involontaire, j'aurais plus tendance à appeller ca un rêve (meme éveillé) ou alors comme pour la baignade d'aleister, une révélation ou une prémonition.

En tout cas, pour repréciser par rapport au rêve (qui mériterait un topic pour lui seul) j'aurai tendance à le définir comme le vagabondage de notre imaginaire mais (et c'est là tout le problème) qui peux de temps à autre basculer se nuancer aux couleurs de la prémonition. Le plus dur consiste alors a faire la part des choses entre ce qui vient de nous et ce qui vient d'ailleurs.

Pour avoir une certaine expérience dans le tarot, je peux vous le dire, il est toujours TRES difficille de pouvoir faire la part des choses entre son imagination, son intuition et sa médiumnité.

Il me semble important de définir ces termes de la facon dont j'en use d'ailleurs dans ce cas.

Imagination: interprétation rapide sur base des apparences, esprit d'analyse qui veut donner un sens très vite mais généralement éronné.

Médiumnité: Généralement, elle n'est le fruit d'aucune déduction ni impression et s'impose à vous comme une intime conviction qui semble être extérieure à vous même.

Intuition: c'est un peu à mi chemin entre les deux autres notions, c'est une déduction que vous fondez sur des impressions qui vous semblent bonnes au fond de vous même parfois au détriment de la logique.

Pour en revenir à des exercices pratiques et se recentrer sur la visualisation, il est vrai que le livre du voyage de werber constitue un bon exercice mais il en va de même pour tout bon roman qui n'est pas avare de détails sur les différents éléménts plus visuels tels que le décor et l'allure des personnages.

C'est là d'ailleurs que je suis surpris de cette difficulté que tu énnonce solomon.kane car au vu de ta profession, j'aurai pu croire l'inverse. Visiblement encore une erreur intempestive de mon imagination.

Pour terminer, il faut également tenir compte que visualiser c'est aussi créer. Créer quoi, des formes-pensées, des égrégores ou toute sortes de choses qui nous dépassent et qui agissent au delà de nous mêmes. C'est d'ailleurs un des mécanismes principaux de l'action magique.

Et puis, cette après-midi j'ai découvert et acheté un bouquin sur les formes-pensées pour le petit clein d'oeil coïncidentiel. Je pourrai donc vous en parler d'avantage par la suite.



--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 29-01-2006 à 00:15:25   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

" il y a ce livre de werber: "le livre du voyage" qui est un bon conseiller en matière de visualisation " (Aleister) : oui en plus je l'ai acheté ce bouquin et je l'ai lu super vite. En fait je commence à me dire que je l'ai décidément lu trop vite. Il va falloir que je le reprenne et que je fasse des pauses en me laissant guider vers là où Werber cherche à m'emmener. Ca peut se révéler un excellent exercice. Sinon sympa ton histoire Rico ! Ha ça donne envie d'y aller là-bas ! A croire que, pour nous autres occidentaux, tu as à peine posé un pied là-bas que tu sens déjà qu'il va t'arriver quelque chose !

" par contre pour ce que tu dis à propos des tâches lorsque tu fermes les yeux me semble étranger, sur ce fait je ne peux que te croire ou bien encore essayer de comprendre ce "phénomène" ." (Anamourer) : je pense que ce problème est une conséquence de mes problèmes actuels avec mes yeux. Pour essayer de t'aider à visualiser ce qui m'arrive (ce qui tombe bien, je crois que je suis dans le bon topic pour ça!) quand je ferme les yeux je n'ai pas qu'un rideau noir qui tombe devant. Le noir n'est pas uniforme, je peux y distinguer des tâches sombres un peu moins obscures et, de temps en temps, des petits points lumineux qui papillotent... parfois ça fait des damiers ou des formes géométriques bizarres. Mais je pense que c'est dû à mes corps flottants dans le vitré et au fait que mes yeux se fatiguent très vite en ce moment. J'ai fréquemment des douleurs oculaires un peu sourdes en fin de journée.

" la médiumnité est-elle un "produit" de ce lâcher-prise, les médiums ont-ils cette maîtrise du lacher-prise " (Anamourer) : j'aurai du mal à répondre à ça dans le sens où je ne développe pas d'aptitudes particulières à la médiumnie. En revanche ce qui m'apparaît sûr dans la théorie c'est que l'expression du lacher-prise peut permettre de briser quelques verrous à l'intérieur de nous. La maîtrise du lâcher-prise ouvre nécessairement des portes très importantes dans notre esprit, j'en ai la certitude.

" De mon vécu, je peux te dire que mes principaux exercices de visualisations s'effectuent les yeux ouverts et que celà fonctionne très bien ainsi ." (Siburdroc) : je te dirai qu'en terme de comparaison il en va de même pour moi. J'ai beaucoup plus de facilité à bloquer mon regard dans le vide et à laisser mon esprit vagabonder où bon lui semble qu'à fermer les yeux en tentant de faire de même. L'image, yeux fermés, devient immédiatement plus indistincte dans ma tête. C'est étrange. Mais je partais aussi du principe que fermer les yeux était une manière de se couper du monde extérieur. Ce que tu me dis va je pense m'encourager à travailler la visualisation les yeux ouverts puisque j'y parviens mieux.

" En tout cas, pour repréciser par rapport au rêve (qui mériterait un topic pour lui seul) " (Siburdroc) : j'ai dû taper quelque part un topic intitulé l'univers caché du sommeil . Je pense que tu pourrais aller le compléter si tu as des idées !

" C'est là d'ailleurs que je suis surpris de cette difficulté que tu énnonce solomon.kane car au vu de ta profession, j'aurai pu croire l'inverse " (Siburdroc) : alors deux petites choses à ce sujet. La première c'est que lorsque j'écris, c'est un moment assez insolite où je ne suis pas totalement là ! Tu peux demander à ma copine, elle en sait quelque chose ! C'est un de ces moments où je me fonds dans ce que je suis en train de raconter et les mots coulent alors tout seul. Je sais exactement ce que je veux dire. Certes il m'arrive de m'y reprendre à plusieurs fois pour sculpter la phrase définitive mais, dans la plupart des cas, je parviens à m'immerger entièrement dans mon décor. En terme de description j'ai en plus été largement influencé par Tolkien donc tu imagines ce que ça peut donner ! La seconde précision est que ce décor en question n'est pas imaginaire et c'est pour moi beaucoup plus facile de le récréer dans ma tête, de ressentir les émotions dominantes à ce moment-là. Je dispose en effet d'une excellente mémoire pour ce qui est du vécu et je peux, bien des années après, me souvenir du détail sur le sentier que tout le monde a oublié. Je crois que ce qu'il faut en conclure c'est que je suis totalement concentré quand j'écris et beaucoup moins quand je médite. Et là je pense être plutôt honnête avec moi-même en disant cela.

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
mani
Inactif
mani
   Posté le 18-03-2006 à 14:44:43   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

salut à tous,

la visualisation...vaste sujet...

comme toi Siburdroc, gamine j'étais tout le temps "dans le lune", ce qui est d'ailleurs toujours le cas!

je lis beaucoup de sf parce que j'aime ces univers tant pour les thèmes philosophiques d&veloppés dans ces livres que comme support de voyages.

j'aimerais (j'ai horreur d'employer ce terme, comme "il faut", "je devrais", etc, mais bon...) voyager beaucoup plus dans ma vie de tous les jours.
je me dis tous les jours qu'il faut que je m'y mette, que je fasse de la médiattion, etc. mais je suis toujours prise dans mon travail et toujours stréessée et je ne prend pas le temps (je suis étudiante en passe de faire une thèse en anthropologie).

tout ça pour dire que je n'ai pas beaucoup d'exemples à donner de voyages en étant agen mais je pratique parfois le voyage sous substances. bien ou mal, je m'en fous, l'essentiel c'est que j'ai pu voyager très loin. avant d'ller plus loin et vant que qui que ce soit ne me le dise, j'ai bien conscience que ce serait mieux de voyager sans rien, que c'est de la facilité, blablabla; mais cela m'a permis d'ouvrir des portes qui ne se sont jamais refermées.

pour parler concrètement, je donnerais juste un petit exemple de mon expérience la plus forte en terme de voyage/visualisation.
pour commencer, disons que c'est mon comapgnon qui m'a appris la technique suivante, qui peut^être utilisée agen. je m'imagine voler dans les cieux ou même dans l'espace. des fois, il y ajuste mon corps et des fois j'ai besoin d'un artefact comme un petit vaisseau, un vélo qui vole ou n'importe quoi d'autre.
donc un jour, alors que je commencais à me sentir particulièrement bien, comme dans un cocon, l'esprit en éveil, je me suis imaginé volant dans les cieux. faut dire aussi que j'écoutais une musique particulièrement planante avec des sons arabes très jolis, et j'étai dans mon "vaisseau spatial" c'est-à-dire dans ma poire.
je me suis imaginé volant dans les cieux, mais j'avais besoin de donner une cohérence à mon délire alors je me suis ajouté des ailes.
suivant la musique, je me suis retrouvée au(dessus du désert saharien, survolant les musiciens.
puis, tout a été très vite. à la fois j'avais l'impression que je créais ce qui se passait et en même temps que ça venait à moi sans rien contrôler.

ce serait assez long à décire parce que ça a duré des heures mais en résumant disons que je me suis retrouvée dans le futur (influence de mes lectures et passions...!) suite à une guerre de plus de 300 ans dans un monde semi-désertique, balayé par la radioactivité et les diiférentes armes biochimiques et autres utilisées.
(d'ailleurs soit dit en passant, au départ cette femme-oiseau qui est moi sans être moi s'appelait mani, voilà pour le pseudo, mais depuis mon ami a eu une révélation un soir et en fait elle porte un autre nom que je préfère garder secret pour l'instant)
au début je me retrouve avec des mais de longue date (c'est comme ça que je le ressens) des touaregs. et un d'eux me demande d'emmener son fils qui a 10 ans, futur chef, afin de découvrir le monde afin qu'il puisse être un bon chef pour son peuple.

attendez... j'enregistre et je reviens, j'ai oublié d'aller sous word et j'ai peur de tout perdre!
désolé de prendre deux messages mais si je perd tout, je n'aurais pas le courage de tout reprendre!
mani
Inactif
mani
   Posté le 18-03-2006 à 15:03:20   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

donc me revoilà..!

je ne sais pas du tout (malgré que ce soit ma spécialité en tant qu'anthropologue) si les touaregs ont cet élément dans leur culture, mais dans mon voyage, les futurs chefs doivent patcourir le monde avant de devenir chef afin de savoir dans quel monde ils évoluent.

il faut voir cet univers comme un lieu dévasté avec de grandes villes futuristes reprises par le sable.

le touareg me demande ce service car d'une part il a confiance en moi du fait de notre profonde amitié et d'autre part parce que pouvant voler je peux aller très loin et plus vite que la normale.

donc j'attache l'enfant à moi avec un ganre de sangle (souci de la cohérence?!) et nous partons.
en premier, nous nous arrêtons dans la première ville de cet immense désert (beaucoup plus grand qu'il ne l'est aujourd'hui) pour aller voir une très grande et ancienne amie: Lila. Lila est une prostitué de ces temps chaotique. je vous l'a fait courte parce que nous passons deux jours avec elle pour qu'elle raconte au petit sa vie, ce qu'elle sait de la guerre et de ce monde. donc elle lui explique son métier en lui disant qu'elle donne surtout de l'affection à ces âmes esseulées et perdues.
je passe sur les détails de sa maison, de son quartier, de la vie dans cette ville sordide et meurtrie. mais je dirais juste qu'avant d'arriver chez elle, nous croisons beaucoup de fous, de personnes perdues, meurtries, nées dans la guerre et la désolation, descendants de personnes yant vécu depuis plus de 3 siècles l'horreur d'une guerre totale à la limite de l'inconcevable.

ensuite nous quittons Lila et nous allons voir à l'autre bout de la ville, un vieux, vieille connaissance sans âge, ancier militaire malgré lui. cet homme dont je n'ai pas le nom, nous raconte égalment sa vie, et la guerre d'après ce qu'il sait, ainsi que ce qu'il connait de ce monde.

quand il était jeune et que la guerre n'était plus qu'un non-sens (ne l'est-elle pas toujours d'ailleurs?!), les différentes puissances qui n'étaient plus que l'ombre d'elles-mêmes n'avaient plus d'armes de destruction massave, plus vraiment de carburant divers ni de gazs, ni rien. alors pour continuer cette lutte acharnée et dérisoire, ils envoient des hommes principalment, mais aussi des femmes pour combattre sur d'énormes champs de bataille, isolés dans des lieux où il n'y a plus rien, des zones totalment radioactives.

donc ce jeune homme ne veut pas eller combattre, il est ce qu'on appelle aujourd'hui un déserteur. mais un jour il est capturé par les services gouvernementaux et militaires. ils le drogue avec une substance particulière qui rend les hommes tels que des machines à tuer.
pendant dix ans, il est un militaire, tuant sur les chmaps de bataille ses soit-disant ennemis, aussi drogués que lui.
de toute cette période, il n'a aucun souvenir. il se "réveille" en quelque sorte un jour au mileiu d'un champ de bataille, au milleiu de milliers de cadavres. après il a supposé qu'il a été laissé pour mort et que les autres, survivants sont partis en laissant tous ces cadavres, comme à leur habitude.

je réenregistre...désolé...
je ferais mieux la prochaine fois!
mani
Inactif
mani
   Posté le 18-03-2006 à 15:15:55   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

il erre pendant des jours dans cet immondice, dans ce champ de cadavres, dans cette puanteur. petit à pzetit il retrouveson cerveau, il se retrouve lui-même avec un grand trou de dix ans derrière lui.
au bout de quelques jours à avoir errer dans cette horreur, il reprend ses esprist et part dans le désert.

il erre longtemps et tombe sur un tout petit village abandonné. au bout de quelques jours, il rencontre deux être qui vivent là et qui le prennet sous son aile: un chien et un âne (ou un cheval je ne sais plus trop) avec un seul oeil (les mutations... ce qui est le cas de la femme oiseau aussi, ce n'est pas un ange mais une mutante)
il est donc adopté par ces deux animaux qui lui apprennent à survivre dans ce désert radioactif et mutant.

ensuite il se passe necore pas mal de trucs mais je n'ai plus trop le courage de continuer.

donc je reviens à la femme-oiseau et à l'enfant qui quittent le vieux après qu'il ait raconté tout son histoire et ils repartent.

ils survolent ce monde et continuent leur aventure...


cette aventure a été extraodinaire pour moi? la descente a été particulièrement dure....je ne voulais plus partir de ce lieu, pourtant horrible sous bien des aspects...

quelques mois plus tard, j'ai réussi (alors que je nepensais plus pouvoir y retourner) à retourner dans cet univers, toujours dans la peau de la femme-oiseau.

ce deucième voyage a été plus court pour duifférentes raisons, mais j'ai rencontré un vieux monsieur qui m'a un peu parlé de la place des mutants sur terre. de leur place essentiel au renouveau de l'espèce humaine après cette innomable guerre.


voilà je termine brièvement. j'espère pouvoir retourné dans cet univers et si possible sans substances... on verra bien....

j'espère que cet aventure vous a intéressé et pour ceux que ça intéresse, commencez par vous conditionné en vous imagniant voler dans les cieux ou dans l'espace, ou encore nager dans les fons marins. un peu d'entraînement et ça vient tout seul.

les substances aident beaucoup à qui sait s'en servir mais je ne fais en aucun cas l'apologie des drogues. je ne vous dis pas de suivre mon exemple, je décris juste en toute franchise mon expérience.


bons voyages à tous...

je serais très heureuse et teès intéressées de connaître aussi vos expériences, de quelques manières que ce soit et avec ou sans aide

à+

mani


--------------------
where is my mind?
mani
Inactif
mani
   Posté le 18-03-2006 à 15:21:21   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

je veux juste préciser que j'ai tout vécu en temps réel. quand le vieux raconte son passé, je suis transposé dans ses souvenirs et je les vis égalment en temps réel. il ne me raconte pas les choses à proprement parlé, je les vis.
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 18-03-2006 à 17:12:54   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

une sorte de reve lucide....
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 20-03-2006 à 11:50:51   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Très interessante ton histoire.

J'ai toute une série de questions moi là-dessus mais peut-être ne désirera tu pas y répondre.

On pourrait croire que ce qui t'ai arrivé est une sorte de rêve lucide mais on peut y voir aussi une sorte de voyage astral. Ce que j'imagine assez proche de la réalité si je me fie a mon intuition quant à ce que je ressens en lisant ton histoire.

Par contre, es-tu certaine qu'il s'agisse d'un futur? N'est-ce pas d'un autre monde dont il s'agit?

J'y vois plus pour ma part un voyage interdimensionnel...

La planète telle que tu la décrit me fait penser un peu à celle que l'on voit dans final fantasy (le film) celle des fantomes exta teresstres.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
mani
Inactif
mani
   Posté le 20-03-2006 à 22:09:46   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

Salut Siburdroc,

Je n’ai jamais vu ce film, mais j’aimerais bien le voir afin de comparer l’univers du film avec celui dans lequel j’ai voyagé.

Je parle du futur, mais c’est vrai que cet univers se situe peut-être dans une réalité parallèle. D’ailleurs, j’avais un peu parlé de cette expérience sur un autre forum, et Glingal m’avait fait la même remarque.

Depuis, j’y ai beaucoup pensé et c’est vrai que c’est assez séduisant comme hypothèse. (je parle beaucoup par hypothèses et probabilités, besoin pour moi de poser toutes choses comme possible à l’égal des autres, je ne sais pas si c’est très clair.. !)

Tu dis que tu as des questions… n’hésites pas, c’est très intéressant et important de pouvoir parler de cette expérience avec quelqu’un.

C’est étrange mais je sens cet univers d’une manière…comme s’il faisait parti de moi…je ne sais pas trop comment expliquer ce que je ressens.

Même si je ne suis pas encore retourné dans cet univers agen, je le sens tout de même très présent, et je ne désespère pas de ne pas y retourner

Par contre, je ne saurais dire si ce voyage s’apparente à un rêve lucide ou un voyage astral. Malgré mes lectures sur le sujet dans des forums exclusivement et mes conversations avec des « connaisseurs », j’ai beaucoup de mal à comprendre ce que c’est.

A trop vouloir comprendre et intellectualiser, je me perd…

A bientôt

Mani


--------------------
where is my mind?
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 21-03-2006 à 13:25:14   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Oui, c'est vrai que le plus important est de pouvoir vivre les choses comme elles viennent sans chercher a tout mesurer, tout intellectualiser mais si tu trouvais de simples explications sur ce que c'est que le voyage astral, tu pourrais éventuellement pouvoir faire des liens avec ton expérience personnelle.

Dans le même style, tu pourrais peut-être bien te reconnaître dans un livre que l'on a déjà cité pas mal de fois sur ce forum. Il s'agit de celui-ci:
"Le livre du voyage" de Bernard Werber. Tu le connais peut-être déjà aussi.

Je crois aussi que pour aller plus loin dans tes expériences, tu es déjà consciente du fait que les substances, même si elles permettent un détachement plus facile ont l'inconvénient d'être nocifs mais aussi de ne pas pouvoir contrôler totalement l'expérience, le voyage.

Le plus difficile encore dans cette histoire, c'est de pouvoir scinder ce qui vient de ton imagination et ce qui te vient réellement d'aileurs surtout que très probablement, j'imagine, les deux se mélangent sans cesse.

En fouinant sur le forum, tu devrais trouver certains post intéressant a ces sujets d'ailleurs.

Pour les questions, je relirais ton expérience à l'occasion mais n'hésite pas à t'aménager une chambre à toi dans le coin dortoir du forum lol.

Je crois que toutes ces expériences peuvent faire partie des rêves au sens large du terme. Je vais d'ailleurs lancer la définition de ce mot dans la boite a définition.

Bye.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
mani
Inactif
mani
   Posté le 22-03-2006 à 12:03:43   Voir le profil de mani (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mani   

merci beaucoup pour tes conseils Siburdroc.

pour le "livre du voyage" de Werber, c'est marrant parce que mon compagnon me l'a offert il y a un moment maintenant et je ne l'avait pas lu tout de suite pour deux raisons: comme il est court, je voulais le lire d'une traite dans un moment tranquill, voir à l'extérieur au bord de la mer ou dans la forêt (j'ai lu les deux premières pages et j'ai trouvé qu'il se prête bien à une lecture dans la Nature) et je sens qu'il a une grnade importance et que ce n'était pas le moment.
j'ai été justement frappée que vous en parliez en relation avec le voyage astral, ce qui m'a confortée dans ce que que je dis précédemment.

j'aimerais bien connaître plus de choses sur le voyage astral et le rêve lucide. je vais donc aller un peu fureter sur le site.

à+

mani
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Développement personnel  Ame  La visualisationNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum