Retour au forum
 

Ajouter une réponse

Pseudo :    S'inscrire ?
Mot de passe :    Mot de passe perdu ?
Icône :
                                
                                
Message :
 
 
 
Smilies personnalisés
 
Options :
Notification par email en cas de réponse
Désactiver les smilies
Activer votre signature
 
 
Dernières réponses
Dasher
Merci!
j'ai déjà vu les 3 dans des versions différentes de la Croix Kabbalistique d'où ma question
Dasher

Ben j'ai rien compris même en relisant plusieurs fois
Moi qui essaie de comprendre les bases de l'arbre, de la croix et du renvoi etc
Ca sert à quelque chose de s'y mettre quand on ne connait pas l'hébreu
C'est pas fort encourageant

Enfin j'en reviens au livre sur le pentagramme d'Abra
Je suis occupé à le lire dans tous les sens, même les plus tordus …
compréhension et cohérence allant de paire je ne suis pas au bout de mon périple

Plus haut Abra tu parles de l'AS mais je n'ai pas trouvé dans ton livre de référence au livre de Denning et Phillips sur la haute magie
même s'il est vrai les étapes de rituels sont agencées autrement, j'ai trouvé des similitudes dans les: Calice, Gardes de pouvoirs, Citadelles et Caducée

Autre question pour les spécialistes de l'hébreu svp: quelle est la différence entre Ateh, Atoh et Atah? c'est juste 3 prononciations différentes du même mot?


Edité le 10-06-2019 à 20:25:00 par Dasher


VillaChicoubis
Je ne vais pas vous accuser d'hérésie... C'est moi qui vais en commettre une au regard du Bereshit en allant au delà des limites qu'il autorise.... Car au delà des limites on pourrait croiser l'hyposthase des archontes, manuscrit de naghammadi dont "l'autre génése" pourrait remettre gravement en cause les principes haya et ye'hida. Ramenant ainsi notre trinité à 3. En effet sur la base de l'hyposthase des archontes : La remontée vers le Père façon haya et yé'hida pourrait prendre des allures de star war ou le Jedi croiserait Dark Vador (Samael) au lieu du D.ieu unique. Le concept spàmadr lui s'accroche encore au dela de cet au-dela interdit. Pour cause : Les nordiques sont polythéistes et non mono. Alors Loki ou Odin, même Cernunos, même les archontes et les formes, leurs concepts peuvent absorber beaucoup de variations. Je ne suis pas un lapin chrétien, malgré mon inclinaison à Lévi.

Donc ou est la vérité : Dans votre alphabeth hébraique ou dans les runes de mon futhark ?
VillaChicoubis
La kabbale c'est de l'hebreux, et l'hebreux est réputé pour être langue complexe. Beaucoup de kabbaleuh non juifs, non formés à la sensibilité des lettres et à la subtilité des mots absorbent indifférement des concepts comme parties, niveaux, rayons ou degrés.

Donc suivez bien les mots et leur sens :

L'âme a trois PARTIES, se constitue de 3 plans dimensionnels : CORPS - ESPRIT - AME en français, nephesh rouah neshamah en hébreux.

Cette vision de la construction est consensuelle en kabbale et dans pratiquement toutes les religions : Partout dans toutes les cultures quand le concept d'âme a été passé à l'analyse, ils ont conclu à 3 parties, 3 plans, bref une trinité présentée comme mystérieuse.

Et c'est parce que c'est un mystére que chaque partie, chaque plan ont bien sur été étudiés. C'est au niveau de cette étude que les concepts se dispersent à travers les hommes qui en parlent :

Platon aristote et bien d'autres ont livré leur analyse chez les grecs influençant ceux qui derrière les ont lus.

Louria pour sa part a diagnostiqué au niveau de neshamah 2 influences, 2 rayonnements, 2 degrés de plus : La haya et la Ye'hida portant son analyse sur 3 parties + 2 propriétés soit 5 manifestations et non pas 5 parties. La précision du mot a là sa toute valeur ici pour la clarté des pensées. Louria a également eu son influence dans les communautés juives ashkenaz d'europe de l'est.

A noter qu'à bien des égards Louria n'a pas tort : sa haya a été perçue par d'autres qui l'ont nommée spàmadr. Ce mot est nordique et s'accompagne chez les vikings d'autres mots pour décrire les 3 parties de l'âme = les concepts hugr, hamr, fylgja, hamingja, et draumkona sont également trés enrichissants. Les vikings n'ont rien écrit. Dommage. Peut être aurait on explication du pourquoi comment on retrouve le K nordique, la rune Kenaz, et le phonéme des Ases dans le nom ashkenaz....? (Et y'a pas cela qu'on retrouve d'ailleurs)...

Bref de mon point de vue : Face à un triangle qui devient un carré qui devient un pentagramme puis un sceau de salomon et tout un tas de formes, j'ai plus à explorer qu'à chipoter sur le "vous avez écrit ceci", et l'autre qui répondra bien sur bien non etc... Débat sans objet sans enjeu sans source d'inspiration ni d'élévation. Bref débat minable comparé à ce qui me concentre.

Dés lors vous voulez étudier comprendre explorer pourquoi pas expérimenter ? Ou bien vous voulez chipoter ?
VillaChicoubis
Vous qui aimez les références donnez moi un exemple ou les kabbalistes ne seraient pas consensuels sur la tripartite de l'âme entre nephesh rouah neshmah, et son évolution= sa pneumatique via 4 mondes : assyah briah yetsirah et aziluth ?
Le zohar en tant que commentaire de la torah n'en parle pas, mais ce n'est pas parce qu'il n'en parle pas qu'il le nie. D'ailleurs il parle de la tripartite de l'âme à défaut d'évoquer expressement les 4 mondes. Or les deux sont liés.

Cela dit : La tripartite de l'âme est en chiffre 3, la quadrature mondes est en logique 4 or avec le pentagrame nous sommes en secteur 5.

Ce classement 3, 4, 5 fait partie des lois intellectuelles de la science occulte, en même temps que des lois de la géométrie sacrée dont il n'est qu'une déclinaison.

Quant à la modification des messages, il ne s'agissait pas simplement de corriger une syntaxe, mais bien de gommer une belle hérésie. Les membres de ce forum apprécient peut être de chipoter, mais quitte à chipoter : restons de bonne foi.


Edité le 29-10-2018 à 02:05:16 par VillaChicoubis


VillaChicoubis
Concernant le principe de l'analogie des contraires.... La magie est constitué d'un dogme = une série de loi "subtiles" en forme de dialectique. L'analogie des contraires fait partie de ces lois, comme l'esprit de synthèse, ou la quadrature du cercle... Et quand on a un truc "en haut" et un truc "en bas" on peut conclure qu'ils sont contraires comme jour et nuit ou été et hivers. Mais en même temps Hermès précise : Ils fonctionnent de manière analogique, ils sont pareils dans leurs principes.-----> D'ou que l'esprit qui raisonne/résonne y reconnait l'expression du principe de l'analogie des contraires = deux choses contraires et à la fois semblables par le principe.

Pour le reste : Histoire de laisser du sens à la conversation, faudrait éviter de modifier après coup les textes. Ecrire sur un forum c'est un peu comme une partie de tarot : On balance les arcanes, on les fait tourner. Or au tarot y'a aussi des lois et parmis elles : quand on a balancé une carte c'est déjà trop tard pour la reprendre.

Alors jouons : oui mais sans tricher avec les régles du tarot, et de la magie.
VillaChicoubis
Puisqu'il faut citer voici donc la table, j'ai mis en couleurs les moments ou le fixe/matière/terre/solide est opposé au subtile/feu... Je sais qu'entre ce que un écrit et ce que l'autre comprend, il y a parfois un gouffre, aussi avec des couleurs je pense que cela sera plus clair.


La Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste, père des Philosophes (traduction de l’Hortulain)

« Il est vrai, sans mensonge, certain, & très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose. Et comme toutes les choses ont été, & sont venues d’un, par la médiation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation. Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice. Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière, si elle est convertie en terre. Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie . Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi. C'est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide . Ainsi le monde a été créé. De ceci seront & sortiront d'admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici. C’est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l'opération du Soleil est accompli, et parachevé. »

Pour le reste j'ai cité l'organigramme consensuel kabbaliste non celui du zohar (qui d'ailleurs ne parle pas d'azilurth en ces termes) Et en kabbale il y a trois mondes (en plus de 5000 textes) : assya (matière) vs/ bryah et yetsirah (qui sont de "l'esprit" pur) , le 4éme monde : aziluth n'en est pas un à proprement parlé, il est ce qui englobe les trois autres et les relie...----> La navigation entre le monde esprit (fait de 2) et le monde matière...
VillaChicoubis
Je cite : Mais cela ne répond pas à ma question:
En haut de qui ?
En bas de quoi ?

Ce n'est pas la peine pour comprendre de chercher en haut, ni de regarder en bas, en utilisant les échelles de la relativité, car ce n'est pas le haut à proprement parlé, ni le bas dont il est question dans la table d'hermes. Ces terminologies sont à prendre en format "allégorique" pour désigner le monde matériel et spirituel ---> En bas et le monde de la pensée pure ---> en haut. Et si les deux sont semblables cela ne resulte que d'un principe d'analogie dit des contraires. Donc la parfaite égalité des deux est elle par contre à relativiser puisque par essence le bas est incarné, matériel, le haut lui est pur esprit donc ether vapeur vent et autre choses invisibles, et parfois insaississables car insondables. Donc bien qu'analogique ils sont contraires à la base. Le principe de l'analogie n'étant porté que par l'aziluth chez les kabbalistes, ce truc qui monte et descend entre les deux chez hermés. Et ce truc qui monte et descend c'est le principe de l'émanation = Quand le monde de la pensée pure émet une idée, cela prend peu de temps pour la voir débarquer sur terre.... Sous une forme ou une autre.
VillaChicoubis
Un kabbaliste assis sur le Zohar te répondrait selon Mi (qui) selon Ma (quoi)... Ce qui selon moi renseigne guère.... Mais selon Hermes et sa table d'Emeuraude beaucoup plus claire à comprendre : Il y a 2 mondes en 1. Un monde du bas, monde de la matière, monde du perceptible et du visible, monde de l'incarnation avec ses corps et ses esprits. + Un autre monde dit du haut, royaume des âmes, de la pensée pure, monde ethérique, nommé aussi monde de la mort insondable, impalpable, invisible et pourtant source de bien d'expériences en forme d'odyssée pour les adeptes. C'est au cours de leurs expériences psychiques au contact du monde du haut qu'ils ont découvert cette fameuse étoile à 5 branches : le pentagramme et son pentagone. Et c'est parce qu'ils les ont découverts en haut, qu'on les retrouve gravés en bas. Mais ils n'ont pas découvert que cela : tous les symboles sacrés, ésotériques, occultes sont des idées ramenées de là haut.
VillaChicoubis
Le pentagramme est un attribut de l'âme.... Le retrouver"en bas" dans les rituels, n'est qu'une émanation de ce qui est en "haut" dans l'invisible, l'insondable de l'âme.... Donc avant de manier le pentagramme, il faut tenter de comprendre en quoi consiste cet attribut....
 
Retour au forum
 
 
créer forum