Abrasax  Développement personnel  Esprit 

 la colère création ou destruction ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 28-02-2006 à 18:22:03   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

qu'est ce que la colère ?un sentiment que nous avons tous un moment donné dans nos vie....

la question est-elle créatrice ou déstructrice?..moi je dirais les deux..

Quelqu'un qui ne réagit pas ou monde qui l'entour n'évoluerais pas par exemple la France est ce qu'elle une démocratie grace à la révolution qui malgré le sang à crée en fin de compte avec le temps quelque chose de positif....

Aussi quand les français font la greve c'est peut-être enquinant mais grace à la colère certain loi on passé..

je pense que la colère c'est comme un animal qu'on doit dompté qui à la fin nous aide à faire ce qu'on désire...

Il y a une autre déstructrice qui fait qu'on peut tout cassé et rien pourra vous arreté comment on dis le vase qui déborde..

on a différentes technique pour géré la colère, certain quand ils ont en colère vont crié dans la forêt, d'autre se mette faire le menage partout, un douche froide, le sport, ...

Il existe une sorte de gens qui ont une colère froid c'est les plus dangereux, ce genre de colère la personne la controle d'une manière, mais elle est souvent plus déstructive...(femme battue)

ET ensuite il y a des personnes qui ont des colères décalé (c'est assez embetant je fais parti parfois de cette sorte), donc on peut réalisé que quelqu'un nous a eu peut-être un jour ou 2 jours plus tard, donc à se moment la serre plus à rien..

la colère est notre "amie" quand on sait la prendre..

voilà je sais pas trop si ce sujet vous inspira....

le chat de jade sans va dans l'infinie de la nuit reve aux étoiles


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 01-03-2006 à 13:46:06   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Je crois que la colère est essentiellement destructrice. Elle détruit tout ce qui ne lui convient pas, c'est à ça qu'elle sert je pense.

Là où elle permet la création, c'est lorsqu'elle a détruit ce qui ne convenait plus mais alors, la colère est partie, elle n'est plus présente.

Ton exemple de révolution, ben c'est la colère qui anime la révolution qui détruit le système en place mais ensuite, ce n'est plus elle qui donne naissance au nouveau système.

Quand au sentiment propre à l'individu et non plus à une masse, il faut savoir l'analyser car elle est pleine de nuance.

L'important, c'est de pouvoir se rendre compte que l'on est en colère et c'est là le plus difficile car en général ce sentiment à pour effet de nous aveugler, d'occulter nos facultés d'analyse de la situation. C'est pour ça que l'on parle de réaction à chaud et qu'il est nécessaire de prendre du recul façe aux évenements. La colère à donc la propriété d'être impulsive.

Si elle est donc de nature incontrôlable, il convient alors de tenter de canaliser cette énergie et par conséquent, il est utile d'apprendre à la préssentir. Comme tu dis, il y a des gens qui ont besoin d'aller crier un bon coup dans les bois, de faire le ménage pour éviter que ca n'éclate et donc canaliser cette énergie dans autre chose.

Ce qui est sur, c'est qu'une colère ne peut pas rester à l'intérieur de nous même sans faire de dégats. A un moment ou un autre, il faut que l'énergie sorte et le plus tôt est le mieux.

On entend souvent parler des gens de nature calme qui lorsqu'ils s'énnervent déclenchent un véritable ouragan tellement leur colère est forte. Et bien c'est tout à fait logique, encore une fois l'énergie doit sortir.

Mais le souci, c'est que lorsque que l'on emmagasine cette energie négative, elle nous ronge de l'intérieur. Il convient donc de l'extérioriser dès que possible en la canalisant dans quelque chose d'acceptable plutôt que d'écrasser votre poing sur la gueule du patron qui vous fait des remarques désobligeantes par exemple.

Car, et je crois que c'est là que tu voulais en venir, petit chat, si une colère reste destructrice, on peut arriver à la tranformer en autre chose comme par exemple cette dame qui fait le ménage pour passer ses nerfs. Ca n'a rien de destructeur le ménage? si?

Enfin voilà, et ta colère décallée, petit chat, c'est sûrement parce que tu n'as pas pu l'exprimer sur le moment même j'imagine et qu'il faut donc faire sortir l'énergie plus tard. .

Dans le cas des femmes battues, je crois que là aussi c'est de l'énergie qui s'exprime mal, et il convient alors à la personne violente de trouver d'autres manières pour canaliser sa colère.

Bon je m'arrête là, parce que l'éduc reprend le dessus là, lol.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 01-03-2006 à 17:19:17   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

ben j'ai lu avec attention ce que tu as dis plusieurs fois même...

je suis d'accord avec toi que l'acumulation de la colère n'ai pas bon et elle peut être autodéstructrice. défois je me demande si elle pas cause de maladie chez des personne qui n'ose l'exprimé...

d'autre peuvent attrapé des maladie de peau.. ulcère..donc le mot rongé et bien dans l'idée...

mais la colère est tout de même bénéfique si quelqu'un on lui dis ces 4 vérité parce qu'il était sur le mauvais chemin ou que quelqu'un avait pris un risque quand on gronde un enfant, ou dire que quelqu'un nous a blessé c'est aussi bien.. mais la cela serait plus une mise au point...

Ce qui me turlupine dans l'éducation un jeune homme sera éduqué de telle manière que la colère sera mieux accepte que les pleures et dans l'autre sens une jeune fille sera mieux vu si elle pleure que si elle se met en colère...(je sais pas si tu est d'accord mais vu que tu as lancé la balle en étant éducateur tu dois bien voir des différence entre les deux sexes..)

sinon l'analyse de l'émotion est une bonne chose car elle désarmorce la colère...


C'est comme si on disait la je suis coment .. ben je suis faché et pourquoi je le suis ?..si et çA et -ça..

tiens on peut rejoins le sujet de glingal..sur comment traité la douleur..

voilà voilà le chat de jade reve de soleil de sable chaud..car le chat en a marre de la neige...même si c'est très jolie


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 01-03-2006 à 22:30:30   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Et oui, comme tu le dis, celà peut avoir pour conséquence (refouler ses sentiments, ravaler sa colère) à plus ou moins long terme sur la santé.
C'est un phénomène psychosomatique qui veut encore une fois dire que dans tout les cas, il faut que ca sorte!!!

Alors pour l'éducation, je ne sais pas si ce que tu soulève à grand chose à voir avec l'éducation en fait.

Je crois que c'est plutôt de l'ordre de l'image véhiculée par la société qu'un homme a plus le droit de se mettre en colère alors que la femme à celui de pleurer.

Ce sont des concepts définit par la masse, par le vécu et qui sont aujourd'hui probablement des restes d'une éducation fortement sexuée.

Maintenant, je crois qu'il est préférable de ne pas trop faire de différences dans l'éducation, surtout dans l'expression des sentiments. Je pars du principe que la communication sincère qui évite les malentendus et favorise des relations honnêtes et authentiques avec les autres passe par l'expression de ses sentiments, alors c'est une valeur que je fais passer dans mon boulot. Non, il n'est pas interdit plus qu'a un homme pour une femme de montrer sa colère, et non, il n'est pas interdit à un homme de montrer sa peine plus qu'a une femme.

Les problèmes dans toute relation viennent toujours des choses que l'on cherche à cacher et qui laissent alors place à l'interprétation. Et je reprend ici pour illustrer celà un texte de werber que j'ai déjà posté ailleurs.

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même..."

Pour celui qui souhaite poursuivre là dessus, je conseille un auteur qui parle très bien de communication: Jacques Salomé.

D'ailleurs en conclusion, voici quelques-unes de ses citations qui illustrent bien ce qu'il dit de tout ça.


Quand il y a le silence des mots, se réveille trop souvent la violence des maux.

En ne voulant pas lui faire de peine, je lui ai fait beaucoup de mal.

Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l'écrit et celui qui le lit.

Communiquer suppose aussi des silences, non pour se taire, mais pour laisser un espace à la rencontre des mots.



--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 08-03-2006 à 10:25:18   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

autre chose vous arrive t'il de montré de la colère quand vous êtes triste en réalité?

ou alors de vous montré triste alors que vous êtes en colère?...

c'est une hypothèse que je pose (peut-être je suis a coté de la plaque ou pas...).

Il arrive parfois qu'on exprime de la colère alors qu'en réalité, c'est un autre sentiment sous adjacant qu'on ne veut pas révélé ou qu'on ne peut pas révéler comme la peur, la tristesse, la douleur.

Voilà, je laisse le bâton de parole a celui qui veut le prendre...


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 14-03-2006 à 10:50:07   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

La question de l'évacuation de la colère ne concerne pas tant la nécessité de le faire que la manière de le faire. Je ne crois pas au potentiel créateur de la colère. Je me souviens que tu as initié ce sujet le Chat de Jade suite à ma disparition prématurée du tchat de Lycos un jour où j'avais les nerfs. Avant que je m'en aille tu m'as dit "va crier un bon coup dans les bois" et dans la foulée ce topic est apparu. Je suis donc l'origine de ton questionnement et de cette discussion. Il était donc normale que j'y participe un petit peu, quand bien même c'est avec un peu de retard.

Je m'amuse maintenant à sentir la colère monter et à chercher à l'évincer. Ca marche de temps en temps, selon la nature de ce qui me met en colère. J'ai fait quelques progrès à ce jeu et je suis bien plus calme que je ne l'étais il y a quelques années. Le plus drôle maintenant c'est lorsque la colère explose, que je sais qu'elle le fait, que je me dis que ça ne sert à rien mais que je continue quand même de beugler, parce que ça me soulage. Passés les coups de gueule, je souffle un grand coup et je continue ce que je fais. C'est arrivé il n'y a pas longtemps encore lorsque je me suis rendu compte que je venais de passer plus de cinq heures à créer une page de mon site pour rien. Alors que j'étais pris par le temps cette sensation d'en avoir perdu m'a littéralement fait exploser. Pendant qu'une partie de moi tapait du poing sur la table, l'autre se disait "ce n'est pas de hurler qui me fera avancer de toute façon". Et j'ai fini par me calmer. Je me suis remis sur mon éditeur HTML et j'ai réalisé ma page sans m'énerver davantage.

La colère une fois présente doit donc être canalisée. Mais comment ? Quelles sont les méthodes les plus adéquates ? Un simple revirement mental peut-il suffire ? Ou bien doit-on trouver un exhutoire physique ou matériel ? Certains n'arrivent pas à trouver mieux que ces derniers. A défaut de défoncer la tête de quelqu'un ils vont taper dans un mur. Dans les deux cas, une blessure survient. Alors moi c'est ça que j'ai envie de poser comme question pour rendre ce topic utile : quelles sont les meilleures méthodes pour évacuer sa colère ? Tout le monde ne pratique pas un sport de combat permettant de retourner cette énergie à son avantage alors comment faire ? Voici quelques solutions :

  • l'effacement mental : vous êtes conscient d'être en colère. Mesurez l'inutilité de la chose. Réalisez comme elle vous empêche de voir clairement, de penser, d'analyser. Faites la purement et simplement disparaître par un procédé mental.

  • le sport : à défaut d'art martial, allez vous dépenser physiquement. L'activité sportive est un excellent remède pour évacuer une grosse colère. Essayez donc de battre un record, allez jusqu'au bout de vous même, laissez la rage s'enfuir en la transformant en une énergie qui vous amène à vous dépasser physiquement.

  • l'art : écrivez, peignez, sculptez, dessinez... projetez votre colère dans l'expression artistique. Quand elle aura pris corps dans le monde matériel, elle vous aura quitté.

    Le Chat de Jade posait la question de savoir si la colère nous permettait d'exprimer d'autres sentiments. Je vais citer l'exemple de mon père qui avait une façon très particulière de réagir à la souffrance d'autrui : il se mettait en colère ! Quand ma mère tombait malade, au lieu de l'aider, il gueulait ! Il lui a fallu bien des années pour reconnaître qu'il était incapable de réagir autrement dès qu'un proche avait des problèmes. C'était sa façon de montrer sa compassion et surtout son incapacité à apporter de l'aide. La colère était son refuge. Me concernant, j'ai souvenir d'un épisode où la colère a pris le pas sur la fatigue et la tristesse. C'était dans les Pyrénées, lors d'une étape très éprouvante. Voilà ce que j'ai écrit qui illustre je trouve assez bien cette manière dont la colère peut remplacer une autre émotion. Pour Siburdroc et Pèlerin qui ont le livre, c'est pages 324-325.

    "Je rentre dans le moment le plus difficile de notre aventure, totalement impuissant face à l'effondrement de mon mental. Le physique lui emboîte le pas sans attendre. Mon pas devient traînant. Je ne suis plus qu'une coquille vidée de son fluide vital. (...) Miraculeusement, je retrouve la trace des cairns dans ma navigation en aveugle. Je réponds sans conviction à mon compagnon de marche avant de m'écrouler dans l'herbe, abattu. Les larmes me montent aux yeux, révélant ma faiblesse. Je me fais presque honte.

    (...) Je me remets à marcher, hagard, me prenant les pieds dans des cailloux, mon regard vide braqué uniquement sur de sombres et ténébreuses pensées. (...) Et, désormais, je sais ce qu'on appelle énergie du désespoir. Car voilà bien ce que je suis en ce moment : désespéré. La montagne - cette montagne que j'aime tant - me fait affreusement souffrir. Mentalement surtout. (...) Ma volonté vacillante reprend peu à peu le dessus. Je sens mon visage se déformer en un rictus haineux. Non, je n'abandonnerai pas. La rage qui m'anime à cette seule pensée achève de faire disparaître les ultimes traces sombres qui occultaient ma lucidité. Les premiers coups de semonce d'un orage imminent accompagnent la montée en puissance de cette colère sourde et palpitante qui alimente maintenant mon énergie. La colère sera mon carburant."


    Alors colère créatrice ? Pas vraiment mais néanmoins ici, elle m'a aidé à aller jusqu'au bout. Il est parfois des énergies plus faciles à faire jaillir et ceci, une fois n'est pas coutume me ramène à Yoda et à cette réplique incontournable au sujet du côté obscur : plus rapide, plus facile. Dans l'exemple ci-dessus, c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit. Me servir de la colère pour me relever de ma faiblesse. C'est une technique que j'employais jadis dans les compétitions de vélo quand le sort se liguait contre moi. La rage de vaincre. C'est ainsi qu'on la nomme. Ceci étant, moins je me mets en colère et mieux je me porte...

    Dav


    --------------------
    "On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
  • arcane
    introspection
    Membre du conseil
    arcane
       Posté le 25-05-2006 à 14:35:07   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

    Ces jours je perds patience avec moi-meme je ressens une grand colère contre moi-même ma médiocrité.

    je fais des belle théorie sur le site abraxas sur le shiatsu, le reiki, mais l'application est une autre affaire, j'ai se sentiement terrible que c'est faite ce que je dis mais pas ce que je fais...

    en plus ces derniers temps, j'ai toujours plus du mal à écrire alors que je dois faire mes recherches d'emploi, chaque mot que je dois relire pour ne pas inverser une lettre et plus je m'énerve plus ça vient pire.

    c'est un peu comme si j'étais un ane qui ne veut pas avancé, j'ai beau mettre la carotte, non, non ça avance..

    rien quand j'écris une lettre dans mon esprit c'est tout façon ça serre a rien je dirais non avant vous, vous ne voulez pas de moi ben moi non plus, donc je ne vous écris pas, ce qui est totalement idiot, mais la je suis dans cette situation.

    ce que j'ai envie vraiment c'est d'allé vers un poste qui m'intéresse et dire bon ben on va passsé midi a 14heure vous m'engagé maintenant et je travaille point, mais la réalité est tout autre cela ne se fait pas.

    donc la colère peut ausi vous bloquer c'est un ensemble de chose...je pense..

    chat de jade qui se supporte pas ces jours...


    --------------------


    la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
    Sol
    Membre du conseil
    Sol
       Posté le 25-05-2006 à 21:55:44   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

    Bonjour Tit chat

    Ca me fait de la peine pour toi Tu ne sembles pas très joyeuse. Il y a des moments dans la vie plus difficiles que d'autres, tu n'as pas à te sentir coupable, ni à te faire des reproches ! D'une part ça ne servira à rien, mais surtout ça ne fera qu'empirer les choses. Je sais c'est facile à dire, et on ne contrôle pas toujours ce qui se passe dans nos têtes...

    Et je vais t'affirmer quelque chose : le fait de plonger dans la déprime n'est pas incompatible avec celui de marcher sur le Chemin, et donc de s'intéresser, entre autres, au Reiki, au Shiatsu. Continue de nous en parler. Ce n'est pas du vent, et on voit bien que tu es sincère. C'est peut-être justement le signe que les choses bougent dans ta tête, et que tu évolues. Cela peut passer par des grands moments de joie, mais aussi des grands moments de doute. Et c'est très dur à vivre. Et ça fait mal. Et on a l'impression qu'on s'est trompé, qu'on ne va pas au bon endroit.

    Je n'ai pas la recette miracle. En général dans ces moments-là on n'a pas la tête à méditer. Si tu le peux, essaie de prier, surtout si tu te sens très mal, ça te fera du bien.

    Allez courage ! Et puis pour tes lettres, si je peux t'aider n'hésite pas, des lettres de motivation, j'ai eu l'occasion d'en lire beaucoup à une certaine époque (mon père était recruteur et il me les faisait lire lol). Alors si je peux te donner un coup de pouce, tu peux compter sur moi.

    A bientôt, et ne perds pas espoir,
    Sol
    arcane
    introspection
    Membre du conseil
    arcane
       Posté le 11-08-2006 à 08:09:57   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

    ces derniers temps, j'ai le sentiment que le monde devient complétement fou.

    qu'au lieu de résoudre les problèmes dans le monde on cherche seulement en enfermé la colère dans une boite qui devient rouge comme un fer rougie qui tot au tard explosera comme c'est déjà le cas au liban et Israel qui ne revele qu'un malaise de masse (c'est mon avis je dis pas que j'ai raison, d'ailleur j'en marre de me justifié pour ça, les prochains textes j'aurais pas besoin de le précisé car c'est toujours que je pense et j'oblige personne à penser comme moi)

    une oppression qui se repete meme sur notre jolie forume sans qu'on se rends compte est influené par la société .( d'ailleur je commence à m'énervé quand j'écris un texte car dès que je vois que je fais une faute d'orthographe, j'ai la tete comme ça )

    d'ailleur hier j'ai eu un controle inopé d'un type qui m'a meme pas donné son identité pour savoir si j'avais une télévision alors que cela fait plus d'année que je ne la regarde plus j'ai ni parabole, ni antenne a l'extérieur de mon appartement, c'est claire je fais l'antenne avec mes bras pour prendre TF1 et regardé l'ile de la tentation

    autre chose je viens de lire encore dans le journal (si ça continue je vais aussi ne plus lire les journeaux ) que a Padoue des immeuble ont été isolé par des grillage et des murs pour que les traficants de drogue s'enfuient moins vite?..c'est quoi ça ils devient complétement fou ce monde hein?...

    quand certain prison de suisse, il y a tellement de monde que les gens se battent pour avoir une douche ou pour avoir des toilettes.
    ¨
    vi encore un autre article ou on donne déjà a des enfanst de 4 des produits pour les faire dormir.

    C'EST QUOI SE MONDE OU ON VEUT EMPECHE LES HOMME D'EXPRIMER LEUR COEURS?

    DONC OUI JE SUIS TRES FACHE, JE TROUVE QUE CE MONDE EST COMPLETEMENT FOU, ET J'AI VRAIMENT PAS ENVIE D'EN FAIRE PARTI SI CA CONTINUE COMME CA QUE L'HUMAIN NE SOIT PAS PLUS RESPECTER DANS SA LIBERTE DE S'EXPRIME


    chat de jade qui en ral-bol...


    --------------------


    la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
    Membre désinscrit
       Posté le 12-08-2006 à 00:24:29   

    Bonjour Mademoiselle Lechat !

    La colère inspire apparemment !!
    Beaucoup de choses ont été dites mais je vais essayer de faire avancer encore un peu le schmilblik :

    J'essaye généralement de ne pas raisonner à l'occidentale en terme de "positif négatif" ou "bien mal" .... les choses SONT et on a pas d'autre choix que de les accepter telles qu'elles sont. La colère est humaine... quand elle monte si on arrive à l'accepter, c'est déjà prendre un cran de recul, après je pense qu'il faut éviter de prendre sur soi quelque chose qui ne nous appartient pas (on a déjà suffisamment à porter comme ça) et donc qu'il est généralement judicieux de rendre à l'envoyeur le "caca" qu'il nous a donné... Cela peut se faire simplement, sans forcément être agressif : " Tiens ton insulte je te la rends, je n'en veux pas" ou bien "Si tu veux être condescandant, tu peux t'amuser tout seul, cela ne m'intéresse pas, je vaux plus que ça... "
    Le fait de dire ce genre de choses ça fait un bien FOU !!!!!!!!!!

    Et pour le reste du monde, on ne peut pas faire autre chose que de l'accepter comme il est puisqu'il EST comme ça. Cela ne nous empêche pas d'œuvrer pour le changement d'ailleurs, mais si l'on ne se torture pas pour ce qui EST (où ce qui était et n'EST PLUS !), cela nous évite déjà énormément de... déprime.
    Proverbe chinois : Chaque jour est un Bon jour !!
    en effet chaque jour ... Tout est possible !!

    Amicalement Vôtre,

    Fox
    Trotmany
    Membre du conseil
    Trotmany
       Posté le 12-08-2006 à 00:59:23   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

    La colère est un état émotionnel à affect négatif. Elle se manifeste par une instabilité émotive, des réactions impulsives et agressives afin de verbaliser la contrariété. Cependant, certaines personnes, inaptes à cette verbalisation se tournent vers l'imitation. On fait du mal aux autres pour qu'ils ressentent ce que l'on ressent. C'est cette inadaptation, brutale, qui est devenue l'archétype de la colère, l'image qui nous vient en tête quand on en parle. Or, la violence n'est pas la colère mais une de ses résultantes. Dire que la colère est destructrice est donc inapproprié. Ce sont ses produits qui peuvent l'être ou ne pas l'être. On peut aussi bien répondre à la colère par de la tristesse, une dépression, mais aussi par un engouement pour la créativité, le changement, le rapprochement avec des personnes chères, etc. Chacun choisira la réponse comportementale qui lui conviendra.

    Message édité le 12-08-2006 à 01:00:38 par Trotmany
    Membre désinscrit
       Posté le 13-08-2006 à 23:35:58   

    "Dire que la colère est destructrice est donc inapproprié. Ce sont ses produits qui peuvent l'être ou ne pas l'être. On peut aussi bien répondre à la colère par de la tristesse, une dépression, mais aussi par un engouement pour la créativité, le changement, le rapprochement avec des personnes chères, etc. Chacun choisira la réponse comportementale qui lui conviendra. "
    J'approuve ! Elle n'est donc pas "négative"... elle EST... et ses effets dépendent de ce que l'on en fait, et de la maturité de chacun ... comme toute énergie.
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Développement personnel  Esprit  la colère création ou destruction ?Nouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum
       Hit-Parade