Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Esoterisme - Discussions generales 

 Comment êtes-vous arrivé sur le chemin ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Micmac
Membre
Micmac
   Posté le 11-02-2006 à 18:13:55   Voir le profil de Micmac (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Micmac   

Voilà une question intéressante qui permettrait sans doute de nous connaitre plus en profondeur !

Pour le pourquoi je ne pose pas la question, tout le monde a entamé son périple plus ou moins pour les mêmes raisons .
Quand et comment vous êtes vous tournés vers les sciences occultes ?
Avez vous fait une rencontre ? Avez vous fait le premier pas ? Est grâce à une société secrète ( on se connais pas vraiment on peut jouer carte sur table ) ?


Pour moi cela a debuté il y a plutôt longtemps . A l'époque j'étais encore un petit chrétien tout gentil qui écoutait sans penser ce qu'on lui disait au catéchisme .
Et puis vint le jour où j'ai commencé à poser des questions sur : mais pourquoi ceci, pourquoi cela ? Dieu existe il vraiment ? Pourquoi devrait on se soumettre ? Et tout ce que j'avais comme réponse c'était du genre " parce que c'est comme çà "

Ces réponses ne me suffisais pas, j'ai essayé d'en trouver par moi même et pour la première fois je lisais vraiment la Bible et je voyais que çà ne me correspondais en rien ! ( je devais avoir 8 ou 9 ans )
En un sens je me considère comme athé, je n'ai pas besoin de dieu comme les agnostique même si ils ne savent pas ce qu'est dieu . Pourtant je suis totalement conscient que le monde n'est pas que physique ( et ce depuis mon plus jene age ) . J'ai fini, vers l'age de 14 ans, de faire des recherches qui se sont comme d'une façon naturelle portées vers l'occultisme ! ( Et je suis tombé sur les noms de Papus, Guaïta, Levy, Bardon, Manoury ...)
Et
aujourd'hui me voilà arpentant le chemin ! Si il y a une chose que je regrette, c'est de ne pas avoir fais La rencontre pour débuter le chemin car aux vues de témoignages que j'ai lu ou entendu, çà facilité grandement les choses !

Qu'en est il donc pour vous ?
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 11-02-2006 à 18:33:52   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Très bonne question, et ça m'avait titillé l'esprit y'a quelque jours...et là je suis en effet sur ce sujet...(le Chemin la Voie...etc..)...

Pour ma part, ma Voie, a débuté par un désir de changer... Autrefois j'etais tres timide et réservé, et cela, me portait souvent un peu prejudice, et je rougissais pour un rien (la galère ), ce qui était genant. J'ai donc pris la décision, l'engagement vers mes 9-10 ans, avec un "ami"(le chef qui s'occupait de là où j'etais : chez les Scouts D'Europe) ...de passer outre ma timidité...avec succés

Sept ans plus tard, la puberté installé, je me souciais de mon apparence, et surtout de mon caractère... J'avoue que je n'aimais vraiment pas déplaire au gens ou mal agir, et je travaillais toujours sur moi pour effacer mes defauts et acquerir des qualités... ça c'est le debut de mon travail sur moi meme...

Paralllèlement à ça, il faut savoir, que j'avais un proche, versé dans la Magie et l'ésoterisme, notamment la Théosophie et Bardon, et... en plus du Crowley, et Corneille Agrippa...
Je ne sais plus comment c'est vraiment venu..par curiosité ou envie de savoir, mais j'ai ouvert le Chemin de la Veritable Initiation Magique de Bardon, et je m'y suis intéressé, sur le net, je cherchais tout ce qui s'y rapporter, trouvant textes et references... Et j'ajoutais à mon travail pour changer, des exercices donné dans ce livre... Il y eut en plus mes passage sur caramail en été 2003 ..puis sur forum ou re-chat.

et les choses se sont faites petit à petit... J'ai eu la chance d'appartenir à un groupe d'ésoteriste, dont je connais toujours les anciens membres, et également la possibilité d'avancer sur le Chemin avec un Frère, ce qui m'a beaucoup aidé!

Enfin, depuis, decembre 2004, pour de multiples raisons, me revoilà "seul", en pélerin...une autre histoire, et aujourdhui auprès de vous, mes compagnons de Voyage!

C'est toujours l'Amour et mon coeur qui a guidé ma Voie, d'abord dans un souci de plaire et de faire plaisir...puis l'amour lui meme...un chemin que j'arpenterais encore pendant des décennies...


arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 11-02-2006 à 20:26:58   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Comment je suis arrivé dans l'ésotérisme? hum....

je crois que j'ai touché le coté esotérique en 1992, mais c'était pas calculé entre tant que telle.. ce que j'ai vécu n'est pas repeté et totalement déconseillé

Enfin voilà ma situation familial n'était pas au plus beau fixe, mes parents se séparaient à l'époque et c'est moi qui découvrai les papiers de divorce.. bon bref, j'ai découvert la même année que j'étais empath (je savais pas l'époque c'est maintenant que je le sais), je sentais la colère et la souffrance de ma mère comme si elle était mienne..

Après un certain temps j'ai essayé de l'aidé, nous écoutions ensemble une émission radio pour aidé les personnnes dans la détresse psychologique (c'était de je crois de 22h00 a minuit..) pendant 6 mois je faisais ça et je dormais peut-etre 4 ou 5 heures par nuit..

C'est la que j'ai commencé mon expérience esotérique involontairement je pouvais dire a certain amis ce qui allait pas sans me rendre compte, mais j'étais détaché de tout, j'ai faillli nombre de fois me faie écrassé par une voiture... .(le manque de sommeil a pour effet de vous rendre indifférent ou parano tout dépend). Même un jour voulu sauter d'une falaise mais un signe un chat qui se baladé par la mais "empéché si on peut dire",....(j'ai exploré la limite de la folie)

c'est dans cette époque troublé que j'ai développé mes capacités de manière plus évolué (j'ai toujours été je pense mais me rendais pas compte)

Un moment donné ça devenait même insuportable et j'ai cherché a controlé le truc et ce que j'ai réussi provisoirement avec ma première initiation au reiki...

Par la suite grace au tarot j'ai pu a nouveau calmé le jeux (pour un temps seulement) enfin bref.....et depuis 4 ans je fais tout pour comprendre la médiumité, l'ampathie, le magnétisme et d'autre domaine ésotérique....

Je pense que le chemin est long..mais j'ai trouvé quelque indices qui me disent que je ne suis pas sur la mauvaise voie..


voilà comment le chat de jade est devenu fan d'ésotérique ..


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 12-02-2006 à 23:11:03   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Sympa d'avoir initié cette discussion.

De mon côté, rien ne me prédisposait à embrasser l'occulte et la spiritualité au départ. D'entrée au collège privé où j'ai étudié en secondaire j'étais le cartésien de service qui opposait le darwinisme aux cours de catéchisme. J'étais celui qui restait sur les bancs de la chapelle au moment de la bénédiction du curé ! Dieu pour moi c'était l'ennemi.

En revanche j'ai grandi avec un imaginaire débordant et mon plongeon dans le cinéma et la littérature fantastique m'a d'abord fait entrevoir des choses avec lesquelles je ressentais certaines accointances : exemple Star Wars, le Seigneur des Anneaux (le bouquin), Rencontres du 3ème Type, Akira... etc... y'en a trop pour tous les citer. J'ai ensuite trouvé une alliée avec la Nature et j'ai commencé à me persuader qu'elle contenait des entités vivantes. J'étais animiste sans le savoir. J'ai fini par me forger une propre croyance en une force qui pour moi n'avait rien à voir avec les religions ou avec Dieu. Plus tard encore le paranormal est rentré au coeur de mes préoccupations, merci X-Files ! Au-delà du fait que la série me plaisait, je la sentais qui me parlait surtout. Je la prenais très au sérieux.

C'est au cours de ma traversée en solitaire dans les Alpes françaises qu'il s'est passé quelque chose d'étrange. Je suis allé plus loin que le seul besoin de communier avec la Nature. Passant près d'une petite chapelle perdue au milieu des bois, j'ai éprouvé un irrépressible besoin d'aller la visiter. Pourquoi ? Aucune idée. Je savais que j'appréciais le silence des édifices religieux, particulièrement en montagne où leur étroitesse n'a d'égale que leur intimité. Mais la chapelle était fermée. Le soir dans mon journal de bord, j'écrirai texto une phrase qui ressemblait à ça : "la religion me parle mais je ne comprends pas encore ce qu'elle essaie de me dire". Tout au long du restant de mon aventure à travers les massifs alpins, je vais chercher le contact des lieux saints et, à mon grand étonnement, je vais éveiller quelque chose en moi que je croyais ne pas posséder : l'envie de parler à Dieu.

Je me suis régulièrement retrouvé seul dans des chapelles à prier et parler dans ma tête. C'était une révélation pour moi. A mon retour, alors que je rends visite à mon ami Jean-Marie, j'ai une discussion avec son père, très féru d'ésotérisme, qui se met à me parler de ses expériences de sorties de corps, de comment il a compris que le monde courait à sa perte et tout ça. J'aurais pu ne pas être attentif à ce qu'il me disait sauf qu'il a parlé de quelque chose qui m'a fait réaliser qu'il disait la vérité. Ca m'a bouleversé. A compter de ce jour j'ai entrepris des recherches pour comprendre ce qu'il m'avait dit et aller plus loin.

Ca a fini par me mener ici avec vous. Plus d'un an et demi s'est écoulé depuis cette conversation et aujourd'hui je comprends ce qu'on attend de moi. J'ai enfin mis une explication à ce sentiment que depuis longtemps ma vie n'allait pas être normale . J'ai entrepris d'arpenter la voie et je sais que j'irai jusqu'au bout, quoiqu'il m'en coûte.

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 13-02-2006 à 00:43:47   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Très intéressant de vous lire dans votre cheminement, vraiment !
Quelle good idée Micmac.

J'y vais donc moi aussi de ma petite histoire alors.

Bon, ben moi, comme la plupart, j'ai reçu une éducation plus ou moins chrétienne mais j'avais envie d'y croire à la base aux bondieuseries qu'on nous servais comme des vérités absolues.
Mais déjà, autour de 8 ans, j'étais fasciné par ce qui sortais de l'ordinaire, d'ailleurs à cette époque on avait une belle vague ovni sur le pays et ça me rendais fou. Si bien que je me souviens qu'un jour en classe, la maîtresse nous demande si nous avions regardé les infos la veille parce qu'il s'était passé quelque chose d'important. Alors, qu'en fait, il s'agissait des débuts de la guerre du golfe, on avait fait mention dans le JT qu'une nouvelle fois, un ovni avait été aperçu. Et, je me suis donc empressé de lever la main pour répondre tout fier d'avoir regardé les infos, qu'ils étaient revenus!!! lol!

Ensuite, je me suis posé des questions profondes à travers la religion sur les mystères de la vie. Et les seules réponses que je trouvais alors dans ce cadre là étaient "Ha! mais ça, c'est un grand mystère!"
Ce fameux mystère de la foi, cette foi aveugle, j'en suis alors arrivé à ne plus en vouloir et à la regretter.
Après avoir pourtant été enfant de coeur après ma communion, j'étais fâché avec le catholicisme.
Je suis resté quelques années avec mes questions sommeillant dans ma tête, restant attaché au souvenir des ovnis qui ne se manifestaient plus.

Mais, un jour, je suis tombé chez moi sur un livre de chiromancie qui est arrivé à la maison un peu par hasard. J'avais alors 16 ans. Je me suis mis à étudier le bouquin et a essayer de mettre cette science en application.
A côté de ça, je découvrais aussi les livres de Bernard Werber qui, bien qu'à l'époque, je ne voyais pas toute l'ampleur de ses oeuvres, m'ont quand même je pense permis de restimuler ma soif de savoir.
Avec la chiromancie, je tentais avec deux de mes potes de classe d'approfondir le sujet. Des potes qui se posaient quelques questions profondes tout comme moi. Le coup de théâtre, il est arrivé à ce moment où notre prof d'électricité a remarqué mon bouquin et nous a avoué être voyant.

A partir de là, nous passions nos pauses et parfois quelques heures de cours à discuter d'ésotérisme avec notre prof d'autant qu'un de mes potes vivaient de drôles de choses dans son sommeil à cette époque.
Un jour, ce prof nous a fait part de son déménagement et du fait qu'il souhaitait vendre quelques bouquins qui pourraient nous intéresser.

Du fait, j'ai racheté quelques livres a mon prof et depuis lors, j'ai fait la chasse aux bouquins traitant des sujets ésotériques qui m'intéressaient et de fil en aiguille j'en arrive à une collection de presque 200 livres qui font forcé à me racheter une bibliothèque récemment lol.

Ensemble, avec mes potes, on a découvert le tarot que j'ai alors préféré à la chromancie de laquelle j'ai pratiquement tout oublié. Nous avons eu l'occasion ensemble de mener des expériences très concluantes la pratique venant et échangions régulièrement ce que nous retirions de l'héritage bibliographique de notre prof d'électricité.

Puis, quand je suis passé aux études supérieures j'ai poursuivi ma route seul et me suis attaqué au domaine de la magie. Peu de temps avant, j'avais découvert le spiritisme et il m'était alors arrivé quelques expériences assez troublantes qui m'ont donné l'envie d'expérimenter alors un autre art qui puisse me permettre de me défendre et de protéger les autres en cas de problèmes. Je voulais je pense aussi, à la base, me prouver encore à l'époque que toute cette facette du monde, que l'ésotérisme ce n'était pas de l'imagination mais que c'était bien réel.

Je suis alors passé par toutes sortes d’expériences psychiques aussi diverses dans leur nature que dans les résultats que j’en ai retiré pour me focaliser ensuite plus spécialement sur la magie.

La magie, au début, ça a été l'occasion pour moi d'aider mon pote et moi même qui commençait a ressentir quelques problèmes de sommeil (cfr http://abrasax.alloforum.com/sujet-11765-0-1562-0-0-1-3141-1.html) mais aussi d’autres personnes chez qui je décelai d’autres problèmes lors de mes tirages de tarot.

Une autre chose qui me revient maintenant, c’est que j’ai été attiré aussi assez jeune par la méditation. C'est-à-dire que pendant longtemps j’ai eu des problèmes d’élocution. J’ai bégayé à un point que je n’arrivais plus a sortir deux mots d’affiler sans bloquer complètement. C’était devenu vraiment pénible et difficile a vivre. J’ai donc suivi quelques séances chez une psy qui pratiquait avec moi « l’hypnose éricsonienne » qui consistait à me plonger dans une sorte de méditation controlée pour en arriver à la suggestion. Bien que ça n’ai rien changé à l’époque à mon problème, j’ai pris le goût de la méditation et un peu plus tard, a tenter le voyage astral toujours de l’ordre de l’objectif à atteindre aujourd’hui.

Enfin, actuellement, et cela depuis que j’ai rencontré ma copine, je me suis abstenu de toute expérience pratique. C’est comme si j’avais comblé un manque à vrai dire. Par contre, d’un point de vue théorique, j’ai continué à vouloir étancher ma soif de connaissances et d’ailleurs peut-être un peu plus.

Aujourd’hui, je sais que c’est en réalité une prise de recul que je m’impose, une sorte de réflexion profonde que me dicte une partie de moi que je ne comprends pas très bien. Mais, de plus en plus, je sens que cette période touche à sa fin et que le besoin d’expérimenter les choses, de les vivre, me revient toujours un peu plus.

Voilà, voici un peu mon cheminement jusqu’aujourd’hui. Je crois surtout que c’est la curiosité moi aussi qui m’a amené sur le chemin de l’ésotérisme. Bien que je pense surtout, et cela, j’y crois dur comme fer que pour nous tous, c’était surtout notre destinée que de vouloir soulever le rideau pour découvrir l’envers du décor.


--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
aleister.c
Inactif
   Posté le 22-02-2006 à 16:40:46   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

yep, excellent sujet... allez, à mon tour!

ben ça à commencé très jeune cette histoire, j'ai une grand mère catholique très pratiquante, et, vers l'age de 4 ans, j'étais très intrigué de la voir partir à la messe le dimanche matin. je lui ai donc demandé de m'y emmener, de m'expliquer ce qu'elle y faisait etc...

(je crois en fait que la base de mon cheminement est due à une insatiable curiosité)

elle a d'abord refusé, m'expliquant que c'était quelque-chose pour les grands, que c'était assez ennuyeux pour un petit garçon de mon age, qu'il faudrait être très sage et ne pas parler pendant une heure etc...
rien a faire, je voulais toujours aller à l'église, elle a donc finit par m'emener.... j'ai effectivement été très sage, mais je m'y suis sérieusement ennuyé, et en suis revenu avec l'idée de ne jamais y retourner

puis, quelques années plus tard, j'ai voulu retenter l'experience
et il me semblait qu'il devait y avoir un sens caché aux paroles du curé... quelque chose que je ne pouvais pas saisir parce que soit j'étais trop jeune, surement bien plus parce que je n'étais pas initié...

alors j'ai demandé à faire mon baptème, puis ma première communion
ce qui fut fait.
j'étais à cette époque dans un collège d'enseignement privé, catholique, et je suivait les cours de catéchisme auquels je participais activement, posant même parfois trop de questions aux bonne-soeurs qui se trouvaient bien embarassées

et puis ce fut la grande déception, ni le baptème ni la communion ne m'ont en fait rien apporté, aucun secret ne m'a été dévoilé, aucune réelle initiation, aucune révélation et encore moins d'experience extatique que je préssentait déja être possible bien qu'on m'en ai peu ou pas parlé...

erf, j'ai oublié de dire que je me souvient de moi, sur les bancs de l'école primaire, révant qu'un jours je serai magicien, avec le chapeau et la baguette et tout... j'imaginais les super-pouvoir que j'aurai quand je serai grand
plus encore, j'imaginais même que tous les adultes recellent des super-pouvoir qu'ils ne dévoilent jamais aux enfants et il me tardait donc de grandir pour accéder à cet univers fantastique, je me souvient même que dans mes rèveries, j'imaginais souvent pouvoir me transformer en lapin, creuser un terrier pour disparaitre sous terre et ressurgir bien plus loin....

autre chose de cette periode qui m'a fortement influencé: mon père!

pour des raisons qui me sont encore obscure, mon père était faché avec l'église catholique (mes parents sont divorcé, et c'est ma mère qui a décidé de m'envoyer dans un collège catho, d'abord a cause de la réputation de son enseignement)
et, voyant la voie que je prenai, il s'est mis à la tache de me faire découvrir d'autres religions, d'autres systèmes de croyance, principalement ce qui vient d'asie qui est une région du monde qu'il aime beaucoup

je me souvient aussi qu'il me parlait parfois de médecine, de plantes, et de plantes bizarres qui sont des poisons mais que l'on peut malgré tout consommer sans pour autant en mourir, comme par exemple le datura.... ça c'est resté bien gravé dans la tête du petit garçon de huit ans que j'étais alors... un poison qui ne fait pas mourir, c'est très bizarre, il y a la quelque-chose qui mérite qu'on se penche dessus, il doit y avoir un grand secret derrière cela....

ensuite, tout cela est un peu retombé, j'ai commencé a cesser de croire en des choses magiques, décidant que c'était juste du domaine des comptes de fée, mais j'avais toujours soif de connaitre et comprendre le monde qui m'entourai, je me suis donc orienté vers l'étude des sciences, et un autre moment important dans mon cheminement fut mon année de terminale, ou l'on aborde (enfin) la philosophie.... grande déception, le prof etait nul et soporifique, j'ai donc très vite décroché pour finalement sécher tous les cours
par contre, le prof de biologie savait être plus interessant, et l'étude de l'adn, les bases de la génétiques me semblaient une piste grandiose pour répondre a des questions du type qui somme nous, d'ou venons nous? ... et peut être qu'avec assez d'intelligence, et d'imagination, on pourrai même en partant de ces sciences extrapoler sur le "ou allons nous?"

la suite se passe dans mes années de fac, billy ze kick sort son album et surtout cette chanson "mangez-moi" que j'entend d'abord distraitement comme une comptine pour enfants, puis que j'écoute attentivement, je vois qu'il y a deux manières d'appréhender cette chanson, et j'en déduit que ces champignons doivent être sérieusement interessant à expérimenter... j'en viens à l'idée que je les consommerai un jours, mais je décide de sérieusement me documenter à leurs sujet avant de faire des bétises.

ma copine de l'époque m'initie à la connaissance des catacombes, soutterrains parisiens à la vie nocturne moins débauchée qu'on ne l'imagine généralement.... entre autres choses, les gens qui y descendent laisse des "tracts" pour que d'autres les trouvent, des feuilles de papier comportant un poème, un rendez-vous pour une soirée catacombe, des informations en tout genre, parfois un simple dessin
et l'un de ces tract que je trouve parle du chamanisme et du chaman, extraits de myrcea éliade et de l'encyclopedia universalis.
et ça se chamboule sérieusement dans ma tête, j'ai l'impression que c'est d'abord et avant tout pour ce message que je suis descendu sous terre... chaman, magicien, c'est du même ordre semble-t-il
et je me souviens de cette rèverie, se balader sous terre, dans les catacombes, ça se rapproche sérieusement du lapin dans son terrier....
s'en suivent de droles de prises de tête avec ma copine, elle est convaincue que je sais quelque chose (de grandiose, que je recele la connaissance ultime, ce genre de choses) et essaye donc de me tirer les vers du nez
moi je tente de lui expliquer que je ne sait rien, et sans doute parce que si je savais, biensur que je l'ouvrirai pour tout dévoiler à tout le monde...
on est plutôt mal à l'aise, elle a l'air convaincue et je ne peux la faire changer d'avis, finalement nous nous séparons...
et l'année suivante, je prend (enfin?) des champignons, pour plus de détail, voir le post sur l'effet des drogues

en résumé, j'en reviens avec une grande experience mystique que j'ai bien du mal à interpréter, et aussi avec une grande confusion, parce que je me suis "compris" en quelques sortes, disont que je sais (ou crois, à ce stade) que je n'ai rien à faire dans les études scientifiques, que je doit impérativement arreter si je ne veux pas participer a des recherches qui seront plus dangeureuses que bénéfiques... mais je ne sais pas quoi faire derrière, en résumé, je suis paumé!
(au passage ça doit être plus ou moins ça, le retour d'énergie dont on parle au sujet des pratiques magiques)

ce jours la, j'ai acqui du même coup la certitude que le monde est bien plus vaste que ce qu'on en perçoit tous les jours, et que cet "autre monde" recèle bien des dangers face auquels je me sens bien seul, n'ayant aucun maitre
j'ai tenté cette experience plutot sur un coup de tête, même si j'ai fais trainer ça pendant deux ans, et je me suis juré de ne plus recommencer rien de magique sans clairement définir au préalable quels sont mes objectifs dans ce domaine...

et c'est suite à cela que je "zone" du point de vue de monsieur tout le monde, ne faisant rien de précis ou rien qui porte sur le long terme, mais consacrant une grande partie de mon temps libre a la documentation dans ce domaine, castaneda fut l'un des premiers auteurs que j'ai dévoré.... passionnant!

curieusement, crowley est plutot pour moi une découverte récente, j'ai parfois croisé son nom dans des lectures, sans y attacher trop d'importance, puis, dans l'hotel de mes amis thailandais, je vois inscrit sur le tableu des hotes un nom bizarre: allistar crowdrey
et le nom d'aleister crowley me revient en mémoire, je ne sais d'ou mais je me souviens juste qu'il est impliqué dans des histoires de sociétés secrètes, qu'il s'est fait passer pour un magicien...
je vais parler à l'hote en question pour voir s'il en sait plus, il me répond que non, mais que c'est au moins la troisième fois cette année qu'on lui parle de ce crowley, et que peut-être il va chercher à se documenter...
quelques semaines plus tard, sur bangkok, je rencontre un autre gars, hollandais, qui fut un temps en contact étroit avec l'OTO et qui connais crowley sur le bout des doigts... et ça m'amuse de voir que je doit aller en orient pour apprendre des choses sur le mysticisme occidental.... bah, si tel est mon chemin alors pas de problème...

encore quelques semaines plus tard, un soir dans un bar, je parle avec des israéliens du peux que je connais de crowley, et tente de les faire parler de la cabballe, cet autre gus, anglais débarque au moment ou je leurs déclame le résumé du livre de la loi "do what thou wilt shall be the whole of the law, love is the law, love under will"
le gus se précipite alors sur moi, me tend la main et la presse, trois fois, à la manière des francs-maçons, puis me dit en substance:
fais très attention à ce que tu fais dans le domaine magique, moi aussi j'en connais un rayon, et si tu tente quoi que ce soit contre moi, je saurai me défendre et tu t'en mordra les doigts, je t'aurai prévenu!

un peu perturbé par cette quasi-attaque, je le rassure et je me confirme dans ma position actuelle:
je suis en quète de savoir, je veux connaitre et comprendre l'univers (et l'homme, et moi biensur) mais je ne suis pas (ou plus) dans une quete de pouvoir, je ne m'adonne pas à la pratique magique
je veux savoir donc j'étudie, donc je lis, et crowley fais désormais partie de mes lectures... mais les rituels ne me fascinent pas, mon experience sous champignons a laissé des traces
en résumé j'ai peur de me ballader dans l'astral sans guide en qui j'ai confiance, et comme j'ai une tendance à la parano, je n'ai encore trouvé personne de confiance, donc je ne tente pas de m'y ballader

la dernière experience presque mystique dans ce domaine remonte a il y a un an, juste avant mon retour en france, un après midi, allongé sur mon lit dans un petit hotel, je tente une "méditation" bien que je soit mal documenté dans ce domaine, je tente un lien avec quelqu'un que je connais ici, en france, et que j'imagine succeptible de recevoir un message télépathique, j'ai alors l'impression que cette personne me répond, que son corps astral est la, juste a coté de moi, qu'elle me tient la main et tente de me rassurer et de m'aider à sortir de mon corps
j'ai effectivement l'impression que je pourrai sortir de mon corps, mais une frousse carabinée, une peur irrationnelle me prend et quelque-chose en moi résiste de toute ses forces, je tente de me calmer, c'est la lutte interieure, mais impossible, je me calme quelques secondes, ou minutes, mais des que j'entame un "mouvement" pour voir si je peux sortir de mon corps, la peur revient, terrible et oppressante, je finit par me résigner, décrétant que ce n'est toujours pas le bon moment pour moi... et je dis au revoir à la présence qui est la

vérification faite, cette personne ne se souvient pas de quoi que ce soit de particulier cette journée la... je ne sais donc pas si il y avait vraiment une présence...

et aujourd'hui, c'est la que j'en suis: une grande curiosité, mais toujours une peur des qu'il s'agit de passer a des exercices trop... ardu? risqué?

enfin j'ai au moins tenté de momifier un kiwi (a suivre dans le laboratoire) et la au moins j'ai pas peur

car c'est ce dernier point qui me chatouille en ce moment, je ressent bien que la théorie n'est pas suffisante, je doit maintenant passer à la pratique, je doit donc, d'une manière ou d'une autre dominer ma peur..... et peut être trouver un guide....

ben dites voir, c'est presque une psychanalyse qu'on fait la dans ce sujet, l'exercice me rappelle un passage de castaneda, ou l'apprenti chaman doit se souvenir de toute sa vie, surtout des moments importants, tels que nous en parlons ici, pour ensuite mieux s'en détacher (si j'ai bien suivi...)


--------------------
do what thou wilt shall be the whole of the law
love is the law, love under will
every man and every woman is a star
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 14-07-2006 à 22:02:51   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Bonjour,
Je me souvenais bien que ce topic existait, mais je n'arrivais pas à remettre la main dessus... merci Tit Chat de nous l'avoir rappelé ici.
Je vais donc y aller moi aussi de ma petite histoire personnelle, qui n'a rien de fabuleux, mais puisque ce topic est là...
Je dirai donc que cet attrait pour la vérité cachée, pour les mondes subtils, je l'ai toujours eu. Personne ne parlait jamais de ces choses-là dans ma famille, sauf une fois ma grand mère, qui ignorait que je l'écoutais. Ma grande soeur lui avait demandé qui était cette personne dessinée, dans un tout petit portrait, sur sa porte de chambre. Ma grand-mère lui avait raconté avec des mots simples quelque chose du style : "Un homme qui a vécu il y a très longtemps, qui expliquait aux hommes de s'aimer, et qui soignait les malades." J'étais dans mon coin, personne ne faisait attention à moi, mais j'écoutais attentivement et j'étais émerveillée. Le lendemain je suis venue incognito dans la chambre de ma grand mère, je me suis agenouillée devant le portrait et j'ai prié, je n'avais que cinq ans, c'était la première prière de ma vie. Et la dernière avant très longtemps.
Plus tard, vers l'âge de 14 ans, quand ma grande soeur est tombée gravement malade, je me suis posée beaucoup de questions, et j'ai cherché les réponses... dans la Bible. Hélas ça ne m'a pas tellement éclairée. Je dirai même que ça m'a encore plus détruite. Bizarrement, je relisais sans cesse les passages où Dieu se montre terrible et presque cruel (dans l'Ancien Testament) et pas du tout les passages où Dieu est amour... J'ai eu peur de Dieu, peur de tout, j'étais vraiment au fond du trou là.
Plus tard j'ai rencontré une fille, qui est devenue une bonne copine, qui avait plusieurs années de moins que moi, une Arabe catholique, eh oui il y en a. Elle me parlait parfois de Marie, la Vierge, et m'expliquait qu'elle la priait. Moi je trouvais ça merveilleux, et je l'enviais, mais je refusais d'essayer...
C'est aussi vers cette époque-là que j'ai lu le premier auteur qui a changé ma vision des choses : Arnaud Desjardins. C'est plus de la spiritualité que de l'ésotérisme. Je m'en souviens bien, j'étais dans ma petite chambre d'étudiante à la fac, et tous les soirs je ne révisais pas mes cours non, eh eh, je me plongeais dans ses livres sur les spiritualités hindoues. Quelle révolution pour moi ! Pour la première fois de ma vie, je sentais qu'il existait autre chose, une autre philosophie, un autre système de repères.
Deux ou trois années ont passé, avec des hauts et des bas, mais surtout des bas. Et puis un jour, le vase a débordé, quand j'ai été virée comme une malpropre de mon travail, j'ai tout plaqué, j'ai pris la voiture et suis partie dans ma ville natale, que j'ai tant aimé, La Rochelle. J'étais tellement submergée de chagrin que je n'arrivais pas à réfléchir, à penser, j'ai même pas été capable d'aller à l'hotel ou à l'auberge de jeunesse, je me suis juste allongée dans ma voiture avec l'envie de mourir. Alors j'ai repensé à la fille dont je parlais plus haut, et j'ai prié Marie et Dieu, pour la première fois depuis si longtemps, et ce fut merveilleux. Je peux dire que ce jour là, c'était véritablement le premier pas vers la Lumière.
Après ça, j'étais fermement décidée à ne plus jamais me faire de mal. J'ai commencé à explorer les voies de l'ésotérisme. C'était doux, agréable, je priais matin midi et soir, je me sentais enveloppée d'une douce lumière, et je pensais que ce serait pour la vie. Ca a duré deux mois. Un matin, sous la douche, je me suis dit "attends, tu pries Dieu et Marie, mais qui te dit qu'ils existent ?" C'est terrible, ça, j'ai senti comme un énorme coup de barre, et j'ai été déboussolée. Je me suis engueulée avec tout le monde pendant trois jours, je ne dormais plus, je n'avais plus que cette idée fixe : Dieu, Marie, existez-vous ? Je ne pouvais plus prier.
J'ai cherché des réponses partout, j'ai dévoré des tas de livres sur l'ésotérisme, mais c'était la catastrophe, aucun ne me parlait. De fil en aiguille, je me suis retrouvée dans la spirale d'avant, de plus en plus mal, de plus en plus triste.
Heureusement, j'ai découvert le deuxième auteur qui a changé ma vie, Mikhaël Aïvanhov, et je lui dois une fière chandelle, je me demande où j'en serais sinon actuellement. Il m'a permi de reprendre confiance en Dieu, et surtout en moi, et peu à peu j'ai pu me remettre à prier, et à sentir à nouveau cette petite lumière qui fait tant de bien.
Voila voila... La vie suit son cours. Depuis mars j'ai des problèmes de santé, et en toute honnêteté je dois avouer que j'ai beaucoup de mal à les accepter, et à les prendre avec philosophie. Je sais qu'ils sont les contre-coup de tout le mal que je me suis fait avant.
Par contre le mois prochain, je pars vivre en Guyane, je ne sais pas encore ce que la vie me réserve !
En espérant n'avoir ennuyé personne,
Sol
Ruzgfpegk
Membre
Ruzgfpegk
   Posté le 22-07-2006 à 17:53:02   Voir le profil de Ruzgfpegk (Offline)   Répondre à ce message   http://xander135.free.fr   Envoyer un message privé à Ruzgfpegk   

Moi aussi, j'ai eu droit au catéchisme, étant jeune. Ce que j'en ai retenu ? Jésus était un « fouteur de merde » dans le bon sens du terme.
Et je sentais que Judas était autre chose qu'un traître : juste quelqu'un qui a fait ce qu'il avait à faire.
Quand j'ai vu récemment que jésus aurait demandé à Judas de le livrer, je me suis dit « wow, c'était donc ça ! ».

J'ai fait quelques-uns des « rituels » pré-baptème, mais je n'ai jamais été jusqu'au baptème, car j'avais l'impression que cela me lierait à quelque chose, et que je pourrais le regretter plus tard.
Cette volonté d'indépendance s'est par la suite développée.

À peu près à la même époque, je m'intéressais à l'informatique, et j'allais donc dilapider mon argent de poche dans des magazines sur le sujet.
Un jour, j'ai vu le (regretté) journal Facteur X, et j'en ai acheté quelques numéros. Probablement un autre effet X-Files.
Dans un de ces numéros, il y avait une critique de deux livres : Développez vos pouvoirs paranormaux, de Jacques Mandorla, et un livre sur les OVNI dont je ne me souviens plus du titre ou de l'auteur (c'est au fond d'un carton) : quand j'étais chez mes grand-parents, j'ai demandé à mon grand-père de m'acheter les deux livres à la librairie du coin. Sans en parler à la grand-mère catholique, car cela l'aurait fâché (et pourtant, une voyante de l'île Maurice, car elle y est né, lui avait dit qu'elle se marierait à un docteur Français... c'était un journaliste).
On revient donc de la librairie, et on s'arrête dans un bar. Lui demande une bière, moi un coca, et pendant qu'on attend je commence à lire le livre de Mandorla. Le serveur-patron, en revenant, le voit, et me demande si je serais intéressé par un autre livre sur le sujet, qu'il a dans sa bibliothèque. Il ramène donc un livre qui devait avoir 15 ans de plus, qui avait visiblement été beaucoup utilisé à une époque, mais plus maintenant. Là, pour le titre et l'auteur, il faudra repasser : c'est aussi au fond d'un de mes cartons.
Rentrant chez mes grand-parents, je me mets à lire les deux livres comme un petit fou, et mon grand-père me prête son pendule.
Souvenons-nous que le thème des livres est "les pouvoirs paranormaux", et non pas la magie, ainsi la règle selon laquelle un pendule ne devait avoir qu'un utilisateur ne m'était pas connue.

Après quelques semaines : aucun résultat. Je me suis désintéressé de la chose et ai continué à regarder X-Files pendant quelques années.
Puis, Internet arrivant, je fais quelques recherches sur le sujet. Je tombe sur des sites de magie blanche.
Ça avait l'air sympathique au début, mais plus j'en lisais plus je ressentais une répugnance envers des pratiques aussi égoïstes.
Mon point de vue devint plus radical quand je lus deux livres de Spérandio et un de Cunningham : les rituels étaient contraires à ma philosophie.
Celui de Cunningham, je l'avais prêté à un ami dont le père était franc-maçon. Vraisemblablement, il apprendra davantage de choses utiles de son père.
Ainsi j'étais devant l'horrible situation que voici : j'avais envie de pratiquer ce qui était lié au sens "noble" du mot magie, mais tout ce que je trouvais me répugnait !

J'ai donc été chercher des sites sur les pouvoirs paranormaux, au cas où j'aurais été capable de davantage de choses qu'auparavant.
C'est ainsi que j'ai connu le site PsiTK. Il m'a fallu plusieurs mois, mais dès que j'ai été capable de faire se déplacer une pyramide en aluminium à volonté, j'ai tout arrêté : j'avais enfin ce qu'il me fallait, une preuve de la véracité du phénomène. Le pouvoir en lui-même m'importait peu.

Pendant ce temps-là, j'ai eu la révélation : le site d'Eléazar. Je l'ai lu et relu, et ça m'a plu. Enfin quelque chose qui me semblait correct !
Maintenant, je sais que si je veux quelque chose qui me convient, je dois écarter les magies "à couleur".
Je tombe sur le Traité Méthodique de magie Pratique, de Papus, à la Fnac du Forum des Halles.
Je l'achète donc, et cela ne m'a pas apporté grand-chose. Les concepts "de base" comme les différents corps, je les avais déjà vus chez les wiccans. J'ai eu beau le lire dans tous les sens, c'était totalement opaque pour moi.

Puis, par un cheminement que j'ai totalement oublié, je suis tombé sur le Chemin de la Véritable Initiation Magique, de Franz Bardon.
Je suppose que j'ai lu quelque chose à propos de ce livre sur le forum privé d'Eléazar (qui, malgré mon inexpérience et mon relatif jeune âge, m'en avait accordé l'accès, encore merci à lui).

J'ai compris à cette époque une chose : ce que je croyais être un cauchemar récurrent, lorsque je dormais, de nombreuses années plus tôt, dans une voiture, présentait tous les symptômes d'un voyage astral couplé avec la sensation de mouvement (perte totale de repères tridimensionnels, taille et grosseur des objets ou des êtres changeants rapidement, vitesse rapide...).
J'ai donc essayé pendant des mois j'effectuer ces fameux voyages astraux, mais soit je m'endormais, soit un mal de tête m'empêchait de continuer et me forçait à dormir.
Lisant le CVIM, je trouvais amusantes les similitudes entre les exercices du livre et ceux que je faisais moi-même quand j'étais plus jeune.
Par exemple, je voulais savoir ce qui se passait quand on s'endort. Je me suis donc entraîné à rester conscient lors de l'endormissement, mais sans jamais réussir à ne pas m'endormir suite à la fatigue mentale que provoquait l'exercice.
J'avais aussi cherché pendant un court moment à contrôler mes pensées et mon imagination, mais j'ai arrêté après avoir constaté que mes exercices me faisaient régresser.

Depuis ? Rien. J'ai connu moultes sites et forums qui ont disparu (aenomina, akkasshaa, ...) et mes progrès sont très lents, pour ne pas dire inexistants.
Je me suis aussi intéressé à ce que racontaient les new-ageux, mais deux ans parmi eux sur une mailing-list assez fréquentée m'ont convaincu que derrière leur bonne volonté, ils servent une cause qui les révolterait si ils en avaient conscience.
C'est au niveau philosophique que j'ai "avancé" : maintenant, on me trouve borné (parce que je n'accepte pas tout ce qu'on essaie de me faire croire) et un peu fou.
Au niveau physique, j'ai l'impression de me décomposer : la plupart des médicaments se sont mis à avoir sur moi l'effet inverse de celui recherché, mon estomac se dérègle avec de plus en plus d'aliments (fruits et légumes principalement, moi qui n'aime pas la viande...), ... mais je vis avec et je l'accepte.

Quant au futur, on verra bien ce qu'il réserve.

Message édité le 22-07-2006 à 17:53:27 par Ruzgfpegk
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 27-07-2006 à 12:33:24   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

hello

merci d'avoir partagé ton chemin ruzgfpegk, quand savoir concernant les progrès nous avons touts un rtyhme différent (c'est mon avis je dis pas que j'ai raison attention ) qui nous convient, le hic souvent on se rend compte de notre évolution qu'avec du recule.

Par exemple moi, j'ai compris certain chose que j'avais pas compris il y a 10 concernant l'empathie, la médiumie, c'est comme une poussée de croissance à chaque fois et ensuite cela s'apaise.

Peut-être le très "haut" décide notre façon d'apprendre selon nos caractère et personnalité, c'est pour ça que ces desseins sont dfficile à suivre.

chat de jade (navrée si c'est un peu confonds )


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Micmac
Membre
Micmac
   Posté le 30-07-2006 à 16:53:27   Voir le profil de Micmac (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Micmac   

Je dois dire que je me retrouve un peu dans l'histoire de Ruzgfpegk dans le sens où on croit trouver des réponses mais qu'au final çà on découvre la réalité ( par exemple les wicca ) .
Je dois dire qu'internet m'a pas mal aidé aussi, j'ai pu trouver de nouvelles références découvrir des forums ( je suis arrivé sur aenomina juste avant qu'il ferme c'est pas de bol et pour celui d'akkasshaa on va pas revenir là dessus . )

Notre chemin est long, il sera fait de progessions lente et parfois fulgurantes, mais ce qui est sûr c'est qu'il faudra plusieurs vies .

Message édité le 30-07-2006 à 16:54:08 par Micmac
cert.pop
Membre du conseil
   Posté le 06-08-2006 à 18:42:06   Voir le profil de cert.pop (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à cert.pop   

kikou !!!!

Bon et bien c'est parti à mon tour.
C'est pas facile de savoir le début vraiment.
Chez moi à la maison, (losrque j'étais enfant) pas de baptême, pas de communion, aucune religion.
À l'âge de 11 ans j'ai vu les pompiers emmener ma mère à l'hopital, et alors qu'elle partait, j'ai eu le sentiment de ne jamais la revoir (ce qui bien sûr se produisit).
Plus tard je me suis fortement posé la question de savoir ce qu'il y avait après la vie, parce que ça ne pouvait pas se stopper là ça ne ressemblait à rien.
Encore quelques années plus tard, je me suis posé la question de ce que pouvait bien voir ou savoir une personne qui développait au-delà de 10 % de ses capacités mentales.
Quelques années plus tard je suis passé sous un pont, où j'étais passé des centaines et des centaines de fois à n'importe quelle heure.
Un soir j'avais un baladeur sur les oreilles et lorsque je suis passé sous le pont j'ai eu l'impression que mon baladeur se stoppait et à ce moment-là j'ai pensé à une personne.
Cette personne s'était pendue sous ce pont 11ans plus tôt et c'était le jour d'anniversaire de son décès, et je pense que ça devait être aussi l'heure de sa mort (croyez-moi que quand on est athée, ça fait vraiment peur, et là j'ai battu Carl Lewis).
Là je me suis vraiment posé des questions de savoir pourquoi ça à moi ?
Encore un peu plus tard je me suis rendu compte que tout ce que je pensais une fraction de seconde se réalisait.
J'ai par chance rencontré une personne à qui j'ai parlé de tout ça, et là elle m'a dit que j'étais plus sensible que d'autres et que je devais développer ces capacités et vivre avec le restant de mes jours ou laisser et ne plus se poser de question.
Donc bien sûr j'ai étudié, observé, ecouté, pratiqué, prié. Et franchement, je ne me vois pas aujourd'hui vivre sans ces capacités psychiques, d'ailleurs ce n'est même pas concevable.
Vertus
Membre
   Posté le 01-08-2009 à 09:48:15   Voir le profil de Vertus (Offline)   Répondre à ce message   http://la.lumiere.site.voila.fr/   Envoyer un message privé à Vertus   

Il y a une différence entre "arriver sur le chemin" et les sciences occultes, ce n'est pas la même notion. Je n'entre pas dans la série "sciences occultes" mais plus dans la notion : "Voie", donc chemin ou chemin menant à la Voie...

J'ai eu personnellement des révélations mystiques depuis mon plus jeune âge. Je l'avais oublié mais ma propre soeur me l'a rappelé récemment, j'entrais en transes quand j'étais enfant, mais ma mère qui s'en effrayait me frappait et m'aspergeait d'eau froide pour m'en faire sortir. Ma fille est comme moi, elle avait des transes, et elle prophétise.

Quand j'étais petite fille, je me suis retrouvée une nuit sur une colline surplombant la mer, et j'ai vu arriver du ciel un bâton entouré de deux serpents avec des ailes sur le haut, ce bâton s'est planté dans le sol à ma droite. Puis un homme vêtu de blanc est lui aussi arrivé du Ciel et m'a entraînée dans une grande lumière. Je ne le voyais plus mais j'entendais une voix me parler.
J'ai vu se dessiner dans la lumière une marelle, une simple marelle comme les jeux d'enfants et je me suis mise à sauter dessus comme on le fait quand on joue à la marelle, et pendant que je sautais, la voix me parlait des cycles cosmiques, de la mort, de la renaissance etc... Le lendemain, j'ai cherché dans le dictionnaire ce qu'était ce bâton, j'ai vu que c'était le Caducée d'Hermes et j'en ai déduit alors que j'avais rencontré Hermes le Guide et le Conservateur.

J'étais très mystique quand j'étais môme, je croyais tout ce que disaient les prêtres et je lisais la Bible toute seule, ancien et nouveau Testament. Durant mon adolescence, je suis devenue gauchiste et féministe, mais cependant, je gardais toujours cet intérêt profond pour les mystères de nos vies sur la terre et la foi en Dieu.
Toute ma vie, j'ai été sujette à des faits paranormaux, à tel point qu'à une époque j'ai adhéré à un groupe de recherche sur les faits paranormaux. J'entendais des voix me parler, généralement pour me conseiller, me guider ou me critiquer. J'avais des visions, je voyais des choses qui arrivaient dans le monde, et j'allais dans des mondes inconnus auquels je ne comprenais rien, et je rencontrais parfois des êtres surnaturels.

Je n'ai jamais voulu faire de spiritisme ni de pratiques magiques. Ce qui m'attirait réellement c'était la spiritualité, comprendre ce que nous faisons sur terre et l'évolution personnelle. J'ai été très marquée par les livres de Carlos Castaneda à une époque, cela a réussi à orienter mes recherches autrement. J'ai pratiqué différents yogas et méditations et notamment avec un Maître du Dzog Chen, mais je suis une mauvaise disciple, j'ai trop le sens de la liberté, je le quittais après quelques années de pratiques.
A un moment de ma vie, je suis entrée au Lucis Trust, l'école ésotérique Arcane, mais un jour, la voix m'a dit : "A l'école des machines, ils ont tout appris, ils ont appris tout ce qu'ils savent", cela m'a déterminée à quitter Arcane. J'ai continué mon chemin seule bonant malant, avec pour seul attrait la qualité de quête personnelle et la curiosité en tous points.
Mes rencontres surnaturelles étaient toujours là, mystérieuses, difficiles à cerner et contentement du temps, elles m'aidaient beaucoup dans mon évolution intérieure.

Une nuit j'ai eu un phénomène énergétique très effrayant et douloureux, tout mon être s'est mis à vibrer avec puissance et j'entendais comme un grand bruit. J'ai senti mes côtes s'écarter et mon coeur a été transpercé par une lance de Feu, un Feu surnaturel et c'était d'une douleur terrible, j'ai cru en mourir car la douleur était telle que j'en suffoquais, et parallèlement, je ressentais une grande béatitude. Par la suite j'avais très souvent des douleurs au coeur, alors j'ai consulté un médecin qui m'a fait divers examens cardiaques... et qui n'a rien trouvé. J'ai su un peu plus tard que j'avais été "transverbérée".
C'est des années après qu'un Maître Divin s'est présenté réellement à moi par Son Nom, Son Nom réservé aux attributs humains, lettres de Feu, c'est YHWH... en 1997.

Je ne vous dis plus le reste dans le détail, depuis mes relations surnaturelles sont permanentes, jours et nuits et sans relâche. C'est une aventure anormale et totalement inconnue et je n'arrive jamais à trouver qui que ce soit qui puisse comparer ce type de vécu au sien.
J'ai parlé avec beaucoup de gens sur le net, beaucoup qui vivaient des faits surnaturels, mais juste de temps en temps, et qui vivaient normalement le reste du temps. Je suis en communication permanente avec les autres niveaux de la création, j'ai été formée pendant deux ou trois mois par ce Maître surnaturel en pratiquant par Lui une sorte de yoga et d'auto-tissage vibratoire, sons, etc... c'est indescriptible et ces pratiques ont destiné certains centres énergétiques à de nouveaux éveils. J'ai vu les Anges et j'ai conversé avec les Lettres... j'ai rencontré l'Eveilleur et l'Eveilleur c'est le Christ. J'ai été en relations privés avec Lui pendant un mois jusqu'à l'éveil complet et irradiant d'un nouveau centre énergétique, c'est Lui qui me transmettait l'énergie pour cet Eveil et Il me racontait le processus... Cette relation est réelle, Il venait véritablement !
j'ai été harcelée pendant environ un mois par des démons, des légions, et le démon même, j'ai rendu la chose publique déjà. A la fin des résistances contre les agressions démoniaques, je suis devenue exorciste car tout vainqueur des puissances des ondes sataniques devient exorciste. Depuis, je n'ai plus jamais eu d'agressions sataniques excepté au travers d'êtres humains possédés sans le savoir.

Je ne cesse jamais de parler car la Porte de l'univers qui s'est ouverte pour le passage de certains va se refermer. Le Christ est le Dominateur des termes. Ce n'est pas un message Catholique, mais c'est un Message qui vit et qui redresse l'ego pernicieux des ententes avec les démons magisters.

Je ne suis pas tenue au silence, je peux raconter toute mon histoire indifféremment et sans jamais rien trahir. J'ai acquis des connaissances secrètes qui me laissent froide car la Voie seule m'intéresse. Le propos dogmatique des occultistes et des sectaires religieux, ça n'est jamais le mien, j'annonce la fin du cycle, la mort des mondes et l'extinction de la race. J'annonce le renouveau, la renaissance et la re Création. J'annonce la maîtrise, la finalité et l'ordre. J'annonce la Lumière mais avant, vient la nuit, la nuit noire, la vraie nuit. les êtres sont violents dès qu'on touche à leurs illusions sur eux-mêmes, les étés sont finis, symboliquement, c'est la fin d'une ère, d'une saison de l'univers.

A bientôt
La Vie qui vit n'est pas l'existence...

--------------------
gague
Membre
gague
   Posté le 20-01-2012 à 15:50:29   Voir le profil de gague (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à gague   

C'est un sujet ou chacun devrait s'exprimer selon moi.

bref résumé de moi : j'ai vécu dans une ambiance de magie (blanche et noire) cultivée par ma mère, et dans la religion catholique par mon père.
Ces deux sujets, je n'y ai jamais cru durant mon adolescence, trouvant cela absurde.

Tout a changé pour moi un soir d’août 1998, ou j'ai fait l’expérience d’être ébahie durant 1mn30 devant un énorme triangle noir qui stationnait au dessus de ma tête, et qui m'a laissé la tête remplie de questions en filant dare dare, à une vitesse incommensurable, devant mes yeux.

Les premières années ont été consacrées exclusivement à l'ufologie...
Et un jour, j'ai compris... La réponse n'était pas dans le ciel, mais en moi.

Et certaines rencontres m'ont fait comprendre que j'étais sur le bon chemin... Mais ce chemin est long, en n'en voit jamais la fin, cette route nous rend dingues parfois, et totalement accroc à ces sujets.
Explorer notre véritable nature, découvrir nos capacités n'est pas une mince affaire...

--------------------
Tu ne peux voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin.
ilyades
Membre
ilyades
   Posté le 25-06-2012 à 13:43:08   Voir le profil de ilyades (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ilyades   

Comme il est de commencé par quelque chose, autant commencé par ceci.

Je n'ai pas choisis ce chemin, on m'y a poussé, traîné, et donc je m'y suis engagé sans vraiment avoir la possibilité d'en avoir d'autre.
Quand on me l'a fait découvrir, je devais avoir quatre ans, cela fait un bail désormais. premier contact avec une entité, première leçon...interdiction de faire de la magie ou des invocations...Même après tout ce temps je m'en rappelle encore. Sur le moment je n'ai pas compris ce que cela signifiait...j'ai juste gardé ceci dans un petit coin de ma tête et j'ai continué ma vie d'enfant.
Deux ans plus tard, j'ai eu à nouveau des contacts, tout ce dont on me parlais me semblait incompréhensible, sans aucun sens. Un rêve toujours le même pendant des années.
par la suite suite, j'ai fait ce qui peut s'apparenté à une NDE négative.
J'ai vu mon propre enfer si je peut définir cela de cette façon.
Quelque mois s'écoule et j'ai commencé à développé certains dons, j'ai mis un certain temps avent de pouvoir le géré.
Voilà en résumé le chemin que j'ai parcouru.

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Esoterisme - Discussions generales  Comment êtes-vous arrivé sur le chemin ?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum