Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mouvements Spirituels 

 La Confrérie du Canard Cosmique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:03:42   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

bonjour à toutes et tous!

désolé de ne plus être présent sur ce forum, je suis actuellement occupé ailleurs, mais je vous oublie pas, la preuve: je suis en train de fouiner un truc curieux, et peut-être juteux, autour de la symbolique de l'oeuf cosmique et du canard du même nom.... (on le trouve chez les égyptiens de l'antiquité, mais aussi chez les hindous, ou il transporte bhrama le créateur ou encore sarasvati, déesse de la connaissance) ....

j'ai finit par trouver l'ensemble de textes qui suivent, c'est curieux, mais je crois bien que ça va vous interesser! alors valla!

bonne lecture à toutes et tous!
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:04:12   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

LA LEGENDE DE CAYUGA
(Evangile de la Canardité

1 – Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga était fils de l’homme, de la femme, de toute éternité, de toute hybridité, de toute divinité universelle. Ses pères et mères étaient légions et innombrables, et traversaient le fleuve du Temps jusqu'à l’origine de toute chose.

2- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga fut bercé par l’Océan et porté jusqu’aux rivages des continents. C’était un jour de tempête avant les Tempêtes et tout se suspendit dans un silence radieux. Les humbles accueillir la nacelle et découvrir l’Enfant Céleste, le protégèrent, l’élevèrent, l’éduquèrent.

3- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga vécu Ici, car Ici est le nom de tout lieux de tout endroit où passa, marcha, parla, médita, mourut et renaquit Cayuga, et Ici était un village où les habitants avaient réputation d’être simples, travailleurs, justes et avisés.

4- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga connu dans sa douzième année la guerre des animaux. Le Lion magistral fut contesté par l’Aigle et le Crocodile. De toute part les espèces s’affrontaient dans des conflits sanglants dont la violence terrorisait tout un chacun. Le climat lui-même affolé perdait tout raison, donnant de la neige après le soleil, des pluies diluviennes suivies de sécheresses ardentes. Ce fut la première Tempête.

5- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga vit arrivé Ici tous les habitants des villages alentours rongé d’inquiétude et de peur de la fin du monde. Ils venaient chercher la sagesse auprès des villageois pour trouver une solution à la guerre des animaux. Le conseil se réunit, il y eut un temps de réflexion mais rien ne vient a l’esprit des Avisés. Cayuga entra au centre du cercle des sages et dit « Organisons une compétition dans les règles de l’Art, tout animal pourra se présenter ». Cela paru bon et juste, cela fut accepté.

6- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga convoqua l’Assemblée des animaux et dit « Trois courses seront organisé, une sur terre, une dans les airs, une sur les eaux, celui qui triomphera sera designer Roi de l’Animalité et les autres devront s’y résigner. Toutes les espèces pourront se présenter »

7- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga vit venir à lui le lion l’aigle, le crocodile de la foule apeurée des espèces et seule le canard osa braver la fierté dominatrice des trois Tueurs. Des trois courses chacun du Lion, de l’Aigle, du Crocodile en gagna une, des trois course chacun du Lion, de l’Aigle, du Crocodile en perdit une, des trois course, du Lion, de l’Aigle, du Crocodile fit troisième. Seul le canard en chacune des courses finit second. Sur ce point, il fut déclaré par l’Assemblée des animaux et le conseil des sages, par Cayuga, Roi des animaux.

8- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga fut témoin de la conjuration des Tueurs. Le Lion, l’Aigle, le Crocodile humiliés par cette décision et se sentant ridicules d’avoir perdu au moins une course s’allièrent en secret et se décidèrent sur les paroles du lion « Détrônons le canard sans majesté et partageons le royaume, moi Lion je serais le roi des terres, toi Aigles tu seras le roi des airs, toi Crocodile le roi des fleuves ». Ils allèrent tous trois et firent sur le canard le bond de la bête féroce. Le Lion le trancha, l’aigle le Lacera, le Crocodile le déchira puis se repurent de ses chairs.

9- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga surgit alors devant les conjurés. Les trois dans une rage folle se jetèrent sur l’Enfant. Ses cris attirèrent les villageois et l’assemblée des animaux qui assistèrent impuissants et terrifiés à l’acte abominable. Cayuga fut dépecé, désarticulé, démembré puis les trois guerriers, satisfait de leur vengeance et pour annoncer leur nouveau règne prirent le temps, de le bouillir et de le rôtir avant de festoyer de ses chairs.

10- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga se reconstitua, chairs nues transfigurées et sublimées, devant les yeux incrédules des trois guerriers, des villageois, de l’assemblée des animaux, car Ici Cayuga renaquit pour la première fois, et il fit jaillir des entrailles des conjurés le corps martyr du canard roi destitué et le ressuscita. La voix de Cayuga tonna : « Il faut mieux être second dans le Tout que premier dans l'Un, tel est le premier principe de la Volonté Céleste »

11- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga vit les conjuré tremblant et la foule des villageois et l’assemblée des animaux ivres de vengeances toute deux prêtes a bondir sur les trois traitres mais encore la voix de Cayuga surgit « Il ne faut pas tuer ni Lion ni Aigle ni Crocodile qui ne soient pas en mesure de se défendre et qu’Ici leur peur, leur lâcheté et traitrise, leur servent de leçon. » puis en s’adressant au trois tueurs « Vous resterez Roi en vos Royaumes prisonniers de votre sang et vos appétits ; le canard est le roi destitué de son trône légitime mais il gagne le Monde comme voyage et comme destination »

12- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga avait parlé et devant tant de Sagesse, l’Assemblée des animaux s’inclina et chaque espèce se dispersa, Le Lion, l’Aigle et le Crocodile honteux regagnèrent leur Territoire de chasse dont la porte claqua comme un tombeau et le conseil des sages admis l’Enfant Sublime en son sein. « Que faire si les trois Tueurs décident de se rebeller encore et soit de se faire la guerre, soit de remettre en cause l’Ordre des choses ». Cayuga réfléchit profondément et dit « Les Choses n’ont pas vraiment d’ordre et Rien n’a vraiment de Loi, il faut savoir être Lion pour déchirer, Aigle pour surplomber, crocodile pour être patient, car la Trinité des Tueurs fait partie des Trinités complémentaires »

13- Car cela avait été dit, car cela était attendu, Cayuga parti d’Ici et le conseil des sages et tout les villageois décidèrent de se souvenir de son passage. La première Confrérie s’ouvrit et fut ouverte à tous car la sagesse pouvant venir de quiconque il fut décrété d’accueillir homme et femme, jeune ou vieux car à l’image de l’Enfant Céleste « Le confrère, la consœur canard n'a pas d'âge»
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:05:51   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

LA GENESE DU CANARD COSMIQUE:

chapitre premier: le commencement des temps




1-Au commencement il n'y avait rien.

2-Et ce rien planait dans le Tout uniforme qu'on appelle oeuf cosmique, distinct du néant originel par sa coquille qui délimite le champs infini des possibilités.

3-Ceci se passait avant le temps, avant l'espace. Avant l'origine des origines.

4-Puis, mu par une impulsion propre que certains nomment Agape et que d'autres nomment Thelema, la coquille se fissura, se fendit et se brisa pour donner naissance à l'être suprème qui apparait aux sages sous les traits d'un canard.

5-Le canard cosmique se mit a planer dans le néant universel et les brisures de sa coquille formèrent les esquisses des premiers mondes.

6-Alors, le canard vit que ces mondes étaient imparfaits, car ils furent créés avant l'origine des temps, en l'absence de tout Amour. Ils furent créés avant le commencement de l'espace, en l'absence de toute volonté et ils portaient donc en eux les germes du Mal absolu.

7-Le Grand Canard Cosmique ingurgita alors les brisures de sa coquille. Le Grand Canard Cosmique, mû par l'Agape et le Thelema originel et intrinsèque, absorba la substance de ce qui l'avait lui même créé.

8-Le Grand Canard Cosmique put ainsi utiliser cette substance originelle pour se nourrir. Il transforma cette substance originelle en son sein et commença à pondre.

9-Il pondit d'abord l'oeuf primordial, réceptacle des réceptacles, à la foi mâle et femelle.

10-L'oeuf primordial est mâle puisqu'il est de nature phallique, plus long que large, et il est aussi femelle puisqu'il est le réceptacle de tous les mondes, connus et inconnus.

11-Au sein de l'oeuf primordial il pondit une multitude d'oeufs. ce sont eux qui, aujourd'hui, forment les étoiles et les planètes que les hommes de connaissances observent jours et nuits en s'interogeant sans cesse sur leur origine.

12-Il créa la terre et il créa les eaux.

13-Il créa les plantes, les arbres qui portent des fruits et toutes les herbes de la savane.

14-Il créa les animaux, ceux qui rampent, ceux qui nagent, ceux qui courent et ceux qui volent.

15-Enfin, pour parachever son oeuvre, le Grand Canard Cosmique créa l'Homme, pensant ainsi que ce dernier, empli de gratitude envers son créateur, lui vouerai un culte, le bénirai et adorerai des statues a son image.

16-Ainsi, le Grand Canard Cosmique pourrai enfin savoir à quoi il ressemble car le néant originel ne contenait aucun reflet pas plus que l'oeuf cosmique dont le Canard etait issu et il ne pouvait alors pas se faire la moindre idée de lui-même.
Il y eut un soir, il y eut un matin, premier jour.

17-Al'aube du second jour, le Grand Canard Cosmique se senti très fatigué d'avoir créé tant de choses en une seule journée. Il décida qu'il méritait bien un peu de repos, ce qui était vrai puisqu'il l'avait ainsi décidé.

18-Alors, le Grand Canard Cosmique referma ses paupières et s'assoupit pour faire une grasse matinée qui dura toute la journée.
Il y eut un soir, il y eut un matin, second jour.

19-A l'aube du troisième jour, le Grand Canard Cosmique se senti encore fatigué et il décida de se reposer encore un peu, car il est vrai que créer un univers en une seule journée, même pour un Dieu, cela forçait le respect et cela devait justement donner droit à un repos compensatoire. Ainsi décida-t-il, et ainsi en fut-il.
Il y eut un soir, il y eut un matin, troisième jour.

20-A l'aube du quatrième jour, le Grand Canard Cosmique se senti de nouveau frais et disponible. Il contempla le monde qu'il avait créé et le trouva parfait.

21-Ce monde était si parfait que même les choses imparfaites, pourtant fort nombreuses, étaient parfaites dans leur imperfection.

22-Il décida donc de ne plus toucher à rien.

23-Il vit ainsi que le repos était une bonne chose puisque cela l'avait préservé de toucher à la perfection ultime de ce monde et des êtres parfaitement imparfait qui le peuplent et il décida donc de consacrer ce qui lui restait d'impulsion créatrice à l'invention du week-end de trois jours.

24-Alors le week-end de trois jours apparu à l'existence et le Grand Canard Cosmique vit que cela était bon.

25-Il y eut trois soir, il y eut trois matins et une semaine s'etait déja écoulée.

26-Le grand Canard Cosmique bénit le week-end de trois jours et il le consacra car il avait alors arreté toute l'oeuvre que lui-même avait créé par son action, préservant ainsi la perfection des choses parfaitement imparfaites de ce monde. Telle est la naissance du ciel et de la terre lors de leur création.
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:06:39   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

CHAPITRE SECOND: LE JARDIN DES DELICES




1-Le jour ou le Grand Canard Cosmique créa la terre et les cieux, il n'y avait encore sur la terre aucun arbuste et aucune herbe des champs n'avait encore germé, car le Grand Canard Cosmique n'avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas d'hommes pour cultiver le sol.

2-mais un flux descendait des cieux et irriguait toute la surface du sol.

3-Le Grand Canard Cosmique modela l'Homme avec de la poussière prise du sol qu'il mélangea avec sa fiente.

4-A son image il le créa. Homme et femme il les créa.

5-Il battit trois fois des ailes pour qu'un souffle de vie caresse sa nuque et son front et pénètre ses narines.

6-Au premier battement d'ailes, un souffle d'air vint caresser la nuque de l'Homme et l'Homme se redressa.

7-au second battement d'ailes, un souffle d'air vint caresser le front de l'Homme et l'Homme se mit a voir.

8-au troisième battement d'ailes, un souffle d'air pénétra dans les narines de l'Homme et l'Homme fut ainsi animé par la vie.

9-Le Grand Canard Cosmique planta un jardin des délices au médient du monde et il y plaça l'Homme qu'il avait créé.

10-Le Grand Canard Cosmique planta dans ce jardin tout arbre dont les fruits sont bon à manger et il planta toute herbe qui est agréable a regarder et il planta toute fleur dont le parfum régale les sens et véritablement ce jardin méritait bien son nom de jardin des délices.

11-Le Grand Canard Cosmique avait créé l'Homme dans le but de se connaitre lui-même, mais l'Homme, qui venait juste d'être créé, était encore dans l'ignorance de toutes les choses de ce monde, bien qu'il soit vivant et qu'il ait la faculté de voir et de se mouvoir.

12-Alors, le Grand Canard Cosmique descendit parmis les animaux du jardin des délices et il déclara:"En vérité je vous le dis, j'ai créé ce monde, ce jardin et cet Homme afin d'accéder à la connaissance de moi-même.

13-Alors le Grand Canard Cosmique se tourna vers tous les animaux qu'il avait créé et il leur dit: "En vérité je vous le dis, l'Homme devra accéder à la connaissance qui est cachée dans chacun d'entre-vous. C'est pour cela que je vous ordonne de faire don à l'Homme de vos oeufs afin que celui-ci les mange et accède ainsi à la connaissance.

14-Et le Grand Canard Cosmique se tourna vers l'homme et la femme et il leur dit: "En vérité je vous le dit: vous devrez accéder à la connaissance de tout ce qui vit sur terre, mais la connaissance de l'Homme devra rester cachée et inaccessible aux animaux de ce monde.

15-C'est pourquoi, Homme, tu confiera ton oeuf à ta femme, et toi femme, tu gardera cet oeuf en ton sein jusqu'a l'éclosion, ainsi, la connaissance de l'Homme restera cachée et inaccessible aux animaux de ce monde.

16-Le Grand Canard Cosmique vit que cela était juste et il déclara: "qu'il en soit ainsi!"

17-Puis il dit a l'Homme: Toute chose dont tu aura la connaissance tu devra la nommer. Tout oeuf que tu pourra manger te révélera le nom de la chose dont il vient et tu utilisera ce nom pour commander à cette chose.

18-Le Grand Canard Cosmique vit que cela était juste et il déclara à nouveau: "qu'il en soit ainsi!"

19-Alors le Grand Canard Cosmique étendit ses ailes et retourna dans l'infinité des cieux pour l'éternité des éternités et il laissa l'Homme accomplir la tâche qu'il venait de lui confier.
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:07:30   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

CHAPITRE TROISIEME: LA MALEDICTION DE LA TRINITE PRIMORDIALE




1-Entendant tout cela, l'Aigle dit: "ceci ne me plais point. Si l'Homme mange mon oeuf il accèdera à ma connaissance et il pourra me commander. Il prendra pouvoir sur moi et je perdrais ma liberté".

2-Alors l'aigle s'envola et il cacha son oeuf en haut d'une montagne qui se trouvait au nord du jardin des délices.

3-Entendant tout cela, le rocodile dit: "ceci ne me plais point. Si l'Homme mange mon oeuf il accèdera à ma connaissance et il pourra m'ordonner. Il prendra pouvoir sur moi et je perdrais ma liberté".

4-Alors le crocodile s'enfonça dans les eaux boueuses du fleuve qui coulait au sud du jardin des délices et il y cacha son oeuf.

5-Entendant tout cela, le Lion dit: "ceci ne me plais point. Si l'Homme mange mon oeuf il accèdera à ma connaissance et il pourra me maîtriser. Il prendra pouvoir sur moi et je perdrais ma liberté".

6-Alors, le lion dit: "La femme de l'homme tiens son oeuf caché en son sein jusqu'a ce que celui-ci éclose, ainsi je n'ai aucune chance d'accéder à la connaissance de l'Homme, faisons comme lui, cachons notre oeuf en notre sein jusqu'a ce que celui-ci éclose et ainsi l'équilibre sera rétabli. S'il est juste que l'Homme cache ainsi sa connaissance, alors il est juste que je fasse de même".

7-Puis le lion s'en alla errer dans les plaines qui sont a l'ouest du jardin des délices et le lion se proclama Roy des animaux car il était le seul à avoir agit comme l'Homme avec son oeuf.

8-Et comme tous les oeufs de connaissance avaient étés cachés les animaux étaient resté dans l'ignorance et ils crurent le Lion quand celui-ci leur déclara "Je suis le Roy".
morpheus
Membre
   Posté le 03-02-2008 à 16:08:45   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

CHAPITRE QUATRIEME: LA BENEDICTION DU SERPENT




1-Comme le Grand Canard Cosmique avait commandé aux animaux de faire don à l'Homme de l'un de leurs oeufs afin qu'il accède à la connaissance le serpent vint vers la femme et l'homme et il leur dit:

2-"Prenez et mangez ceci est mon oeuf, en le mangeant vous accéderez à ma connaissance. Comme je ne peux pas manger de votre oeuf en échange puisque la femme le tiens caché en son sein jusqu'a ce qu'il éclose, ceci me rend jaloux et ma jalousie se transforme en venin qui coulera désormais de ma bouche.

3-Toi femme et toi homme vous devrez me craindre et me fuir de crainte que je ne vous morde car la jalousie qui coule par ma bouche est un venin qui peut vous donner la maladie et la mort".

4-Ainsi, puisque le serpent détient la connaissance de la jalousie, de la maladie et de la mort, c'est en mangeant son oeuf que la femme et l'homme accèdent à la connaissance de la compassion, de la médecine et de la vie.

5-Mais le serpent se méfiait du lion, car il avait donné de son oeuf à manger à la femme et à l'homme et le lion qui se disait roi des animaux lui en voudrait certainement.

6-Alors le serpent décida de s'enfuir en partant à l'est du jardin des délices et il entraina la femme et l'homme avec lui pour se sentir protégé.

7-Et comme l'Homme ne voulait pas rester avec le serpent mais au contraire parcourir le monde pour trouver les oeufs cachés par les autres animaux et les manger, le serpent choisit de se faire tout petit et il se cacha au milieu des herbes des champs et dans les trous du sol. Ainsi il échappait au regard du lion.
morpheus
Membre
   Posté le 12-09-2008 à 22:20:40   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

suite et fin semble-t-il...








LIVRE des REVELATIONS selon AYTHYA





Toute ma vie j'ai suivi le prophète, toute ma vie j'ai rendu grâce au canard céleste, créateur de toutes choses et toute ma vie je n'ai eu de cesse de rencontrer des mécréants, adorateurs fidèles mais aveugles de divinités imaginaires usurpatrices et longtemps je me suis demandé comment cela était possible. Rencontrer de nouveaux peuples ne faisait qu'augmenter le doute et la confusion. Je décidais alors de me retirer loin du monde, dans le désert, afin de méditer sur cela.
Le jour, le soleil me brulait et la nuit, le froid me mordait. La soif me harassait et la faim me tiraillait mais au quarantième jours de solitude mon esprit s'est libéré de son corps et il est remonté à la source de toutes choses.
Des raies de lumières vive partaient de mon corps et s'élevaient vers le ciel
une raie rouge partait de mon sexe, une raie orange sortait de mon nombril, une raie jaune surgissait de mon torse, une raie verte émergeait de mon cœur, une raie bleue perçait de ma gorge, une raie indigo rayonnait de mon front, une raie violette jaillissait de mon crâne.
En se tissant et s'emmêlant, ces raies m'ont emmené au ciel, par delà les nuages, par delà les étoiles et au delà encore.
Et puis j'ai vu d'autres raies de lumière rejoindre la mienne et s'emmêler entre elles au point que je ne savais plus qui j'étais.
Et puis j'ai vu que je n'étais plus car j'étais tout.
Et puis j'ai vu d'où provenait cette lumière: d'une forme si belle, si pure, si parfaite que j'en fus éperdu d'amour.
C'est alors qu'une voix jaillit à l'existence et m'expliqua la nature de cette forme créatrice, et elle dit:
Cette forme n'est rien d'autre qu'un moule d'où sortent les humains.
L'être suprême crée des émanations de lumières et ces lumières se regroupent en faisceau; différentes combinaisons pour différentes espèces.
Ce que tu observe est la source du faisceau de l'humanité, elle est pour toi comme un reflet.
Ainsi, l'amour que tu ressent pour elle n'est rien de plus que de l'amour pour toi même; il n'a donc aucune valeur.
Laisse ici ta vanité, oublie qui tu es car tu es voué a disparaître, et va voir d'où provient ce moule.
C'est alors que je vis d'autres raies de lumière, qui venaient des animaux, des plantes, des roches et de toutes les choses qui sont.
Et je compris que ce moule qui est le reflet de nous même et dont nous sommes le reflet c'est cela que les mécréants nomment « DIEU » (*NDT: équivalent à: « d'eux » ou « d'œufs ».)
Et puis j'ai vu toutes les raies de lumière se fondre les unes dans les autres, ne devenir qu'un grand faisceau, qui émanait d'une obscurité absolue.
Et puis j'ai vu quatre éclairs de lumière venus de nulle part me permettre d'entrevoir la nature de l'être suprême à l'origine de tout ce qui est et de tout ce qui n'est pas.
Au premier éclair, j'ai vu son corps et son duvet m'a semblé d'une infinie douceur qu'aucune mère ne saurait égaler.
Au second éclair, j'ai vu ses palmes, d'une infinie froideur mais pures et habiles, nageant dans l'infinité.
Au troisième éclair, j'ai vu ses ailes, grandioses, magnifiques, plus sures et déterminées qu'aucun roi de notre terre.
Au quatrième éclair, j'ai vu son bec, fier et humble à la foi et il semblait nager.
Et puis j'ai vu.
J'ai vu les âmes des défunts monter jusqu'au canard cosmique et celui-ci les prenait, tantôt par ses palmes, tantôt par ses ailes et les plongeait pour un instant dans cette partie de l'univers qui est inconnaissable.
Les âmes s'en trouvaient figées d'effroi mais il m'a semblé qu'elles s'en trouvaient ainsi purifiées et le grand suprême pouvait alors les manger.
De l'autre coté de son corps, des formes rondes jaillissaient à l'existence.
Une seconde fois purifiées dans le corps du canard suprême, les âmes de toutes choses jaillissaient et retournaient s'incarner.
Alors, je su que le grand canard cosmique ne méritait pas tant de respect, car s'il pond des œufs, il fait aussi des crottes et une crotte n'a jamais de reconnaissance pour l'anus qui lui a fait voir le jour.
C'est alors que le grand canard suprême me prit sous son aile. Je me blottis contre son duvet, je m'endormis et fit un songe.
Je vis la trinité primordiale se partager le monde sous les yeux impassibles du serpent.
Le crocodile dominait les eaux et il voulait tout manipuler.
Le lion dominait la terre et il voulait tout diriger.
L'aigle dominait le ciel et il voulait tout contrôler.
Et le serpent, jusqu'ici soumis à la volonté du grand canard voulu à son tour accéder à la connaissance.
Ne pouvant manger les œufs trop soigneusement cachés par les conjurateurs, il décida de manger les géniteurs.
Car en mangeant celui qui crée, c'est ainsi qu'on accède à l'essence de la création.
Alors le serpent mangea le crocodile et sa bouche s'allongea et ses crocs se multiplièrent et il lui fut permis de tout manger.
Alors le serpent mangea le lion et il eut des pattes dotées de griffes et il lui fut permis de tout saisir.
Alors le serpent mangea l'aigle et il vit des ailes lui pousser et il lui fut permis de voler.
Emporté par sa soif de savoir et la rage de vaincre issue de la trinité primordiale ainsi ingurgitée, le serpent mangea l'homme; le réceptacle des connaissances.
Il retrouva ainsi la connaissance de la guérison et de la vie, qui, retournées en lui, se changèrent en don de la maladie et de la mort.
Le serpent ainsi transformé et défiguré commença alors à se manger lui même, il saisit sa propre queue et l'avala.
Et je vis le serpent exploser sur lui-même. Tout ce qui était auparavant ne fut plus que vide et néant.
De cette explosion ne subsistait rien d'autre qu'un œuf.
Un mouvement me fit sortir de mon songe, je me dégageait de l'aile du grand canard cosmique et celui-ci me dit:
Voila! Maintenant tu sais. Cet œuf que tu a vu, c'est de lui que je suis issus.
Toute chose dans l'univers n'est que respiration, le changement est la seule constante.
Maintenant part. Retourne d'où tu viens, raconte aux tiens ce que tu viens de voir et laisse les se perdre dans les interprétations de l'évidence.
Le but ne sert a rien, seul le chemin compte vraiment pour moi.
C'est alors que je me mis de nouveau a ressentir. Douleur. Peine. Souffrance.
Mon corps pesait, ma peau brulait, la soif me paralysait quand un homme bleu me jeta de l'eau au visage.
Il dit: Si tu es seul, ici dans ce désert, c'est que tu n'a pas la foi dans nos trois déesses, mais si nous t'avons trouvé c'est que leur volonté est de te sauver.
Viens donc parmi nous, conte nous ton histoire et nous la transmettrons.
Sentant bien que je ne serai pas cru, j'inventais une autre histoire à conter aux adultes, réservant la vérité aux enfants qui ne savaient pas encore parler.
Je me fis passer pour un pauvre berger illettré.
Quelques années plus tard je suis venu me réfugier dans cette grotte pour consigner par écrit les révélations de ma vision, mais je crois bien que les générations futures, si elles trouvent ces textes, ne comprendront pas plus que moi.
Le but est moins important que le chemin qui y mène, toute chose dans l'univers n'est que respiration. Ainsi soit-il.
Vertus
Membre
   Posté le 04-07-2009 à 08:26:59   Voir le profil de Vertus (Offline)   Répondre à ce message   http://la.lumiere.site.voila.fr/   Envoyer un message privé à Vertus   

Ce n'est pas un canard, c'est un Maître qui a pondu, et Il n'avait pas de plumes.

L'histoire de l'Oeuf, je la porte et la condamne à la fois car sa symbolique a échappé à tout le monde. Pâques nous accède à une symbolique de l'oeuf que nul ne comprend plus. Reste l'image, perdu le sens.

Je rendrai plausible le temps d'une explication non conventionnelle sur l'Oeuf originel.
A la fin, l'Oeuf se réunit en Un car la conscience Unique a réduit les parts de l'Oeuf quand l'Oeuf a explosé. Quand j'étais enfant, le Maître m'a dit qu'il y avait en fait deux Oeufs : un petit et un grand et que les deux Oeufs étaient Un et semblables en tous points. Les Oeufs Célestes sont des mondes, chaque monde est progressif et chaque ensemble de mondes l'est aussi. Quand Nous entendons pleurer les enfants, Nous venons souvent pour voir leur condition, voilà pourquoi Nous intervenons. La montée des enfants est conditionnée par la toute sensibilité qui leur est accordée. Un être sensible est un être qui a développé l'intérêt pour sa montée et son évolution personnelle. Il n'est pas rare que les êtres sensibles passent pour fous dans un monde où tout est rationalisé et médiocre, mais la peur que les êtres sensibles génèrent chez les autres disparaît quand leur Initiation commence.

Quand les Oeufs Célestes ont été pondus, il y a eu des combats gigantesques dans l'univers. Ce fut un combat démoniaque contre un Ange décisif et profond. L'Ange de Dieu fixa la Tête et la domina afin que Dieu ne fit pas état de la montée des démons dans les cycles. Vous avez tous une parcelle de l'Oeuf cosmique originel et une parcelle de l'Oeuf mondain d'origine. La force nouvelle que réprésentent les Elus ici est toujours contestée par la partie noire de vos états et de vos consciences. Vous confondez souvent les valeurs parce que les Maîtres Initiatiques sont sélectifs et ne donnent le Réel qu'à ceux qu'ils choisissent. Les autres sont dominés par les temps, les modes, les courants de pensée et les cultures.

Un homme ordinaire ravale l'autre en tentant de lui octroyer les mêmes valeurs que les siennes, si ces valeurs coïncident, le monde meurt à chaque nouvelle percée du mal dans les Autorités. Le lot commun est de tenter la domination à tous prix, et de se laisser dominer quand le combat est perdu. Si l'homme avait eu des droits, ça se saurait, l'homme n'est pas invité aux Cieux et son contrat avec lui-même arrive à sa fin. Ce monde finissant contient des univers et des univers qui vont disparaître. J'ai rendu la chose publique en révélant à quelques faux prophètes la notion de "rendu à Dieu".
Rendre à Dieu ce qui lui revient est la notion collective, mais la vérité vide à entendre parce qu'incompréhensible à l'esprit de l'homme est que Nous valons ce que nous sommes et faisons ce que Nous sommes. On ne comprend pas ? Jamais vous ne comprendrez.

La question que vous soulevez en parlant de l'Oeuf comme une connaissance énergétique alors qu'elle n'est que mentale vous parlera autrement si vous arrivez à relever un défi vibratoire qui est posé par mes interventions. Limitez vous au mental, et vous serez dans la critique et la négation systématique. Laissez vous conduire par le Verbe et vous verrez s'ouvrir en vous une nouvelle dimension. Je parle pour LUI car LUI finit ce monde et radote Ses dernières condamnations.

La faute commise par l'homme d'origine est réelle et chaque fois que vous naissez dans un monde où un autre vous la reproduisez systématiquement. C'est un constat que Nous opérons sans comprendre de manière médiocre ou académique la façon dont vous le faites : Nous visons parmi vous les plus évolués afin de les monter dans le nouveau contrat avec le Créateur.
Le gente mondain est progressif quand ça l'arrange et ne connaît que l'apparence des choses, si vous vous êtes lourdement trompés sur vos apports au Maître c'est que vous avez décidé que vous valiez mieux que Lui. Enfin, pour Dame nature, vous avez eu des égards si mauvais et si démoniaques qu'elle en meurt et ne demande plus à l'homme son secours, les catastrophes mondaines qui rongent le monde depuis des années, sachez qu'elles ont été annoncées par Nos prophètes et réel constat d'iniquité humaine : ce sont eux qu'on a accusé de mentir ! Si vous voulez un joli monde tout pur et tout beau, c'est pour pouvoir encore le souiller, l'exploiter, le détruire et ce n'est plus admis par les Têtes.

Je rembarre immédiatement les critiqueurs dans leurs propres obscurités, le combat est vain, on ne se bat contre le Ciel. Quand J'ai serti la montée des Miens, Je les verdis, comme des fruits acides et piquants. Cette verdeur vous blesse parce que vous êtes mous et obtus, quand J'aime les êtres que J'ai fondés, Je leur donne la capacité d'intégrer dans vos plans des lueurs nouvelles,
elles sont lourdes vos fentes ; vos oublis et vos accords vous condamnent perpétuellement du Dieu Vivant. Un paon se plume et se pavane, vous aimez vous pavaner, mais la paon est un faux-jeton et un hypocrite majeur, car sa connaissance de lui n'est reliée qu'à son apparence.

On pond un monde maintenant, un nouveau, un meilleur, un pur, pas pou ce monde-là, un Gente de Dieu se fait la Loi en demeure et partie de devoir le montrer, ce monde-là à ceux qui vont y aller. Si vous l'avez vu déjà, c'est que vous y êtes invités.

A plus

PS : je romps la notion du mental en reprenant l'idéal de l'ancien homme : le Supramental est une puissance qui fut annoncée par quelques maîtres mais jamais réalisée encore dans l'humanité moderne, je suis l'un des rares contrats supramentaux que le Ciel aie accepté de former, la notion de Supramental vous est peut-être étrangère, mais la pente qui mène vers le noir défi de l'homme ordinaire n'est plus la force ni la voie. La fonte des neiges inonde les sous bois, mais l'homo-sapiens est en train de mourir et de donner place à un nouvel homme : la voie est ouverte pour lui. (l'homme nouveau n'a pas encore de nom)


Edité le 04-07-2009 à 08:33:10 par Vertus




--------------------
Silence
Membre du conseil
   Posté le 11-07-2009 à 16:38:18   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

Euh, je voudrais pas m'avancer, mais il me semble que Morpheus plaisantait en écrivant tout ça, une sorte de d'exercice de style quoi...

Sinon je serais curieux de savoir qu'est-ce qui se cache derrière tes "Nous", et tes "Vous". Surtout que tu as l'air de condamner a priori tous les membres de ce forum, comme faisant parti de ce "Vous" qui par exemple détruit la nature. La plupart d'entre nous sont écolo, donc pèse un peu plus tes mots. Tu m'as l'air d'émettre pas mal de jugement hâtif pour un supra-mental, en tout cas, tu m'as l'air d'avoir du mal à passer du général au particulier.
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 14-07-2009 à 12:42:26   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

hello Vertus,

Je confirme ce que dis Silence, c'est un histoire inventé par Morpheus.

Et j'avoue que je ne comprends rien à ce que tu racontes dans ce sujet.

Tu parles de manière contradictoire et semble reproché bien des choses au membre du forum, mais le seul hic tu connais aucun d'entre nous.

Plus tu te mets directement en situation de victimes quoi qu'on puisse dire ou faire , tu le considéras comme une attaque même si ce n'est pas le cas du tout.

en résumé tu me semble bien peu dans la réalité.

Arcane

--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Mr.Lyle
Membre du conseil
   Posté le 14-07-2009 à 12:51:58   Voir le profil de Mr.Lyle (Offline)   Répondre à ce message   http://ledragonsouterrain.wifeo.com/index.php   Envoyer un message privé à Mr.Lyle   

Bonjour Vertus,

Que dire ? Tu t'est simplement ridiculisé car le message de Morpheus était une plaisanterie.

En ce qui concerne ton "message", il est obscur et n'a pas vraiment de sens. Je pense que tu devrais épurer un peu ton esprit de tous ses miasmes toxiques, ainsi que ton âme de toutes ses envies de vampirisation superflues du lectorat ici présent.

cordialement

--------------------
Mr.Lyle
morpheus
Membre
   Posté le 06-04-2010 à 13:25:03   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

boujours à toutes et tous!

cela fait maintenant plus d'un ans, (je crois) que je n'ai rien posté sur ce forum... :/

j'hésite a présenter mes excuses, concernant mon absence, car la liberté est pour moi quelque chose de fondamental

par contre, je pense que je vous dois excuses et explications concernant ce sujet précis!

plaisanterie, exercice de style, c'est effectivement de cela qu'il s'agit.... et d'un peu plus que cela aussi


cet "univers" de la confrérie du canard cosmique fut créé par moi même et un certain ewig sur le chat caramail/lycos/noesis à la suite de nombreuses discussions houleuses sur le sujet des religions et sur le sujet du régime alimentaire (végétarien ou non)



reprennons deuis le début: lorsque l'humain accède a la conscience, ce qui se passe généralement entre 7 et 77 ans, il se pose les trois questions classique: qui sommes nous, d'ou venons nous, ou allons nous

la question des origines (origine de l'Homme, du monde, de l'univers) est clairement insoluble: soit l'univers n'a jamais été créé, car il a toujours existé, il n'y a donc aucune intervention divine... c'est impossible car il doit normalement y avoir un commencement a tout cela

donc, seconde possibilité, il n'y avait rien au commencement, et puis quelque chose s'est mis a exister, a partir de rien, ce qui est également impossible

quand je dis impossible, c'est du point de vue de notre esprit humain

JE considère donc que la question de dieu est légitime, il me semble logique que l'Humanité s'interroge sur l'existence ou non d'une entité supérieure a l'origine de ce monde

je considère également que la réponse dieu n'est pas logique, rien ne prouve que dieu existe,

je trouve aussi les idées concernant la (ou les) divinité(s) souvent un peu limitées

sous un aspect plus ou moins comique, le culte du canard cosmique représente donc MON idée personnelle d'une divinité, et le culte élève au rang de dogme ce qui me parait fondamental à moi-même

je crois donc sincèrement qu'il est possible de créer un dieu (ce que je tente ici même) et de lui vouer un culte, tout ceci sans verser dans l'hérésie puisque je m'oblige, autant que possible, à une grande honneteté intellectuelle lorsque j'y introduit des dogmes


par exemple ce qui tourne autour du régime alimentaire: je crois sincèrement que l'humain est fait pour être omnivore, je crois sincèrement qu'on ne peut pas survivre sans être obligé de tuer pour se nourrir, et je ne vois pas en quoi l'assassinat d'une pomme de terre est moins grave que le meurtre d'une poule

je trouve par contre abject l'idée de tuer pour le plaisir, et plus que stupide (et incroyablement prétentieux) le fait de tuer au nom d'une idée, d'une idéologie

ainsi, il est dit dans les dogmes: "tu ne versera point de sang sur la statue d'un nain de jardin, au mieux tu le réservera pour un civet"
et aussi "tu ne tuera ni lion, ni aigle, ni crocodile qui ne soit en âge de se défendre"

dogme que je traduit ainsi dans le language courant: " tu a le droit de tuer absolument n'importe quel être vivant adulte (y compris des humains) a la condition expresse que ce soit pour se nourrir

j'ose espérer que les humains de ce monde ne veulent pas pratiquer le cannibalisme, et que cela induira une impossibilité de tuer des humains

l'idée que l'humanité doive chercher a accéder à la connaissance me parait fondamentale, d'ou la thématique importante de l'oeuf,

l'idée que dieu, étant seul, ne peut pas se connaitre lui-même et a donc besoin de créer quelque chose pour se comprendre a travers sa propre création vient de quelqu'un de ce forum (siburdroc je crois, mais pas sur)
c'est une idée que je trouve excellente et que j'ai donc repris a mon compte dans ce mythe


enfin, voici quelque-chose de curieux et interessant: cela fait des années que je ma tâte pour créer ma propre "secte" ...

la notion de connaissance, l'accession a la connaissance comme une mission ou un ordre divin est importante pour moi depuis très longtemps,

un concours de circonstance à fait que j'ai inventé un univers ou dieu est un canard (symbole de l'omnipotence puisqu'il sait courir, nager et voler)

ce n'est que après coup que j'ai réalisé que le canard créateur du monde existe depuis très longtemps
-chez les égyptiens, un canard cosmique pond un oeuf sur la première montagne du monde, de cet oeuf, nait le dieu râ

dans le kalevala, légende nordique, un canard pond des oeufs au bord des eaux primordiales, de ces oeufs naissent les premiers êtres vivants, et les premiers humains

enfin, en asie, principalement en chine, le canard est symboliquement rattaché a la notion de connaissance, de savoir

j'en viens donc a me demander si mon choix d'un canard pour représenter l'image que j'ai d'une divinité est si fortuit que cela, ou si, au contraire, ce choix est complètement déterminé, (même si c'est de manière inconsciente)

terminons sur quelques mots au sujet de Vertus:

MERCI !!! MERCI BEAUCOUP, VILAIN FLATTEUR!!!

des critiques de ce genre, même acerbes, me disent que ma création peut éventuellement être prise au sérieux!!!!!!

regardez bien, étudiez en détail l'histoire des religions

si le jours arrive ou je serai mis sur un bucher, ce jours la, je saurai que j'aurai reussi au dela de toute espérance

toutes les religions ont commencé par de vagues balbutiement, et se sont répandues comme des trainées de poudres le jours ou elles ont eu des martyrs à exhiber ....

ps: nous sommes aujourd'hui mardi, lendemain de Pâques, je ne sais toujours pas pourquoi, mais je sens confusément que le grand canard cosmique a créé le monde un mardi

il se trouve que c'est ce mardi pascal que j'ai choisit pour recommencer à poster sur ce forum, a partir d'aujourd'hui, et si vous ne m'en voulez pas trop pour ce long silence, je me tiens a votre disposition pour toute question ou critique concernant ce sujet

à bientôt, que l'aile du grand canard cosmique vous protège, et que son magret vous nourrisse!
morpheus
Membre
   Posté le 06-04-2010 à 13:37:07   Voir le profil de morpheus (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à morpheus   

j'oubliais un petit détail, redaet caesar etc....

la genèse et l'apocalypse sont de ma plume

l'évangile celon cayuga est la création de ewig

je lui avait préalablement raconté cette petite histoire de course entre les animaux pour déterminer qui doit être le roi

en résumé, le titre de roi des animaux est contesté au lion par le crocodile et l'aigle, ils organisent trois courses, une dans les airs une sur terre et une dans un fleuve pour déterminer qui est le plus rapide, le canard se joint a la course

course a pied: 1er lion; 2nd canard; 3eme crocodile; 4eme aigle

course a la nage: 1er crocodile; 2nd canard; 3eme aigle; 4eme lion

course en vol: 1er aigle; 2nd canard; 3eme lion, 4eme crocodile

ils sont tous une fois premier une fois troisième une fois dernier sauf le canard, toujours second, qui se retrouve donc premier au classement général


je crois savoir, mais sans certitude, que ewig, avec qui je n'ai gardé aucun contact, est en train d'écrire un livre sur le culte oublié du canard cosmique et la civilisation sanaraméenne (civilisation qui avait pour dieu le canard cosmique, en sachant que "anas" veut dire canard en latin )
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mouvements Spirituels  La Confrérie du Canard CosmiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade