Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité 

 De l'essence avec du plastique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 08-09-2005 à 15:40:01   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

J'avais vu un reportage sur un inventeur allemand qui a reussi a faire a partir de plastique et de dechet menager du diesel..En recherchant pour retrouver un article sur ce type je suis tomber sur ca :


Citation :

Le 15 mars 2004, le correspondant du journal Libération à New Delhi, Pierre PRAKASH, communique :

Une jeune femme professeur d'une petite université de Nagpur, Mme Alka Zadgaonkar a inventé un procédé permettant de transformer les déchets de plastiques en carburant.
Pour juger de l'importance de cette nouvelle, il faut penser que, dans le monde, chaque année ce sont 150 millions de tonnes de matières plastiques qui sont produites, dont 9 000 tonnes par l'Inde chaque jour.



L'invention est protégée par un brevet, et le professeur tient à ce que son brevet serve d'abord à son pays.

Outre la limitation de pollution qu'un tel procédé offrirait, pour l'Inde ce serait 2,5 millions de litres d'essence supplémentaires utilisables (Ndlr : d'où une économie notable sur la facture pétrolière du pays)

Selon Pierre Prakash

'' L'invention a été testée et validée par la Indian Oil Corporation (IOC), l'une des plus grandes compagnies pétrolières indiennes. ''Le procédé demande à être optimisé, mais ça marche'', confirme Niranjan Raje, directeur de la branche recherche et développement de IOC.

La méthode est efficace avec n'importe quel type de matière plastique, assure cette femme de 40 ans. Des sacs plastique, des tuyaux en PVC ou même des imperméables: tout peut être utilisé. Un kilo de déchets donne un kilo de matières combustibles, dont les trois quarts de carburants.''

Le procédé est d'une simplicité étonnante. En bref, il suffit de chauffer les déchets à une température de 350 degrés avec un peu de charbon et un ingrédient gardé secret. Introduits dans un réacteur pendant trois heures, ils en ressortent sous forme de carburant liquide (80 %), de gaz (15 %) et de résidus de charbon (5 %). Le liquide contient 40 % à 60 % d'essence, environ 25 % de diesel, et le reste de kérosène et de lubrifiant. Le gaz peut directement être utilisé en cuisine, et les résidus de charbon sont facilement réutilisables par les centrales thermiques ou l'industrie métallurgique. "Nous transformons donc 100 % de déchets en 100 % de produits utilisables pour les particuliers ou l'industrie", résume Umesh Zadgaonkar, mari de l'inventrice, mais aussi chimiste, associé au projet.



Comment la scientifique en est-elle arrivée là? "Le plastique et les carburants sont tous deux des hydrocarbures, explique-t-elle. La seule différence est que la chaîne de molécules est plus longue pour le plastique. Je me suis donc appliquée à trouver un moyen de casser cette chaîne afin d'obtenir des segments plus petits." Lancée en 1995, la méthode a donné ses premiers résultats dès 1998. Et ce qui n'était, au départ, qu'un passe-temps pour une scientifique passionnée, pourrait aujourd'hui devenir une réalité industrielle. Impressionné par les résultats, le ministère du Pétrole envisage en effet de créer une usine pilote, d'une capacité de cinq tonnes par jour, afin de voir si le procédé est viable sur des grosses quantités. Une somme de 1,4 million d'euros a été allouée au projet, qui n'attend plus qu'un dernier feu vert des scientifiques gouvernementaux. Le plastique sera fourni par la municipalité de Nagpur, ravie de trouver un moyen de se débarrasser de ses déchets. A elle seule, cette petite ville du centre de l'Inde produit en effet quelque 60 tonnes de matières plastiques par jour.

Raffinage. Aussi prometteuse soit-elle, la méthode du couple Zadgaonkar n'est malheureusement pas parfaite. Les carburants obtenus ne sont en effet pas directement utilisables pour les véhicules. "Ils demandent à être raffinés, explique Niranjan Raje, mais on peut par contre les utiliser tels quels pour les générateurs, les pompes agricoles ou les chaudières." Afin d'optimiser le processus, les Zadgaonkar ont signé l'an dernier un protocole d'accord avec IOC. Celle-ci a d'ores et déjà trouvé un moyen de réduire la quantité de chlore contenue dans le carburant, mais l'équipe chargée du projet estime que l'invention a surtout une vocation écologique. "La viabilité commerciale du produit est pour l'instant limitée, affirme Niranjan Raje. Mais même si nous ne trouvons pas le moyen de réduire les impuretés dans le carburant, le procédé est de toute façon efficace pour se débarrasser du plastique."

Les inventeurs, eux, maintiennent que "le raffinement supplémentaire peut facilement se faire avec des méthodes connues". Et même sans cela : "Ma propre voiture marche depuis deux ans avec ce carburant, affirme Umesh Zadgaonkar, et je n'ai jamais eu de problèmes."

Commentaires de Quant'Homme :

Un carburant de ce type peut certainement être utilisé dans un moteur équipé d'un réacteur Pantone avec au moins 3 avantages :
- une solution pour se débarrasser de tonnes de déchets plastiques
- un carburant économique estimé à 0,13 euro le litre
- et des véhicules fonctionnant sans polluer l'air...

Merci à Pierre B.qui nous a communiqué cette information dès sa sortie.


Extrait du site :
http://quanthomme.free.fr/nouvelles2004/nouvelle17032004.html

En faisant une recherche sur le nom de cette brave dame on s'apercoit qu'il semble bien ne pas s'agir d'une blague...

c'est genial...

Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
aleister.c
Inactif
   Posté le 09-09-2005 à 16:37:31   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

salut les écolos

ben y a plus simple, c'est l'huile de friture!!!

tapez "rouler a l'huile de friture" dans n'importe quel moteur de recherche et vous serez noyé sous les informations...

en résumé, monsieur diesel, l'inventeur du moteur qui porte son nom, a lui meme fait ses premiers essais en utilisant des huiles végétales comme carburant, il n'y a donc aucune raison que ca ne marche pas...

d'ailleurs, ca marche si bien que les bus de ma ville (caen) roulent avec un carburant contenant environ 20% d'huile de colza... bon, ca chlingue un peux quand on les suit.. mais c'est une question de gout je prefere encore ça a l'odeur d'essence a choisir... de meme les bus de la ville de montreal au canada utilisent aussi des huiles végétales, je crois que le mélange est baissé a 10% pour éviter que le carburant ne fige en hivers... mais certains ont fait des essais avec 100% d'huile, ca marche tres bien, il faut juste réchauffer le liquide avant de l'injecter dans le moteur

une piste pour les énervés bricoleur: faites vous un copain restaurateur, il utilise beaucoup d'huile pour la friture, une fois cette huile impropre a la fabrication d'aliments, il doit payer assez cher pour s'en débarrasser, il vous sera surement reconnaissant de l'en débarasser gratuitement

un détail de vicieux que je suis, si vous utilisez 100% d'huile végétale, vous etes exonéré de taxe pétroliere, (il y a un vide juridique a ce sujet ) vous pouvez donc faire un gros doigt a l'agent en cas de controle

la mauvaise nouvelle??? les constructeurs tentent de réparer ce "défaut" en rendant les nouveaux moteurs impropre a l'utilisation de l'huile végétale. ainsi les moteur type HDI ont des injecteurs trop petits qui s'encrassent tres facilement

juste pour info, en passant, le roi de thailande tente d'enseigner a ses sujets la technique d'utilisation de l'huile végétale...

enfin, soyons bien clair jusqu'au bout: l'huile végétale brulée dans un moteur diesel rejette autant de CO2 dans l'air que le carburant gasole classique, moins d'oxydes d'azote, et presque rien en oxydes métalliques, mais le carbone rejeté vient d'une plante (colza tournesol etc...) qui l'a elle meme fixée en le puisant dans le gaz carbonique de l'atmosphère, en roulant a l'huile de friture, on est donc sans effet sur le cycle du carbone, on peux meme esperer, si tout le monde s'y met, qu'un stockage massif ai pour effet de diminuer la proportion atmosphérique du carbone... tandis que rouler au carburant issus du pétrole relache constament dans l'atmosphère du carbone qui aurait du rester enfouis sous terre...

une question pour finir, nous sommes, ce n'est plus un secret, en train de modifier les conditions de vie sur cette planete, est-ce le produit de la bétise humaine, du a la cupidité de certains... ou est-ce l'effet désiré d'un nombre encore plus petit d'humains qui ont une volonté consciente d'aller dans ce sens, pour une raison qui leur est propre et qui m'échappe encore???


--------------------
do what thou wilt shall be the whole of the law
love is the law, love under will
every man and every woman is a star
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité  De l'essence avec du plastiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade