Abrasax  Arts Occultes  Magie 

 La magie enochienne

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
aleister.c
Inactif
   Posté le 04-06-2006 à 10:32:51   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

Bonjours a tous

J’ouvre un sujet, mais je ne suis pas un spécialiste, toute remarque, correction, rectification sera la bienvenue

Alors pour le peu que j’ai pu comprendre, la magie énochienne consiste a tracer des carrés que l’on remplis ensuite avec des lettres.

Ceux d’entre vous qui ont traîné assez longtemps dans les librairies ésotériques ont sûrement déjà croisé un truc du genre:

abrahadabra
abrahadabr
abrahadab
abrahada
abrahad
abraha
abrah
abra
abr
ab
a

(Et je m interroge encore sur le " abracadabrantesque" de notre président Chirac, qui est sans doute initie aux secrets des francs-maçons...)

J’observe la nouvelle mode du SUDOKU ou l’on doit croiser des chiffres dans une grille.... mode qui remplace les mots croisés mais qui me fait tout autant penser à ce type de magie...


En fait, je ne comprend rien a rien des forces qui sont en jeux, ou des règles qui s appliquent dans cette magie énochienne... mon impression est que l’un des but est justement d aller au delà du sens des choses...
Remplir un carré d’énoch, c'est casser ou détruire le sens, l’ordre qui existe autour d un mot (donc d’un concept, d’une idée) la manière dont on remplis le carré me fait penser a du tissage, ou a du tressage.

Et au final, on détruit un ordre apparent pour en faire émerger un autre: dans le carré, d'autres mots apparaissent, qui, d'une manière ou d’une autre se relient intimement au mot de départ...



Précisions; je me plonge dans cette partie de la connaissance suite a mes recherches sur le code génétique, il me semble qu il y ai la un certain parallèle..... Mais je tient a prévenir les novices que la magie énochienne n’aboutit a aucune révélation d’importance, mais que par contre, la pratiquer devient très vite obsédant, et que les prises de têtes et mal de crânes seront certainement au rendez-vous...

Quoi qu’il en soit, bon courage !
TELOCVOVIM
Membre
TELOCVOVIM
   Posté le 22-07-2006 à 05:47:27   Voir le profil de TELOCVOVIM (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TELOCVOVIM   

Salut, voici un lien sur un des meilleurs livres sur le sujet, Le livre du rassemblement des forces :

http://www.paganguild.org/pissier/divers/magie-enochienne.htm

Sinon, il y a aussi Les enseignements kabbalistiques de la Golden Dawn de Denis labouré qui est très bien aussi mais celui la, je le possède en version manuscrite.

Sinon, il est vrai que c'est très sympa d'utiliser le système énochien en codication ( exemple, mon pseudo) mais c'est assez complexe au départ (voir le lien).

Par contre, si tu t'interesses à la codification, Aleister c., savais tu que le Nécronomicon , pourtant ouvrage "créé" par Lovecraft, a été "passé au crible" dans des ordinateurs spécialisés en codification par david langfort et robert turner.

Et que les résutats ressemblaient "assez" au système énochien: fragments non traduits du Nécronomicon "dechiffrés" à partir d'un cryptogramme élisabéthain de Dee mais cela reste un mystère..................

J'ai lu cette étude dans une préface du Nécronomicon que je possède en version manuscrite avec explications et shémas de l'écran d'ordi...., aux Editions Belfond en 1996 ( je vais scanner cela car elle n'est pas sur le web).

Enfin, je reparlerai de cet ouvrage dans un autre post (go!!!!!!).

Enfin, il faut savoir que Lovecraft était marié à une adepte de Crowley, enfin ....

Citation :

Lovecraft & la Magie Enochienne le Liber Logaeth
L’importance du Liber Logaeth (appelé aussi Liber Mysteriorum Sextus et Sanctus) dans la magie énochienne provient en grande partie du mystérieux message qu’il renferme.

Ce serait le seul ouvrage qui n’aurait pas été retranscrit par Dee, mais directement donné de la main d’un ange avec comme mention : " Ce livre est la clé Sacrée qui ouvre la détermination de Dieu pour ce qui est du début de ce monde, son état actuel, sa fin... » Uriel.Kelly parle à son sujet d’un " livre brun aux lettres de sang non séché, d’un sang au sein duquel la vie brûlerait encore... »

Le manuscrit, encore visible à la Bodleian Library d’Oxford (numéro 422) nous vient d’Ashmole. La plus grande partie de cet ouvrage est constitué de carrés magiques et est noircie par les notes d’Ashmole... Pour l’instant, semble-t-il, personne n’a réussit véritablement à déchiffrer le contenu du livre.

Il faut toutefois noter que Rober Turner et David Langfort ont entrepris de déchiffrer ce livre, et affirment qu’il est un fragment du très célèbre Nécronomicon dont parle HP Lovecraft (Il ne faut toutefois pas oublier que Lovecraft prétend, dans sa correspondance entre autre, avoir totalement inventé ce livre). Les spécialistes sont tous d’accord sur le fait que Turner n’a pas réussi à percer le code, et que le Liber Logaeth reste toujours un mystère. Mais le lien entre Lovecraft et la tradition énochienne ne s’arrête, semble-t-il, pas là.

Lovecraft était marié avec une adepte de A.Crowley (Sonia Greene), et qui donc possédait des connaissances dans la tradition énochienne. Les praticiens de la magie énochienne prétendent faire des cauchemars, qui après une très courte étude, ressemblent aux visions d’horreurs présentes dans les nouvelles de Lovecraft (Or Lovecraft affirme avoir rêvé ce qu’il a écrit). La magie du Docteur Dee semble en effet " provoquer des rêves extrêmement troublants dans lesquels les entités se manifestent selon les structures neurologiques du rêveur »(La Magie Enochienne, Etienne Morgant).

La route pour pouvoir affirmer que Lovecraft pratiquait la magie énochienne est encore longue, mais les différentes similitudes entre les entités, les visions d’horreur, la forme des incantations, laissent à penser qu’elle existe." ( source: http://prismeshebdo.com)


Sinon, voila un autre lien sur le système énochien ( lisez l'appel des 30 aethyrs, vous reconnaitrez un mot familier; extrait: Baglen pii tiáanta a-bábălond od faórdjt teloc vovim).

http://myweb.tiscali.co.uk/enochien/

Je serai interressé que la discussion continue sur ces sujets que sont la magie énochienne et la codification.

Kenavo.

Message édité le 22-07-2006 à 06:04:25 par TELOCVOVIM


--------------------
Inr-Telocvm-X
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 01-08-2006 à 13:25:47   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

Je voulais revenir un petit peu sur la magie enochienne, avant d’aller plus loin et de parler un peu plus de la Golden Dawn, j’aimerais revenir avec vous sur l’origine de cette magie pour que ceux qui ne savent pas de quoi on parle s'y retrouve un peu.

Le nom de magie enochienne nous vient de la Golden Dawn, mais cette magie trouve ces sources dans des temps plus anciens à savoir du 16ème siècle et d’un homme en particulier John Dee.




John Dee

John Dee est un érudit touche à tout, diplôme es art à Cambridge à 19 ans il part étudié en Belgique le droit et les mathématique et resteras quelques années en Europe, il enseigneras même les mathématiques à la sorbonnes, sa traduction d’Euclide fut utilisé par les écoles britannique pour l’enseignement des mathématiques jusqu’en 1914. Revenu en Angleterre il se fera l’assistant d’un inquisiteur et récupérera tous les manuscrit d’alchimie saisie lors de son travail, il accumule ainsi une bibliothèque considérable avec laquelle il accumule un savoir aussi bien ésotérique que scientifique, malheureusement cette bibliothèque fut incendié peut avant sa mort. John Dee fut aussi connu comme géographe, astronome et astrologue et c’est dans cette dernière position qu’il fut conseiller de la reine Elizabeth 1ère il semble avoir rempli tout à la fois le rôle d’un conseiller politique, spirituel, militaire, culturel et technique.




John dee et l’ésotérisme

John Dee se rend compte comme beaucoup d’érudit à travers le temps que la vraie sagesse ne vient pas de ce monde, en ce sens il se rapproche de la pensée gnostique, la vraie sagesse vient de dieu. Vers la fin de sa vie il va donc essayer d’entrée en contact avec cette sagesse divine. Pour se faire Dee utiliseras un procédés décrit pas de nombreux auteurs de sa bibliothèque (Agrippa, Thrithème…), Dee commençait par des prières à dieu ou archanges puis posait ensuite une boule en cristal sur une table préparé spécialement pour ces opérations. Au début seul, puis avec l’aide de médiums Dee retranscrivait alors par écrit les visions.

Dee est fasciné par deux ouvrages, le premier est le livre d’énoch dont on ne possède pas de copie à l’époque, Dee connaît l’histoire d’énoch enlevé aux cieux et pense que le livre d’énoch contient une description de la magie « divine », effectivement le livre d’énoch décrit comment les anges descendus sur terre enseignèrent la magie aux hommes, c’est de cette légende que nous vient le terme de magie enochienne.

Un autre sujet de fascination pour Dee était le mystèrieux Livre de Soyga (Aldaraia sive Soyga vocor), un manuscrit en latin de la fin du moyen-âge traitant d’astrologie et de démonologie, et qui contient 36 Tablettes de 36 lignes par 36 colonnes remplies de lettres. Dans les discussions de dee avec l’ange uriel, dee demande à Uriel si ce livre a une quelconque valeur, et l’Ange lui répond que ce Livre avait été révélé à Adam au Paradis par les Anges du Seigneur. Dee note en marge de ces retranscription Sogya=Agyos (sagesse en grec)…

Citation :


« Oh mon plus grand désir a toujours été de pouvoir lire ces tables de Sogya. »
John Dee - 18 Avril 1582.


Ces 36 tables sont composés par les douzes signes du zodiaque (deux tables à chaque fois) ce qui fait en tout 24 tables. Les douzes autres tables sont composé par les planètes, Mars, soleil, mercure, venus, saturne, jupiter et la lune (7 tables), les quatres éléments, feu, air, eau , terre (4 tables) et une table portant le nom de « magistri ». Jusqu’à aujourd’hui personne n’a réussi à traduire ces tables. Si le cœur vous en dit vous pouvez les trouvez à l’adresse suivante : www.kondor.de/enoch/soyga/Soyga_starte.htm.

Voici a titre d’exemple les 6 première lignes d’une des tablettes du Lion.

Citation :


oyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoy
rkfaqtyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyo
rxxqnkoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoy
azzsxbqtyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyo
sheimasddtguoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoyoy
eyuaoiismspkfaqtyoyoyoyoyoyoyoyoyoyo


La fascination de Dee pour ce manuscrit est lié en partie à l’impossibilité de le traduire, Dee adorait la cryptographie et les langages secrets que l’on peut retrouver dans la kabbale ou dans l’alchimie. Dans les conversations avec les anges qui suivirent il n’eu jamais la clé pour comprendre ce livre, et celui-ci reste jusqu'à aujourd’hui un mystère. Mais comme nous le verrons ce n’est pas le seul mystère irrésolu de cette histoire.




Conversation avec les anges.

Dee commence ces séances de conversation médiumnique avec les anges en décembre 1581. Le 10 mars 1582. Il rencontre l’homme avec lequel son nom sera si souvent associé, Sir Edward Kelley. La personnalité de kelley est à l’opposé de celle de Dee, kelley était plus ou moins un personnage sulfureux qui eu les oreilles coupé par la justice anglaise et mourru en tentant de s’échapper des geôles de l’empereur Rodolphe II après n’avoir pas réussi la transmutation des métaux dont il clamait connaître les secrets. Crowley qui reprit une bonne partie des enseignements de la Golden Dawn et développa entre autres les appels aux aethirs clamait être la réincarnation de kelley, les deux ont en tout cas toujours eu une certaines odeurs de souffre…

La première partie du travail de dee est consignée dans 5 livres appelés aussi Quinti Libri Mysteriorum




Le liber Mysteriorum Primus

Le Liber Mysteriorum Primus fut rédigé du 22 Dec. 1581 au 15 Mars 1582. Ce livre contient d’abord la description de l’Anneau de PELE, un anneau en qui doit être en Or, et dont l’ange Michael diras "sans cet Anneau, tu ne devras rien faire", l’Ange l’identifie également au fameux anneau de Salomon que l’on retrouve dans certains textes apocryphes et en particulier dans le testament de Salomon. Il est dit dans ce texte est d’autres que Salomon pouvait maîtriser les démons à l’aide de cette anneau qui lui avait été donné directement par dieu, c’est ainsi qu’il soumis les démons pour l’aider à la construction du temple de jérusalem.

Citation :

"Je vais te faire la révélation de cet Anneau, qui n’a jamais été révélé depuis la mort de Salomon, auprès de qui j’étais présent. J’étais présent avec lui, en puissance et en miséricorde. Regarde, le voici. C’est Lui, avec lequel tous les miracles et les œuvres divines et merveilleuses ont été accomplis par Salomon. C’est Lui que je te révèle. C’est Lui, dont la Philosophie rêve. C’est Lui, que les Anges reconnaissent. C’est Lui, et béni soit Son Nom. Oui, béni soit Son Nom pour l’éternité."






Dans le Liber Mysteriorum Primus se trouve également la description de la Tabula Sancta ou table de pratique. Cette table de pratique était en bois



Tabula sancta de Dee . Cliquez pour agrandir l’image



Cette table est très proche de celle qu’on décrite agrippa dans sa philosophie occulte (1533), table qu’il nomme la table d’almadel. C’est dans ce livre justement qu’il est possible de faire des parallèles avec d’autres auteurs (Cornelius Agrippa, Anathasius Kircher, Johannes Reuchlin), les livres qui suivront seront en tout point beaucoup plus originaux et novateurs. La table présenté dans l’image du haut n’est pas la table original que dee utilisa, mais la table final qu’il obtint en rajoutant les 7 sigils planétaires et l’alphabet enochiens sur lesquels nous reviendrons.




Le liber Mysteriorum Secundus

Le deuxième livres issus des scéance de Dee est le Liber Mysteriorum Secundus. Dans ce livre, dee décrit le sigilum die aemeth. Ce sigil ainsi que divers outils utilisé par dee, peut être vu au british museum. Ce sigil devait être fait en cire et posé sur la table de pratique, sur le sigil dee posait la boule de cristal de roche qu’il utilisait pour ces opérations.



Sigillum Dei Aemeth de Dee . Cliquez pour agrandir l’image



Ce sigil est très proche du sigil aemeth que l’on trouve dans le Liber juratus, appelé aussi Liber Sacer ou encore Liber Sacratus, Ou encore dans l’Oedipus Aegyptiacus d’Anastasius Kirchner (1562) ou encore d’en d’autre manuscrit tel que le MS Mich 276ou Sloane 3853. Dans ces conversation avec les anges, ceux-ci lui disent de prendre le sigil d’un de ces ouvrages, dee fit plusieurs version du sigil aemeth, avant d’obtenir cette version final qui ne garde des versions antérieur (comprendre des autres auteurs) que la structure géométrique global.




Instrument de John Dee aux british museum





Le liber Mysteriorum Tertius et Quartius – L’Heptariam mystica

Dans Le Liber Mysteriorum Tertius décrit les 7 Insignes de la Création qui doivent être placés sur la Tabula Sancta et fait d’étain pur.

La fin du manuscrit ainsi que le Liber Mysteriorum Quartus est consacrée à la Tabula Collecta, composée de 7 Tables qui décrivent la hiérarchie angélique de 49 "bons anges", et des information relatives aux rois et princes de cette hiérarchie, ainsi qu’a leurs ministres, Dee regrouperas plus tard ces tables dans la «tabula bonorum », divisant les anges en groupes de sept, avec un roi et un prince dirigeant chaque groupes.



La tabula bonorum extraite du Heptaria mystica, contient le nom des 49 „bons anges“



Ces deux livres sont connus également sous le titre Heptaria mystica. Dans la suite des textes de Dee, il n’est jamais fait notion de l’utilisation de cette magie heptarchique de sorte que l’on peut seulement spéculer sur son utilisation. Selon toute vraisemblance et d’après les commentaires de dee, le magicien serait assis à la Table Sainte, portant l'anneau et le lamen. L'insigne du roi invoqué placé devant lui. Dans une main, il tiendrait un talisman du roi et sous ses pieds un talisman des noms des ministres du roi. Le magicien inviterait alors le roi par l’oraison et la prière, suivies d’oraison à son prince, et des invocations à ses six ministres principaux. Ils apparaîtraient alors dans la pierre de voyance, sur quoi le magicien les chargerait d'accomplir des tâches diverses.




Le liber Mysteriorum Quintus – Liber logaeth

Dans le dernier livre, le Liber Mysteriorum Quintus, commencé le 23 Mars 1583, les anges révèlent à Dee l’Alphabet Enochien et annonce la révélation du Liber Loagaeth qu’on appel aussi parfois le Liber mysteriorum sextus et sanctus ou encore liber enoch.

L’alphabet enochien ou alphabet angélique ne ressemble à aucune langue connu, il existe deux version de cette alphabet, la première est faites pour être écrite rapidement a la plume, la deuxième est plus soigné et fut donné plus tard par le anges à Dee.





Le liber Logaeth est certainement la partie la plus mystérieuse du travail de Dee et kelly, il contient 49 "invocations" dans une langue inconnue, 95 tables de 49x49 cases remplies par des lettres et des nombres, 2 tables semblables non remplies, et 4 tables dessinées faisant deux fois la largeur des autres. Personnes n’a jamais réussi à traduire ce texte, il n’y a pas de répétition apparente de mot, pas de grammaire apparente non plus.




La magie enochienne

Comme nous l’avons dit, le travail de dee et kelly peut se séparer en plusieurs parties la dernière partie de leur travail concerne la magie enochienne (ou magie angélique, puisque le terme enochiens ne vient pas de Dee mais de la Golden dawn) et comprend les éléments suivants:

  • La Table de Dieu, parfois appelé Tablette de Nalvage du nom de l’esprit qui la transmise. Cette table fut retranscrite par Dee en alphabet latin avec la volonté de la traduire en alphabet angélique ce qu’il ne fit jamais.





    Nalvage dit de ce tableau:

    Citation :

    « Sa substance est attribuée à Dieu le père. Le premier mouvement circulaire, la circonférence, Dieu le fils, le doigt du père, et celui qui fait mouvoir toutes choses. L'ordre et la cohésion de l'ensemble des pièces dans leur proportion parfaite et, Dieu le Saint Esprit. Vois, dans le commencement et la fin de toutes les choses. »


  • Les noms des 91 parties de la terre du Liber Scientae , avec le nombre de leurs ministres et le nombre du Roi Zodiacal contrôlant chacun. Ainsi que La relation des parties aux régions de la terre.

  • 48 appel ou invocations qui se divisent en18 invocations dans un language inconnus ainsi que leur traduction et une 19ème invocations qui se décomposent en 30 invocations des 30 Ayres ou Aethyrs ainsi que les noms des Aethyrs.

    Nalvage dit de ces invocations:

    Citation :

    « Cet art même celui-ci, qui est livré à vous comme une doctrine infaillible, contenant en lui les eaux qui sillonnent beaucoup de portes : même au-dessus de la Porte de l'Innocence, où on vous enseigne à découvrir la dignité et la corruption de la nature et aussi à être des participants dans le Jugement Secret de la Toute-Puissance pour être rendu manifeste et pour être mis en exécution.

    A cette fin, je dois vous instruire et vous informer, en accord avec la doctrine qui vous a été livréeet qui est contenue dans les 49 Tables. Dans 49 voix, ou appels : qui sont les clefs naturelles pour ouvrir ces, non pas 49 mais 48 (l'une ne devant pas être ouverte) portes de compréhension ; par lesquelles vous devriez acquérir la connaissance pour mouvoir chaque porte, et pour appeler autant que vous voulez, ou que vous pensez qu'il est nécessaire, ce qui peut très bien, véritablement, et sagement ouvrir à vous les secrets de leurs villes, et vous faire comprendre parfaitement ce qui est contenu dans les Tableaux »


    Les appels enochiens peuvent être trouvé dans le document suivant: „Enochian call“. Ils sont présenté dans la langue angélique avec leur traduction en anglais.

  • Les quatre Tablettes élémentaires ou Tableaux d'Enoch .





    Appelé aussi Grande table de la terre, cette table donne le nom de anges ainsi que la classification suivant ce que l’on nomme dans les quatre tours de guet (ou watchtower en anglais) et qui corresponde aux quatre archanges, aux quatre point cardinaux et aux quatre éléments.

    La magie enochienne est donc l’utilisation de cette dernière partie de l’oeuvre de Dee dans un cadre opératif. La Golden Dawn et Mathers en particulier base leur système sur ces éléments et les relient les uns aux autres.

    Voilà c’est une présentation succincte et plus tard je reviendrais sur l’utilisation et l’interprétation de la Golden Dawn, mais je préfère prévenir tout de suite que c’est un peu complexe comme le laisse suggérer le matériel laissé par Dee et kelly.

    Grüß

    Abra

    EDIT: Rajout d'un lien vers le liber loagaeth d'un lien vers le Heptaria mystica et d'une image de la Tabula bonorum

    [EDIT 04.2011: Correction des liens et des images]


    Edité le 14-04-2011 à 17:49:08 par Abraxas




    --------------------
    Carita bene ordonata incipit a se met ipso
  • NINJA BLANC HERMES
    Inactif
       Posté le 12-03-2010 à 12:52:34   Voir le profil de NINJA BLANC HERMES (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à NINJA BLANC HERMES   

    Il manque le dessin des tablettes !

    rappelons que chaque carré représente un monde élémental en quelque sorte : exemple : d de madre de bitom !

    il n'est pas précisé dans le texte, la lecture des anges et rois élémentaux : il manque le dessin des tablettes !

    peut on avoir ça sur le forum ?? merci !!


    --------------------
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Arts Occultes  Magie  La magie enochienneNouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum
       Hit-Parade