Abrasax  Développement personnel  Corps 

 Les médicaments remise en question suite à divers

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 03-03-2011 à 17:20:45   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Les médicaments remise en question suite à divers scandales
http://www.leem.org/medicament/le-medicament-definition-376.htm


Citation :

Médicament :
" On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou chez l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique."


Les médicaments ont leur utilité pour soigner autrui, mais ces derniers années nombre d’entre eux ont prouvé leur inutilité ou que les bénéfices sont trop faible par rapport au inconvénient (effet secondaire dangereux).

L’un des premiers scandales les plus connu est le Distilbène qui était produit pour éviter les fausses-couche qui a provoqué par la suite des déformations génitales aux enfants qui aura comme conséquence lorsqu’il atteigne l’âge adulte de ne pas pouvoir concevoir. Aussi un risque augmenté de cancer divers.

Il fallut plusieurs années pour prouvé cela tout une génération d’enfant sera touché de 1940 à 1983.

Puis celui récent concernant le médiator produit qui a été utilisé pour le personne diabétique pour évité le surpoids, favoriser la sensibilité à l’insuline, mais avait des effets secondaire non négligeable sur le cœur en provocant de l’insuffisant cardiaque. Il a avait déjà eu des interrogations concernant ce médicament en 1997 et ensuite la revue science et vie en 2003 en avait aussi parlé de son potentiel dangereux

Il suscite plusieurs interrogations sur le contrôle des médicaments en France par exemple

Une vidéo résumée du contrôle du médicament en France
http://www.m6bonus.fr/actualites-2238/video-expliquez_nous_le_controle_des_medicaments-56792.html

Ce qui est problématique, c’est de savoir que les contrôle des médicaments sont fais en grande partie par les fabricants de ceux-çi.

Le système suisse est sous certain aspect ressemble au Français



Par contre, il est financier par la pharmaceutique, donc comme pour la France il y a conflit d’intérêt.

Pour l’OMS il existe aussi des conflits d’intérêt qui a peut-être influencé concernant la H1N1


Voici quelque médicaments de la liste des 13 médicaments en France selon le science et vie N°1122

Citation :

avec le concours des pharmacies et médecin de la revue Prescrire dont les analyses font appel aux meilleurs spécialistes internationaux et s’appuient sur la quasi-totalité des études disponibles. Ont aussi participé les spécialistes de la Mutualité Française.

Les 13 médicaments relevés font partie des 200 les plus remboursés par l’Assurance Maladie (CNAM), et des 200 les plus remboursés par les mutuelles (observatoires du médicament Mutualité/IMS Health). Ces derniers sont très populaires, mais on un faible taux de remboursement, tandis que figurent dans la liste de la CNAM les plus vendus et les plus chers. Ces deux listes ayant des produits en commun, 294 médicaments ont donc été expertisées à la loupe.


Je mets cette liste, mais il faut être attentif que ces médicaments peuvent avoir d’autre nom (générique divers) donc il faut regarder le principe actif. Il y a un aspect que je trouve choquant pour certain d’entre eux vu qu’il touche au domaine psychique, donc les personnes qui les prennent n’ont pas forcément conscience des effets secondaire qui en découle.[/citation]

Citation :

Actos indication antidiabétique oral
Principe actif : pioglitazone
Laboratoire Takeda
Autorisé depuis octobre 2000
Pourquoi faut-il le bannir : S’il ne réduit ni la morbidité ni la mortalité du diabète les patients lui doivent quelques œdèmes (très fréquents) et accès d’hypoglycémie (fréquents, un risque accru d’œdème maculaire et des insuffisances cardiaques (plus rares).
Un risque d’augmentation du cancer de la vessie est évoqué. Sombre profile pour un produit qui certes abaisse (un peu), la glycémie et diminue la résistance à la l’insuline.. les effets indésirables à long terme des glitazones sont mal connus


Citation :

Nexen indication douleurs aiguës, symptômes de l’arthrose douleureuse et des règles douloureuse
Principe actif :nimésulide
Laboratoire : Thérabel Lucien Pharma
Autorisé depuis juillet 1995
Pourquoi faut-il le bannir : Cet anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) expose à des rares mais très graves hépatites. Les atteintes du foie ont été suspectées dès la mise sur le marché, lors que le Nexen n’apporte aucun progrès thérapeutique par rapport aux autre AINS. En 2010, un rapport de la commission européenne de mise sur le marché dénombrait plus de 500 attaques graves du foie, donc certaines ont nécessité une greffe. La Finlande et l’Espagne l’ont retiré du marché dès 2002. L’Irlande, notamment, à suivi en 2007. Le dossier de ce produit en cours de réexamen en France.


Citation :

Stablon
Indication : tinaneptine épisodes dépressifs majeurs
Laboratoire Servier :
Autorisé depuis février 1987
Pourquoi faut-il le bannir : Cette antidépresseur ne fait guère mieux que d’autre en termes d’efficacité, mais il provoque une dépendance et entraîne une véritables toxicomanies dans 1 à 3 cas sur 1000. Ce phénomène, connu depuis 1993, n’a été inscrit dans la notice qu’en 2007. La tianeptine s’apparente à l’amineptine, retirée du marché en 1999 et classé comme stupéfiant depuis 2005. A éviter, surtout en cas d’antécédent de toxicomanie


Quand à la Suisse, elle met aussi en doute certain médicaments par l’intermédiaire de Swissmédic

Par exemple des produits contre l’acné qui peuvent provoquer des troubles psychiatrique, des affections de la peau comme le Curakne qui contient comme principe actif l’isotrétinoïne.

Même un médicament pour les carences en fer Venofer qui pourraient augmenter le risque anaphylactique grave (réponse violentes lors d’un premier contact avec un produit allergisant)

Des contraceptifs oraux combiné par exemple Yasmin qui contient le principe actif Drospiréone qui augmente les risques de tromboembolie veineuse (sources Hebdo no6 semaine du 10 février 2011


Une des idées proposé par un homme politique en Suisse « il faut réviser le système de surveillance des médicaments et crée une institution indépendant financée par l’assurance maladie » Eugen David, conseillers aux Etats (PDC/SG).

Après avoir lu tout cela la question est surtout c’est la production des médicaments en général que les pharmaceutiques favorisent surtout la rentabilité et non forcément le bien-être des patients.

Qu’il y a un manque flagrant innovations étant donné qu’il y a souvent juste la reprise d’un médicament avec un molécule légèrement différent qui fera que celui-ci sera à nouveau sous le brevets du pharmaceutique.


Comment réagir à cela et quel armes avons-nous pour se protéger, d’évité d’être involontairement un cobaye pour un médicament qui n’a pas été testé suffisamment mise en vente.

Il y a bien l’information, mais il faut tout de même avoir des connaissances minimal dans le domaine de la chimie ou biologie pour y comprendre quelque chose.

La population qui vieilli est surtout la cible dans ce cadre..

Arcane

--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Développement personnel  Corps  Les médicaments remise en question suite à diversNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade