Abrasax  Développement personnel  Corps 

 Notre corps ce grand bavard qu'on écoute pas

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Membre désinscrit
   Posté le 27-10-2005 à 11:03:32   

Tiens, pourquoi avoir choisi ce sujet me direz-vous? ben tout simplement, à mon avis, car c'est grand problème de l'homme moderne qui court dans tous les sens et dont le crédo journalier est boulot, métro dodo .

Dès qu'il a mal au dos, mal à l'âme ou à n'importe quel autre endroit il soigne plutôt le symptôme et non la cause. Il se bourrera de médicament mais ne soignera pas le mal vraiment qui est là, expliqué par notre corps de manière plus ou moins explicite.

Là je parle des quelques notions que j'ai de la médecine chinoise (arf malheureusement j'ai pas mes bouquins d'acutponcture et de shiatsu)

Vous avez mal à la tête : vous faites quoi ? ben comme madame et monsieur tout le monde vous allez prendre une aspirine effervescente. Bien sûr ça va passer, mais peut-être vous aurez mal de nouveau dans quelque jours.

Dans la médecine chinoise on cherchera à comprendre pourquoi on a mal à la tête mais en cherchant vraiment la cause comme par exemple avoir mal au foie qui permettra ensuite de traiter correctement la cause.

Ensuite les émotions se répercutent sur notre corps, par exemple le foie = la colère la tristesse = les reins, les poumons

Ensuite les maladies autodestructrices comme le cancer ont aussi des origines émotionnelles comme l'ulcère de l'estomac qui nous ronge.

Alors si vous avez un petit bobo, quelle que soit la raison, posez vous la question : qu'est ce qui me dérange, m'irrite, avant de courir chez le médecin vous faire prescrire des antibiotiques ou n'importe quoi d'autre.

bon j'espère que vous prendrez la suite même si je suis pas là.

bisou Delphine
Membre désinscrit
   Posté le 27-10-2005 à 18:55:48   

Je suis d'accord avec toi a.s.n.
Les malaises et les maladies que nous avons sont les conséquences de la loi du Karma, et à ce titre doivent nous permettre de comprendre ce que l'on fait mal.
Malheureusement dans notre société, cette façon de voir les choses est loin d'être répandue.
Je vous conseille un bouquin sur ce sujet: Le grand dictionnaire des malaises et maladies de Jacques Martel.
Vous le trouverez entre autre sur Amazon.fr au lien suivant:

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/291328115X/qid=1130432010/sr=8-1/ref=sr_8_xs_ap_i1_xgl/402-5282191-3616916
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 28-10-2005 à 17:03:59   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Salut Tout le monde,

Tu as bien raison de soulever ce problème, Arcane. Les gens n'ont pour la plupart aucun respect de leur corps, et après ils s'étonnent d'être malades. Ils fument toute leur vie, et pleurent de désespoir le jour où on leur annonce qu'ils ont un cancer des poumons

La médecine officielle fait-elle bien son travail ? Si son travail est de soigner provisoirement les gens, et de comprendre comment le corps fonctionne, on peut dire que oui. Mais si son travail est de maintenir les gens en bonne santé, on peut dire que non !

Bien sûr, il y a des campagnes de prévention, et il faut les saluer. Elles ont quand même peu de poids...

Dans un pays autrefois (je ne sais plus quel pays), les médecins nétaient pas payés par les malades... mais par les gens en bonne santé ! Je trouve ce système exellent. Le médecin était là pour aider les gens à respecter leur corps, et secondairement pour les soigner quand ça va mal.

Au plaisir,
Soledad
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 29-10-2005 à 14:07:08   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Je re-réponds à ce topic, suite à la conversation qu'on a eue hier soir sur le chat, à propos des analogies entre les planètes, les 7 péchés capitaux, et les maladies qu'ils entraînent.
Bien connaître ces analogies permet de mieux cerner les douleurs, et de savoir comment y remédier.
Par "péchés capitaux", on ne l'entend pas au sens catholique du terme bien sûr. Ces "péchés" sont simplement des états d'âme qui nous éloignent de la liberté intérieure. Et ils entraînent inévitablement des problèmes physiques, mais pas forcément dans la même incarnation. Le plus souvent, les conséquences sont répercutées sur les incarnations suivantes.
On prend donc les planètes une par une, en commençant par la plus lente. Ceux qui ont étudié l'astrologie n'auront aucune difficulté à les associer aux 7 péchés.

Saturne correspond au péché d'avarice. Celle-ci entraîne des douleurs chroniques, les maux que l'on traîne toute sa vie, ou très longtemps : rhumatismes, infirmités, etc... On y remédiera donc par le contraire de l'avarice qui est la générosité.

Jupiter correspond au péché de gourmandise, qui consiste à absorber tout et n'importe quoi. Le corps absorbera donc des cellules étrangères, ce qui favorisera les cancers. On y remédiera par la mesure, la modération, la sagesse tout simplement.

Mars correspond au péché de colère. Ce qui entraîne les chocs violents, les blessures, les accidents. On y remédiera par le calme et le silence.

Le Soleil correspond au péché d'orgueil, qui consiste à se croire différent des autres. Le coeur (représenté par le soleil) se croira donc indépendant du reste du corps, ce qui conduit aux problèmes de coeurs : infarctus, crises cardiaques, souffles au coeur, etc... On y remédie par l'humilité.

Vénus correspond au péché de luxure, c'est à dire la sexualité débridée. Elle conduit à la création de fantasmes, ce qui aboutit à des troubles psychiques : névroses, psychoses, débilité légère, follie furieuse, etc. On y remédie par l'abstinence (bien vécue bien sûr).

Mercure correspond au péché de jalousie, qui consiste à envier ce que les autres possèdent, et à vouloir s'en emparer. On sera donc plus sensible aux maladies contagieuses.

La Lune correspond au péché de paresse. L'oisiveté entraîne souvent une imagination débordante, non contrôlée, crépusculaire et ténébreuse, ce qui conduit aux mêmes douleurs que Vénus, des douleurs psychiques. On y remédiera bien sûr par le travail et l'activité.

Voilà !

Au plaisir,
Soledad
Membre désinscrit
   Posté le 16-11-2005 à 15:32:02   

je vais juste dire aussi ce que nous savons ce que nous avons besoin que se pour la nourrtures ou parfois la choix d'une pierre thérapeutique.

Si on écoute notre intution on choisira en général la bonne pierre qui nous convient mais elle est déformé par la mode et notre culture.

Comme la nourriture est influencé par notre façon de vivre et notre non écoute de notre corps.

hier je suis parti acheté un lampe en a la fin j'ai pris une pierre qui m'a appelé sa vibration je l'ai senti dans mon corps totalement comme si on m'enraciné.

on dit toujours que la impression est la bonne et on le sent dans les tripes.

(excuser si c'est un peu brouillon je suis dans un cybercafé donc pressé par le temps).

arcane dans la course contre le temps
aleister.c
Inactif
   Posté le 18-11-2005 à 18:13:10   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

mhhh faut encore que je farfouille dans ma bibliothèque, il y traine un bouquin qui parle de ce genre de choses, en tres bref, voici le peux dont je me souvient:

maladie vient de mal-a-dire, ce que l'on ne peut exprimer verbalement, on le somatise pour le dire avec son corp, j'ai un oncle qui dis souvent: ce qui ne s'exprime pas s'imprime....

ayant eu beaucoup d'entorses au genous, je suis allé voir ce que mon livre disait à ce sujet: c'est d'une simplicité enfantine

genous = je-nous
c'est donc l'expression de problemes de relations à autrui...

une autre facile dont je me souvient: les problèmes de foie (l'organe)sont souvent du à des problèmes de foi (spirituelle)

bon, je vais farfouiller, je reviens ici des que j'ai mis la main dessus
Membre désinscrit
   Posté le 08-01-2006 à 23:48:27   

ah oui,

autre détail la médiumité peut se revellé de manière physique avec le corps.

On peu ressentir un grand froid ou un sentiment d'inquitude quand on sent que quelqu'un qu'on apprécie vas pas bien malgré la distance.

donc le corps peut parlé de manière autre que parce qu'il est malade ou quoi il sait avant que nous ce qui vas se passé.

mais on peut aussi pensé au expériences de nos vie qui sont revelé par notre corps. parfois nos corps régit avant notre pensé par exemple lorsqu'on évite une voiture inextremise si on avait eu une reflexion.

bon voilà bonne nuit
aleister.c
Inactif
   Posté le 09-01-2006 à 18:28:54   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

... bon, désolé mais je n'arrive pas a mettre la main sur ce bouquin dont je vous ai parlé, tout ce que j'ai pu retrouver, dans le fin fond de ma mémoire encombrée, c'est le titre: "la symbolique des maladies"

voila, désolé de ne pouvoir faire plus....
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 10-01-2006 à 22:14:22   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

salut les affreux !

Aleister ta méthode d'interprétation elle est sympa mais imagine que tu es anglais et que tu as mal aux genoux. De l'autre côté de la Manche, genoux se dit "knees". Et là, côté interprétation, on est vachement mal barré De même, maladie se traduit par "illness". Donc cette symbolique ne s'appliquerait qu'aux français ? mmm... ça me parait un peu tiré par les cheveux.

Cependant je suis complètement d'accord pour dire qu'un problème physique est la répercussion d'un désordre mental. De même que, comme explicité dans un ancien topic, un mal de tête à répétition peut avoir sa source dans un autre organe. Mais tous les membres de ce forum savent bien que la médecine occidentale se refuse plus ou moins entièrement à prendre en considération les corps subtils de l'enveloppe corporelle pour ses diagnostics. Du coup, comme dit le proverbe, " soignes-toi, le Ciel t'aidera " !

Pour ma part je suis plein de motivation lorsqu'il s'agit de me soigner seul ou d'auto-guérir. Ca fonctionne dès que j'estime que c'est faisable. Par exemple ça fait presque deux ans que j'ai pas chopé de rhume, grippe ou angine. Quand vous savez que j'ai été malade toute mon enfance et encore après, vous vous dites qu'il y a là une force à l'oeuvre qui n'est pas que de la chance.

En revanche, lorsque j'essaie de me guérir de maux plus complexes, j'échoue. Je pense que ma volonté et ma foi en ma guérison ne suivent pas. C'est le même principe que pour la TK. Par exemple je me suis méchamment tordu la cheville au mois d'août. Normalement ça guérit tout seul mais là, comme elle a fait *crac*, je me suis mis en tête que c'était plus grave que d'habitude. Ma copine en a rajouté une couche en me disant qu'elle était sûre que quelque chose, os ou autre, avait bougé à l'intérieur. Autant d'éléments qui se sont ancrés en moi et maintenant je sens encore ma cheville fragile.

Pire encore : je souffre de ce qu'on appelle des corps flottants dans le vitré rétinien. Une saloperie totalement indolore mais qui me parasite la vision. J'ai contracté ça il y a un peu plus d'un an. Je vois des espèces de filaments un peu plus sombres que translucides se balader en décalé quand je regarde autour de moi. C'était extrêmement pénible. Ca l'est d'autant plus qu'immédiatement j'essaie de me souvenir comment c'était avant eux. Et évidemment il n'y a pas de traitement. Il faut juste surveiller que ça n'évolue pas en décollement de la rétine. Bref ça fait flipper tous les gens qui en sont affublés et qui crient au secours dans des forums médicaux sur internet. Leur discours ne cadre pas toujours avec les propos des médecins et je trouve ça impressionnant. Ceux qui ont réussi à s'en débarrasser sont non pas ceux qui ont écumé les ophtalmologues de France et de Navarre mais ceux qui ont fait un travail sur eux pour rester zen et apprendre à ne plus les voir. Facile à dire mais pas à faire. C'est une tâche qui me semble insurmontable car, selon mon état d'esprit du moment, j'en ai plus ou moins. Visiblement le stress et la fatigue ne font que les accentuer.

Tout ça pour dire que je ne sais même plus où je voulais en venir, mdr ! C'est quoi le sujet de ce topic déjà ? Ha oui "le corps, ce grand bavard qu'on n'écoute pas" ! Bah là je comprends ce qu'il me dit mais j'arrive pas encore à le suivre ! Bref c'est la merde ! Le mode d'emploi est quand même pas évident...

Dav, qui va porter des lunettes de soleil maintenant


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
aleister.c
Inactif
   Posté le 11-01-2006 à 19:26:28   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

bon, en ce qui concerne le genoux (je-nous) je veux bien admettre que ce soit un peu tiré par les cheuveux, en ce qui concerne l'éthymologie du mot "maladie" j'insiste...

et, effectivement, en anglais on dit illness, ou sickness et l'interprétation en sera tres différente

petite parenthèse sur le mot comprendre, pour ceux a qui je ne l'ai pas encore expliqué:

comprendre, com-prendre, soit prendre avec, ou prendre ensemble...
c'est une conception imagée et pratique du processus de la comprehension, qui suggère une synthèse , on rassemble des choses...
enfin un truc tres intelectuel quoi...

en anglais, comprendre se dit "understand"
si je demande "do you understand me" que l'on peut traduire par "me comprenez-vous" je peux aussi bien demander "do you stand-under me" qui se traduit alors par "vous tenez-vous en dessous de moi" (..et pas a coté..) en d'autres termes, suis-je votre maitre, êtes vous mon élève
en anglais, la compréhension fait appel a une notion de hiérarchie, la connaissance ne découle plus d'un processus scientifique (analyse et synthèse) mais d'une transmission, de l'élève vers le maitre, de l'ainé vers le cadet

en thailandais, comprendre se dit "khao djaï" qui se traduit littéralement par "toucher le coeur" ou "entrer dans le coeur"
si je demande "khao djaï maï" soit "avez-vous compris" je demande si ce que j'ai dis a touché votre coeur... d'experience, je peux dire qu'il est des moments ou l'on est khao djai, mais ou, pourtant, on ne se comprend pas...
dans un tel cas, je n'obtiens pas ce que j'ai demandé, mais autre chose, qui, parfois, me fait encore bien plus plaisir... preuve que quelque-chose est bien passé entre moi et mon interlocuteur...

tout ceci, juste pour dire que nos manières de penser et d'agir sont conditionnées (aussi et surtout, mais pas seulement) par notre langue

alors revenons maintenant a notre problème, notre corps nous parle avec nos maladies...

qu'en est-il pour les anglais?
je pense qu'il en est de même pour eux, mais que chez-eux, le secret est encore mieux gardé
quand aux problèmes de relations a autrui, peut-être l'expriment-ils par un autre moyen que le genous???

non, la je crois que c'est du délire


mais pour eux comme pour nous, un probleme bucco dentaire est a mettre en relation avec un probleme de communication, pour eux comme pour nous, un problème de vision (comme une présence de corps étrangers dans le vitré ) est a mettre en relation avec ce que l'on peux, ou ce que l'on veux (ou pas) voir

sans oublier que la problématique fonctionne dans les 2sens... parfois, c'est le problème physique qui est la en premier, et qui induit alors un état psychique particulier

par exemple, on peux passer énormément de temps devant l'écran de son ordinateur, ce qui altère la vue, et on en vient a se poser des questions sur ce qui se cache derrière la réalité du monde sensible


bon, j'arrète la avant de devenir trop violent dans mes taquineries mais je te fais confiance, solomon, pour faire le tri dans tous ceci...
et puis je ne sais plus quoi dire, .... l'ami-cale
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 11-01-2006 à 22:06:49   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

" qu'en est-il pour les anglais?
je pense qu'il en est de même pour eux, mais que chez-eux, le secret est encore mieux gardé
quand aux problèmes de relations a autrui, peut-être l'expriment-ils par un autre moyen que le genous???

non, la je crois que c'est du délire
:lol:"

Toi je crois que tu vas finir dans la poubelle

Oui t'inquiètes, je fais la part des choses ! Je suis infroissable ! Et encore plus quand c'est un pote qui me charrie ! Pas d'ambiguité entre nous mon petit Rico ! J'ai des mouches dans les yeux, que veux-tu que je te dise... Peut-être que mon esprit essaie de me faire understand que j'aurais dû briguer une carrière d'entomologiste, spécialisation diptères ? Tiens, réflexion : to understand, to stand under... mmmm... se tenir dessous... ça me fait penser à autre chose qu'à l'ésotérisme... mais bon, il suffit ! Moi aussi je m'égare et je pourrais bien m'auto-éjecter dans la poubelle aussi ! Allez je vais voir si le tchat fonctionne !

see U !

Dav


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 31-08-2006 à 12:00:11   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Hello je remonte un vieux sujet ..

Actuellement j'ai un gros rhume et de la fièvre, heureusement les microbes ne se transmettet pas sur le net.

Comment j'en suis venu là alors que c'est rare que j'aie des rhumes, je vous le garantis ? Donc je vous donne la recette parfaite pour vous en attraper un (enfin ça dépend encore de votre personnalité et caractère n'est-ce pas ?)

1er ingrédient fondamental

Surtout dormir peu, le corps se défend moins bien contre les microbes, mais vous tomberez pas forcément malade.

2ème ingrédient qui a toute son importance.

Ne pas avoir le moral ou être en colère, ne pas exprimer ses sentiments.

Vous mélangez bien le tout et rencontrez une personne enruhmé, allez vers des courants d'air et hop vous attrapez un gros rhume comme j'en ai actuellement.

Le ton est plutot ironique je vous l'accorde, mais quand vous attrapez un rhume comme dans mon cas c'est quelque chose qui vous gêne, que vous pouvez sentir, donc le corps lui dit ok, je vais te faire sentir ce que tu veux ne pas ressentir?..

Et vous obligera à, devinez quoi, le graal de tout à chacun, LÂCHER PRISE.

Il y a des milliers d'exemples comme ça.

Par exemple ma mère grince des dents depuis plus de 10 ans.
Pourquoi?..elle a mal aux dents?..non, juste pour contrôler sa colère et pour quel résultat maintenant elle perd toutes ses dents.

Au lieu d'en finir, de l'exprimer autrement en crééant de la poésie, faisant du sport, nous maltraitons nos corps avec nos émotions que nous ne sommes pas capables de gérer et que le corps, lui, révèle à la lumière en nous provoquant une douleur physique insupportable, parfois maux de tête, gros rhume, maux de dents.

Soyons vrai et on ne se portera que mieux, mais comme toujours c'est plus facile à dire qu'à faire car il y a toujours des nœuds au fond de nous qui doivent se dénouer et parfois seulement la maladie réussit à nous faire lacher prise et nous remettre en question.

Chat de jade


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Ruzgfpegk
Membre
Ruzgfpegk
   Posté le 31-08-2006 à 18:19:03   Voir le profil de Ruzgfpegk (Offline)   Répondre à ce message   http://xander135.free.fr   Envoyer un message privé à Ruzgfpegk   

Notre corps n'hésiterait donc pas à s'auto-mutiler juste parce qu'il y a une très faible chance pour que nous faisions le lien avec un problème psychologique ?

« Un esprit sain dans un corps sain » dit le proverbe cité par Bardon dans son premier livre.

Ayant des problèmes permanents ou ponctuels dentaires, de circulation, de vision, de peau, de système urinaire, d'audition, de digestion et immunitaires, je devrais donc être un nid à problèmes psychologiques, ce que je ne pense pas être le cas, et comme tous les problèmes cités sont soit niés soit minimisés par les médecins je ne peux compter que sur moi-même. Au moi-même, je lui ai parlé. Je lui ai dit, furibard, « eh bah, fais comme tu veux, mais ce n'est pas par tes problèmes que je changerai, alors tues-toi si ça ne te plaît pas ». Cela n'a rien changé et je suis toujours ici.

Pour les trucs des yeux, j'en ai aussi pas mal, et je suppose que c'est lié à un état de sécheresse occulaire qui permet aux poussières de se coller à la paroi de l'œil. Certains pourraient dire « tu caches trop tes émotions, donc tu as les yeux secs », mais moi je dis qu'il suffit de faire un bain d'yeux, un peu comme celui préconisé par Bardon dans le degré 1, et ces saloperies s'en iront pour quelques jours.

Concernant le Karma, selon Eleazar il a été abrogé en 1986.
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 05-12-2006 à 13:22:00   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

bonjour

me demande si les anxieux sont plus malade que les autres

http://www.troubles-anxieux.com/

Que les maladies que les corps nous donnent n'est que une façon de nous dire de s'occupé moins de notre mental, mais plus de notre physique.

Comme un conflits entre le mental et les besoins les plus essentiels de notre corps qui provoque un problème énergétique.

Sous d'autre forme une allegerie du monde qui nous entoure qui nous ne convient pas et que le corps exprime se désaccord qu'on ose se le dit de manière officilement.

Enfin c'est une reflexion pour certain maladies, mais chaque cas est différent et tout à chacun doit trouvé sa clef

tichat...


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 19-03-2011 à 13:44:23   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Hello tout le monde

je ressort un vieux sujet de 2006 tout ça me ne rajeunit pas 5 ans quand même :lol:.

Ma façon de penser à un peu changer même si je suis toujours en accord avec ce que j'ai écris.

Le corps s'exprime bien par tout les moyens possibles imaginables, cela je peux le constater en observant un bébé, un nouveau né, il ne peut pas nous expliquer par des mots, mais physiquement oui.

Quand nous avons trop chaud notre peau devient rouge, trop froid devient bleu, ce sont les basiques.

le stresse est visible sur notre corps, le cœur bat plus vite, le sang afflue dans les zones du corps pour la fuite ou le combat par exemple la fuite: le sang afflue dans le muscle de nos jambes qui nous permets de partir plus vite par exemple..ect

Quand nous pouvons constater,ressentir ou bien vouloir entendre cette expression vital, instinctive déjà, nous pouvons l'aider à se générer.

L'aspect génétique entre aussi en ligne de compte, par nature elle rends notre corps plus prédisposé à certaine maladie qu'on peut plus au moins évité par une bonne hygiène de vie si on a de la chance et d'autre gérer le mieux possible.

Les accident et divers expérience de vie négatif influe le corps qu'on le veuille ou sans que forcément que l'aspect psychologique soit la cause directe de la maladie.

Il y a aussi la mémoire du corps qui peut être expliqué de manière simple, imaginons qu'une femme se fasse battre pendant des années et des année dès que quelqu'un fera un mouvement proche à celui-çi, ben la réaction de la femme va être identique de se protéger avec son bras ( syndrome de stresse post-traumatique)

En prenant toujours le même exemple de la femme battue, progressivement le corps se "désensibilise" au touché, comme si le corps n'existe plus cela est du au psychisme qui influe le physique.

Rien n'est désespérer pour cette femme elle pourra réacquérir cette sensibilité en travaillant sur son corps par divers activité physique danse, massage, ect.

Il y a encore un autre aspect que nous ne pensons pas suffisamment qui touche à l'inconscient même dans un cadre intergénérationnel, je m'explique et cite un exemple imaginons qu'une arrière-arrière grande-mère s'est fait assassiné pour une raison x ou y, mais cela a été tu que cela devenu un secret de famille. Il une grande "chance" un jour un membre de cette famille porte les stigmates que cela soit physique ou psychique de celui, surtout si il a été identifié par les autre famille comme être une continuité de la personne disparu. C'est pour cette raison qu'il existe psychogénéalogie, peut-être je créerais un sujet sur cela prochainement.

Tout ça pour dire que notre corps ressemble plus à une machine qu'on puisse pensé qu'on peut le "programmer" de manière inconsciente preuve qui existe par l'hypnose avec ses différents dérivés(mantras ect), dont un par exemple un moderne le EFT



l'aspect musical peut aider, j'ai un exemple dans le sujet que j'avais crée sur la résilience.

Arcane
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Développement personnel  Corps  Notre corps ce grand bavard qu'on écoute pasNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade