Abrasax  Développement personnel  Corps 

 Les plantes Magiques - La Bétoine

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 04-08-2008 à 13:11:55   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

[NOTE: cet article est une version résumé de la fiche correspondante dans la publication sur les plantes magiques, gratuitement téléchargeable sur la page des publications: http://abrasax.yolasite.com/download.php]

J’ai depuis longtemps comme livre de chevet un petit ouvrage fort pratique qui se nomme « les plantes aromatiques et médicinales » aux éditions de l’œil nature. Je n’ai jamais vraiment fait de cueillette par moi-même et j’ai plutôt tendance à acheter ce dont j’ai besoin. Mais je me suis décidé à partir à la cueillette près de mon lieu de vacances et a essayer d’identifier tout un paquet de plantes qu’elles soient médicinales ou non. En faisant ce petit travail je suis tombé sur certaines plantes peu connu, qui pourtant pullule comme des mauvaises herbes aux bords des chemins. Je me suis donc un peu renseigner et je me suis dit qu’il serait utile de vous faire partager cette expérience nouvellement acquise. Je vais donc vous parler d’une plante dont on parle peu et qui pourtant a de véritable propriétés magiques et médicinales la bétoine.

La bétoine ou L'Épiaire officinale



Nom scientifique : Stachys officinalis ,Betonica officinalis
Nom commun : Épiaire officinale, Bétoine, Bétoine pourpre,
Autre appellation : Vettonica (gaulois), Bétoyne (écriture médiévale), Thé suisse
Famille : Lamiacées ou Labiées
Genre : masculin
Planète : Jupiter
Elément : Feu
Signe : Bélier
Propriété magique : Protection, Purification, Amour
Propriété médicale : béchique (guérit la toux), carminative (favorise l’expulsion des flatuosités contenues dans l’intestin), cholagogue (facilitent l'évacuation de la bile), émolliente (amolli, adouci les parties enflammées), expectorante (fait cracher), hypotensive (réduit la tension artérielle), vulnéraire (guérit les plaies), tonique (fortifie l’organisme), fébrifuge (combat la fièvre), apéritive (donne de l’appétit), astringente (resserre les tissus), stomachique (favorise la digestion) et sédative. Les racines sont purgative (purge le corps) et émétique (provoque des vomissements)
Composition chimique :
  • Stachydrine : cardiotonique, stimule le flux sanguin dans la région pelvienne et l'utérus, augmente les sécrétions de lait, diminue la pression sanguine, combat les rhumatismes
  • Trigonelline, méthylbétaïne de l'acide nicotinique, prévient les carries, antispasmodique, immunostimulant, diurétique, aphrodisiaque, stimule l’appétit, preventif du diabète, augmente les sécrétions de lait
  • Betaïne & Choline, : activité lipotrope c.a.d facilitant l’élimination des graisses et hepatoprotective c.a.d préventif des dommages au foie, prévient les maladies cardiaques,
  • Des Huiles essentiels comme D-camphre : remède contre les troubles circulatoires hypotoniques, traitement des maladies infectieuses et catarrhales aiguës dues à des refroidissements, ainsi que traitement des vertiges, action anti-inflammatoire et tonifiante,
  • Delphinidine : antioxydant contre le vieillissement cellulaire, améliore l'élasticité et la densité de la peau, renforce la résistance des petits vaisseaux sanguins de l'épiderme
  • Hyperoside : antioxidant et anti-inflammatoire
  • Rutine : renforce la résistance de la paroi des petits vaisseaux capillaires),
  • Acide Betulinique : substance anticancéreuse, antibactérienne, et antivirale
  • Acide Oléanolique : vasodilatateur
  • Acide Rosmarinique : antioxydant, bactéricide / fongicide, anti-inflammatoire
  • Acide Ursolique : Stimule la production de collagène, réduit les rides, lisse et raffermit la peau
  • Acide lithospermique, inhibe l’intégrase du VIH, stimule la croissance capillaire, Antigonadotropes c.a.d qui inhibe la production des hormones sexuels et donc l’ovulation et la production de sperme.
  • Acide chlorogenique et isochlorogenique: antioxydant particulièrement intéressant pour le foie et la vésicule biliaire, propriétés bactéricides, fongicides et antivirales, preventif du diabète et des maladies cardiovasculaire.
  • D’autres Acides : 4-Caffeoylquinique, Ascorbique, Aspartique, Tannique, Glutamique,, P-Coumarique
    Harpagide & Acétylharpagide : Spasmolytique c.a.d employé contre les spasmes et les convulsions
  • Des oligo-éléments :entres autres : Zinc, Sélénium, Sodium, cobalt, Chrome, Fer, Potassium, Magnésium ,Manganèse, Calcium et Phosphore
  • Ces autres constituant sont: graisse, eau, Bétonicine, Turicine, Melittoside, Scutellarein-7-O-Beta-D-Glucoside ,Achilléine ,Alanine ,Apigenin ,arginine, Beta-carotène ,Betanine ,Cystéine ,Phénylalanine, Glycine ,Histidine, Isoleucine, Leucine ,Lysine ,Methionine ,Threonine ,Tyrosine ,Valine ,Thiamine ,Riboflavin ,Niacin et une grande quantités de Tanins (antioxydant environs 15% de la plante)

    Son nom vulgaire, Bétoine, vient du celte bew (tête) et ton (bon) et signifie "bon pour la tête", on la longtemps appelé Betonica Officinalis mais l’appellation moderne la nomme Stachys officinalis pour la rapprocher du genre des épiaires dont elle fait parties. Elle fait parties de la famille des Lamiacées ou labiées dans laquelle on trouve plus de 6000 plantes différentes et un paquet sacrément utile comme, la sauge, le thym, le basilic, l’origan, la lavande, la menthe et le romarin.



    Connu depuis l’antiquité Pline lui accorde nombre de propriétés, et en particulier des propriétés presque magiques contre les serpents :

    Citation :

    Les Vestons, peuple d'Espagne, ont trouvé la plante appelée vettonica (bétoine, queue de renard, betonica alopecurus, L.) en Gaule, serratula en Italie, cestros ou psychotrophon en Grèce. Cette plante, la plus estimée de toutes, produit une tige anguleuse haute de deux coudées; et dès la racine elle jette des feuilles dentelées, et assez semblables à celles du lapathum (patience). La graine est pourpre. On sèche et on pulvérise les feuilles; on s'en sert en beaucoup de cas. Avec cette plante on fait un vin et un vinaigre qu'on emploie pour fortifier l'estomac et éclaircir les yeux. Cette plante a d'ailleurs tant de renom, que l'on regarde comme en sûreté contre tous les maléfices une maison dans laquelle elle a été semée. (Livre XXV - § XLVI)
    On applique sur ces plaies (de serpent) la bétoine principalement, dont la vertu, dit-on, est si grande, que des serpents renfermés dans un cercle formé avec cette plante se flagellent de leur queue au point d'en mourir. (Livre XXV - § LV.)
    Le suc de la bétoine et celui du plantain sont aussi des antidotes contre les scorpions. (Livre XXV - § LXXV)
    La graine de la bétoine fait évacuer par le bas toutes les substances nuisibles; ou la prend dans du vin miellé ou du vin cuit, ou, pulvérisée, à la dose d'une drachme dans quatre cyathes de vin vieux; il faut faire vomir, puis administrer de nouveau la potion. Ceux qui prennent chaque jour de cette plante n'éprouveront, dit-on, aucun mal des substances nuisibles (Livre XXV - § LXXIX)
    Dans l'ophtalmie, s'il y a gonflement, on emploiera avec avantage l'absinthe broyée avec du miel, ainsi que la bétoine en poudre (Livre XXV - § XCII.)
    La bétoine, à la dose de trois oboles dans de l'eau, s'emploie contre les expectorations purulentes ou sanguinolentes, ainsi que la racine de persolata, à la dose d'une drachme, avec onze pignons. (Livre XXVI - § XV)
    Pline - Histoire Naturelle


    On lui accorde un nombre impressionnant de vertus et d’après Antonius Musa (médecin de césar) qui écrivit un livre entier sur la plantes elles en posséderaient en tout 47. Au vu de la liste des propriétés physique de ces constituants chimiques on veut bien le croire. D’autant que cette plantes est encore peu étudié, la composition chimique ci-dessus n’est pas exhaustive et même si elle l’était certaines substances n’ont pas encore livrés tout leur secrets, et c’est avec étonnement que l’ont lit que certaines molécules combattent le virus du sida, ce qui semble parfois le résultat d’études très récentes.

    La liste de ces 47 vertus nous est rapportée entre autre par Culpeper dans son « complete herbal » de 1653 :

    Citation :

    L’herbe est rattachée à la planète Jupiter, et au signe du bélier. Antonius Musa, physicien de l’empereur Auguste césar, écrivit un livre entier sur les vertus de cette herbes, et parmi d’autres vertus dit d’elle, qu’elle préserve le foie et le corps des hommes des dangers des maladies épidémique, et également de la sorcellerie, elle aide ceux qui sont dégoutés et ne peuvent digérer leur repas, ceux qui ont des estomac faibles et des remonté acides […] elle aide contre la jaunisse, l’épilepsie, la paralysie, les convulsions ou les tendinites, la goutte et ceux qui sont sujet d’œdème, ceux qui ont des migraines[…] La poudre mélangé avec du miel est bonne pour toute sorte de toux ou de coup de froid, respiration rauque ou difficultés respiratoire[…] La décoction faite avec de l’hydromel et un peu de menthe pouillot et bonne pour ceux qui ont des fièvres putrides [..] et pour évacuer le sang et les humeurs […] , la même décoction faite avec du vin et bue, tue les vers, ouvre les obstruction du foie et de la rate, soigne […] les douleurs dans le dos et les cotes, les douleurs intestinales, les coliques, et mélangé au miel purge le ventre, aide à provoquer les règles [..] et les accouchements. Elle aide également à expulser les caillots, de la vessie ou des reins. La décoction avec du vin gargarisé dans la bouche, soigne les douleurs dentaires. Elle est recommandée contre les morsures de serpents […] Un drachme de poudre de bétoine pris avec un peu de miel dans du vinaigre, rafraichit merveilleusement ceux qui sont peiné par les voyages. Elle stoppe les saignements de la bouche et du nez et aide ceux qui crache du sang, et ceux qui sont troué ou ont une rupture, et elle est bonne pour ceux qui sont meurtri de quelques manières. L’herbe verte meurtrie, ou bien le jus appliqué sur une plaie interne, ou externe sur la tête ou le corps, soigneras rapidement et fermeras [les plaies], de même que chaque veines ou sinus qui sont coupé, et rassembleras os cassés ou bris, ou écharde qui soient entrés dans le corps. Elle n’est pas moins profitables pour les vielles plaies ou les ulcères, même fistuleux et creux. Mais certains conseil de mettre un peu de sels pour ces cas, en l’appliquant avec du saindoux, cela aide les plaies purulente, et autres brulures et pousse. La fumée ou la décoction encore chaude reçus à travers une cheminée dans les oreilles, soulage la peines de celles-ci, détruit les vers et soignes les plaies de ceux-ci. Le jus fait de même.
    C’est une herbe vraiment précieuse, cela est certains, et particulièrement adapté à être gardé dans la maison, aussi bien en sirop, conserve, huile, onguent et emplâtre. Les fleurs sont habituellement conservées.
    Culpeper - Complete Herbal (1653) – Traduction abraxas


    D’une manière quasi systématique cette plante se retrouve dans tout les grands ouvrages de botaniques de l’antiquité jusqu’au moyen age :

    Citation :

    Ses racines sont utiles comme celles de l'ellébore, miellée, font vomir le flegme. On donne à boire les feuilles au poids de une drachme en eau simple ou avec du miel, aux spasmés, au poids de trois drachmes dans du vin pour les morsures d'animaux. Ce que fait pareillement l'herbe emplâtrée sur la morsure. Elle aide contre les venins [...]
    Elle provoque l'urine et lâche le corps. Bue avec de l'eau elle guérit les frénétiques. On la donne au poids d'une drachme dans du vin aigre miellé à ceux qui sont travaillés du foie ou de la rate. Après le souper, avec du miel, elle fait digérer. Dans l'hémoptysie, on la donne dans un cyathe de vin trempé d'eau au poids de trois oboles. Bue en eau elle aide aux sciatiques et aux douleurs de vessie et des reins et avec de l'eau miellée au poids de deux drachmes aux hydropiques affligés de fièvre et ils n'en auront point avec vinaigre miellé. Elle guérit la jaunisse. Prise avec du vin au poids d'un drachme elle provoque le flux menstruel. Avec dix cyathes ou bichets d'eau miellée et au poids de quatre drachmes elle purge le corps
    Dioscoride, Sur la matière médicale, IV, 1.



    Page de De materia Medicis de Disoscure sur la bétoine– D’après le manuscript de Naples


    Citation :

    […]fractures de tête, les vices et les douleurs des yeux, les vices et les douleurs des oreilles, la cécité, les douleurs de ventre, pour stimuler l'appétit, pour la toux, les accouchements difficiles et fébriles, les frissons, le sang rejeté par la bouche, pour lutter contre les effets de l'ivresse, pour ceux qui souffrent d'un refroidissement général du corps, pour la jaunisse, pour les fatigues de la route, pour les chutes de chariot, pour stimuler l'intelligence, pour les vomissements, contre les vers, et enfin, comme contrepoison
    Pseudo-Apulée, Herbarius.



    Manuscript Ashmole 1431 – Pseudo Apulée – Herbarius


    Ceuillette :

    On récolte la bétoine de Juin à Aout, c'est-à-dire pendant toute la période de la floraison. Traditionnellement on récolte les plantes le matin, tôt, par une journée sec, car il faut que la plante ne soit pas humide Pour un usage magique il est d’adage de dire une parole visant à visualiser les effets de la plantes et l’usage qu’on veut en faire, ainsi Albert le grand disait :

    Citation :

    On doit savoir qu'en les arrachant, on nommera les vertus de l'herbe et l'usage que l'on veut en faire.
    Le Grand Albert


    On peut utiliser une formule générique comme celle proposé par Hildegarde de Bingen :

    Citation :

    Je coupe ta verdeur parce que tu purifies toutes les humeurs qui entraînent l'homme sur des chemins d'erreur et d'injustice, par le Verbe vivant qui a fait l'homme sans le regretter.
    Sainte Hildegarde de Bingen - Livre des subtilités


    Cependant il existe des prières spécifique pour la bétoine, ainsi, on trouve ces prières adressée à la plante qui sont peut-être l’hymne attribué à Esculape dont Albert le Grand nous dit qu’il était utilisé pour conjurer la bétoine qui servait aux opérations.

    Citation :

    "Bétoine, toi qui as été découverte la première par Esculape ou par le centaure Chiron, sois favorable à mes prières. Je t'implore, herbe puissante, par celui qui a donné l'ordre que tu sois créée, et que tu serves à une foule de remèdes ; veuille aider à composer les 47 remèdes que voici."
    Antonius Musa




    Esculape découvrant la bétoine – Facsimilé du manuscrit d’Antonius Musa


    Ou encore

    Citation :

    Herbe bétoine qui au commencement fut trouvée par Esculape, je te requiers par cette prière, 'toi qui es appelée Dame de toutes les Herbes, de bien vouloir m'aider dans toutes choses que je voudrai.
    Mattheus Platearius - Livre des simples médecines (1470



    Utilisation Magique :

    Il existe beaucoup d’ouvrages qui nous parle de son utilisation magique, le plus connu est certainement celui d’hildegarde de Bingen qui lui accorde des propriétés pour le moins étonnante :

    Citation :

    "Si quelqu'un est tellement sot et bête que toute connaissance lui fasse défaut, il faut écraser de la bétoine et la mettre ainsi sur sa poitrine pour la nuit avec un linge par-dessus jusqu'au matin ; répéter souvent et il retrouvera de la connaissance." […]
    "Si un homme a été trompé par une femme ou une femme par un homme, grâce à des pratiques magiques ou a été victime de quelque tour de cette espèce, ou a été ensorcelé par des espèces d'incantations fantastiques ou diaboliques, si bien que l'homme ainsi envoûté brûle d'amour pour la femme ou la femme pour l'homme, il faut rechercher de la bétoine qui n'ait encore servi pour aucun médicament ou filtre car, si quelque drogue de cette espèce a été faite avec elle, celle-ci ne vaut plus rien pour la médecine puisqu'elle a été rendue inactive par les incantations. Quand on a trouvé, recueillir les feuilles, placer une feuille dans chaque narine, une feuille sous la langue, tenir une feuille dans chaque main, placer une feuille sous chaque pied et regarder la bétoine de toute la force de son regard de son corps ; répéter souvent jusqu'à ce qu'on aille mieux. On sera guéri de cette folie amoureuse, à condition de ne rien boire, rien manger ou rien introduire dans le corps qui puisse exciter cette passion." […]
    "Qui est habituellement torturé par les mauvais rêves prendra de la bétoine avec soi en allant se coucher et pendant son sommeil, et il remarquera qu'il est moins sujet aux fantasmagories des rêves."
    Hildegarde de Bingen


    Franz bardon dans son pratique de la magie évocatoire, propose un encens pour les opérations de jupiter fais à partir de bétoine. D’une manière générale et au-delà de l’utilisation de la bétoine par ses correspondances magiques, la plantes est utilisé comme, protection, et purification. Ainsi dans la wicca :

    Citation :

    La Bétoine est ajoutée aux mélanges et aux encens de purification et de protection, et il est de tradition au solstice d’été d'en brûler sur un charbon ardent, et de sauter à travers la fumée pour purifier le corps des maladies et des démons.
    Pour protéger une maison, on fait pousser de la Bétoine dans le jardin et on en disperse près des portes et des fenêtres. Ceci forme une sorte de mur protecteur autour de la propriété, à travers lequel aucun mal ne peut passer.
    La Bétoine est aussi une bonne plante à porter sur soi lorsqu'on fait des avances amoureuses à quelqu'un. Et si vous souhaitez réconcilier un couple en conflit, vous pouvez ajouter de la Bétoine à leur nourriture.
    Lorsqu'on en porte sur soi la Bétoine protège des intoxications, renforce le corps, et elle est réputée guérir le "mal des lutins"
    Cunningham’s Encyclopedia of Magical herbs.


    Et Conway dans son livre sur la wicca propose plusieurs recettes d’encens et de fumigation à a partir de bétoine, en voici un exemple :

    Citation :

    Cette Herbe, sacré chez les druides […] est une herbes très puissante et protectrice qui est utilisé pour chassé les esprits mauvais et stopper les cauchemars. Bruler en encens, en particulier au solstice d’été, pour purifier et protéger. Si on parsème l’herbe sèche prés des portes et fenêtre, cela forme une barrière protectrice.[…]
    Poudre de protection. En lune montante, ou nouvelle lune, un mardi ou un samedi
    Composition : 1 cuillère à soupe de sang de dragon, ¼ de cuillère à café de graines d’anis vert, ¼ de coupe (env. 3 ml) de marjolaine, ¼ de coupe de bétoine, ½ coupe de racine de calamus (env. 6 ml), ½ coupe de patchouli, 1 cuillère à soupe de menthe pouillot, 1/8 coupe (env 1,5 ml) d’armoise. 6 goutte d’huile d’œillet et 7 gouttes d’huile de santal.
    Utilisation : parsemé la poudre dans votre véhicule ou dans votre maison
    Incantation : Protège moi des démons et du mal. Je demande protection en disant ce charme.
    D.J. Conway – Wicca : The complete Craft – Traduction Abraxas


    Voila qui fait à peu prêt le tour de cette plante malheureusement peu connu. Sur l’utilisation en phytothérapie, toutes les formes sont pensables. Et je ferais certainement un jour un post sur les onguents, emplâtre, crèmes et décoction.

    Grüssi

    Abra

    --------------------
    Carita bene ordonata incipit a se met ipso
  • Abraxas
    Membre du conseil
    Abraxas
       Posté le 02-09-2010 à 21:03:36   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

    (Re)Salut,

    Voici sur les propriétés médicales tout ce que j’ai pu trouver dans mes ouvrages de référence à la maison.

    Citation :

    Emploi : la bétoine, prise chaude matin et soir en décoction dans de l’eau ou du vin, débarrasse les poumons et les bronches de toutes mucosités superflues et nuisibles, est favorable aux asthmatiques et aux tuberculeux, bonne « pour l’estomac et la clarté des yeux » ; elle dégorge le foie et la rate, chasse la jaunisse et l’hydropisie, l’épilepsie, la faiblesse des nerfs, la goutte, la paralysie ; elle brise les calculs dans la vessie, provoque l’écoulement menstruel, active la digestion et guérit plaies et bosses.
    A ces Vertus d’ajoutent encore celles du suc et des racines. Le suc « versé goutte à goutte dans les aureilles avec huile rosat proufite merveilleusement aux douleurs d’icelles ».
    Encyclopédie des plantes médicinales. Dr. Fr. Losch


    Citation :

    Infection cutanée […] Pâquerette (plate entière). Bétoine (fleurs et racines) : 20g de chaque pour 50cl d’eau ; appliquer des compresses imprégnées de l’infusion.
    Phytothérapie – La santé par les plantes – Reader’s Digest / Vidal


    Citation :

    Effets et usages médicinaux, La bétoine, qui n’est plus considéré comme un remède universel, conserve néanmoins une réelle efficacité pour soulager les maux de tête et les névralgies faciales. Légèrement sédative, elle apaise le stress et la tension nerveuse. En Angleterre où on lui prête à la fois des vertus stimulantes du système nerveux et calmantes, on la préconise pour traiter l’irritabilité, le syndrome prémenstruel et les défaillances de mémoire. Cette plante recèle des propriétés astringentes et, associé à d’autres plantes comme la grande consoude ou le tilleul, combat les maux de tête dus à la sinusite. La bétoine peut être absorbée seule ou associée à l’achillée millefeuille pour arrêter les saignements de nez. Légèrement amère, elle stimule également la digestion et produit un effet tonique sur l’ensemble de l’organisme.
    Attention Déconseillée pendant la grossesse.
    Larousse des plantes médicinales.


    Voila, si vous avez d’autre sources je suis évidemment preneur.

    Grüssi

    Abra

    --------------------
    Carita bene ordonata incipit a se met ipso
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Développement personnel  Corps  Les plantes Magiques - La BétoineNouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum
       Hit-Parade