Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
 
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats) 

 Le propre de l'homme.....

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Membre désinscrit
   Posté le 16-07-2006 à 14:52:22   

Bonjour !


Soledad faisait remarquer que je comparais souvent l'homme à l'animal. C'est vrai et d'ailleurs c'est ce qui m'amène à initier ce sujet.

Qu'est-ce qui fait le propre de l'homme ?

A ne pas confondre avec ce qui fait l'homme propre hein ? Même si l'usage du savon est spécifique à l'homme.


La première réponse qui viendra probablement à l'esprit c'est que le rire est le propre de l'homme !

Ben justement à quelle période le rire est-il apparu ?
Est-ce que l'homme préhistorique riait ? Et si oui, à propos de quoi ?

Certainement quelques questions resteront sans réponses et d'autres seront proposées comme hypothétiques. Tout commentaire et suggestion sont les bienvenues !


Mais le rire est-il vraiment spécifique à l'humain ?


Citation :



Le rire est le propre de l’homme

( Le contenu de cet article est PROBABLE )


Les rats rient. Les souris sourient-elles ?

Rabelais en faisant dire à Gargantua que « le rire est le propre de l’homme », n’avait pas les moyens d’enregistrer les couinements des rats quand on les chatouille. Ces rires sont inaudibles pour l’être humain, leur fréquence sonore se situant dans les ultrasons.

Des chercheurs ont remarqué que les rats émettent ses sons quand ils s’amusent, se bagarrent, se pourchassent. Ils ont aussi réussi à faire "rire" le rat en le chatouillant derrière la nuque. C’est bien un rire puisqu’il n’est associé qu’au plaisir.

L’être humain semble de plus en plus être un animal comme les autres.

http://tatoufaux.com/article.php3?id_article=259




Moi je dis que quand le rat rit, le chat rit varie !


Et comme le rire est une affaire sérieuse avec laquelle on ne plaisante pas, un petit intermède s'impose.

Voici quelques citations:


Citation :




  • Rire est le propre de l'homme.

    François Rabelais


  • Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.

    Jean de La Bruyère


  • Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer.

    Beaumarchais


  • Si le rire répond au rire sur le visage des hommes, les larmes aussi y trouvent de la sympathie.

    Horace


  • La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Sébastien Roch, dit Nicolas de Chamfort


  • Le bon moment pour rire : chaque fois que l'on peut.

    Linda Ellerbee


  • Qui fait rire l'esprit se rend maître du coeur.

    Cardinal de Bernis


  • Le rire est le propre de l'homme, car l'esprit s'y libère des apparences.

    Emile Chartier, dit Alain


  • On n'a le droit de rire des larmes que si l'on a pleuré.

    Jules Renard


  • Seul celui qui ne sait est un homme capable de rire.

    Bertolt Brecht


  • Nous n'avons pas assez de larmes pour tous les malheurs du monde, il faut bien rire de quelques uns d'entre eux.

    Tony Duvert


  • Il y a trois choses vraies : Dieu, la sottise humaine et le rire. Puisque les deux premières dépassent notre entendement, arrangeons-nous au mieux avec la troisième.

    John Fitzgerald Kennedy


  • L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire.

    Friedrich Nietzsche


  • Voir les choses en farce est le seul moyen de ne pas les voir en noir. Rions pour ne pas pleurer.

    Gustave Flaubert


  • On rit par occasion; mais on n'est pas rieur par état.

    Denis Diderot


  • Sous la soutane du prêtre qui confesse, un Dieu rieur se cache et s'amuse d'entendre déplorer des péchés qu'il n'a jamais eu l'inélégance de nous reprocher.

    Romano Celli


  • Comme le coeur et comme le sexe, le rire procède par érection. Rien ne l'enfle qui ne l'excite. Il ne se dresse pas à volonté.

    Jean Cocteau


  • Quelques générations encore, et le rire, réservé aux initiés, sera aussi impraticable que l'extase.

    Emil Michel Cioran


  • Les grands éclats de rire sont des gouffres pour l'esprit.

    Victor Hugo


  • Nous savons que nous allons vers la mort et, face à cette inéluctable occurrence, nous n'avons qu'un instrument : le rire.

    Umberto Eco


  • Rire d'un miroir, c'est rire de tout.

    Mathieu Chedid


  • Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et, au paradis, ce ne serait pas convenable.

    Jules Renard


  • Il n'y a que les gens qui aiment rire qui sont sérieux. Les autres se prennent au sérieux.

    Jean Caplanne


  • Le rire est un sourire qui, non content de montrer ses dents, balbutie encore quelques paroles.

    Nicolas Certenais


  • La honte de rire vient de la crainte d'être surpris en état de moindre défense.

    René Goscinny


  • Il faut savoir rire de la mort, sinon la vie ne serait plus une farce.

    Laurent Chebbah


  • C'est se rendre complice d'une impertinence que d'en rire.

    Proverbe chinois



  • Le rire sucre les larmes.


    Robert Sabatier




  • Si le sujet de ce topic vous parait grotesque j'espère qu'il aura au moins eu l'avantage de vous faire sourire !


    Ceci dit, si nous reconnaissons le sourire sur la face de certains animaux c'est rarement là une expression de sociabilité. Et même en général, c'est plutôt une manifestation d'hostilité ! GRrrrr....

    Alors pourquoi, chez l'homme, montrer les dents est passé une démonstration de sociabilité ou d'hilarité ?


    Voilà le premier volet de cette réflexion à propos du propre de l'homme : le rire !

    J'espère que vous m'apporterez quelques éléments de réponses.


    Le rire n'est pas la seule spécificité de l'homme bien sûr. Il y a tant d'autres. Quelles sont celles qui vous viennent à l'esprit ?


    @mitié
    Sol
    Membre du conseil
    Sol
       Posté le 16-07-2006 à 21:31:57   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

    Bonjour Glingal,

    Je ne sais pas si, comme le disait Rabelais, le rire est le propre de l'homme. Je ne connaissais pas ces expériences sur les rats, mais si on observe les chatons en bas âge, quand ils s'amusent, leurs yeux brillent, ils sont écarquillés, tout exités, on lit un grand amusement sur leur visage. Bien sûr ils n'éclatent pas de rire, mais c'est un état un petit peu similaire je pense.
    Et puis, il est quand même peu probable que l'homme soit le seul être vivant à être sensible aux chatouilles.
    Cela dit, le rire n'est qu'une manifestation, on peut se demander ce qui en est à l'origine, que l'homme possèderait mais pas les animaux. Et d'ailleurs tant qu'on y est, on peut même se demander si l'homme possède quelque chose qui lui soit propre, s'il n'est pas simplement un "animal perfectionné". C'est je crois le point de vue de la science, qui décrit l'évolution, qui parle du néo-cortex (la partie la plus "puissante" de notre cerveau), etc...

    Eh oui, comment expliquer que l'homme, en l'espace de deux ou trois millions d'années (durée si petite) soit passé de l'état d'animal à celui d'être civilisé ? Qu'est ce qui fait donc la différence entre lui et les autres ? Certains disent que c'est sa morphologie, le fait qu'il puisse former une multitude de sons, et donc un langage très élaboré, alors que la plupart des animaux en sont réduits à des cris et des couinements, d'autres disent que le fait de marcher sur deux jambes libère les deux mains pour manipuler la matière, etc.
    A l'opposé, il y a ceux qui disent qu'il n'y a pas de continuité entre l'homme et l'animal, qu'il y a une différence radicale, une sorte de gouffre. Et presque tous les ésotéristes le voient ainsi : l'homme n'est pas un animal qui a davantage évolué que les autres. L'homme est un être supérieur, incomparable avec nos frères des autres règnes
    Tous les ésotéristes, tous les maîtres se rangent dans le deuxième avis, voila encore un point d'opposition entre l'ésotérisme et la science.

    Ainsi, le propre de l'homme n'aurait rien de vraiment concret, c'est simplement que l'homme est le seul à posséder une nature supérieure. Par exemple les émotions : un animal peut ressentir la peur, le plaisir, le déplaisir, ce sont des émotions, mais il ne ressentira jamais de l'amour, de la compassion ou de la miséricorde car ce sont des sentiments. Voila plutôt le propre de l'homme : le sentiment.

    Alors on pourra dire que c'est de l'orgueil, que c'est prétentieux de se poser comme supérieur aux autres êtres vivants, de dire qu'entre eux et nous il y a une séparation radicale. Non, ce n'est pas prétentieux, c'est se mettre en face de nos responsabilités. L'homme a des capacités inifiment supérieures aux animaux, il peut, et même il doit, les utiliser pour construire ce monde, pour l'élever, pour le faire vibrer toujours davantage. Je ne prône pas le végétarisme, ce n'est qu'un détail, mais prenons cet exemple : dire que l'homme peut manger de la viande sous prétexte que c'est dans sa nature, eh bien c'est réduire l'homme a sa nature inférieure, alors qu'il a largement de quoi s'élever au-dessus, et qu'il a largement les moyens techniques de faire autrement, et que s'il écoutait son coeur, il verrait que tuer un animal quand on peut se nourrir d'autre chose, c'est juste contraire aux lois universelles Encore une fois je ne juge personne, ce n'était qu'un exemple.

    De toutes façons, que fait l'homme en ce moment ? Les guerres, les massacres, est-ce le propre de l'homme ? Non, se battre pour un territoire, ou même pour sauver sa peau (éphémère...), ce n'est pas un comportement humain, c'est un comportement animal. Vu comme ça, oui, c'est sûr qu'actuellement l'homme est juste un animal un petit peu évolué

    Enfin, ça ne fait que 3 millions d'années que l'homme existe, attendons encore 2 ou 3 millions d'années et toutes ces horreurs ne seront plus qu'un lointain souvenir, un mauvais brouillon plein de ratures (mais peut-être nécessaire)

    A bientôt,
    Sol
    Sol
    Membre du conseil
    Sol
       Posté le 18-07-2006 à 22:36:47   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

    Bonsoir Glingal,

    Oui, tout ceci est vrai, et on ne peut pas nier que certains animaux ont une réelle intelligence et des sentiments, et qu'ils peuvent même se montrer altruistes.
    Ce sont quand même des cas très rares. Déjà, ils concernent exclusivement les mammifères, on cite souvent les chimpanzées, les chiens, les chats, les rats, les chevaux et les dauphins (les dauphins sont des mammifères marins, non des poissons). Je ne crois pas qu'il existe aucune expérience similaire menée sur des oiseaux, des poissons, des reptiles, des batraciens, et ne parlons même pas des invertébrés, n'en déplaise à Bernard Werber et ses fourmis

    Pour toi il n'y a que trois règnes : minéral, végétal et animal. Je persiste à croire qu'il en existe un quatrième (et peut-être même plus mais ça on ne peut pas le savoir pour l'instant) : le règne humain. Ce qui ne veut pas dire que l'homme en fasse partie... L'homme est actuellement plus un animal qu'un humain. Je n'emploie pas le mot "humain" au sens scientifique bien sûr, mais plutôt au sens moral, quand on parle de "profonde humanité", quand on dit de quelque chose que "c'est pas humain", etc... on entend bien que derrière l'adjectif "humain" se cache quelque chose de noble, de grand. Et inversement, l'adjectif "animal" renvoie surtout à tout ce qui est instinctif et primaire, plus qu'aux animaux eux-mêmes. Ainsi, certains animaux ont parfois un comportement humain, et certains humains un comportement animal.

    Je suis tombée l'autre jour sur un livre de Kardek, à une page où il se posait la question de savoir si l'homme pouvait se réincarner en animal, et l'animal en homme... je ne vais pas dire ce qu'il a répondu, peu importe (sauf si vous le demandez bien sûr), mais si vous souhaitez essayer de répondre à la question, n'hésitez pas

    Je ne me sens pas trop de faire un sujet sur le végétarisme Par contre, un petit sujet sur le Darwinisme, ou plus généralement sur les théories de l'évolution, serait vraiment le bienvenu !

    A bientôt,
    Sol (qui adore les animaux)
    Sol
    Membre du conseil
    Sol
       Posté le 20-07-2006 à 12:39:24   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

    Bonjour Glingal,

    Il semblerait que l'idée de hiérarchie ne te plaise pas tu l'avais d'ailleurs mentionné dans le topic sur les anges.
    Et pourtant... quand on regarde la nature, on a quand même bien l'impression qu'il existe une hiérarchie très précise. Alors bien sûr, de quel droit peut-on affirmer qu'un arbre est supérieur à une pierre ? Et supérieur en quoi ? Et pourquoi l'homme supérieur à un ours ?
    Eh bien, si on y regarde de plus près, on s'aperçoit qu'il y a une sorte d'emboîtement. Les minéraux ont un corps physique, c'est tout. Les végétaux ont un corps physique mais aussi un corps éthérique, c'est ce qui leur confère leur énergie vitale. Les animaux ont un corps physique, un corps éthérique mais aussi un corps astral : celui des émotions. Et enfin les hommes ont tous ces corps, mais aussi un corps mental, celui des pensées. Bien entendu, certains animaux ont eux aussi un petit corps mental, sans doute appelé à se développer dans les millions d'années à venir.
    Donc voila ce qui parle en faveur de l'idée de hiérarchie. Ce n'est pas subjectif, c'est un simple constat : les plantes ont quelque chose que les pierres n'ont pas. Alors que tout ce qu'une pierre a, une plante l'a aussi. Alors bien sûr, tu vas me dire qu'on n'en sait rien, et que rien ne prouve qu'une pierre ne pense pas.
    Mais on remarque aussi que plus on monte dans cette "hiérarchie", plus les êtres sont fragiles physiquement. Le plus solide est la pierre. Les arbres sont très solides aussi, mais moins. Les animaux sont beaucoup plus fragiles, et les hommes eux sont carrément très faibles, peu résistents aux moindres intempéries, chocs, accidents, climats, etc
    On remarque aussi que plus on monte, plus la conscience individuelle est grande. L'homme est sans doute le seul à avoir un véritable Ego, à vraiment pouvoir dire "je". Chez les animaux, c'est surtout la conscience du groupe, du clan ou de la famille. Après chez les végétaux, on peut imaginer une sorte de supra-conscience qui envelopperait toute une forêt, un champ, etc... Je suis la première à croire que l'on peut parler aux arbres, et qu'ils peuvent nous répondre, nous aider. Mais je ne pense pas que ce soit l'arbre lui-même qui nous écoute, je crois davantage à un égrégore, l'égrégore de la forêt, et des êtres qui la peuplent.
    Voila quels sont, selon moi, tous les éléments qui parlent en faveur de la thèse de la hiérarchie Ce qui ne veut pas dire bien sûr que l'homme soit au sommet.

    Concernant ce documentaire que tu as regardé, justement, les théories de l'évolution l'expliquent de façon assez convaincante... dans chaque population, certains individus connaissent parfois une mutation génétique, qui entraîne soit une meilleure adaptation au milieu, soit au contraire une inadaptation. Dans le cas d'une inadaptation, l'individu est condamné à périr. Dans le cas d'une meilleure adapation, ses chances de survie seront plus élevées que celles de ses congénères, il vivra donc plus longtemps et aura plus de "petits", qui reproduiront ce patrimoine génétique... et c'est ainsi qu'en quelques siècles, tous les arbres d'une forêt peuvent changer de couleur pour éviter d'être attaqué par tel papillon, ou bien encore que le cou de la giraphe a peu à peu grandi pour atteindre les hautes branches, etc... Après bien sûr, on peut voir les choses sous un angle ésotérique, et refuser de croire qu'il s'agit de simples mutations génétiques hasardeuses. Oui, peut-être que c'est un choix délibéré de la part des arbres de changer de couleur. J'essaierai de faire un sujet sur l'évolution, mais il faudrait que je me replonge dans tout ça, ce sont déjà de vieux souvenirs...

    Pour Kardek, non il ne faut pas prendre ses paroles pour argent comptant. Ce n'était pas un grand maître, c'était simplement un grand spirite, c'est très différent. Le spiritisme n'est pas une science exacte.
    Alors selon lui, ou plutôt selon ses "esprits", il semblerait qu'un homme ne peut pas se réincarner en animal, et vice versa. Cela dit il n'est pas formel, il avance simplement une hypothèse. On dit que certains chamanes arrivent en effet à "prendre possession" du corps d'un animal. Mais là c'est un autre phénomène...

    A bientôt,
    Sol
    langelin
    Membre
       Posté le 17-05-2008 à 05:19:23   Voir le profil de langelin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à langelin   

    pourquoi toujours chercher a differencier l'homme de l'animal?
    est ce une honte d'appartenir au reigne animal?
    Nagissons nous pas tous pour un but commun?
    ne sommes nous pas lier aux meme lois que les animaux?
    le propre de l'homme se situe dans son language car les mots que nous utilisons nous appartienne totalement.dire qu'un rats rient est une absurdite puisque le rire n'est qu'un mot qui determine quelque chose qui appartient a l'homme.Cela ne definit qu'un etat humain par le simple fait que c'est du language humain.Un rat ne sait pas que c'est un rat, un chien ne sait pas que c'est un chien.Nous n'avons pas la capacite de determiner si le rat pense ou si il est intelligent puisque sce sont des notion abstarite destiner juste a ce faire comprendre de nos congenere.
    Par consequent le propre de l'homme et son language mais en aucun cela ne le determine par rapport au reigne animal.juste par rapport a lui meme

    --------------------
    nous irons nulle part mais nous irons ensemble
    pelerin sur le sentier
    Membre du conseil
    pelerin sur le sentier
       Posté le 01-02-2010 à 13:37:21   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

    Le propre de l'homme, c'est l'humanité.


    --------------------
    Silence
    Membre du conseil
       Posté le 24-03-2010 à 16:26:46   Voir le profil de Silence (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Silence   

    Parfois je me demande si le propre de l'homme, ça ne serait pas, justement, le fait qu'il croit qu'il a quelque chose de propre à lui
    Haut de pagePages : 1  
     
     Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats)  Le propre de l'homme.....Nouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum