Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
 
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mouvements Spirituels 

 La Société Théosophique et la Théosophie

Nouveau sujet   Répondre
 
Sujets liés :
Théosophie
 
 
Bas de pagePages : 1  
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 24-05-2006 à 19:02:11   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

lien internet :

Société Théosophique de France

Theosophical Society, in India, HeadQuarters.



La Société Théosophique

Fondée en 1875 à New York, la Société Théosophique est un groupement non sectaire dont les buts sont :
1.de former un noyau de Fraternité Universelle, sans distinction de race, credo, sexe ou couleur.
2.Encourager l’étude comparée des religions, des philosophies et des sciences.
3.Etudier les lois inexpliquées de la Nature et les pouvoirs latents dans l’Homme.

_____________________


Devise de la Société Théosophique :

SATYAN NASTI PARO DHARMA
Il n’y a pas de RELIGION supérieure à la VERITE.

_____________________



Le quartier général de la Société Théosophique fut installé en 1882, à Adyar, Chennai 600 020, Inde.

Elle a des sections nationales, dans une cinquantaine de pays.


____________________________


Liberté de pensée


Résolution votée par le Conseil Général de la société Theosophique, le 23 décembre 1924.

Etant donné que la Société Théosophique s’est répandue largement dans le monde, et que des fidèles de toutes les religions sont entrés dans ses rangs sans abandonner les dogmes, enseignements et croyances de leurs credos particuliers, il semble utile d’insister sur le fait qu’aucune doctrine ou opinion, par quelque personne qu’elle puisse être enseignée ou soutenue, ne s’impose à l’acceptation des membres de la Société Théosophique, et qu’il n’en est aucune aucune qu’ils ne puissent à leur gré accepter ou rejeter. L’approbation des trois buts est la seule condition imposée aux sociétaires.
Aucun instructeur ou auteur, de H.P.Blavatsky à ceux de nos jours, n’a autorité pour imposer à nos membres ses enseignements ou opinions.
Tous les sociétaires ont un droit égal de s’attacher à tel instructeur ou à telle école de pensée, qu’ils peuvent choisir, mais ils n’ont pas le droit d’imposer leur choix aux autres. Les candidats à des fonctions quelconques dans la S.T., ou les votants ne sauraient être déclarés inéligibles ou inaptes à voter du fait de leur opinion personnelles quelles qu’elles soient, ou du fait qu’ils appartiennent à une école de pensée quelconque. Les opinions ou les croyances ne confèrent pas de privilèges et ne sont cause d’aucune infériorité. Les membres du Grand Conseil de la Société demandent instamment à tous les sociétaires de soutenir, de défendre et de respecter ces principes fondamentaux de la Société Théosophique, et aussi d’exercer sans crainte leur droit à la liberté de penser et d’exprimer leur pensée dans les limites de la courtoisie et des égards dus à autrui.

_________________________


Liberté de la Société.


Résolution votée par le Conseil Général de la Société Thésophique le 30 décembre 1950.

Le Conseil Général de la Société Théosophique, prenant en considération le fait qu’une confusion existe dans le public de certain pays et dans les gouvernements et les autorités publiques de ceux-ci, concernant les rapports de la Société avec d’autres organismes dont les activités sont parfois regardées comme parallèles ou alliés, estime utile de faire la déclaration suivante :
La Société Théosophique, quoique collaborant avec tous les autres organismes dont les buts et activités rendent une telle collaboration possible est et doit rester une organisation entièrement indépendante de celles-ci, n’étant liée à aucun autre but, en dehors des siens propres, et vouée à développer son travail particulier de la façon la plus large et la plus inclusive, pour s’approcher de son objectif tel qu’il est indiqué par ses buts et par cette Sagesse Divine, qui, dans l’abstrait, est implicitement contenue dans le titre de Société Théosophique.
Puisque la Fraternité Universelle et la Sagesse sont sans définition et sans limite, et puisqu’il y a pour chaque membre de la Société, une liberté complète de pensée, et d’action, la Société cherche toujours à maintenir son caractère propre, distinctif et unique en restant libre de toute affiliation ou identification à toute autre organisation.
Sol
Membre du conseil
Sol
   Posté le 28-05-2006 à 19:03:23   Voir le profil de Sol (Offline)   Répondre à ce message   http://svetlina.over-blog.com/   Envoyer un message privé à Sol   

Bonjour Pélerin,

J'aimerais te poser une question, qui est plus une question d'histoire que d'ésotérisme. Je vois que tu es très proche du théosophisme (ou théosophie ?). Je ne connais ce mouvement que dans ses grandes lignes (quelques textes lus ici et là de HPB et de Bessant).
Bref. J'aimerais savoir si le maître Peter Deunov avait un quelconque rapport avec la théosophie. Donc dès le départ, si tu ne connais pas Deunov, c'est loupé pour ma question C'était un grand Initié bulgare de la fin du siècle dernier, et du début XXième. Aujourd'hui, il est surtout connu comme étant le Maître de Mickaël Aivanhov dont j'ai parlé deux ou trois fois sur le forum.
Pourquoi cette question ? Parce que j'essaie de remonter à la source de l'enseignement d'Aïvanhov. Avant lui, il y a Deunov. Ok. Mais de quelle école était Deunov ? Ca, je ne sais pas du tout. Impossible de trouver quoique ce soit à ce sujet sur le net, ni dans les librairies dites spécialisées.
J'ai l'impression qu'il y a des points communs entre les deux enseignements, voila pourquoi j'ai quelques raisons de croire que Deunov n'était pas complètement étranger à la Théosophie. Cela dit, je me trompe peut-être sur toute la ligne.

Au fait, j'adresse ce message à Pélerin car c'est lui qui a lancé le topic, mais si vous avez la réponse et que vous ne vous appelez par Pélerin, n'hésitez par à répondre quand même

A bientôt,
Sol
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 29-05-2006 à 09:42:43   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Bonjour Sol .

Il me faudra, faire quelque recherches, mais je pense que Aivanhov, n'est pas totalement étranger à la theosophie, tout comme son maitre. En tout cas, il est certain, que la premiere pierre de la Théosophie contemporaine, la Doctrine secrete de HPBlavatsky, a eu et a toujours un franc succés dans le monde de l'occultisme, nul doute, que les occultistes sérieux, ont du y jeter un oeil, ou plus.

A savoir aussi, que les ressemblances, entre les aivanhov ou Deunov et la theosophie, n'est pas forcement du à un lien entre les deux, dans le sens ou Deunov etait membre ou non de la S.T.
Les ressemblances, peuvent tout simplement etre du au fait simple que pour le savoir de base, la theosophie, et beaucoup d'autre, tel que les R+C, usent des memes methodes, ils vont en astral, developpent la vue étherique...etc, et donc, obtiennent les memes resultats. Par la suite, seul les mots changent, mais la vérité reste la meme.

Enfin, il faudrait comprendre, que la Théosophie, n'est pas un dogme..c'est la Sagesse Divine, et elle prend de nombreuses forme. Beaucoup croient, que etre Théosophe, c'est adopter les enseignement de HPB, besant, ..Etc, mais non. Etre Théosophe, c'est rechercher la vérité. Et il est vrai, que la Théosophie délivrée par la ST, est vaste, complete, et a ce jour, je crois impossible à "demonter".

Enfin, peu importe la science, le savoir auquel on adhere, crois pour comprendre et avancer...ce qui compte, c'est un langage qui nous parle et nous eveille.

Deunov, etait ptet de, l'ecole des maitres de la Hierarchie, comme l'expose AAB et HPB...mais là, il s'agit d'une croyance au maitres de Sagesse...

Pour terminer, Deunov, n'est, tout comme aivanhov, publié, par les editions de la Société Théosophique, celle ci publiant uniquement, les livres de membres, et d'auteur, voulant etre publier sous son étoffe, s'ils sont acceptés. Alice Ann Bailey, fut membre de la Société, tout comme Gandhi, et tant d'autre, mais leur livre ou enseignement, ne laisse pas de traces flagrantes avec la S.T, except AAB, où l'enseignement, délivré par lucis trust, est tres proche de la Théosophie "blavaskyenne"

Toutes personnes inscrites à la Société Théosophique, a son nom inscrit dans ses registres...Deunov, etant mort, je pense qu'il est possible de savoir s'il en faisait parti...

Suffit d'ecrire au secretaire de la ST en Inde...


Edité le 29-05-2006 à 09:48:47 par pelerin sur le sentier


pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 02-11-2006 à 13:32:44   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Helena Petrovna Blavatasky, écrivit la Doctrine Secrète, oeuvre majeure de la Théosophie. Dans celles ci se trouve des Propositions Fondamentales, des postulats établis.... je reprends la Doctrine secrète :

Les Trois Propositions Fondamentales


(Extrait de la Préface de La Doctrine secrète)


1. Un PRINCIPE omniprésent, Eternel, Illimité et Immuable sur lequel toute spéculation est impossible, puisqu'il transcende le pouvoir de la conception humaine, et ne peut qu'être rapetissé par toute expression ou comparaison humaine. Il est au-delç de la portée de Mandoukya , "impensable et indicible".


Pour que ces idées soient plus claires au lecteur ordinaire, que celui-ci parte du postulat qu'il y a une Seule Réalité Absolue, qui précède tout Etre Manifesté et conditionné. Cette Cause Infinie et Eternelle - vaguement formulée dans l'"Inconscient" et l'"Inconnaissable" de la philosophie européenne courante - est la Racine-Sans-Racine de "tout ce qui a été, est ou sera jamais". Elle est naturellement dépourvue de tout attribut, et est essentiellement sans aucune relation avec l'Etre manifesté, fini. C'est l'"Etre-té" plutot que l'Etre, Sat en sanscrit, et c'est au delà de toute pensée ou spéculation.

Cet Etre-té est symbolisé dans la Doctrine Secrèe sous deux Aspects. D'un côté, l'Espace Abstrait absolu, représentant la pure subjectivité, la seule chose qu'aucun mental humain ne puisse ni exclure d'aucune conception, ni concevoir par lui même. De l'autre, le Mouvement Abstrait absolu représentant la Conscience Inconditionnée. Même nos penseurs occidentaux ont montré que la conscience est inconcevable pour nous en dehors du changement, et que le mouvement symbolise au mieux le changement, sa caractéristique essentielle. Ce dernier aspect de l'Unique Réalité est aussi symbolisé par le terme de Grand Souffle, symbole assez expressif pour demander à élucidé. Ainsi donc, le premier axiome fondamental de la Doctrine secrète est cet Unique et Absolu ETRE-TE métaphysique - que l'intelligence limitée symbolise, par la Trinité Theologique.

2. L'Eternité de l'Univers in toto comme un plan illimité ; périodiquement "le terrain de jeu d'innombrables Univers se manifestant et disparaissant sans cesse", appelés "Etoiles se Manifestant" et "Etincelles d'Eternité". "L'Eternité du Pèlerin est comme un clin d'Oeil de la Soi-Existence ", comme le dit le lire de Dzyan. " L'apparition et la disparition des Mondes est comme la flux et le reflux réguliers de la marée ".

Cette deuxieme assertion de la Doctrine Secrète est l'absolue universalité de cette loi de periodicité, de flux et de reflux, de marée montante et descendante, que la science physique a observée et notée dans tous les domaines de la nature. Une alternance comme celle du Jour et de la Nuit, de la Vie et de la Mort, du Sommeil et de la Veille, est un fait si commun, si parfaitement universel et sans exception, qu'il est facile de comprendre qu'en elle nous voyons une des Lois absolument fondamentales de l'Univers

3. L'identité fondamentale de toutes les Ames avec la Sur-Ame Universelle, cette dernière étant elle-même un aspect de la Racine Inconnue ; et le pèlerinage obligatoire pour toute Ame -étincelle dela Sur Ame - à travers les Cycles d'Incarnation, ou de Nécessité, en accord avec la Loi Cyclique et Karmique, durant tout ce temps. Autrement dit, aucune Bouddhi (Ame Divine) purement spirituelle, ne peut avoir une existence indépendante et consciente avant que l'étincelle sortie de la pure Essence du Sixième Principe Universel - ou SUR AME - ait (a) passé à travers chaque forme élémentale du monde phénomenal de ce manvantara et (b) acquis l'individualité, d'abord par impulsion naturelle, puis par des efforts suscités et conçus par elle même et controlés par son Karma, gravissant ainsi tous les degrès d'intelligence, depuis le Manas le plus bas jusqu'au plus haut, du mineral et de la plante jusqu'à l'Archange (Dhyâni-Bouddha) le plus saint. La doctrine centrale de la Philosophie Esoterique n'admet pas de privilèges, ni de dons spéciaux dans l'homme, sauf ceux que son propre Ego a conquis par l'effort et le mérité personnels au cours d'une longue série de métempsychose et réincarnations.

_____________________________________________________




Je mettrais plus tard tout cela, en d'autre terme, avec ceux de HPB, ainsi, ce sera plus clair .


--------------------
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 05-11-2006 à 12:21:54   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Je cite Blavatsky.

« Quoi qu’on puisse étudier dans la Doctrine Secrète, que le mental prenne fermement, comme base de son idéation, les idées suivantes :

a) L’UNITE FONDAMENTALE DE TOUTE EXISTENCE. Cette unité est une chose tout à fait différente de la notion commune de l’unité – comme lorsqu’on dit qu’un nation ou une armée est unie, ou que cette planète est unie à telle autre par des lignes de forces magnétique ou quelque chose de semblable. Ce n’est pas cela l’enseignement. C’est que l’existence est UNE CHOSE, et non un assemblage de choses reliées entre elles. Fondamentalement, il y a UN ETRE. L’ETRE a deux aspect, l’un positif, l’autre négatif. Le positif est l’Esprit ou la CONSCIENCE. Le négatif est la SUBSTANCE, l’objet de la conscience. Cet Etre est l’Absolu dans sa manifestation primaire. Etant Absolu, il n’y a rien en dehors de lui. Il est TOUT-ETRE. Il est indivisible, sans quoi il ne serait pas absolu. Si une partie pouvait en être séparée, ce qui resterait ne pourrait être absolu, parce que surgirait aussitôt la question de COMPARAISON entre lui et la partie séparée. La comparaison est incompatible avec l’idée d’absolu. Il est donc clair que cette EXISTENCE UNE fondamentale, ou Etre Absolu, doit être la REALITE en toute forme qui est.
L’Atome, l’Homme, le Dieu, sont chacun séparément, aussi bien que tous collectivement, l’Etre Absolu dans leur dernière analyse, c’est leur INDIVIDUALITE. C’est cette idée qu’il faut constamment garder à l’arrière-plan du mental pour en former la base de toute conception qui surgit de l’étude de la Doctrine secrète. Dès qu’on l’ouble, l’idée de SEPARATION survient, et l’étude perd sa valeur.


b) La seconde idée qu’il faut saisir fermement est qu’IL N’Y A PAS DE MATIERE MORTE. Le moindre atome est vivant. Il n’en peut etre autrement, puisque tout atome est lui même fondamentalement l’Etre Absolu. Il n’y a donc pas de choses telles que des « espaces » d’Ether ou l’Akasha, appelez cela comme vous voulez, où des anges et des élementals nageraient comme des truites dans l’eau. C’est une idée inexacte. L’idée vraie est que chaque atome de substance, de n’importe quel plan, est en lui même une VIE.

c) La troisième idée de base à garder est que l’Homme est le MICROCOSME. L’étant, alors toutes les hiérarchies des Cieux existent en lui. Mais il n’y a en vérité ni Macrocosme, ni Microcosme, mais UNE EXISTENCE. Grand et petit ne sont tels que vus par une conscience limitée.

d ) La quatrième et dernieère idée de base à conserver est celle exprimée dans le Grand Axiome Hermétique. En Vérité, elle résume et synthétise toutes les autres.

L’Exterieur est comme l’Interieur, le Petit est comme le Grand ; ce qui est en bas, et comme ce qui est en haut : il n’y a qu’UNE VIE ET QU’UNE LOI ; et celui qui la met en œuvre est UN. Rien n’est Grand, rien n’est Petit, rien n’est Haut, rien n’est Bas dans l’Economie Divine. »


--------------------
pelerin sur le sentier
Membre du conseil
pelerin sur le sentier
   Posté le 09-11-2006 à 18:34:58   Voir le profil de pelerin sur le sentier (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à pelerin sur le sentier   

Un simple lien pour la clé Theosophique, ouvrage, ecrit par Helena P. Blavatsky. Ce livre se veut, etre la presentation, de la theosophie, de la société, et reponds à de multiples questions s'y rapportant. Toutes personnes souhaitant en savoir plus, devrait lire ce livre.

http://kouign.free.fr/livre/cle_theosophique.pdf


--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Mouvements Spirituels  La Société Théosophique et la ThéosophieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum