Abrasax  Arts Occultes  Médiums & Mancies 

 Le Spiritisme et ses dangers

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 07-09-2005 à 16:37:31   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

Une question que je me suis toujours posé, est de savoir dans quel mesure on peut faire confiance a une entité invisible qui se manifeste au vivant par le biais de medium ou de séances de spiritisme.

Je suis quelque part choqué, parce que beaucoup de personnes prennent pour argent comptant, la rencontre avec de tel entités. De mon point de vues on doit faire très attention, ce n´est pas parce qu´on pense parler avec un ange (ou du moins une entité prétendant en être un), que cette entité en est réellement un.

Je doit dire, que je ne me sent pas du tout attiré par ce genre de pratique, parce que je me dit que la meilleur manière d´induire les Hommes en erreurs, c´est de passer par des phénomènes paranormaux pour les convaincre. Et ne pas le pratiquer, ca n´est pas une solution de facilité. C´est une solution tout court. Il n´existe pas de solution de "facilité". Fuir ou combattre c´est pareil, seul la morale nous bloque, l´important c´est de trouver une solution (reste a savoir si la fuite ou le combat en est une... chaque cas s´analysant séparement).


"On attire pas les mouches avec du vinaigre."

Il est tout a fait possible, que lors de séance des entités négatives, se présente comme étant des anges ou des proches. Si j´était le diable je ne me présenterai pas au Hommes de bonne volonté comme étant le diable, mais comme un messager de Dieu, voir dieu lui-même est mon message ne seraient pas forcement satanique, mais induirai perfidement les Hommes en Erreurs.

Martin Luther King a écrit :

"A chaque fois que Dieu érige une église, le diable érige une chapelle, car le diable aime à singer Dieu"


Combien de personnes pensent bien faire, est au nom de Dieu ou au nom du Bien, font en réalité les oeuvres du Mal ? Combien de nos frères sont tentés chaque jour ? Car il est plus intéressant pour le diable de convaincre un Homme de bien, plutôt que de converser avec un homme déjà acquis a sa cause. En regardant l´église actuelle (en tant qu´institution), on peut se demander vraiment dans quel mesure celle-ci oeuvre encore pour Dieu.

Le mal se nourrit de nos pulsion, les comportement que nous avons sont des comportement rizomiques, nous nous influencons les uns les autres, si je pense a mal, quelqu´un va le faire. C´est le message de jesus que de dire " Change toi et le monde changera". Avant d´aller faire la guerre au racine du mal, cherchons a identifier les plants dans nos coeur, non pas pour les enlever (car on risquerai de se detruire), mais pour les connaitre et pour les combattre. Un combat personel, au jour le jour, un combat sans gloire ni victoire, un combat pour soi et pour les autres.

Alors voila les questions que l´on doit se poser,
- comment acquerir une certitude, ou du moins une certaine securité, lorqu´on pratique des scéances de ce type ?
- Dans quel mesure peut on faire confiance au Medium ?


Pour moi, dans ce cas bien particulier du spiritisme, mieux vaut ne rien faire que de faire une connerie. Je ne pense pas qu´on puisse atteindre un niveau suffisant de sécuríté a ce niveau, a moins bien sur de tres bien maitrisé le sujet.

Si je dit tout ca, et si je passe peut etre encore une fois pour l´avocat du diable, c´est parceque j´ai deja vu trop de gens sur le net demander des rituels pour pourrir l´existence d´un petit ami jaloux ou autre billeveusé du meme genre. J´ai personellement un ami qui a tres mal tourné a force de frequenter des gens qui lui ont fait croire que tout pouvais etre fait en invoquant des anges ou en tracant des pentagrammes "pointe vers le bas"... Il a terminé dans un hopital psychiatrique et tout ca a cause de groupe qui prone une philosophie de groupe qui est tout sauf le developpement personel.

Alors encore une fois, chacun doit avancer, chacun doit faire des erreurs, mais a mon avis il faut faire attention aux autres, les gens avec de mauvaise intention se deguisent souvent en saint. Les pratiques magiques (quoiqu´on en disent) ne sont pas sans danger. Et personellement ca me fait parfois de la peine de voir des jeunes ados en quete d´identité a la recherche de sang de dragons (dans le sens litteral du terme et non la resine) pour effectuer on ne sait quel rituel trouvé sur le net...


A bon lecteur,


Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 07-09-2005 à 17:46:56   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Je ne peux une fois de plus qu'abonder en ton sens mon cher Abra. Le phénomène que tu décris est inquiétant. Combien de fois est-ce arrivé sur le tchat que je me fasse aborder par un illustre inconnu qui, non content de ne pas me dire bonjour, attaque directement dans le vif du sujet : "tu es un sorcier?" ou bien "tu fais de la magie noire?"... En creusant un peu le dialogue, j'arrive parfois à en savoir plus sur mon interlocuteur-(trice, car il y a beaucoup de filles qui posent ce genre de question) et je m'aperçois que la tranche d'âge est située entre 12 et 20 ans en gros... Alors je m'inquiète. Pour de vrai.

Je m'inquiète car que faut-il penser de cette génération qui confond le solennel de rituels anciens avec les fantaisies débilitantes qui font les beaux jours de séries télévisées pitoyables ? La magie n'est pas un jeu. Le spiritisme n'est pas davantage un passe-temps d'après-midi pluvieuse. J'en vois débarquer sur le tchat en clamant à qui veut l'entendre "je pratique la magie fais gaffe". Genre ils ont tout compris à la vie, les autres sont des idiots, ils détiennent les réponses à tout, y compris à l'avenir... C'est du genre "moi je sais et pas toi mais vaut mieux pas que tu saches parce que ça te dépasserait tu comprends..." Affligeant.

Je m'inquiète une seconde fois car je me dis qu'à force de jouer avec le feu on finit par se brûler les doigts, voire davantage. Abra évoquait le piège de tomber entre les mains d'un personnage peu scrupuleux. Qu'on raisonne en terme de magie ou de spiritualité, le danger est aussi grand. Il existe en effet une période délicate où celui qui pénètre ces univers où la connaissance est diffuse éprouve le besoin d'en savoir plus, d'en comprendre davantage... Les livres ne suffisent plus, ses idées propres tournent en rond... Il ressent le besoin d'un aiguillage. C'est à ce moment là qu'on est presque prêt à transformer le premier mystique venu en gourou personnel. Attention aux faux prophètes qui détruiront davantage votre vie qu'ils ne la construiront. Je joins un texte reçu du site Amour de Lumière qui illustre bien cette notion.

La réincarnation existe depuis que l’homme à chuté de son paradis.
Chaque nouvelle vie est là pour avancer, pour récolter ce qui a été semé, guérir et retrouver sa réalité de créateur. Il est dit dans la Bible que Saint Jean Baptiste a été Elie (…et ils ne l’ont pas reconnu), mais jamais Jean Baptiste n’a jamais dit qu’il était Elie ! il a simplement fait sa mission de nouvelle vie.

Or, depuis quelques années, surgissent un peu partout de part de monde, des personnes qui se disent ‘Jésus’ des ‘Marie-Madeleine’, des ‘Marie’, des ‘Anges’, des représentants de telle ou telle divinité… et chacun invente ‘ses initiations’ ‘ses rituels’ et ‘ses enseignements’. Ils se font appeler Maître, Shri, Seigneur, Lord, Mère, Déesse, Prêtresse … et sont souvent suivi par une cour qui les adulent et les servent, car ces personnes ne sont plus dignes de se servir elles-mêmes du haut de leur piédestal ! Ils ne le crient pas toujours sur les toits et dévoilent parfois leur ‘secret intime’ lors de cérémonie, une fois que les personnes sont montées bien haut dans les sphères du supra conscient et leur disent alors d’autres secrets ‘tu as été le frère de Jésus’ ‘tu as été la sœur de Jésus’ ou la cousine, ou l’apôtre, - c’est très à la mode aussi – mais surtout, il ne faut pas rien révéler... Si l’on suit la route de ces initiateurs et que l’on recense la fratrie secrète, on peut imaginer que la pauvre Marie, était enceinte toute sa vie, car elle a du avoir une cinquantaine d’enfants et ce n’est pas fini... Il est vrai qu’à l’époque il n’y avait pas la pilule ! De même que Jésus commence à en avoir de plus en plus et qu’il doit avoir de nombreux descendants. Quelle nouvelle fierté moderne d’en faire partie !

D’autres personnes se croient investis de pouvoir spirituel et de missions. Alors elles sont responsables 'de l’ascension du monde' – ‘j’ai signé l’accord pour que les humains ascensionnent’ ‘j’établis le nouveau plan sur la terre’ ‘je viens ouvrir les vortex pour aider la terre à ascensionner’, ‘je suis le seul guérisseur du monde’ ‘je suis l’incarnation de l’amour’ ‘je suis le nouveau messie’… Et elles y croient sans s’apercevoir que c’est l’illusion du pouvoir spirituel qui se manifeste. Tant soit peu que la personne ait une tendance à la schizophrénie et la voilà la double personnalité qui se manifeste.

Un vrai maître ascensionné, s’il doit se manifester, ne s’incarne pas depuis tout petit, ne subit plus les affres de la souffrance, n’a plus de besoins sexuels physiques, n’a plus besoin de passer par des métiers pour avoir de l’argent. Il abaisse tout simplement son taux vibratoire et prends une forme humaine le temps de son travail puis reprend son corps de gloire ensuite. Pourquoi des êtres ascensionnés depuis des centaines d’années auraient-il besoin de revenir dans ce monde tenir pendant des années un magasin, être standardiste ou laveur de carreaux ? Quel intérêt en aurait-il à part du temps et de l’énergie perdus ? Ils ont acquis la maîtrise de la matière et peuvent la créer à volonté. Ils n’ont aucune maladie, aucun besoin réel. Ils ont le pouvoir de bilocation, de télétransportation, de précipitation et n’ont pas besoin d’animer des stages pour vivre. Ils ont tout ce qu’il faut quand ils le font et le manifestent du principe invisible au monde visible instantanément. Tout est énergie. Ils ne s'en vantent jamais et le font discrètement avec sagesse et humilité. Car dans ce domaine, les seuls garants sont l’humilité et le discernement.

De nombreuses personnes qui sont ainsi et que j’ai eu à aider, n’arrivent même pas à régler leurs propres problèmes intérieurs, de couple, sociaux ou financiers. Ils sont mal dans leur peau, souffrent intérieurement, se déchirent ou ont de graves maladies. C’est dans leur vie intime qu’il faut chercher la vérité. Car se faire croire que tout va bien, que tout est amour et le faire croire aux autres, c’est une chose, mais il suffit souvent de gratter un tout petit peu pour s’apercevoir que ces personnes sont pleines de peurs, d’avidité, d’orgueil ou de mensonges.

Le vrai travail spirituel n’est pas de répandre l’illusion ou le mensonge.
Ce n’est pas faire croire aux autres qu’ils ne sont que des pauvres pêcheurs asservis par le diable ou au contraire des réincarnations de Saints ou de grands hommes. Cela consiste à permettre à chacun de se réconcilier avec lui-même et de guérir toutes ses souffrances limitatives. Cela consiste à permettre à chacun de réveiller sa conscience de créateur, de responsable de sa vie et de ses créations.
De leur permettre de transformer leur quotidien, de vivre le présent d’une façon meilleure, de pardonner et de créer la paix.
De les aider à être et non de paraître (par être ou être par).

La spiritualité se vit au quotidien dans son quotidien.

Au bureau, au magasin, à l’usine, à l’école ou à la maison, dans votre activité de loisir, dans votre activité sportive, c’est là que vous pouvez travailler et activer la lumière et l’amour. Un policier peut envoyer de la lumière en même temps qu’il règle la circulation pour que toutes les personnes soient protégées et que chacun puisse rouler sereinement.
Un avocat peut envoyer la lumière pour que l’affaire soit jugée au mieux pour tous. Un instituteur peut envoyer la lumière pour que les enfants puissent apprendre facilement en paix. Mais là aussi, attention à la manipulation ! il ne faut pas envoyer la lumière pour avoir la paix, pour que l’autre partie perde ou qu’il n’y ai pas de voiture dans le carrefour… car si dans le premier cas l’intention est juste, dans le deuxième c’est de la prise de pouvoir et ce n’est pas là même lumière…

C’est toujours dans l’intention pure que la lumière qui ennoblit fonctionne. Dès qu’il y a manipulation, fraude, orgueil ou autre, ce n’est plus que l’illusion de la lumière et celle-ci, au lieu de faire monter le taux vibratoire, le fait descendre ! C’est souvent l’aide d’une personne intègre qui peut aider à voir cette illusion. Il ne faut jamais hésiter à faire marche arrière, si l’on s’aperçoit qu’il peut y avoir erreur ou que ce que l’on fait peut causer du dégât, surtout dans le domaine de la spiritualité. Déjà que de nombreuses personnes ne croient pas en Dieu, d’autres sont freinés par leurs religions et les croyances limitatives, d’autres ne sont pas éveillées alors si en plus celles qui s’éveillent, font des dégâts plus embêtant que l’ombre, nous ne sommes pas sorti de l'auberge humaine !

Il est vraiment temps de se regarder en face et de rectifier ce qui ne va pas. C’est ce que j’essaie de faire au quotidien, ce n’est pas toujours facile, mais la persévérance donne la force intérieure. J’ai supprimé une initiation qui donnait trop de puissance et qui pouvait faire ‘prendre la tête’. L’important n’est pas de gonfler l’égo des autres ou le sien, mais au contraire de bien remettre la personnalité face à elle-même dans toute sa puissance et sa réalité d’être de lumière incarné. Humilité et simplicité doivent être les garants de la pureté et donne la vraie force tranquille et solide. Volonté, sagesse, amour, pureté, santé et prospérité, paix et liberté sont les vertus des rayons à manifester dans sa vie pour trouver l’intégrité divine.

Les vrais maîtres ne sont pas dupes, l’énergie n’est pas dupe ! Nul ne peut tricher avec Dieu. La libération ne peut venir que de l’intérieur.


Joéliah

Voilà déjà de quoi méditer pour ceux qui cherchent la bonne parole auprès des autres. La Vérité est en chacun de nous : voilà ce qu'il faut retenir de ce message.


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 07-09-2005 à 18:11:27   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Je découpe ma réponse en deux sous sinon mon message complet va faire deux kilomètres de long. Je voulais donner également lecture d'un texte de Charly Samson qui observe d'un jour nouveau le phénomène du spiritisme. Après avoir évoqué les dangers latents dissimulés par les faux prophètes en matière de spiritualité, je voudrais maintenant "casser" le mythe du spiritisme. Pour en finir avec ces histoires ridicules de poltergeist et d'esprits frappeurs colportées par des ados en manque de sensation un soir au coin du feu. Certes il y a des phénomènes concrets qui se produisent. Mais doit-on vraiment mettre leur origine sur le compte d'un esprit malin ? Faisant mon chemin dans le domaine spirituel, qui n'est jamais très loin, j'en suis arrivé à la conclusion que les esprits malins n'existaient pas. Il y a l'âme et puis c'est tout. Une âme qui quitte un corps physique récupère immédiatement la mémoire et s'en va rejoindre les plans subtils. Dans ces plans ne règnent que l'infini Amour du Créateur. La dualité des choses - phénomène purement humain - n'existe plus. Les notions de bien ou de mal ont une existence limitée au plan 3D. Ce sont des notions que nous, humains, avons inventé pour structurer notre monde. En d'autres termes une âme est fondamentalement bonne et a autre chose à faire que de venir tourmenter trois couillons dans un salon.

Alors qu'est-ce qui provoque ces phénomènes étranges et déstabilisant ? Peut-être aujourd'hui faudrait-il les rapprocher du fait qu'une énergie invisible à l'oeil nu circule partout autour de nous dans l'air ambiant ? La physique quantique tente d'expliquer ce phénomène mais les faits sont là : cette énergie peut agir à la demande d'une ou plusieurs personnes sur l'espace. La matière dans l'espace peut surgir subitement à partir d'une fluctuation de ces ondes énergétiques. Comprenez bien que si plusieurs personnes parviennent à leur insu à canaliser cette énergie, elles parviendront à créer des phénomènes. Ce sont les pratiquants même du "spirtisme" qui sont à l'origine de ceux-là. Sans le savoir, ils ont fait vibrer à des degrés élevés leur propre énergie qui, incontrolée, s'est manifestée de façon désordonnée. Certains la font même vibrer trop haut au point d'en garder des séquelles. On parle d'énergie : pas de joujou. C'est un peu comme prendre le jus dans une clôture électrifiée : ça laisse des traces. J'en suis là de mon opinion sur le sujet. Peut-être suis-je partiellement dans le vrai ? peut-être pas...

Mais lisez donc le texte suivant qui en parle bien mieux que moi en évoquant le développement des sciences mais en maintenant l'existence néanmoins de contacts. Et ceux et celles qui veulent en savoir plus sur cette histoire d'énergie circulant librement dans ce que l'homme nomme "néant", je leur conseille d'aller lire mon post dans la section "Astronomie", sujet "Poussière d'Etoiles".

LES DANGERS DU SPIRITISME

"Je suis probablement à contre-courant de l’idée que bien des gens se font du Spiritisme en proclamant qu’il est dangereux de le pratiquer. Je n’ai pas l’intention d’entamer de vaines polémiques, ni de me singulariser pour en tirer une sotte vanité ; je souhaite seulement mettre en garde contre les dangers qui les guettent ceux qui, mal informés, se laissent guider par leur curiosité avant de se prendre à un " jeu " qui peut créer l’accoutumance d’une drogue et se révéler destructeur.

Interroger des personnes décédées est une façon de se rassurer quant à notre devenir après la fin de notre vie terrestre, de nous rapprocher de ceux que nous avons aimés et d’obtenir de leur part des informations et des conseils que nous jugeons utiles. C’est aussi une confirmation apparemment concrète des affirmations des religions et des philosophies qui nous répètent qu’après la mort c’est à une autre forme de vie que nous accédons. Le problème est complexe.

D’une part la croyance en un prolongement de l’existence après la mort correspond à une logique qu’il serait difficile de rejeter, mais d’autre part, s’il en est ainsi, les contacts entre ces deux états d’un être humain semblent soumis à des lois qui ne nous appartiennent pas.

A la recherche d’un dialogue avec les morts

Dans les civilisations de l’antiquité, la plupart des peuples ont pratiqué la nécromancie, c’est à dire l’interrogation des morts dans un but de divination. Des méthodes différentes existaient en Asie et en Afrique, comme il en existait chez les Assyriens et les Babyloniens. Plus ou moins conservées et déformées elles sont parvenues jusqu’à notre civilisation.

En 1847, une famille de New-York déclare avoir découvert l’alphabet spirite. La méthode spectaculaire de la famille Fox qui, selon ses auteurs, procure la possibilité de communiquer avec les morts, se répand sur toute la planète.

En France, un scientifique qui a pour nom Hippolyte-Léon Rivail va se passionner pour ces tentatives de communication avec l’esprit des morts. Il est né à Lyon en 1804, est médecin et pédagogue et a publié des cours de médecine, d’arithmétique, de grammaire et de droit. Il exerce la profession d’enseignant en physique et en chimie dans un lycée. Dès 1854, il est persuadé que les phénomènes des tables tournantes dont il est témoin, ne peuvent être produits que par les esprits des morts.

C’est de ce postulat que va naître une recherche exclusivement orientée dans ce sens. Il se rend compte que parfois " les esprits " se trompent dans leurs affirmations, mais devant l’importance des faits qu’il observe, il veut découvrir les lois qui les régissent.

Si nous considérons que ce scientifique n’avait à sa disposition que ce que la science connaissait il y a de cela un siècle et demie, nous pouvons imaginer que ses conclusions auraient été bien différentes s’il avait vécu dans la deuxième partie du vingtième siècle. Il commença donc par transformer une hypothèse en " vérité ".

Comme la plupart des chercheurs en ce domaine il fonde ses persuasions sur l’existence " d’esprits ", c’est à dire d’êtres humains dépouillés de leurs corps. Il pense aussi que pour communiquer avec eux il est nécessaire de passer par l’intermédiaire d’un médium. Cet intermédiaire placé au milieu (médium), entre l’esprit et les humains avec qui il communique créera jusqu’à nos jours une confusion qui fait encore utiliser souvent le mot médium en le plaçant dans le seul contexte du spiritisme.

En 1856 un médium aura sur lui une influence décisive. Il le persuade qu’il est choisi pour remplir une mission importante qui lui permettra de sauver le monde. Il lui indique que dans une vie antérieure il a été un druide très important qui avait pour nom Allan Kardec. Il lui précise que c’est sous ce nom qu’il doit établir et faire connaître sa doctrine. Dès lors Allan Kardec se sent missionné et inspiré. Il se démarque des spiritualistes dont certaines théories ne lui conviennent pas, créée le mot spiritisme et publie un livre sous le titre " Le Livre des esprits " à la librairie Leymarie à Paris.

Le succès de cet ouvrage est retentissant et il sera bientôt traduit en plusieurs langues. Cet engouement inquiète l’Eglise catholique qui proclame que cette doctrine pervertit la religion. Mais cette condamnation ne fait qu’accroître le prestige du spiritisme et de son auteur dans le monde entier. Le spiritisme devient vite une "croyance" comparable à une religion, d’ailleurs il est souvent qualifié de "religion spirite". Allan Kardec meurt en 1869 et, depuis, son tombeau au cimetière du Père Lachaise à Paris est toujours fleuri et visité en un pèlerinage permanent.

Depuis Allan Kardec

C’est ainsi que débuta la grande aventure du spiritisme qui connaît toujours de nombreux adeptes. Ce qui a commencé par une recherche quasi scientifique s’est transformé en une croyance irraisonnée car bâtie sur le postulat établi par A. Kardec : "Les manifestations observées lors des séances de spiritisme ne peuvent être que le fait d’une communication avec des morts." Cette idée aurait pu rester à l’état d’hypothèse à étudier avant d’en accepter la conclusion sans que des preuves irréfutables soient connues. En bien des choses il y a ceux qui croient et ceux qui cherchent.

Les spirites convaincus pensent qu’ils n’ont pas à chercher ... puisqu’ils savent. Pendant des siècles nos ancêtres ont cru savoir que la foudre était la conséquence de la colère des dieux. Gardons-nous d’être intolérants et respectons ceux qui sincèrement et sans intérêt particulier croient au spiritisme ou n’y croient pas. Il est cependant deux éléments qui méritent d’être pris en compte. Ce sont d’une part les progrès de la science depuis la fin du dix-neuvième siècle et les inconvénients majeurs que j’ai personnellement constatés.

C’est dans le courant du vingtième siècle que la physique a évolué considérablement, n’étant en rien comparable à ce que connaissait et enseignait Allan Kardec. L’étude des énergies contenues dans l’atome et la découverte des fantastiques pouvoirs des particules élémentaires ont bousculé tout ce qui avait été admis auparavant. A la fin du siècle, un grand physicien français, Louis Leprince-Ringuet, a déclaré qu’il avait appris et enseigné que l’atome était la plus petite partie de matière qui ne serait jamais divisée et qu’ensuite il avait continué sa vie de chercheur en désintégrant des atomes. Constatation qui devrait rendre plus modestes ceux qui osent encore "affirmer". Des savants de plusieurs pays sont parvenus à des théories telles que celles de la physique quantique ou, plus récemment, de la théorie des cordes, qui nous font douter de la réalité de la matière.

Tout va très vite aujourd’hui et bien des vérités scientifiques ne sont que provisoires. Quand " Energie et Matière " se confondent, certains phénomènes se placent sous d’autres éclairages qu’un savant d’il y a plus de cent ans ne pouvait même pas soupçonner. L’ignorance qui règne à une époque ne doit pas favoriser une sorte d’obscurantisme définitif.

Fausses preuves et nouvelles hypothèses

Quelles preuves possédons-nous sur la réalité des contacts avec les morts au cours des séances de spiritisme ? Il est vrai qu’une énergie se manifeste, parfois même violemment. Une table se comporte comme si elle était habitée par une sorte d’intelligence qui la fait se mouvoir et peut la rendre agressive, un verre échappe à celui qui le touche et va se briser sur le sol... Il est évident qu’en dehors de toute tricherie, une énergie s’est manifestée. Il ne serait pas objectif de contester des faits souvent observés. C’est là qu’intervient une conviction pré-établie en attribuant l’origine de ces phénomènes à des personnes trépassées.

Les " preuves " avancées sont les réponses aux questions qui ont été posées aux esprits et éventuellement des manifestations visibles. Dans le deuxième cas nous savons qu’à une époque la mode était aux apparitions de " fantômes " et même des personnalités scientifiques ont été l’objet de supercheries. Ne retenons que ce qui est authentique et examinons comment d’autres hypothèses peuvent être formulées actuellement à la lumière des théories émises par des physiciens.

Un savant français, Jean Charon, a publié aux éditions Tchou-Laffont un livre dont le titre est " L’infini sursis ", dans lequel il révèle le résultat de ses travaux sur " La mémoire des électrons et la projection de l’inconscient ". Il me paraît important de citer ce qu’il écrit : "Les électrons qui nous constituent contiennent un espace-temps qui n’obéit pas aux lois de notre univers quotidien. De plus la totalité de notre esprit est contenue dans chacune des particules. Si l’on ajoute à cela que chaque électron de notre corps recèle toute la mémoire de ses vies antérieures, on débouche inexorablement sur une certaine idée de la réincarnation."

Sans approfondir ce qui découle de cette " découverte ", nous pouvons considérer que les milliards de milliards d’électrons qui constituent la base de la matière-énergie de chaque être humain contiennent toute la mémoire de l’univers depuis sa création. Chaque électron immortel a connu des vies humaines, animales, végétales ou même minérales et en a accumulé la mémoire, puisqu’il a le souvenir de ses vies antérieures.

Chaque participant à une séance de spiritisme est possesseur de cette extraordinaire mémoire dont il n ’a pas conscience, mais qu’il projettera tout aussi inconsciemment. Donc toutes les réponse qui vont être données par les esprits interrogés sont déjà présentes. La concentration des personnes réunies dans un même but, avec les mêmes pensées intenses créée un égrégore qui se constitue, se développe, s’amplifie et devient actif. L’égrégore est une énergie qui contient toutes les vibrations des gens qui le créent, le font vivre... et qui leur échappe.

Les réponses correspondant à des faits des plus intimes sont déjà là. Souvent la " preuve " consiste à dire que ce qui a été répondu ne pouvait être connu que de l’esprit interrogé... sans penser que l’égrégore les possédait toutes. A ce propos, citons Robert Ambelain : " Les égrégores sont des créatures psychiques artificielles, créées par la pensée unanime d’une réunion d’individualités dynamisées et entretenues en vie par des rites, voire des sacrifices et qui acquièrent une puissance occulte d’action en rapport avec celles des impulsions qui leur sont suggérées par leurs animateurs. "

Ambelain utilise l’expression : " puissance occulte d’action. ". Cette puissance cachée s’exprime sur la matière d’une table, par exemple. Quand sa manifestation devient trop inquiétante, les participants s’empressent de clore la séance et de ranger les objets qu’ils ont utilisés. Une fois la lumière rétablie dans la salle, ils se sentent rassurés... Mais l’égrégore a-t-il été détruit ?

Des dangers sournois

Cette " créature psychique artificielle " existe encore ; elle n’est pas anéantie. Sa " vie " est semblable à ce que les occultistes du siècle dernier appelaient des " larves ", capables de se fixer sur un être humain tel un parasite qui dès lors se nourrit de son énergie en le vampirisant. Ce qu’il me paraît important de souligner c’est que l’intervention d’un " surnaturel malsain " n’a plus à être évoquée dans l’observation de ces phénomènes. Une fois de plus je dois citer encore des faits dont j’ai constaté les terribles conséquences.

M’intéressant aux échanges d’énergies dans le cadre du Magnétisme et du Sophromagnétisme, j’étudiais les relations entre l’intensité du magnétisme humain et les photos prises avec un appareil Kirlian. (voir mon livre : Guide pratique de magnétisme et de sophromagnétisme - Editions Trajectoire).


Photo de mains prise avec un appareil Kirlian


Lors d’un festival de parapsychologie cet appareil révéla qu’une personne était presque totalement dépourvue de cette énergie vitale. D’autres appareils Kirlian aboutirent au même résultat. J’ai longuement parlé avec cette jeune belle femme qui avait tout pour être heureuse : Trente cinq ans, un compagnon avec qui elle s’entendait bien, un commerce florissant, etc...

Cependant elle avait déjà fait plusieurs tentatives de suicide. Nous avons recherché quelle pouvait être l’origine de ces pulsions... Au cours de son adolescence, de l’âge de 14 ans jusqu’à 18 ans, avec sa sœur et un ami, elle avait fait deux à trois fois par semaine des séances de spiritisme. J’ai rencontré sa sœur, plus jeune d’une année. Pour sa part elle avait eu plusieurs accidents de moto car elle avait de longs moments d’inattention. Elle souffrait de crises d’épilepsie et avait même subi une trépanation. Leur ami qui avait quitté la région avait lui aussi connu de multiples déboires jusqu’à l’amputation d’une jambe. Elles m’ont raconté les manifestations impressionnantes qu’elles avaient déclenchées.

Toutes deux avaient aussi en commun un comportement significatif. Vers la fin de leur adolescence leur appétit sexuel était très développé. Ensuite il s’était atténué jusqu’à connaître l’absence de désir et le rejet du compagnon. La plus jeune qui avait un enfant avait beaucoup d’amour pour son compagnon, père de l’enfant, mais faisait chambre à part. Sa sœur qui aimait son compagnon et se savait aimée de lui, supportait mal leurs rapports. Elles étaient toutes deux souvent lasses et fatiguées comme l’étaient il y a quelques siècles les personnes qui se croyaient victimes d’agissements d’incubes et de succubes. Dix-huit mois plus tard, j’ai rencontré la plus âgée que j’avais aidée lors de mon premier séjour. La situation était moins aigue, mais dans l’intervalle elle avait encore fait une tentative de suicide avec un couteau de cuisine ; geste d’une pulsion sans raison qu’elle était incapable d’expliquer.

Depuis ces rencontres j’ai été attentif d’une part aux indications de l’appareil kirlian et d’autre part aux déclarations des personnes qui ressentaient l’absence ou la perte de leur énergie vitale. Chaque fois je les ai interrogées et il m’ a été confirmé qu’elles avaient pratiqué des séances de spiritisme. Comme moi, vous rencontrerez des jeunes qui sont curieux mais imprudents car ils ignorent la présence de dangers sournois. Au début c’est pour eux comme un jeu dans lequel ils découvrent des éléments qui sont qualifiés de magiques ou de surnaturels. Alors ils interrogent l’égrégore qu’ils créent et ils obtiennent des réponses. Ils m’ont souvent déclaré avoir ainsi interrogé des personnages célèbres tels que Socrate, Napoléon, Joséphine ou Victor Hugo ; comme si ces personnes disparues étaient à leur disposition depuis une autre dimension.

Il ne s’agit pas de nier la notion d’une forme de vie après la mort. Déranger ceux qui nous ont quittés ne me paraît pas très moral ; ce qui n’exclue pas l’idée que des contacts peuvent, peut-être, parfois s’établir, mais provoqués par eux et non par les ordres que nous nous permettons de leur donner. Il me semble que si nous souhaitons leur être utiles dans notre profonde ignorance de ce qu’ils sont devenus, il est préférable de prier pour eux et de créer des égrégores d’amour et de respect.

Modestie et prudence

Déclencher des énergies dotées " d’une puissance occulte d’action " ne signifie pas que l’on soit capable d’identifier la nature de cette énergie aussi invisible et sournoise que l’est le courant électrique. Mais celui-ci est maîtrisé, tandis que celle qui se manifeste dans le spiritisme échappe au contrôle de ceux qui la font naître. Il est recommandé aux enfants de ne pas jouer avec le potentiel d’énergie contenu dans des allumettes. Il leur est recommandé de ne pas mettre les doigts dans les prises de courant électrique. Cependant ces énergies, les adultes les connaissent et les maîtrisent...

Soyons assez sages, quelles que soient nos convictions, pour prévenir la curiosité des adolescents capables, comme nous tous, de donner vie à une mystérieuse énergie qui paraît être à leur service. Avant que leur jeu se transforme en une véritable drogue, qu’ils se posent au moins quelques questions : Quelle est la nature de cette énergie et quelle peut être sa source ? Ils pourront formuler plusieurs hypothèses qui restent encore sans réponse absolue. Suis-je capable de maîtriser cette énergie pour la faire fonctionner à ma guise ? Ils constateront qu’ils sont capables de la déclencher mais qu’ensuite c’est elle qui agit à sa guise. Que devient cette énergie lorsque la séance est interrompue ? Est-il possible, à la lumière de faits observés depuis longtemps et confirmés à notre époque, qu’elle subsiste et se fixe sur quelqu’un qui risque d’en éprouver les conséquences ?

Il est confortable de croire et de se fier à des apparences, mais il est plus prudent de reconnaître son ignorance et d’avoir la prudence de chercher."


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 08-09-2005 à 08:46:28   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

Tout d'abord merci pour ses deux textes, celui de Joéliah évoquant les dangers de certains "faux prophètes" prêche dans mon cas un convertis, le deuxième de Charly Samson m'a vraiment captivé, maintenant j'aurais encore quelques argument de plus pour inciter les gens qui me parle de spiritisme à la prudence.





mais j'aimerais revenir sur une chose :

Solomon.kane a écrit :

Pour en finir avec ces histoires ridicules de poltergeist et d'esprits frappeurs colportées par des ados en manque de sensation un soir au coin du feu. Certes il y a des phénomènes concrets qui se produisent. Mais doit-on vraiment mettre leur origine sur le compte d'un esprit malin ? Faisant mon chemin dans le domaine spirituel, qui n'est jamais très loin, j'en suis arrivé à la conclusion que les esprits malins n'existaient pas


Je suis d'accord, mais je ne suis pas aussi sure de la non-existence des esprits malins et je crois que Charly Samson décrit en faite parfaitement comment certains peuvent se créer. Leur durée de vie est-elle limitée ? Je ne crois pas si il ont quelqu'un a vampiriser ils iront toujours en puissance. Mais je comprends parfaitement ce que tu veux dire, l’esprit malin tel que les gens se l’imagine, lui n’existe peut-être pas.

Mais il y a ces fameux "égrégores" en magie c'est une notion dont on parle beaucoup, reprenons la citation d'Ambelain :

Ambelain a écrit :

Les égrégores sont des créatures psychiques artificielles, créées par la pensée unanime d’une réunion d’individualités dynamisées et entretenues en vie par des rites, voire des sacrifices et qui acquièrent une puissance occulte d’action en rapport avec celles des impulsions qui leur sont suggérées par leurs animateurs. "


Les égrégores existent donc non seulement pour de simple séance de spiritisme, mais aussi pour la religion ou pour des sociétés secrètes. L'initiation est d'ailleurs dans beaucoup d'entre-elle un moyen de se connecter avec un égrégore. Si l'égrégore se nourrit de nous, certaines personnes peuvent également utiliser cette formidable réserve d'énergie a d'autre fins (ce sont les prêtres). En magie on considère qu'un égrégore n'est pas toujours négatif et on ne le considère par non plus toujours comme une « créatures psychiques » , il existe donc des égrégore positif et des égrégore sans volonté propre, tout dépend bien entendu de comment ils ont été créés, et de leur but.

Mais revenons en aux esprit malins, depuis combien de temps l'humanité croit-elle aux diables, aux esprits malin et aux démons ? Depuis suffisamment longtemps a mon avis pour que des égrégore relativement puissant ce soit formé. De plus comme dans l’exemple de cette famille cité par Charly Samson, ont peu s’imaginer que l’égrégore (ou la larve) qui les polluent existait bien avant cette séance de spiritisme, et que c’est la séance qui a crée une sorte de pont vers les participants a cette séance (ce n’est bien entendu qu’un théorie)

Quand au poltergeist, ou au fantôme, a mon avis c'est encore quelques choses de différent. Personnellement je n'ai que des "croyances" a ce sujet n'ayant pas moi-même jamais fait l'expérience de ce genre de manifestation. Mais je crois quand même que les fantômes existent, à mon avis ce sont des âmes désorienté, qui se raccroche à la matière comme a une bouée de sauvetage, ce sont certainement des âmes mortes de mort violente et qui ne comprennent pas qu'elles soient morte.


Photo prise en 1936 dans la maison du marquis de Townsend, c'est une des rares photographies considéré par vrais par les experts du phénomène

Une petite anecdote en passant " Geist " dans le mot de " poltergeist" est une mot allemand signifiant fantôme ("ghost" mais aussi âme ou plus exactement esprit (cf "ghost in the shell").

Pour en revenir une dernière fois au spiritisme, comme tu le dit très bien solomon.kane, il y a une sorte de paradoxe a croire a la réincarnation et au apparition de personnage historique lors de séance de spiritisme. Pour ma part j'ai plusieurs hypothèses, la première c'est bien entendu que ce soit les participant eux-mêmes qui créés ces manifestations. La deuxième c'est que les âmes restent pendant un moment autour de la sphère matérielle, pour accompagner leur proche dans leur deuil. Enfin je pense que le temps étant une notion particulièrement humaine il ne devrais pas "jouer" de rôle sur les âmes.

Je sais qu'on dérive un peu du sujet, mais la question de la nature des esprits, fait parti de ces questions qui tourne dans mon crâne. Bon nombre d'auteurs nous livrent leur interpretation et là encore il est dur de demeler le vrais du faux.

Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 08-09-2005 à 10:39:09   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Voilà une fois de plus un sujet traité de fond en comble ! Ce forum va finir par devenir une base de données gigantesque sur l'ésotérisme ! En tout cas ça me donne une idée ce sujet que tu reprendras surement avant moi Abra. Celle d'ouvrir un nouveau sujet afin de créer une sorte de "hiérarchie" d'âmes pour qu'on y voit plus clair. En face de chacune on glisse une petite explication et je pense qu'on obtiendra un tableau résumé des phénomènes et de leurs explications. Qu'en penses-tu ?
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 08-09-2005 à 11:18:51   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

J'ai du mal a me representer ce que tu entend par hierarchie d'ame, mais dans le doute je suppose que tu veux parler des differences entre esprits, anges, démons, fantôme..etc..etc...

Alors je vais "recopier" ici un petit texte d'Eliphas Lévi trouvé dans son fameux "les clavicules de salomon"

Eliphas Lévi a écrit :


DES ESPRITS

ET DES CONJURATION


Les esprits sont des intelligences secondaires ou créées.

Il sont de trois sortes : les fixes, les errants et les mixtes.

Les fixes sont de purs esprits affranchis des lois qui regissent la matière.

Les errants sont ceux qui flottent dans la lumière astrale.

Les mixtes sont ceux qui travaillent et sont parvenus en partie a se fixer.

Parmis les mixtes: les dominants, les militants et les dominés.

Parmis les errants : les conducteurs, les inconstants et les entraînés.

Les fixes sont les anges.

Les mixtes sont les hommes intelligents.

Les errants sont les hommes bêtes.

Les esprits s'attirent et se regissent hierarchiquement les uns les autres. Il s'unissent par chaînes et pas cercles.

Entrer dans un cercle, c'est conjurer, c'est à dire jurer avec les esprits du cercle.

En conjurant les esprits supérieurs, on ne les attire pas à soi, on s'élève vers eux.

La conjuration par évocation ne peut s'exercer qu'envers les esprits inférieurs.

Pour conjurer les esprits supérieurs, il faut se donner à eux.

Pour conjurer par évocation les esprits inférieurs, il faut les contraindre de se donner à nous.

On évoque les esprits supérieurs en leur faisant des sacrifices, ou plutôt on les engages de cette manière a nous évoquer.

On évoque les esprits inférieurs en flattant leur cupidité ou leur attraits.

Les paroles ne sont que des formules qui servent à fixer la volonté.

Les esprits inférieur à l'homme sont les esprits élementaires et les errants du dernier ordre.

Ce sont eux que les anciens théurges appelaient des démons.

Ces démons sont mortels et cherchent à vivre à nos dépens; ils cherchent les effusions spermatiques et sanguines, la vapeur des viandes, les enveloppes vides, et ils craignent la pointe et le le tranchant des épées.

La hierarchie des esprits est infinie ; elle commence à Dieu en qui rien n'a de commencement, c'est dire assez qu'elle ne commence pas.
Les astres ont des âmes astrales, les soleils des âmes solaires et les univers sont régis par des Egrégores.

Les Egrégores vivant : les dieux qui sont en Dieu.

La vie des esprits est une ascension et une mutation continuelle ; ils montent et redescendent sur la grande échelle symbolique de Jacob. Les anges ou gouverneurs spirituels des astres s'élèvent au gouvernement des soleils et sont remplacés par les chefs des âmes.

Les chefs des âmes sont les rois succesifs de l'humanité.

Les chefs des âmes de la terre portenet le nom de Metatron Sarpanim (Les Jezirah des mondes qui se consumment dans les sphères), ce qui veut dire : Metatron : le prince; Sarpanim : des lumières, ou le prince des lumières.


Voilà je n'ai pas le courage de taper le reste (peut-être ferais je un edit pour le faire quand j'aurais le temps)

Je veux preciser une petite chose le mot "sacrifice" c'est bien offrir quelque chose à la divinité Bergson disait "Quant au sacrifice, c'est sans doute, d'abord, une offrande destinée à acheter la faveur du dieu ou à détourner sa colère" donc il ne s'agit pas forcement d'immoler des agneaux (comme cela est mentioné dans l'ancien testament). Mais bien de faire un don ou une offrande à la divinité, ce don ou cette offrance pouvant prendre plusieurs formes.

Ce que dit Eliphas lévi sur la manière de subsistance des démons est un classique de la démonologie, beaucoup de rituel de magie noir, utilise le sang ou le sperme pour attirer les démons ou les soumettres.

Enfin sa hierarchie des esprits, si elle incomplète, a en tout cas le mérite d'être une explication simple et à mon avis proche de la réalité (mais ce n'est que mon avis personel, que l'experimentation ne m'a jamais permis de vérifier)

Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
aleister.c
Inactif
   Posté le 08-09-2005 à 11:28:01   Voir le profil de aleister.c (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à aleister.c   

bonjour a tous,

a propos des dangers du spiritisme, voici une de mes experience personelle, que je devoile ici dans le but de faire réfléchir les curieux avant qu'ils se lancent n'importe ou.....

c'etait une belle nuit de pleine lune, en novembre 1997, je m'interessait deja vaguement a la magie a cette époque, j'etais aussi étudiant en science de la vie, a l'université d'orsay.

un "je ne sait quoi" une sorte d'intuition de sentiment profond me dictais que c'etait le bon moment, le meilleur des soir pour une petite ceremonie en foret, les mondes invisibles avaient besoin de mon intervention....

me voila donc parti en foret, avec quelques bougies que j'ai disposée en cercle autour d'un arbre particulierement... comment dire, gros? beau? puissant? enfin a vous de voir...

je passe sur les details de la ceremonie, j'en arrive a une méditation, je suis en tailleur, les bras tendus et les paumes des mains collées au tronc de l'arbre; c'est alors que j'ai l'étrange sensation que mes bras se "fondent dans l'arbre, s'étendent a travers ses branches puis a travers la "toile" énergétique qui reluie toutes choses dans ce monde, la perception que j'ai eue de cette toile est tres proche du fond d'écran de ce salon... électrique et bleutée, meme si je ne l'ai pas vue avec mes yeux... c'est difficile a décrire et peut-etre plus encore a croire si c'en est trop pour vous, arretez la car ce qui suit est bien pire:

j'etais donc "fondu" dans cette toile, connecté a toutes les choses de ce monde, j'ai alors eu la sensation de déplacer des energies, d'en retirer a certains endroits pour en ajouter a d'autre, pour les humains cela devait pouvoir signifier quelque chose du genre, une idée que je place dans un cerveau, un coup de fatigue qui oblige quelqu'un a faire une pause... un reve, je ne sait pas precisement... j'avais aussi l'étrange impression de faire ce que "ON" attendait de moi, sans savoir ce qu'etait ce "ON" , etait-ce DIEU??? le diable? d'autres humains hautements initiés a la magie qui me surveillaient, étaient-ils "bon" ou "mauvais" peut-etre avaient-ils placés des genres de verrous en certains endroits... m'obligeant a agir dans une direction pré-établie et choisie par eux? aucune certitude, sauf que s'il existe un dieu, il devait surement etre assez indifferent a tout cela, ce ne devait donc pas etre lui... puis j'ai eu ces visions, un navire a mon nom qui change la mer , l'ile de manhattan en flamme, un avion qui s'écrase, et une idée venue d'ailleur, pas de moi qui tente de me convaincre que cela est nécéssaire... puis la compréhension de moi meme a cette époque, j'étudie la biologie plus pour correspondre a ce que les autres se font comme idée de moi, donc pour séduire, que par réelle vocation...

STOP! c'en est trop, ou assez je ne sait mais me voila de retour dans la foret, au pied de l'arbre, je range les bougies, rentre chez moi et repense a tout cela.
c'est exact, la biologie n'est pas une vocation pour moi, je doit donc arreter mes études, mais que faire apres??? doutes, errance...

puis arrive ce naufrage, un pétrolier qui se nomme érika??? mon nom est eric...

puis ce fameux 11 septembre 2001, a la vue des premieres images a la tele, je me dis "tient, deja vu" puis "seulement?" seulement 4000 morts?? c'est peu comparé a ma vision, mais c'est bien de la meme chose qu'il s'agit

puis cette mystérieuse collision au sol entre un avion de tourisme et un gros porteur, en italie environ 15 jours apres les attentats...

j'ai aujourd'hui encore la conviction intime que je suis étroitement liés a ces évenements, sans pouvoir dire si je les ai provoqués, rendus possibles ou minimisé....

dois-je me sentir coupable d'etre en partie responsable de la mort de 4000 personnes, ou dois-je me féliciter d'avoir réduit la disparition d'une ile a seulement 2 de ses immeubles?? je ne sait pas...

la question que je te pose a toi, lecteur, c'est est-tu pret a affronter ce genre de doutes, et a pouvoir continuer ta vie sans passer par un hopital psychatrique (on s'y retrouverai a moins je pense)

beaucoup de gens avancent grace a leurs certitudes, j'ai pour ma part appris a avancer avec des doutes... la seule certitude que j'ai concernant cette histoire.... c'est que j'en revient avec une belle histoire, pour occuper les longues soirées d'hivers, au coin du feu... mais comme aujourd'hui il y a la télé, cela ne sert finalement a rien

voila, j'ai surtout le sentiment d'avoir été manipulé, d'une maniere ou d'une autre, par un genre de force occulte, je ne sait dire si c'etait d'un esprit, ou d'un humain (ou d'un groupe d'humain... )
je ne souhaite qu'une chose vous concernant, réfléchissez bien avant de vous lancer dans des pratiques douteuses, et ayez clairement a l'esprit le but recherché, et tout aussi clairement les risques encourus, pesez le pour et le contre.... la decision finale vous appartiens


--------------------
do what thou wilt shall be the whole of the law
love is the law, love under will
every man and every woman is a star
Membre désinscrit
   Posté le 08-09-2005 à 16:39:33   

ben je suis médium et je suis aussi contre que les jeunes puissent faire du spiritisme, car il faut un grand solidité psychique et moral pour le faire.

Tout façon j'ai rien calculer pour l'être, je l'ai toujours été et je ne cours pas après les esprits, ils viennent a moi si nécessaire. De plus défois, ils peuvent parlé très longtemps et nous ne demande pas toujours notre avis, mais j'accepte de le faire si je peux aidé autrui.

De plus, parfois je vois l'avenir défois c'est pas une sincécure, on aimerait mieux ne rien savoir du tout, car nous humain on est capable de beaucoup de cruauté.

Il est exacte qu'il faut respecter la paix des morts, car eux même comme nous évolue dans le "ciel" comme nous sur terre.

D'autre part, je comprends ceux qui font du spirtisme surtout quand ils ont perdu un membre de leur famille qui est cher à leur coeur et qu'ils ont du mal a faire leur deuil.

le deuil est fais de trois phases la suplication, la tristesse, colère,
l'acceptation, parfois les personnes restent bloqué dans une des phases.

voilà j'espère que ça apportera un petit quelque chose, j'en dirais plus dès que j'aurais mieux structures mes pensés


Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 01-06-2006 à 17:16:06   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

Sur les dangers du spiritisme et du channeling je voulais vous faire partager ces deux textes :

Tout d’abord un texte venus d’ères nouvelles publié après la publication sur ce même site de messages de plusieurs médiums annonçant un raz de marée pour le 25 mai 2006 (voir le post à ce sujet sur le 25 mai 2006, suite à la non présence d’un tel phénomène le web master à publier ce texte que je vous engage tous à lire complètement.

Citation :

Une entité peut faire preuve de duplicité, comme un humain incarné. Elle peut « penser » une chose, et « dire » autre chose. En gros, l’entité peut émettre des informations fausses pour plusieurs raisons : désir de faire une farce, désir de manipuler, ignorance du sujet traité (car on est pas omniscient parce qu’on est une entité non-physique), etc… Mais quelle que soit la raison, lorsqu’il y a fausse information, il y a divergence entre « la pensée » et « l’expression ». C’est là que se situe le vrai problème. Si le sensitif n’est pas assez puissant, il lui est impossible de distinguer entre « ce que pense l’entité » et « ce que dit l’entité ». Cela ne change rien si le sensitif est télépathe, car même en télépathie il y a une différence entre la pensée silencieuse, et la pensée exprimée



Source : http://www.erenouvelle.com/newsvnpr.php

Le deuxième texte est tiré du site Archimagie (voir la section lien à ce sujet), ce site est très bien documenté et je vous engage à aller y faire un tour.

Source :http://www.archimagie.com/_LAD.htm

Citation :

Deux problèmes majeurs se posent quant à cette technique car la finalité du spiritisme n'est pas de commanditer une action auprès des entités convoquées, mais d'en obtenir des informations.

Le premier est l'absence quasi-totale de fiabilité quant aux renseignements apportées dans la mesure où le climat judéo-chrétien dans lequel se déroule aujourd'hui les séances de spiritisme, fait totalement abstraction de la notion de réincarnation. Vouloir évoquer l'âme de Néfertiti ne correspond absolument à rien! Mais quelle entité qui traînerait dans le coin résisterait au plaisir de "jouer la star", car l'émotion dégagée par ces séances représente autant d'énergie à se mettre sous la dent.

Deuxième problème, d'ailleurs fortement lié au premier, l'entité évoquée ne peut qu'appartenir au Plan de conscience sur lequel on l'appelle. Or il ne s'agit jamais de hauts plans, mais uniquement de zones extrêmement proches de la matière (ou peuvent également se mouvoir avec une extrême aisance des entités démoniaques non-incarnées). Autant dire que la population qui est susceptible d'être rencontrée dans ces zones astrales tient davantage des malfrats ou des déséquilibrés, que des grands personnages de l'histoire, à moins que le but soit d'attirer Tante Gertrude, en admettant qu'elle eut quelques raisons que ce soit de traîner dans les égouts de l'Astral après sa mort.
Contrairement à la croyance populaire, ou celle "avertie" des spirites, l'Astral n'est pas un grand réservoir sombre dans lequel se trouve pêle-mêle et de façon indistincte tous ceux qui furent un jour, qu'il y ait un an ou cent mille ans!

Je tiens également à attirer l'attention sur le fait que si le spiritisme est de la magie évocatoire revue à la baisse, le magicien qui évoque une entité, lui, se protège un minimum par les moyens laissés à sa disposition en tant que tel (Cf. rubrique "Les instruments de la magie" et "La nécessité des protections"), alors que le simple spirite ne va même pas jusqu'à croire en la nécessité d'une quelconque protection occulte, ce qui est un comble!


Voilà qui alimente un peu nos réflexions sur le sujet.

Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Mallory
All you need do, is touch a star...
Inactif
   Posté le 05-06-2006 à 22:49:55   Voir le profil de Mallory (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mallory   

Faut noter qu'une entitée peut aussi être un golem formé par l'égrégore collectif d'un groupe, y compris même ce lui qui l'invoque et fait du spiritisme....

Moi je pense que si un contact doit avoir lieu, cela doit se faire dans les règles:

-De manière non provoquée et naturelle,

- On frappe avant d'entrer chez moi

-Et on respecte ses distances afin de ne pas "gruger" l'énergie du "contacté"

-Quand je dis fiche le camps, c'est pas demain, ni après demain, c'est maintenant!


Cela s'appelle du savoir vivre façon ésotérique.

Quant à la façon de l'appliquer, c'est une autre histoire.
gague
Membre
gague
   Posté le 28-01-2012 à 10:59:11   Voir le profil de gague (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à gague   

Bonjour tout le monde,

Très intéressant ce sujet sur les dangers du spiritisme etc ...
Il est vrai qu'il ne faut pas prendre ce sujet à la légère.

A mon humble avis, toute personne qui s'aventure sur ces chemins tortueux, doivent bien prendre en compte qu'ils touchent à "l'interdit".
Si une personne ne cherche pas, et reçois des messages d'une entité, je conçois son besoin de savoir, de comprendre... Mais elle doit rester en alerte... Certaines entités sont nocives, voir dangereuses.

Et si sur leur chemin de vie, elle rencontre une personne qui a la capacité de recevoir des messages, qu'elle ne reste pas aveugle, car le passeur du message peut être lui même pollué par les mauvaises intentions du messager.

Bien sur, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, mais je suis étonnée que des personnes veulent utiliser des moyens ésotériques pour des fins de vengeance etc ... Ont elles conscience que le coup de bâton va se retourner sur elle ?

Etant très jeune, et baignant dans un karma maternel proche d'un mélange subtil fait de croyance démesurée dans le catholicisme et la sorcellerie, il est logique que l’inconscience de mon jeune age m'a amené à flirter avec le spiritisme, et je ne le conseillerai à personne, vu la frayeur qui m'a pris.

Mais le plus effrayant pour moi, n'a pas été d'avoir un contact, mais plutôt de rencontrer à l'age de 12 ans, un exorciste de l'église catholique.
Parlant de karma familiale, ma mère a eu la mauvaise idée de ramener à la maison cette terrible personne, pour bénir le nouveau foyer, et j'ai passé la journée en sa présence, et elle n'était pas vraiment seule en elle.

Cette personne a force de passer du temps à combattre des entités, est devenu une entité pour moi. Elle était pollué par les "choses" qu'elle a rencontré au long de sa vie.
Toute la journée je n'ai ressenti que le "mal" qui ressortait de cette personne, malgré sa robe de curée, et tout son attirail de bon serviteur du seigneur.

Les mots utilisés ici ne refléteront pas assez la terreur que cet homme a provoqué chez moi.
Mais au moins j'ai compris cette journée là qu'il vaut mieux rester loin des entités, mais cela n'empêche pas de chercher le chemin de la spiritualité.

Mais ce chemin vous devrez le parcourir seul, et ne pas tenter un autre de vous y suivre, chaque chemin est unique, le guide est tout d'abord en vous, et pas incarné chez un autre.

--------------------
Tu ne peux voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin.
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Arts Occultes  Médiums & Mancies  Le Spiritisme et ses dangersNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade