Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité 

 Bibifoc crie au secours

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Solomon Kane
Membre
Solomon Kane
   Posté le 20-09-2005 à 12:32:15   Voir le profil de Solomon Kane (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/chemins-du-reve   Envoyer un message privé à Solomon Kane   

Ca fait des années que ça dure, des années que les associations de défense des animaux brandissent le poing, que Brigitte Bardot pour une fois mène un combat juste... bref ça s'éternise, c'est presque rentré dans les moeurs et pourtant, tous les ans, des milliers de phoques sont tués. Non pas tués : massacrés. Outre le fait que cela alimente la lucrative industrie, entre autre, de la mode, ce génocide est surtout révoltant par les méthodes qu'il emploie. Ce qu'il y a en effet de terrifiant, c'est surtout de voir la barbarie des chasseurs que le sang répandu semble rendre de plus en plus fous... La banquise devient un vaste étal de boucher où les phoques, impuissants, sont frappés à coups de gourdin... Dans quelle époque vit-on ? Un petit récapitulatif ici :

--> http://mers.france3.fr/dossiers/9258236-fr.php

Dans la série "pourquoi moi je peux pas gagner des sous en tuant des phoques", on a aussi la Norvège qui fait pas mal en proposant via l'agence Norsafari de purement et simplement venir tuer du phoque. Consternant. Ca, c'est à lire ici :

--> http://www.cyberpresse.ca/voyage/article/article_complet.php?path=/voyage/article/28/1,158,1844,012005,900449.php



La saison 2005 de chasse vient de s'achever avec toujours le même constat désarmant et l'impassibilité du ministère de la pêche canadien qui s'en fout royalement... Comment des êtres humains arrivent-ils à dormir avec ça sur la conscience ? Comment arrivent-ils à se laver les mains le soir ? L'argent seul justifie-t-il autant de haine et de mépris envers la nature ? le site Fourrure Torture consacre une page à la session 2005 : http://www.fourrure-torture.com/chasse-aux-phoques-2005.htm



Pour ceux qui n'ont pas le courage d'aller sur toutes les pages, voici une synthèse toujours d'actualité sur la réalité de la chasse aux phoques ( attention, j'ai posté quelques images un peu dures à la fin... mais il faut savoir que c'est la réalité )

De nombreuses personnes pensent, à tort, que le Canada a mis un terme à la chasse aux bébés phoques il y a des dizaines d’années. Malheureusement, on tue encore plus de phoques de nos jours que dans les années 50 et 60, période pendant laquelle la surchasse a beaucoup contribué à amener les phoques au bord de l’extinction. Dans la présente section, vous lirez la véritable histoire de ce qui se passe sur la glace chaque année, et pourquoi le gouvernement canadien ne veut pas que vous le sachiez.

Chaque printemps, la côte est du Canada accueille l’un des plus beaux spectacles fauniques au monde. C’est ici que les phoques femelles du Groenland se réunissent par centaines de milliers sur la banquise qui vient de se former pour donner naissance à leurs petits. La mise bas se fait de la fin de février jusqu’à la mi mars, transformant la banquise stérile en une énorme pouponnière blanche. Les nouveaux-nés y deviendront des « blanchons » grassouillets, pelucheux en l’espace d’une semaine, grâce à la teneur élevée en gras du lait de leur mère. Au bout d’environ 12 jours, la mère laisse son petit complètement gavé pour rejoindre les mâles adultes en vue de l’accouplement annuel. Les bébés phoques restent sur la glace, pleurant au début après leur mère, puis devenant extrêmement tranquilles et immobiles.

Pendant ce temps, les phoques survivent grâce à l’épaisse couche de petit lard qu’ils ont accumulée pendant l’allaitement. En l’espace de quelques jours, ils perdent leur fourrure blanche pour devenir de jeunes phoques du Groenland à la peau lisse, argentée, tachetée de noir, que l’on appelle des « brasseurs ». Une peau pour laquelle ils seront bientôt matraqués ou abattus.

De beauté à dévastation dans le temps de le dire

La scène est percutante – un monde où il n’y a que du bleu, du gris et du blanc. Les seuls sons que l’on entend sont ceux du vent, de la glace qui craque et se soulève, et des doux gémissements des bébés phoques. Pourtant, quelques jours plus tard, ce spectacle parfait se transformera en une usine improvisée pour le massacre en série des bébés phoques avec l’arrivée des chasseurs en bateau, en hélicoptère et en motoneige, armés de gourdins et de fusils.

La chasse annuelle de cette année se poursuivra jusqu’à ce que l’industrie atteigne son quota de 319 500 phoques morts. Mais il y en aura beaucoup plus qui mourront et ne seront jamais inclus dans les statistiques, ce qui donnera plus d’un million de phoques matraqués ou abattus en à peine trois ans, et tout cela au nom des bénéfices.

Cruauté subventionnée par le gouvernement

Des preuves documentaires – sous la forme de deux rapports vétérinaires (un premier commandé par le gouvernement du Canada) et des séquences filmées de la chasse au phoque obtenues par l’IFAW au cours des dix dernières années – ne permettent tout simplement pas d’étayer les prétentions du gouvernement du Canada selon lesquelles la chasse n’est pas « cruelle » ou est « bien réglementée ».

Les phoques sont régulièrement matraqués (souvent à l’aide d’armes illégales) ou abattus et abandonnés à leurs souffrances sur la glace avant d’être matraqués à nouveau un peu plus tard. On continue encore de dépouiller les phoques avant de les rendre complètement inconscients et on voit peu de chasseurs vérifier s’il reste un réflexe de clignement afin de confirmer la mort cérébrale avant de dépouiller un animal. Comme le concluait un des rapports vétérinaires : la chasse au phoque commerciale du Canada aboutit à « des souffrances considérables et inacceptables ».



La chasse au phoque canadienne : « D’une cruauté inacceptable»

Deux rapports vétérinaires distincts concernant la chasse au phoque de 2001, dont l’un commandé par le gouvernement canadien, font état de nombreux cas d’animaux matraqués ou abattus mais qui n’ont pas été rendus inconscients immédiatement. Ces deux rapports documentent également un bon nombre de cas où les animaux sont saisis au moyen d’un crochet, puis traînés sur la glace encore conscients, et même des cas où certains d’entre eux sont toujours vivants sur le pont des bateaux.

Voici ce qu’une équipe internationale de cinq vétérinaires indépendants a découvert :

79 % des chasseurs ne vérifient pas si un animal est mort avant de le dépouiller.
Pour 40 % des prises, le chasseur a dû frapper le phoque une deuxième fois, probablement parce que l’animal était toujours conscient après avoir reçu le premier coup ou la première balle.
42 % des phoques morts qui ont été examinés n’avaient pas ou peu de fractures, ce qui suggère fortement que ces animaux ont été écorchés vifs.

L’équipe de vétérinaires a conclu que les règlements actuels n’étaient pas respectés ni mis en application et que la chasse au phoque entraîne des souffrances terribles et inacceptables. L’IFAW a présenté des preuves vidéo de plus de 660 infractions probables au Règlement sur les mammifères marins du Canada au ministère des Pêches et des Océans. Parmi les actes de cruauté, mentionnons avoir dépouillé ou saigné des phoques vivants, avoir empilé des animaux morts ou agonisants, avoir traîné des animaux vivants sur la glace à l’aide de crochets tranchants en acier et avoir abattu des phoques que l’on a abandonnés à leurs souffrances. À ce jour, pas une seule accusation n’a été portée.



Le ministère des Pêches et des Océans dit qu’il est déterminé à proposer de nouveaux règlements pour s’attaquer à ce qu’il considère comme les enjeux critiques de la chasse. Le Fonds international pour la protection des animaux soutient, cependant, qu’il est impossible de réglementer efficacement une chasse commerciale au phoque. Les conditions imprévisibles de la météo et de la glace, conjuguées aux difficultés inhérentes à l’abattage d’un nombre important d’animaux sauvages en peu de temps, constitueront toujours un facteur de plus à la cruauté.

Source : IFAW



Vous pouvez signer la pétition en ligne de l'IFAW pour rajouter votre nom à l'interminable liste des protestataires. On ne peut faire que ça malheureusement... A moins de se transformer en éco-terroristes et d'aller sur place abattre à notre tour les chasseurs à coup de bâton piquant... http://www.ifaw.org/ifaw/general/default.aspx?oid=89116



Dav, dégouté


--------------------
"On n'est pas le meilleur parce qu'on le croit, mais parce qu'on le sait."
cert.pop
Membre du conseil
   Posté le 03-10-2006 à 03:00:07   Voir le profil de cert.pop (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à cert.pop   

bonjour

Trés cruel et si écœurant, mais pourtant si vrai.
Je suis de nature pacifiste mais là j'ai comme des envies de meurtre.
Ce qui est idiot c'est que ce serait exactement pareil que ces criminels
Alors je vais essayer de détendre un peu l'atmosphère (mais je vais encore me faire des ennemis).

À qui profite encore toutes ces jolies peaux de petites bêtes innocentes ? Tout comme le maquillage à base de graisse animale ? Il faut le dire, les expériences sont faites aussi sur des animaux (pourquoi changer une formule qui fonctionne "ironique").
Et oui, encore à vous mesdames.

René

Message édité le 03-10-2006 à 09:23:22 par cert.pop
Ruzgfpegk
Membre
Ruzgfpegk
   Posté le 03-10-2006 à 07:29:53   Voir le profil de Ruzgfpegk (Offline)   Répondre à ce message   http://xander135.free.fr   Envoyer un message privé à Ruzgfpegk   

Un petit hors-sujet rapide sur les cosmétiques :
Les cadavres de condamnés à mort chinois recyclés en produits de beauté.

Donc tout ne provient pas d'animaux...
Elenie
Inactif
Elenie
   Posté le 31-12-2006 à 18:19:24   Voir le profil de Elenie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Elenie   

Bon sang,j'arrive pas à le croire.C'est vraiment dégueulasse ces images.

Jamais on ne pense à ça lorsqu'on achète une crème ou je ne sais quel produit de beauté. Je pense que là-dessus,les gens ne sont pas encore assez informés.

En ce qui concerne les OGM,l'agriculture et d'autres sujets,on nous le rabache tellement que ça y est, il commence à y avoir un déclic.

Mais vraiment,si de telles images étaient tout autant diffusées, il devrait y avoir aussi ce même déclic pour beaucoup de gens.
Les médias ne parlent pas assez de ces horreurs.

Evidemment,c'est clair qu'en même temps ça mettrais un sacré coup à toutes ces entreprises de produits cosmétiques.

A mon avis,pour que les médias en parlent plus,il faudrait s'y prendre à la "josé bové"...Que des écolos viennent sur les lieux du crime,et s'y faire remarquer.

Et en ce qui concerne les humains je peux tout simplement pas croire ça.C'est pas possible.Pourquoi aurait-on besoin de cadavres humains pour des produits de beauté???

Siburdroc
Membre du conseil
Siburdroc
   Posté le 02-01-2007 à 11:53:19   Voir le profil de Siburdroc (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Siburdroc   

Hello,

Perso, je ne sais plus lire ton lien Ruzgfpegk, si a l'occasion tu sais passer par là pour vérifier...

Par contre, j'en ai trouvé un autre qui parle de la fabrication de savon a Auschwitz a base de la graisse des corps des déportés juifs. Le site est assez critique quand a la véracité des faits mais... après tout pourquoi pas? Et dans le même ordre d'idée pourquoi aussi les chinois. Voici le lien: http://www.phdn.org/negation/savon.html

En ce qui concerne les phoques et les autres animaux sacrifiés pour les cosmétiques, je vais jouer mon pessimiste sur ce coup là.

Je suis tout a fait d'accord qu'il faille médiatiser un maximum ces images pour faire reculer ces attrocités mais fanchement je ne suis pas certain que celà touche beaucoup de gens. Y en a bien sûr une grande majorité qui va jouer les révulsés façe a ces images mais au bout du compte, ils ne consommeront pas moins de produits de beauté pour autant et ne prendront pas la peine non plus de se tourner vers des produits plus syntétisés.

Pourquoi? Je crois que les gens sont dépendants a leurs petites crèmes tout comme ils le sont pour leur télévision. Alors, leur balancer les images sur celle-ci, je ne crois pas que ca va les désintoxiquer (le mot est peut être pas si exagéré que ça) de l'autre dépendance.

Ceci dit qui ne tente rien n'a rien mais c'est un peu comme mettre des images de personnes qui meurent du cancer du poumon ou des bébés malformés sur des paquets de cigarettes, j'y crois pas des masses.

Y a plutôt un problème de fond a solutionner, pour la clope, c'est encore autre chose mais pour les produits de beauté, c'est notre image sociétale de la mode qu'il faut assassiner je crois et excusez moi de parler comme un révolutionnaire mais c'est cette volonté de l'homme de vouloir paraître plutôt que d'être qui est la première responsable de ces sacrifices au nom de la beauté.




--------------------


''Hier est derrière, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau et c'est pour ça qu'on l'appelle le présent''.
Maitre Oogway, (Kung Fu Panda).
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 02-01-2007 à 12:23:08   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

Salut Elenie.

Quand tu dis que tu peux pas croire qu'on puisse utilisé des cadavre humains pour crée des cosmétique.

Ben au Moyen âge, on se gené par pour utilisé les graisses humains pour crée des cremes.

c'était la seule substance qu'on réussisais facilement à mélangé des produits divers que soit des huiles essentielles et même certain psychotrope de l'époque.

En plus, il y en avait a profusion, car au moyen âge il y avait facilement des condamnation à mort, donc assez pour que le bourreau puisse en vendre.

l'homme aime la facilité sous certain aspect pourquio se genere t'il? hein?..

D'ailleur un film que j'aime beaucoup Délicatessen ou un autre dont je ne connais plus le nom ou les personne âgé qui décede son mangé par les plus jeunes.

il est claire que si l'homme n'apprends a respecté un plus les animaux et la nature..un jour peut-être tout se retournera contre lui-même.

l'homme est un loup pour l'homme et les animaux..et il y aura toujours une pulsion qui fera qu'il détruira quelque chose pour obtenir ce qu'il désire..il est un peu comme un petit enfant qui doit apprendre..mais certaine âme sont moins évolué que d'autre, mais il ne faut pas avoir du mépris..car peut-être nous-même nous étions pas mieux .

tichat ~^+^~


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Elenie
Inactif
Elenie
   Posté le 02-01-2007 à 13:09:06   Voir le profil de Elenie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Elenie   

Seulement,de nos jours,si l'on apprend(après vérification)qu'on a pris la graisse de cadavres humains chinois pour faire des cosmétiques,il y aurait forcément une réaction,une réflexion via une médiatisation.
Et comme les médias aiment tout ce qui est trash alors...

Sinon,pour les phoques et l'insensibilité passive de la masse qui ne compte renoncer à ses habitudes,je le conçois très bien.

Mais,pour des cadavres humains,ce serait considéré comme bien plus grave je crois,et même dégoutant pour les consommateurs et consommatrices .
Et encore une fois,personne ne penserai à ça lorsqu'il achète ses crèmes.
Il y a forcément une part de désinformation dans ce problème.
Moi-même je savais pas.
Pour les phoques,ok ça j'aurai pu l'imaginer mais des êtres humains ça non.

Les gens voient des tas d'émissions,ou de magazines concernant les OGM,la pollution,Sarkozy,etc mais ça,c'est oublié,pas le moins du monde médiatisé ou alors à la limite par des écologistes,mais un peu "dans leur coin"et puis,tout le monde ne les considère pas sérieusement.Ils ont un peu cette image de naïf idéaliste qui ne sait pas toujours de quoi il parle.
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Nouvelles du Monde  Éco-responsabilité  Bibifoc crie au secoursNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum