Abrasax  Développement personnel  Esprit 

 Mécanismes de défense

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Membre désinscrit
   Posté le 19-08-2006 à 20:47:31   

Bonjour !


Étant passionnée par tout sujet qui touche au développement personnel, je parcours assez souvent des articles en psychologie. Mais combien il est difficile de saisir le langage abscons de la littérature spécialisée pour une personne n'ayant aucune formation dans ce domaine. En plus de cela, avec la mode nouillage, une vague d'illuminés ont su s'engouffrer dans la brèche de tous les maux du siècle que vit notre société, pour pondre des ouvrages "fast-food psycho de comptoir" à deux balles ou on trouve de tout et n'importe quoi... . Autant dire qu'ils ont trouvé un bon filon !


Comment s'y retrouver ?

Parmi les personnes que je connais certaines ont fait le choix de recourir à une psychanalyse, ce qui représente un travail sur soi qui a une durée minimum de 10 ans, rien que ça ! Et là, qui peut savoir s'il a ces 10 ans devant lui ?! D'autres préfèrent opter pour une thérapie, moins longue.... supposément. Enfin je me pose quand même la question.
Exemple, une amie qui fait des séances de rebirth et souffrant d'une maladie orpheline confiait que son thérapeute lui avait dit qu'elle était en guérison mais.... que cette rémission serait une lutte jusqu'au restant de ses jours !
Une autre connaissance, me disait elle aussi que son thérapeute était son ami.


Je me demandais si le jour ou elle n'aurait plus d'argent pour payer les services de cette personne, son ami serait toujours disposé à l'aider et si leur rapports amicaux resteraient inchangés !



Je me suis interrogée aussi sur le rapport patient/thérapeute. Que le praticien soit psychanalyste ou thérapeute qu'importe, l'un comme l'autre connaissent suffisamment les mécanismes de la dépendance affective pour, soit aider le consultant à s'en libérer et trouver par lui même les voies de sa libération émotionnelle, soit en tirer partie voire la renforcer pour s'assurer son gagne-pain pour quelques années. Certainement il y a des abus dans les deux rangs, tout comme des gens consciencieux d'une côté comme de l'autre.



Pour travailler sur moi, j'ai choisi de ne pas être accompagnée. D'une part parce que je pense que je peux le faire seule et lorsque j'en ai besoin m'attirer les personnes qui pourront m'aider de forme occasionnelle. D'autre part parce que je crains que le thérapeute s'y connaisse suffisamment dans le système de défense pour provoquer un transfert ou faire l'objet d'une idéalisation pathologique.


La méditation est un moyen utile. Parce qu'il est impossible de voir au plus profond d'un lac quand sa surface est ridée. Et puis c'est un moyen qui n'est pas violent, la descente dans les profondeurs de la psyché se fait graduellement, elle permet de faire remonter quelques trésors, d'y reconnaître la vie et aussi d'exhumer de vieilles épaves plein de déchets toxiques.



Parmi les gens que je connais et qui se sont investis dans une thérapie, très peu d'entre eux sont parvenus à une certaine autonomie. Trouver l'origine d'un trouble émotionnel, ça peut être utile, ça je n'en doute pas ! Même si ça remonte très loin dans l'enfance, même si cela met en cause un parent ou un proche. Mais dédouaner toute responsabilité personnelle en désignant un coupable, je ne suis pas certaine que cela apporte vraiment la clé de la guérison.

Après tout je ne peux pas imputer à autrui des douleurs émotionnelles qui ne sont que miennes et cela même si c'est en réponse à ce que je considère comme une agression.



Je suis loin d'être un lac de paix en toute occasion, mais il m'arrive parfois de calmer la surface, en tous les cas suffisamment pour renvoyer l'image des personnes avec qui je suis en relation, comme un miroir.
Ce n'est pas facile à vivre parce que je ne peux pas empêcher parfois certaines personnes de faire une projection ou un transfert. Et je ne pense pas qu'en se chargeant du fardeau d'autrui c'est la meilleure façon de l'aider. Enfin du moins de forme durable.

Comme le dit le proverbe, il est plus utile d'apprendre à pécher celui qui a faim que de lui donner un poisson.



Voilà pourquoi, je m'efforce de savoir identifier un mécanisme de défense quand il s'amorce en moi. Et à cette occasion cela me permet parfois de reconnaître ce même mécanisme quand il est à l'oeuvre chez un de mes proches.


Je vous partage cette description simplifiée à l'extrême; je suis certaine qu'elle peut être utile à chacun autant qu'elle l'est pour moi.




Qu'est-ce qu'un mécanisme de défense?





MÉCANISMES DE DÉFENSE : Attitudes inconscientes qui cachent ou qui déforment la vérité, ayant comme but de nous éviter une réaction négative que nous imaginons possible de notre part ou de la part d'une ou plusieurs personnes de notre entourage. Les attitudes de transparence, de conscience, nous demandent à l'inverse de ne pas avoir peur, ou du moins d'avoir une dose de courage suffisante pour pouvoir nous afficher tel que nous sommes, et parfois prendre le risque d'être critiqué, rejeté, isolé, si ceux et celles qui nous entourent n'apprécient pas notre individualité. Les mécanismes de défense ont été démontrés admirablement par Freud, au tout début du 20ème siècle, grâce à la méthode psychanalytique qu'il a développée pour mieux comprendre l'inconscient, l'ego, des gens de toutes les cultures. Parmi tous les mécanismes de défenses qui existent, en voici 12 qui sont rencontrés plus fréquemment et qui sont particulièrement hypothéquants. Ils seront décrits brièvement, ceux et celles qui aimeraient approfondir ce sujet peuvent consulter un dictionnaire de psychanalyse:

12 mécanismes de défenses assez courants: La projection, le transfert, l'idéalisation, la rationalisation, la justification, la compulsion de répétition, la compensation, le déni, la dénégation, le refoulement, l'annulation rétroactive et la transformation dans le contraire.

*

La projection : Projeter sur une autre personne ce que nous sommes incapable de voir ou d'accepter de nous-même. Ex: dire que l'autre ne nous écoute pas, alors qu'en réalité c'est nous qui n'écoutons pas sincèrement les propos de l'autre; dire que l'autre est un voleur alors que c'est nous qui avons volé.
.
*

Le transfert: Transférer sur une personne les caractéristiques agréables ou désagréables de quelqu'un d'autre que nous avons connu, sans en avoir conscience. Ex: voir notre patron comme notre père; voir notre nouvelle compagne comme notre ancienne qui est partie ou qui est décédée; voir notre enfant comme notre frère ou notre soeur quand nous étions enfant.
.
*

L'idéalisation: Idéaliser une personne, la rendre plus parfaite qu'elle l'est en réalité, afin de ne pas être confronté trop rapidement à ce qui pourrait nous déplaire d'elle, nous faire nous éloigner et nous inviter à nous retrouver seul. Ex: sortir pour la première fois avec quelqu'un et lui dire que c'est le prince ou la princesse que nous attendions; faire une première rencontre de projet avec quelqu'un et imaginer que la collaboration sera parfaite et sans obstacle pour l'éternité.
.
*

La rationalisation: Rationnaliser, expliquer logiquement un comportement irrationnel que nous avons eu et que nous ne comprenons pas (parfois, il s'agit d'une réactivation d'un traumatisme passé). Ex: pleurer au moment où un parent repart chez lui après une visite et dire que c'est parce qu'on vient de penser au film triste qu'on a écouté récemment (le départ peut inconsciemment nous rappeler le départ ou la perte d'une personne qui fut très précieuse pour nous); crier après un enfant et dire que c'est parce que nous sommes fatigué (alors que ce comportement a pu nous rappeler inconsciemment un comportement très dérangeant ou très apeurant d'une autre personne que nous avons connue).

#


La justification: Justifier, expliquer longuement pourquoi nous avons fait quelque chose par peur d'être rejeté. Ex: arriver en retard à un rendez-vous et expliquer pendant 15 minutes ce qui s'est passé; oublier une commission qui nous avait été demandée et donner le détail de nos activités chargées de la journée pendant une demi-heure.
.
#

La compulsion de répétition:
Répéter un geste en apparence inutile par peur d'un accident ou d'un futur problème (généralement ce geste compense une pensée inconsciente qui va dans le sens de notre peur). Ex: fermer 4 fois les ronds du poêle et barrer 4 fois les serrures de portes avant de partir (la pensée inconsciente peut être: au fond je voudrais que cette maison brûle ou qu'elle soit dévalisée); laver tous les jours des planchers déjà propres ou prendre 3 douches par jour (la pensée inconsciente pourrait être: je suis une personne sale, par exemple, parce que j'ai eu des comportements sexuels que je trouve inacceptables).
.
#

La compensation: Compenser un manque de satisfaction par une autre satisfaction qui ne nous remplit pas vraiment. Ex: vouloir changer de travail et au lieu de faire les efforts nécessaires, redoubler d'ardeur dans notre travail qui ne nous plaît plus; avoir envie d'un bon massage ou d'une union tendre avec quelqu'un, et au lieu de faire les efforts nécessaires pour trouver cette personne, manger tout un sac de biscuits.
.
#

Le déni: Nier la réalité de quelque chose afin d'éviter une sensation pour l'instant trop difficile à vivre. Ex: passer très près d'avoir un accident de voiture et dire que nous n'avons pas eu peur que ce fut même "trippant"; insulter un ami et le voir partir triste et dire à un autre ami que nous lui avions seulement dit de belles choses.
.
#

La dénégation:
Nier le lien émotionnel ou intellectuel existant entre 2 situations confrontantes. Ex: se chicaner avec son amoureux(se), renverser peu après son verre de jus et dire qu'il n'y a aucun lien entre le stress de la situation précédente et ce qui vient de se passer; se voir refuser une promotion, aller se soûler dans un bar et dire que c'est juste parce qu'on avait le goût de fêter.
.
#

Le refoulement: Refouler une émotion désagréable, ne pas l'exprimer, et parfois en venir à être coupé d'un type d'émotion ou de souvenir. Ex: être battu ou abusé par son père et faire comme si rien ne s'était passé, en venir à oublier totalement cette histoire; être négligé par un(e) conjoint(e) et ne rien dire, souffrir en silence (jusqu'à ce que l'émotion suffisamment amplifiée en vienne à exploser !).
.
#

L'annulation rétroactive:
Annuler imaginairement une action désagréable que nous avons commise en posant un geste agréable par la suite. Ex: tromper son conjoint et lui payer une semaine de vacances dans le sud par la suite; faire une grosse crise à quelqu'un et peu après se montrer très très très doux en acceptant de faire quoi que ce soit que la personne demande.
.
#

La transformation dans le contraire: Transformer une émotion désagréable par un masque d'émotion inverse. Ex: être jaloux d'un collègue d'étude ou de travail et dire à tous combien nous sommes heureux pour lui; être en colère face à un ami ou un membre de notre famille et afficher en même temps un grand sourire faux.





Ce texte est une contribution de Julie Morin


http://www.psycho-ressources.com/questions_psy.html


@mitié
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 22-08-2006 à 12:58:17   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

J'avais déjà parlé du meme sujet sur indirectement la manipulation (que j'ai malheureusement pas retrouvé, a-t-il été supprimé par mégarde?).

Ce que tu as mis en haut doit tout de même pris avec une certaine précaution et peut être utilisé dans un but non louable par quelqu'un de fort intelligent dans l'art de manipuler et réussira a nous cupabliser en utilisant ces propre argument contre eux.

J'ai regardé aussi le lien et ll donne bien peu d'outils pour se défendre contre cette situation mis a part une thérapie si la personne a la chance d'en être consciente.

N'oublions que l'humain est l'animal qui est le plus créatif pour manipuler ses semblables.

Voici plusieurs types de manipulateurs que j'avais lu dans un livre (j'ajouterai le titre plus tard ou lien si je retrouve le sujet).

Tout un chacun a tendance à manipuler un peu mais cela devient maladif lorsque c'est constant, ils peuvent l'être de manière consciente ou inconsciente.

Que peut faire un manipulateur ? comment le reconnaitre ? ... (ce sont des généralités, chacun ou chacune est différent)

Il aura tendance à prêcher le faux pour obtenir le vrai.
Exemple : Vous avez pas envie de parlez d'un sujet précis, le manipulateur s'arrangera de vous obligé en disant une information qu'il sait faux pour obtenir ce qu'il désire.

vous fera croire que vous êtes sensé savoir une chose et que si vous le savez pas vous êtes bête:

imaginons que vous connaissez pas la raclette car vous avez toujours dans un pays ou vous a jamais entendu parlé de raclette et le manipulateur dira hier j'ai mangé de la raclette c'était bon et vous c'est quoi?...ben tu sais pas?...non et l'autre à l'air tout bete

vous obliges a prendre une décision meme si vous le voulez pas.

Jacques a besoin de prendre l'avion demain samedi matin et vous demande tu serais d'accord de m'amené en voiture demain pour prendre l'aviion j'aurais pass le temps ect...et vous dis d'accord et il vous rappele le soir meme pour vous dire que en réalité l'aviion pars a à 8heure et vous voilà parti pour devoir vous levez tot alors que vous aviez envie de faire la grace matinée.

voilà quelque exemples parmis d'autre ce que peut-être considération comme une manipulation, ils ont partout ils peuvent être votre patron, votre partenaire, parent et lls peuvent être meme très charmant ou sympathique, ce comporté comme une vicitime et une autre caractéristique ont ose pas leur parlé par peur que nos propose soit déformé.


le chat de jade


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 22-08-2006 à 14:58:39   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

Je dois dire que la réponse de ptit chat n’est pas très clair pour moi, quand tu dit qu’une personnes intelligente peut utiliser tes arguments contre toi pour te culpabiliser, est-ce que tu entend par là quelqu’un qui possède ces connaissances en psychologie que mentionne glingal en début de post ?

Je ne sais pas quel post tu mentionne, mais je doute qu’il ai été effacé (j’ai vérifié dans la zone d’admin) c’est peut-être un de ces posts… sinon peut-être que le titre à changer..

La confusion
Le libre arbitre
Hasard et destin


Quand on parle de manipulation, je crois que l’approche décrite par glingal est une très bonne approche, il n’est pas bon de vouloir rejeter la fautes toujours sur les autres, le plus grand manipulateur/trice c’est nous même. Comme le dit glingal nous utilisons des mécanismes de défenses pour nous masquer la vérité.

Si manipulation il y a, alors la faute est partagée entre celui qui manipule et celui qui se laisse manipuler.

Prendre conscience, que des mécanismes de défenses nous pousse à modifier notre jugement et notre perception du monde est indispensable.

Comment lutter ?

Il faut d’abord ouvrir les yeux, et encore une fois, pas sur les autres mais sur soi-même…

Le post de glingal n’était pas sur la manipulation à cause de sources extérieur, mais bel et bien une manipulation intérieure…

Il existe des techniques pour se manipuler soi-même, auto-hypnose, Programmation neuro-linguistique, autant de techniques qui peuvent nous permettre d’évoluer. A condition bien sur d’avoir su identifier en soi, les problèmes à combattre. C’est là que le thérapeute peut aider, son but n’est pas de soigner en fin de compte, mais plutôt de donner des outils, de révéler la vérité inconsciente, de manière à ce que nous puissions surmonter nos problèmes nous même.

J’ai eu une amie très proche qui a beaucoup souffert dans sa vie, et bien elle a développé des mécanismes de défense très complexes, qui lui ont causé plus de soucis qu’autre chose. Le transfert par exemple es tune vrais plaie pour notre entourage. Le plus dur c’est de s’en rendre compte.

Voilà c’est une réponse courte, sur le pouce, sur un sujet ou il y a tellement à dire… Pour le reste de tes propos petit chat, j’avoue ne pas tout bien saisir, même si je comprends l’idée générale, je ne crois pas que ce soit de ça que glingal voulait parler…

Grüß

Abra


--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
arcane
introspection
Membre du conseil
arcane
   Posté le 22-08-2006 à 15:54:13   Voir le profil de arcane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à arcane   

hello abrasax

mon souvenir m'a fais des tours alors j'en avais parlé avec aleister.c et solomon.kane une fois en faisant la liste sur les caractéristiques des manipulateurs, mais pas parlé ici.

j'en parlerais dans un autre sujet vu que c'est en partie hors sujet.

ben oui cela on peut tout utilisez dans le sens qu'on désire dire que l'autre personne projete alors que ce n'est pas forcément le cas et la rendre mal à l'aise que ces propres sentiments ne sont pris en compte.

et ce sujet est très certainement été introduit grâce à celui-çi


http://abrasax.alloforum.com/sujet-11765-0-1697-0-0-1-1258-1.html

les relations humaines sont quoiqu'on peut dire compliqué

En résumé quelqu'un quoi les techniques psychologique ou sur la manipulation, tout peut-être utilisé pour le bien ou le mal d'autrui enfin c'est mon avis.

chat de jade


--------------------


la vérité est comme une boule de discothèque impossible de la voir en entier en une fois
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Développement personnel  Esprit  Mécanismes de défenseNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum