Abrasax  Arts Occultes  Magie 

 Le pentagramme

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Mathurin
Inactif
   Posté le 09-03-2018 à 12:32:50   Voir le profil de Mathurin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathurin   

Bonjour,
Après avoir lu une publication du forum sur le rituel du pentagramme, j'ai pratiqué la version de Mtre Giovani, les résultats que j'ai constaté en matière de purification et de protection m'incitent à en apprendre d'avantages, je cherche des enseignements sur les usages du pentagramme, et aussi des enseignements de Mtre Giovanni sur le pentagramme, merci de m'aider.
Mathurin.

--------------------
Math
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 12-03-2018 à 17:42:00   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Bonjour,

La publication a laquelle tu fais référence est maitenant un livre complet, qui est disponible dans toute les bonnes librairies.

Maitre Giovanni, n'est qu'un pseudo d'un membre de la FS, il n'a pas écrit plus sur le pentagramme que la traduction que j'ai publié.

Maintenant si tu as des questions spécifiques, n'hésite pas je me ferais un plaisir de répondre.

Grü

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Mathurin
Inactif
   Posté le 12-03-2018 à 18:00:22   Voir le profil de Mathurin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathurin   

Bonjour Gru,
Je te remercie pour ces précisions, j'ai entendu dire ( de source non vérifiée) qu'il est possible avec le pentagramme d'activer les chakras pour pratiquer la projection astrale j'ai besoin de pratiquer la projection astrale, d'autre part,la pratique au motel du rituel du pentagramme( en appel)de Mtre Gionni à relancé la fréquentation du motel, le taux de remplissage s'est amélioré, je recherche des enseignements sur les usages du pentagramme pour booster le commerce.
Mathurin

--------------------
Math
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 13-03-2018 à 14:57:40   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Salut,

Alors tout d’abord j’aimerais dire qu’en magie opérative, tout est une histoire d’intention dans un premier temps, d’objectif si l’on peut dire, et de référentiel dans un deuxième temps, c’est-à-dire de mythologie et/ou de spiritualité, de ces deux ensembles découlent les « modalités » d’un rite.

Ainsi le « pentagramme » peut être utilisé à des fins très variables, et avec des significations très différentes, suivant la spiritualité de l’officiant et l’intention du rite :

On dit usuellement que le pentagramme est un symbole qui représente tout à la fois les 5 éléments (c.a.d : le feu, l’air, l’eau, la terre et l’esprit) et l’humanité ou l’humain (à cause du fait que nous avons 5 doigts aux mains/pieds, 5 ouverture corporelles, 5 extrémités, 5 sens, etc…). Levi a introduit au 19ème siècle la notion d’orientation de ce pentagramme, et en magie « moderne » si l’on peut dire on retrouve cette notion de « sens », ou la pointe vers le haut (c’est le sens du rituel du pentagramme) signifie l’élévation de la matière (les 4 éléments) vers le spirituel (ou l’esprit), et la pointe vers le bas, la descente de l’esprit vers la matière. Tu le vois rapidement, le pentagramme peut donc être utilisé dans 2 sens totalement à l’opposé l’un de l’autre.

Concernant le rituel à proprement parlé, c.à.d. celui du rituel du pentagramme, il est utilisé aussi dans un sens de purification, dans le cas que tu mentionne, je penserais pour un effet corollaire, c.à.d. que personnellement je pense que le rituel a eu un effet de dégagement/nettoyage, peut-être d’une entité ou d’autre chose qui avait peut-être un effet négatif sur l’emplacement auxquels tu fais référence.

Je ne connais pas les rites concernant l’amélioration du commerce, ce que je peux te conseiller c’est la lecture du livre d’Alexandre Moryason : « la lumière sur le royaume » qui indique un certains nombres de rituel dans ce sens.

Pour terminer, les chakras n’ont, à mon sens, aucun rapport direct avec le pentagramme, ni avec ce rituel a proprement parlé d’autant qu’ils sont dans des spiritualités différentes les uns des autres. La seul chose que je peux faire, pour ce qui est du voyage astrale, c’est de te conseiller la lecture du Guide pratique de voyage hors de son corps, de Melita Denning et Osborne Philips (ce sont des membres de l’A.S donc dans la même veine que la GD dont est issus le rituel du pentagramme).

Grü

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Mathurin
Inactif
   Posté le 14-03-2018 à 00:45:31   Voir le profil de Mathurin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathurin   

Bonsoir Grü,
Merci pour ton éclairage, je vais orienter mes recherches vers les références qu tu m'as indiqué.
Math

--------------------
Math
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 05-04-2018 à 11:01:05   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

Vous pouvez aussi peut-être faire quelques recherches sur l'apatheia ou l'aponie.

--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
Mathurin
Inactif
   Posté le 05-04-2018 à 15:55:30   Voir le profil de Mathurin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathurin   

Bonjour Imperatrix Mundi,
Merci pour tes suggestions, je vais m'informer sur l'apatheia,
L'absence de passion aura un impact sur l'ambition comment je fais pour avancer dans mon quotidien ?

--------------------
Math
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 09-07-2018 à 23:50:04   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Le pentagramme est un attribut de l'âme.... Le retrouver"en bas" dans les rituels, n'est qu'une émanation de ce qui est en "haut" dans l'invisible, l'insondable de l'âme.... Donc avant de manier le pentagramme, il faut tenter de comprendre en quoi consiste cet attribut....

--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 06-09-2018 à 08:26:57   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

En bas selon qui ?
En haut selon quoi ?

--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 09-09-2018 à 13:33:10   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Un kabbaliste assis sur le Zohar te répondrait selon Mi (qui) selon Ma (quoi)... Ce qui selon moi renseigne guère.... Mais selon Hermes et sa table d'Emeuraude beaucoup plus claire à comprendre : Il y a 2 mondes en 1. Un monde du bas, monde de la matière, monde du perceptible et du visible, monde de l'incarnation avec ses corps et ses esprits. + Un autre monde dit du haut, royaume des âmes, de la pensée pure, monde ethérique, nommé aussi monde de la mort insondable, impalpable, invisible et pourtant source de bien d'expériences en forme d'odyssée pour les adeptes. C'est au cours de leurs expériences psychiques au contact du monde du haut qu'ils ont découvert cette fameuse étoile à 5 branches : le pentagramme et son pentagone. Et c'est parce qu'ils les ont découverts en haut, qu'on les retrouve gravés en bas. Mais ils n'ont pas découvert que cela : tous les symboles sacrés, ésotériques, occultes sont des idées ramenées de là haut.

--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 11-09-2018 à 19:23:23   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

"Il est vrai, sans mensonge, certain, & très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose."
Table d'Emeraude

J'ai l'impression que la table d'emeraude insiste plutôt sur le fait que ce qui se trouve en haut et identique à ce qui se trouve en bas et inversement. Sachant que ce texte vise selon ses dires à "vaincre toute chose subtile, et pénétrer toute chose solide" cela ne m'a pas l'air vraiment correspondre. Peut-être pourriez vous citer les passages des textes qui vous font dire cela ?

Mais cela ne répond pas à ma question:
En haut de qui ?
En bas de quoi ?

--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 16-09-2018 à 23:05:13   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Je cite : Mais cela ne répond pas à ma question:
En haut de qui ?
En bas de quoi ?

Ce n'est pas la peine pour comprendre de chercher en haut, ni de regarder en bas, en utilisant les échelles de la relativité, car ce n'est pas le haut à proprement parlé, ni le bas dont il est question dans la table d'hermes. Ces terminologies sont à prendre en format "allégorique" pour désigner le monde matériel et spirituel ---> En bas et le monde de la pensée pure ---> en haut. Et si les deux sont semblables cela ne resulte que d'un principe d'analogie dit des contraires. Donc la parfaite égalité des deux est elle par contre à relativiser puisque par essence le bas est incarné, matériel, le haut lui est pur esprit donc ether vapeur vent et autre choses invisibles, et parfois insaississables car insondables. Donc bien qu'analogique ils sont contraires à la base. Le principe de l'analogie n'étant porté que par l'aziluth chez les kabbalistes, ce truc qui monte et descend entre les deux chez hermés. Et ce truc qui monte et descend c'est le principe de l'émanation = Quand le monde de la pensée pure émet une idée, cela prend peu de temps pour la voir débarquer sur terre.... Sous une forme ou une autre.

--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 17-09-2018 à 19:40:05   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

Le problème est toujours le même. Vous exposez votre vision personnelle en essayant de la faire passer comme une version universelle dans l'occultisme tantot herméetique, tantot kabbalistique sans jamais citer vos références.

Comme démontré par ma citation, le texte est clair et insiste par une répétition que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Si il y avait été question d'analogie des contraires, le texte en aurait fait mention, ce qui n'est pas le cas. Il n'est jamais question dans ce texte de monde.

La tradition ainsi que l'exegese considère la table d'emeraude comme un texte alchimique et non cosmogonique. Pourquoi pas lui donner un nouveau sens, mais dans ce cas il faut être rigoureux et vraiment détailler tous les passages du traité.

Comme je pense qu'il serait aussi bon de nous citer aussi un passage du zohar où l'émanation peut faire navette en montant et descendant.


Edité le 18-09-2018 à 22:27:38 par Imperatrix Mundi




--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 18-09-2018 à 22:51:30   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Puisqu'il faut citer voici donc la table, j'ai mis en couleurs les moments ou le fixe/matière/terre/solide est opposé au subtile/feu... Je sais qu'entre ce que un écrit et ce que l'autre comprend, il y a parfois un gouffre, aussi avec des couleurs je pense que cela sera plus clair.


La Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste, père des Philosophes (traduction de l’Hortulain)

« Il est vrai, sans mensonge, certain, & très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose. Et comme toutes les choses ont été, & sont venues d’un, par la médiation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation. Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice. Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière, si elle est convertie en terre. Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie . Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi. C'est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide . Ainsi le monde a été créé. De ceci seront & sortiront d'admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici. C’est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l'opération du Soleil est accompli, et parachevé. »

Pour le reste j'ai cité l'organigramme consensuel kabbaliste non celui du zohar (qui d'ailleurs ne parle pas d'azilurth en ces termes) Et en kabbale il y a trois mondes (en plus de 5000 textes) : assya (matière) vs/ bryah et yetsirah (qui sont de "l'esprit" pur) , le 4éme monde : aziluth n'en est pas un à proprement parlé, il est ce qui englobe les trois autres et les relie...----> La navigation entre le monde esprit (fait de 2) et le monde matière...

--------------------
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 18-09-2018 à 23:01:05   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Concernant le principe de l'analogie des contraires.... La magie est constitué d'un dogme = une série de loi "subtiles" en forme de dialectique. L'analogie des contraires fait partie de ces lois, comme l'esprit de synthèse, ou la quadrature du cercle... Et quand on a un truc "en haut" et un truc "en bas" on peut conclure qu'ils sont contraires comme jour et nuit ou été et hivers. Mais en même temps Hermès précise : Ils fonctionnent de manière analogique, ils sont pareils dans leurs principes.-----> D'ou que l'esprit qui raisonne/résonne y reconnait l'expression du principe de l'analogie des contraires = deux choses contraires et à la fois semblables par le principe.

Pour le reste : Histoire de laisser du sens à la conversation, faudrait éviter de modifier après coup les textes. Ecrire sur un forum c'est un peu comme une partie de tarot : On balance les arcanes, on les fait tourner. Or au tarot y'a aussi des lois et parmis elles : quand on a balancé une carte c'est déjà trop tard pour la reprendre.

Alors jouons : oui mais sans tricher avec les régles du tarot, et de la magie.

--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 20-09-2018 à 19:47:17   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

En fait, c'est loin d'être plus clair. Comme je vous l'avais dit " Pourquoi pas lui donner un nouveau sens, mais dans ce cas il faut être rigoureux et vraiment détailler tous les passages du traité. "

En surlignant deux petits passages sur une vingtaine de ligne (environs 3%) il est tout à fait possible de faire dire tout ce que l'on désire à n'importe quel texte. La recette de la meringue devient facilement hermétique, et la séparation du blanc du jaune d'oeuf une métaphore à votre théorie. Si il n'est pas possible d'inscrire une exegese dans la totalité du texte, en ne rajoutant ou ommetant ce qui nous arrange, il est alors hasardeux de prétendre avoir la signification de celui-ci. Il vaut mieux revendiquer soi même la paternité de ses propres théories.

Comme vous le dite si bien, le Zohar ne connait pas la théorie des 4 mondes. Et pourtant le Zohar est bien un texte kabbalistique. Cela signifie que cette théorie des 4 mondes bien que très répendue dans le monde occultiste n'est pas consensuelle dans le monde juif où il existe de nombreuses écoles et non "la kabbale". Ainsi il est toujours bien de citer ses références pour savoir exactement de quoi on parle et ne pas tout regrouper sous un sacrosaint dogme qui a tendance à effacer la diversité des points de vue. Vous l'avez peut-être constaté, ce forum privilège la qualité et les membres apprécient chipoter sur ce genre de chose.

Concernant la modification de mes messages, il s'agit de correction de quelques fautes dans mes messages que j'ai aperçu après coup. Ne vous inquietez pas, ces modifications ne léseront en rien le sens de notre discussion.

--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 28-10-2018 à 23:05:32   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Vous qui aimez les références donnez moi un exemple ou les kabbalistes ne seraient pas consensuels sur la tripartite de l'âme entre nephesh rouah neshmah, et son évolution= sa pneumatique via 4 mondes : assyah briah yetsirah et aziluth ?
Le zohar en tant que commentaire de la torah n'en parle pas, mais ce n'est pas parce qu'il n'en parle pas qu'il le nie. D'ailleurs il parle de la tripartite de l'âme à défaut d'évoquer expressement les 4 mondes. Or les deux sont liés.

Cela dit : La tripartite de l'âme est en chiffre 3, la quadrature mondes est en logique 4 or avec le pentagrame nous sommes en secteur 5.

Ce classement 3, 4, 5 fait partie des lois intellectuelles de la science occulte, en même temps que des lois de la géométrie sacrée dont il n'est qu'une déclinaison.

Quant à la modification des messages, il ne s'agissait pas simplement de corriger une syntaxe, mais bien de gommer une belle hérésie. Les membres de ce forum apprécient peut être de chipoter, mais quitte à chipoter : restons de bonne foi.


Edité le 29-10-2018 à 02:05:16 par VillaChicoubis




--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 07-11-2018 à 18:32:16   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

"Vous qui aimez les références donnez moi un exemple ou les kabbalistes ne seraient pas consensuels sur la tripartite de l'âme entre nephesh rouah neshmah? "

L'école de Safed a conceptualisée 5 niveaux qu'on retrouve chez tous leur héritiers à commencer par les cours hassidiques. D'autres suivent des théories plus aristotélicienne, c'est le cas de Philon, Ibn Gabirol, etc

"Le zohar en tant que commentaire de la torah n'en parle pas, mais ce n'est pas parce qu'il n'en parle pas qu'il le nie."

Pas qu'il le nie. Juste qu'elle n'existait pas à l'époque, ou juste à l'état embryonnaire.

Quant à la modification des messages, il ne s'agissait pas simplement de corriger une syntaxe, mais bien de gommer une belle hérésie

Qui est ?

--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 12-11-2018 à 13:12:24   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

La kabbale c'est de l'hebreux, et l'hebreux est réputé pour être langue complexe. Beaucoup de kabbaleuh non juifs, non formés à la sensibilité des lettres et à la subtilité des mots absorbent indifférement des concepts comme parties, niveaux, rayons ou degrés.

Donc suivez bien les mots et leur sens :

L'âme a trois PARTIES, se constitue de 3 plans dimensionnels : CORPS - ESPRIT - AME en français, nephesh rouah neshamah en hébreux.

Cette vision de la construction est consensuelle en kabbale et dans pratiquement toutes les religions : Partout dans toutes les cultures quand le concept d'âme a été passé à l'analyse, ils ont conclu à 3 parties, 3 plans, bref une trinité présentée comme mystérieuse.

Et c'est parce que c'est un mystére que chaque partie, chaque plan ont bien sur été étudiés. C'est au niveau de cette étude que les concepts se dispersent à travers les hommes qui en parlent :

Platon aristote et bien d'autres ont livré leur analyse chez les grecs influençant ceux qui derrière les ont lus.

Louria pour sa part a diagnostiqué au niveau de neshamah 2 influences, 2 rayonnements, 2 degrés de plus : La haya et la Ye'hida portant son analyse sur 3 parties + 2 propriétés soit 5 manifestations et non pas 5 parties. La précision du mot a là sa toute valeur ici pour la clarté des pensées. Louria a également eu son influence dans les communautés juives ashkenaz d'europe de l'est.

A noter qu'à bien des égards Louria n'a pas tort : sa haya a été perçue par d'autres qui l'ont nommée spàmadr. Ce mot est nordique et s'accompagne chez les vikings d'autres mots pour décrire les 3 parties de l'âme = les concepts hugr, hamr, fylgja, hamingja, et draumkona sont également trés enrichissants. Les vikings n'ont rien écrit. Dommage. Peut être aurait on explication du pourquoi comment on retrouve le K nordique, la rune Kenaz, et le phonéme des Ases dans le nom ashkenaz....? (Et y'a pas cela qu'on retrouve d'ailleurs)...

Bref de mon point de vue : Face à un triangle qui devient un carré qui devient un pentagramme puis un sceau de salomon et tout un tas de formes, j'ai plus à explorer qu'à chipoter sur le "vous avez écrit ceci", et l'autre qui répondra bien sur bien non etc... Débat sans objet sans enjeu sans source d'inspiration ni d'élévation. Bref débat minable comparé à ce qui me concentre.

Dés lors vous voulez étudier comprendre explorer pourquoi pas expérimenter ? Ou bien vous voulez chipoter ?

--------------------
Imperatrix Mundi
Dame du monde futur
Membre du conseil
Imperatrix Mundi
   Posté le 12-11-2018 à 15:29:10   Voir le profil de Imperatrix Mundi (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Imperatrix Mundi   

La kabbale c'est de l'hebreux, et l'hebreux est réputé pour être langue complexe. Beaucoup de kabbaleuh non juifs, non formés à la sensibilité des lettres et à la subtilité des mots absorbent indifférement des concepts comme parties, niveaux, rayons ou degrés.

Je peux poster mes prochains messages uniquement en hébreu ou en yiddish si cela peut vous aider dans la compréhension. Il s'agit de ma Mame Loshn.

Ensuite ce n'est pas en répétant les mêmes bêtises en mettant des mots en majuscule que cela vous apportera plus de crédit.

Je vous invite donc à relire les textes de la tradition juive.
Par exemple le Bereshit Rabba 14:9 (Veme siecle) où nos sages parlent des 5 noms de l’âme. Le Zohar d'influence néo-platonicienne s'adapte à cette vision, Safef va récupérer la vision du Midrash et structuré un nouveau paradigme basé cette fois sur une source plus juive. Et d'autres comme Philo sur un autre paradigme basé sur la vision d'Aristote.

Vous pouvez trouver aujourd'hui sur des sites comme Chabad.fr des articles comme ceux ci parlant bien de 5 niveaux de l'ame:
Les niveaux de conscience de l'âme
Qu’est-ce que l’âme ?

Et cela ne pose pas de problème, car le Judaïsme n'est pas une orthodoxie, c'est une orthopraxie, il existe une liberté de penser tant que la pratique est respectée.

Que vous pensiez que votre avis est le meilleurs, c'est une chose.
Essayer de faire de la kabbale un dogme catéchétique infaillible en est une autre, c'est une vision chrétienne que l'on retrouve beaucoup dans le monde occulte et en particulier chez les sources que vous adorez citer comme Eliphas Levi mais qui n'a rien a voir avec la tradition juive.

Je pense que la vulgarisation et la généralisation, en particulier dresser sous l’étendard de la "vérité" s'opposent à la notion de compréhension.

J'attends d'ailleurs toujours de savoir de quelle "hérésie" vous allez m'accuser.


Edité le 12-11-2018 à 15:32:35 par Imperatrix Mundi




--------------------
Que cherches-tu avec ta lanterne, en plein jour ?
Un homme, répondit-il, un homme véritable, qui ait de la superbe !
Le soleil va bien dans les latrines, et pourtant il ne s'y souille pas....
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 12-11-2018 à 21:24:34   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Je ne vais pas vous accuser d'hérésie... C'est moi qui vais en commettre une au regard du Bereshit en allant au delà des limites qu'il autorise.... Car au delà des limites on pourrait croiser l'hyposthase des archontes, manuscrit de naghammadi dont "l'autre génése" pourrait remettre gravement en cause les principes haya et ye'hida. Ramenant ainsi notre trinité à 3. En effet sur la base de l'hyposthase des archontes : La remontée vers le Père façon haya et yé'hida pourrait prendre des allures de star war ou le Jedi croiserait Dark Vador (Samael) au lieu du D.ieu unique. Le concept spàmadr lui s'accroche encore au dela de cet au-dela interdit. Pour cause : Les nordiques sont polythéistes et non mono. Alors Loki ou Odin, même Cernunos, même les archontes et les formes, leurs concepts peuvent absorber beaucoup de variations. Je ne suis pas un lapin chrétien, malgré mon inclinaison à Lévi.

Donc ou est la vérité : Dans votre alphabeth hébraique ou dans les runes de mon futhark ?

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Arts Occultes  Magie  Le pentagrammeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum