Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats) 

 Perceval et le Roi Pecheur....

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 09-07-2018 à 23:46:26   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Tout aurait pu être différent pour Perceval si au lieu de se taire.... Il avait osé voulu savoir.... En posant simplement une (ou plusieurs) question(s) au Roi Pecheur ...

Ces questions qu'il n'a pas posé ont parfois l'allure d'une énigme du sphinx....

Or, on le sait, à un moment ou un autre pour devenir un initié.... Il faut croiser le sphinx...

Alors si on tentait de reconstituer la partie manquante du récit ? De retrouver les fameuses questions si cruciales ?

--------------------
VillaChicoubis
Membre
   Posté le 13-07-2018 à 01:26:24   Voir le profil de VillaChicoubis (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à VillaChicoubis   

Bon, En attendant la finale de la coupe du monde de football, si cela peut vous donner inspiration à écrire, on se contentera d'un rappel de mémoire :

Perceval a été élevé dans la nature loin de tout, sur désir de sa mére qui ne veut pas le voir suivre la route des chevaliers, route que ses frères et pére avaient prise avant lui....Malgré ses précautions, la mére de Perceval ne pourra l'empêcher de les rencontrer et de les suivre jusqu'à la cour du Roi Arthur. Là il se couvre de gloire et armé chevalier poursuit sa route jusqu'au chateau du Roi Pécheur, ou il assiste à un étrange spectacle qui va le laisser perplexe : Un jeune homme passe portant une lance ensanglantée, puis viennent deux riches flambeaux qui précèdent deux jeunes filles. l'une porte une coupe étincelante de pierreries, l'autre un plateau d'argent. Couché auprès de son hôte, il n'ose l'interroger sur cette mystérieuse scéne. A l'aube il se réveille seul au chateau. Comme il l'apprendra plus tard, une fois hors du chateau, s'il avait osé interroger le Roi Pécheur qui était paralysé, celui ci aurait été guéri, et quant à lui même Perceval en aurait reçu 1000 félécités.... Au lieu de cela il restera un chevalier errant et solitaire..... La question qui se pose alors le contexte précisé est donc toujours : Quelle question lui aurait permis 1000 félicités en plus de guérir le Roi Pecheur ? C'est facile : Mettez vous à sa place, imaginez vous devant la même scéne que celle qu'il voit, quelle question vous viendrait à l'esprit ?
Abraxas
Membre du conseil
Abraxas
   Posté le 20-07-2018 à 12:43:39   Voir le profil de Abraxas (Offline)   Répondre à ce message   http://abrasax.chez.tiscali.fr   Envoyer un message privé à Abraxas   

Salut,

Personnellement je me contente de la question, telle qu'on la retrouve dans la version allemande (et achevé contrairement à celle de chrétien de troye) dans laquelle il lui demande "Mon oncle, de quoi souffres-tu ?"; car le "roi pécheur" est son oncle, même s'il ne le sait pas au moment de la rencontre, et le roi pécheur souffre également d'un mal qui l'empêche de se déplacer et de faire autre chose que de pêcher, d'où son surnom.

J'y vois une référence très chrétienne, sur le jeu de mot du péché, le roi pêcheur est celui qui souffre d'une sorte de péché originel, et qui ne s'accorde pas le pardon, le "forcer" a révélé son péché, c'est lui donner la possibilité de l'absolution (je vais peut-être trop loin dans l'analyse mais je m'en fiche....).

En posant cette question, salvatrice, il le libère ainsi du fardeau de gardien du graal en prenant sa place, et en devenant lui même le roi.

Bien sur, Perceval aurait pu lui poser des questions sur le cérémoniel, il en apprendra d'ailleurs en partie la signification plus tard, mais je ne pense pas que c'est "la" question, qui l'aurait couvert de "félicité", au contraire, elle aurait peut-être prouvé qu'il n'était pas digne, car ne comprenant pas les mystères.

Par contre, le cérémoniel était certainement également une "tentative", du roi pécheur, pour sortir Perceval de son carcan éducatif que lui avait donné son mentor.

Maintenant une question plus personnelle que je me pose (et que j'aurais donc aimé posé au roi pécheur) sur le cérémoniel, c'est la présence du plateau... Je sais que dans les versions gaélique ce plateau contient une tête (celle de son cousin) et que la légende celte dont s'inspire le roi-pécheur, dans laquelle en lieu et place du graal, un chaudron assure son immortalité, il ne reste de lui à la fin de l'histoire, que sa tête, qui parle et continue à vivre.

On peut donc se poser la question si ce n'est pas là, une survivance des mythes et légendes celtes ayant inspiré le poème de chrétien de Troye... et si cela n'est pas "tinté" de chrétienté en faisant une référence direct au christ (les 2 autre ornement, la lance et le graal faisant également référence à la vie du christ), avec l'histoire de jean le baptiste....

Ou alors, on pourrait également y voir quelques références, peut-être un peu plus "ésotérique", dans le sens ou le graal, fait référence à la féminité et à l'eau, la lance à la masculinité et au feu, le plateau, pourrait être alors une référence à l'équilibre et à l'air....

Mais bon, j'imagine que tu as un avis sur la question, puisque tu la pose toi même, donc à ton tour d'y répondre ;-)

Grü

Abra

--------------------
Carita bene ordonata incipit a se met ipso
Haut de pagePages : 1  
 
 Abrasax  Esotérisme & Spiritualité  Spiritualité (Réflexions&Debats)  Perceval et le Roi Pecheur....Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum